Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘sionisme’

Riyad et Téhéran s’affrontent par cimetière interposé

Posted by dodzi sur janvier 4, 2010

The Canadian Press

Par Hadil Al-Shalch

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.MEDINE, Arabie Saoudite — « Arrêtez de pleurer! », aboie un soldat saoudien sur un pèlerin chiite iranien, venu se recueillir sur les tombes de descendants de Mahomet. Religion et politique se téléscopent au cimetière d’al-Baqi, où l’Arabie saoudite fait régner la retenue wahhabite, avec d’autant plus de zèle que le royaume et le régime de Téhéran sont engagés dans une guerre d’influence pour le contrôle sur la région.

« Peut-être qu’ils veulent nous lancer un avertissement, dire que si on est différent, on doit faire attention, ne pas interférer » avec la politique régionale, s’interroge Mahdi Habibolahi, un Iranien venu se recueillir au cimetière d’al-Baqi après le pèlerinage à La Mecque le mois dernier.

Le vaste cimetière se trouve en face de la mosquée du Prophète, qui abrite le tombeau de Mahomet, à Médine. Derrière les hauts murs de marbre et les grilles du cimetière, se trouvent les tombes de nombreux parents, compagnons et descendants du Prophète. Et parmi eux, quatre des premiers imams, considérés comme des saints par les chiites, pour lesquels les descendants d’Ali, successeur du Prophète et époux de sa fille Fatima, étaient ses seuls successeurs légitimes à la tête de la communauté des croyants.

Ces tombes sont dont un lieu de pèlerinage pour les chiites du monde entier, et notamment les Iraniens, qui chaque année, après le pèlerinage à La Mecque, organisent une grande prière au cimetière de Médine.

Contrairement aux chiites, minoritaires dans le monde, les sunnites ne prisent guère les grandes prières, larmes et autres manifestations d’émotion. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Israël .. L’armée sous la domination des religieux

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2009

Saleh Al-Naami – Al Jazeera

Tsahal - armée israélienneLes programmes, enseignés dans les écoles religieuses organisées au sein de l’armée, sont racistes et forment les soldats à être les plus féroces pour tuer les Arabes, écrit Saleh Al-Naami.

La conférence annuelle tenue par des officiers supérieurs de l’armée israélienne et présidée par le chef d’état-major Gabi Ashkenazi, a récemment eu lieu dans une base militaire dans le centre d’Israël et a été suivie par tous les officiers de grade de lieutenant-colonel ou supérieur.

L’écrasante majorité des officiers ayant assisté à la conférence font partie du courant religieux sioniste ; un reportage diffusé par les chaînes de la télévision israélienne de cette réunion montrait une pléthore d’officiers supérieurs portant une kippa crochetée, ce qui a poussé le chef du renseignement militaire israélien, le général Shlomo Gazit, à déclarer : ces images prouvent que « l’armée israélienne est tombé sous l’emprise des religieux sionistes. »

L’éruption du courant sioniste religieux aux postes de direction dans l’armée et dans les unités d’élite militaire à conduit à une vive polémique en Israël concernant la répercussions de ce phénomène sur l’avenir de l’Etat sachant que les religieux sionistes ne représentent que 8% de la population juive en Israël, tandis que les adeptes du courant religieux ultra-orthodoxe ne constitue que 22% de la population, ces derniers ne sont pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Khaled Mechaal : la paix passe par le retour aux frontières de 1967

Posted by dodzi sur septembre 23, 2009

New Statesman/Contre-Info.info

Khaled MechaalLoin de vouloir la « destruction d’Israël », les dirigeants du Hamas réaffirment régulièrement qu’ils recherchent un accord de paix et de reconnaissance mutuelle avec Israël sur la base des frontières de 1967. Tout comme Ismail Haniyeh, qui a défendu cette position dans une lettre adressée mardi au secrétaire général de l’ONU, Khaled Mechaal, le dirigeant du Hamas exilé à Damas, considère qu’un « règlement pacifique réaliste du conflit devrait commencer par un accord de cessez-le feu entre les deux parties, basé sur un retrait complet d’Israël de tous les territoires occupés en 1967. » Ce sont, dit-il, « l’intransigeance israélienne et l’absence de volonté d’agir de la part de la communauté internationale qui entravent ce règlement. » Dans un entretien accordé à Ken Livingstone, il s’exprime sur les perspectives de paix, le blocus de Gaza, la désunion palestinienne.

Khaled Mechaal s’entretient avec Ken Livingstone, pour le New Statesman, 22 septembre 2009

Ken Livingstone : Pourriez-vous parler un peu de votre enfance et des expériences qui ont façonné le développement de l’homme que vous êtes aujourd’hui ?

Khaled Mechaal : Je suis né dans le village cisjordanien de Silwad, près de Ramallah, en 1956. Dans ma jeunesse, mon père m’a raconté comment il avait participé à la révolution palestinienne contre le mandat britannique en Palestine dans les années trente et comment il avait combattu aux côtés d’autres Palestiniens, avec des armes rustiques, contre les organisations sionistes, bien équipées et entrainées, qui attaquaient les villages palestiniens en 1948.

J’ai vécu à Silwad pendant 11 ans avant la guerre de 1967, lorsque j’ai été obligé avec ma famille de quitter la maison et de m’installer en Jordanie, comme des centaines de milliers de Palestiniens. Ce fut une expérience traumatisante que je n’oublierai jamais. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Lebanon », lion d’or de Venise fraichement accueilli au Liban

Posted by dodzi sur septembre 16, 2009

Rue 89

Par Antoun Issa

Lebanon - Samuel MoazLes blogueurs libanais ont fait un accueil mitigé au film de l’Israélien Samuel Maoz « Lebanon », qui a reçu le lion d’or à la 66e Mostra de Venise, et qui est consacré à l’invasion par Israël en 1982 de son voisin du nord.

Nommé de façon très directe « Lebanon » (Liban), ce film autobiographique est entièrement tourné dans un char, tandis qu’il retrace l’implication de l’armée israélienne dans le conflit.

« Lebanon » est le second film autobiographique qui montre les soldats de l’IDF (Israeli Defence Force) en action durant la guerre civile au Liban (1975-1990), un an seulement après la sortie du film d’animation « Valse avec Bachir ». Les deux films tente de retracer -de la façon la plus sanglante- la brutalité et les dévastations de la guerre moderne.

Il était évident que ce film allait soulever une controverse parmi les Libanais, tous les événements liés la guerre civile étant extrêmement sensibles.

Ce film a reçu des critiques élogieuses dans le monde entier après avoir remporté le lion d’Or à la Mostra de Venise dernièrement, mais qu’en pensent les Libanais, et du film, et de l’accueil qu’il a reçu ?

Asad Abu Khalil, sur le blog Angry Arab, [en anglais, comme tous les liens suivants], qui n’a pas encore vu le film, douche le succès du film à la Mostra de Venise avec le commentaire suivant :

« “Je dédie ce film à tous les gens dans le monde qui reviennent sain et sauf de la guerre‘, a dit le metteur en scène quand on lui a remis son prix. Ils travaillent, ils se marient, ils ont des enfants, mais les souvenirs restent logés au fonds de leur âme.’”

Donc, ce clown sioniste dédie son fim aux guerriers (Je dirais ce que je pense du film quand je recevrais ma copie gratuite) et non aux victimes des terroristes israéliens. »

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Projet de George Mitchell : « Un plan de paix » ou bien la préparation de guerres arabes ?

Posted by dodzi sur septembre 14, 2009

An-Nidaa/Palestine Solidarité

Par Marie Nassif-Debs

Jerusalem_al-Quds_from_mt_olives

Avec le retour prochain de George Mitchell au Moyen Orient, on a recommencé à parler du « plan de paix » qu’il présenta, à la fin du mois de juillet, sur les bases du discours de son président, Barak Obama, au Caire. Et les déclarations se sont multipliées de la part des Israéliens et des Arabes, à commencer par Benjamin Netanyahu et son ministre de la guerre Ehud Barak, mais aussi Amro Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe, et Khaled Mechaal, chef politique du Hamas.

Ainsi, Netanyahu, qui avait commencé, dimanche passé, ses discours presque quotidiens par une décision ambiguë selon laquelle il gèlerait la construction des colonies en Cisjordanie, s’est vite rétracté en spécifiant qu’il poursuivrait ses exactions à Jérusalem (Al Qods), tandis que son gouvernement prenait la décision de donner le feu vert à la construction d’une colonie au Nord du Jourdain, selon une décision, dite stratégique, déjà prise par l’ex ministre de guerre Amir Perets.

Quant aux Arabes, et aux Palestiniens en particulier, ils sont divisés sur eux-mêmes, mme d’habitude, entre ceux qui, comme Khaled Mechaal, pensent que la « normalisation des relations avec Israël doit se faire après qu’il ait accepté de mettre un terme définitif à la construction des colonies » et ceux qui, comme Amro Moussa, trouvent que la normalisation doit se faire, mais ne doit pas être « gratuite ». Cependant les deux tendances ne disent mot sur le droit au retour de tout le peuple palestinien et oublient de parler de la nécessité d’une position unique et ferme en ce qui concerne l’Etat palestinien et l’avenir d’Al Qods que Barak Obama voudrait transformer en ville ouverte.

Paix provisoire et bombe à retardement

Commençons, d’abord, par préciser le contenu du « plan Mitchell », ainsi que ses différentes étapes et si les Etats-Unis sont vraiment sérieux en ce qui concerne la mise en avant d’une solution juste du problème palestinien ou si le nouveau projet ira rejoindre d’autres, semblables, rédigés au fil des ans, depuis les années Soixante du XX° siècle. D’ailleurs, il est nécessaire pour nous d’ajouter que nous partons, dans notre étude, de la vision pragmatique en politique de la nouvelle administration étasunienne (en quoi elle ne diffère pas de celle qui l’avait précédée, sauf sur le plan formel) qualifiée par le quotidien israélien Haaretz comme étant une « politique de boutiquier » qui accorde une étagère à l’Irak et une autre au dossier nucléaire iranien… auxquelles nous ajoutons une troisième consacrée à la Palestine. Mais, toutes sont sous le contrôle partiel d’Israël, représentante du boutiquier dans la région. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réfugiés palestiniens et Droit inaliénable au Retour

Posted by jeunempl sur juillet 17, 2009

Info Palestine

Israel - Palestine« Je m’adresse à notre soeur palestinienne et je dis : ô soeur palestinienne, mère de martyr, mère de captif, mère d’orphelin, mère de résistant, si tu as mis ton premier enfant sur une terre étrangère, je suis sûr que le deuxième, tu le mettras au monde sur la terre de Palestine », Cheikh Raïd Salah, Conférence des Palestiniens d’Europe, le 2 mai 2009.

Les réfugiés palestiniens comme réalité humaine et historique sont, par le seul fait d’exister, la preuve irréfragable que les drames de la Nakba et de l’expulsion de tout un peuple de sa terre natale ont bien eu lieu. Poser la question des réfugiés palestiniens c’est redonner à l’Histoire objective sa place entière, c’est à la fois démentir les discours négationnistes mais aussi réhabiliter un vécu, rappeler un traumatisme et démontrer le colonialisme inhérent à l’entité sioniste déclarée en 1948.

Les réfugiés palestiniens – avant d’être « un problème » à liquider dans les « négociations », « processus de paix » et autres tentatives de submersion des droits élémentaires des Palestiniens – sont garants, avant tout, de la continuité de l’identité palestinienne par delà des frontières de la Palestine historique. Ils sont les garants de la langue, de la culture et de la dimension multiconfessionnelle de tout un peuple.

La nécessité d’évoquer les réfugiés palestiniens est d’autant plus impérieuse que le discours dominant, sioniste et occidental, tente de faire oublier cette réalité pour sauvegarder les intérêts colonialistes. Mais depuis 61 ans cette tentative continue d’échouer dans les consciences palestiniennes, tout simplement parce qu’à partir du moment où il y a un déracinement forcé il y a immanquablement une volonté de « Retour ». Et c’est ce droit  au Retour qui constitue aujourd’hui la substance de la Cause palestinienne.

Nous allons dans un premier temps rappeler rapidement l’Expulsion progressive du peuple palestinien de sa Terre depuis 47 (I), puis exposer la façon dont la « question » des réfugiés a été traitée par les sionistes dans les différents accords et « processus de paix » (II) Enfin, nous décrirons ce que revêt aujourd’hui la revendication du « droit  au retour » en particulier à l’aune des récents Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je résiste… donc je suis

Posted by jeunempl sur juillet 4, 2009

Par le Dr Nassif Azzi

Nassif AzziPays millénaire… terre des Phéniciens… temple des dieux d’outre-temps… berceau de l’Alphabet… point de rencontre des Civilisations… terre des Révélations et lieu natal des Religions… pays de refuge de certaines communautés… passages des conquérants de tout bords… mi-chemin entre Occident et Orient, le Liban a toujours été «une terre qui bouge».

On n’a jamais connu, dans ce pays, comme nous rapporte notre histoire millénaire, une véritable paix, bien que nous soyons, comme disent certains fanatiques, les favoris de Dieu, «qui a, par la création du Liban, couronné la
terre ».

Bref, la formation du Liban contemporain, pays qui s’est baptisé État indépendant en 1943, trouve ses racines dans l’histoire. C’est à partir de l’époque phénicienne que le pays des cèdres s’est édifié. Et, malgré toutes les occupations qu’il a connues, vu sa situation géographique, le Liban a gardé son authenticité. Or, sa diversité culturelle, basée sur une société multiconfessionnelle, et qui fait la richesse de cette société, n’a nullement empêché l’émergence d’une culture libanaise authentique, qui reflète Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gad Elmaleh… et l’arnaque continue

Posted by jeunempl sur juillet 2, 2009

Nada Raad

Gad Elmaleh« Eh bien non, il ne s’agit pas d’un film de Spielberg où il faudrait sauver le soldat Abraham. C’est plutôt lui qui nous sauve et veille sur nous, nos idéaux, nos enfants, notre futur. Nous avons le choix ! Pas eux, donc pas nous ! Aidons-les à veiller sur eux… enfin sur nous. »

Tel est le commentaire personnel de l’humoriste français Gad Elmaleh inscrit sur le site de l’Association pour le Bien-être des Soldats Israéliens. A ceux qui connaissent les tendances politiques d’Elmaleh, pas besoin de clarifications. A ceux qui les ignorent, une simple recherche sur internet, le réseau de télécommunication international de ce siècle, suffit pour réaliser ce fait.

Nombreuses sont les justifications et les réactions au Liban, défavorables à l’annulation de la tournée d’Elmaleh, prévue les 13, 14 et 15 juillet, dans le cadre du festival international de Beïteddine. Cette annulation est survenue suite aux reportages diffusés par la chaine de télévision Al Manar, qui ont révélé le soutien inconditionnel de l’humoriste français à « Israël ».

En effet, Al Manar n’a rien fabriqué. Quelques rédacteurs se sont renseignés sur cette personnalité inconnue du public libanais, en surfant sur internet. En voici les résultats : Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah : « Le Hezbollah n’est pas en conflit avec l’Egypte »

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

sayyed-hassan-nasrallahGlobalNet Tunisie

Avec un calme olympien, Hassan Nasrallah, a rejeté en bloc les accusations de l’Egypte, les qualifiant « d’allégations fallacieuses et infondées », visant à salir l’image du Hezbollah dans le monde arabe au moment où il jouit d’une popularité sans cesse grandissante.

Hassan Nasrallah a reconnu, dans une intervention retransmise par la chaîne al-Manar, que Sami Shiheb arrêté aux frontières entre la bande de Gaza et l’Egypte est un membre du Hezbollah. Mais, « contrairement à ce qu’avancent les autorités égyptiennes, Sami était en mission logistique pour Gaza et non dans une action hostile contre le régime égyptien ».

« Si l’aide accordée à nos frères palestiniens, affamés et sous occupation, est un crime, nous en sommes fiers et nous le reconnaissons aujourd’hui officiellement », a-t-il laissé entendre. Selon le S.G. du Hezbollah, celui qui doit être condamné, c’est bien le régime égyptien et non Sami. « Car, il participe encore au maintien du blocus infligé au peuple palestinien, il œuvre jour et nuit à détruire les tunnels, la seule bouffée d’oxygène pour la bande de Gaza, qui servent non seulement au transit des armes mais aussi des produits de consommation, des médicaments » etc.

Hassan Nasrallah a tenu à clarifier la vision et la politique du Hezbollah qui consiste « à faire front contre le projet sioniste, à protéger le Liban, à libérer les terres et à soutenir la résistance en Palestine, en Irak… « . Hassan Nasrallah a souligné clairement que « le Hezbollah n’a de visées hostiles contre aucun pays arabe et ne cherche à entrer en conflit contre aucun gouvernement arabe. Nous n’avons pas d’inimitiés avec les pays arabes, notre seul ennemi est Israël ». Il ajoute que « le Hezbollah ne prend point de position contre un régime arabe ou un autre. Que le régime soit démocratique ou dictatorial, légitime ou illégitime, républicain ou monarchique, ceci ne nous intéresse guère. Même si on est sollicité par une opposition d’un régime déterminé pour prendre position, on récuse de s’engager sur cette voie ou d’interférer dans les conflits internes des pays arabes, car, cela n’est pas notre mission ».

« On s’attendait de l’Egypte à ce qu’elle appelle à une concertation entre les pays limitrophes autour de la stratégie à suivre en vue de faire face aux changements politiques en Palestine et aux Etats-Unis d’Amérique, et non à s’en prendre aux mouvements de résistance et au Hezbollah », a-t-il souligné, appelant « le procureur général égyptien à prendre sa retraite et à s’orienter vers le cinéma ou le théâtre ».

Et le chef du Hezbollah d’affirmer solennellement : « Je déments catégoriquement toute intention du Hezbollah de vouloir perpétrer des attentats, ou troubler l’ordre public et la sécurité de l’Egypte ou de tout autre pays arabe. Ces accusations cherchent à diaboliser le Hezbollah et à l’assimiler à al-Qaïda qui a son idéologie et sa politique, qui sont loin d’être celles du Hezbollah. Le Hezbollah est un parti libanais modeste, sa direction est libanaise et n’a pas de représentations ni de cellules dans aucun pays arabe ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reconstruisons le camp de concentration de Gaza

Posted by dodzi sur mars 8, 2009

Le Grand Soir

Une conférence internationale pour la reconstruction de la bande de Gaza s’est ouverte le lundi, 2 mars, à Charm El Cheikh avec la participation de plus de 70 pays. « La communauté internationale » a promis près de 4,5 milliards de dollars pour la reconstruction de Gaza et la relance de son économie et « demandé » la levée du blocus israélien qui asphyxie le territoire.

On s’étonne du nombre des pays participants et de la promptitude avec laquelle s’est tenue cette réunion. Dire qu’au moment ou Gaza croulait, pendant plus d’un mois, sous les bombes sionistes, un silence de mort ( c’est le cas de le dire) enveloppait « la communauté internationale ». L’orage est passé maintenant. Le monstre s’est calmé pour un moment, repu, se vautrant dans son repaire.

A quelques kilomètres du ghetto de Gaza, les grands de ce monde se congratulent, distribuant en bons croyants leur aumône et leurs remontrances. Une ambiance festive… comme si la guerre était réellement finie alors que le blocus continue de plus belle étranglant de plus en plus une population de déshérités. Il est vrai, qu’amochés de la sorte, les Gazaouis sont si pitoyables qu’il faut bien les remettre un peu sur pied. qu’il faut dresser de nouveau le décor pour le prochain spectacle.

Mme Hillary Clinton a si généreusement « promis » un don de 900 millions de dollars pour ensuite parler dans son discours à Jerusalem du droit d’Israel à se défendre ! Malheureusement, le ridicule ne tue pas ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :