Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘SGBL’

Une banque soupçonnée de blanchiment fusionne avec une filiale de la SGBL

Posted by jeunempl sur mars 4, 2011

LaTribune.fr

Une banque privée libanaise accusée par les Etats-Unis de blanchiment d’argent et de liens avec le mouvement chiite Hezbollah va fusionner avec la Société générale de banque au Liban.

Société Générale signe une acquisition au Liban. La banque française, à travers sa filiale locale (SGBL), va racheter l’établissement de gestion privée Lebanese Canadian Bank (LCB).

Ce dernier avait récemment été placé sous le feu des projecteurs suite à des accusations de blanchiment d’argent et de liens avec le mouvement chiite Hezbollah.

Quatre banques étaient sur les rangs pour faire l’acquisition de LCB, mais la SGBL a fait la meilleure offre, a indiqué la banque centrale libanaise. La transaction est évaluée à 500 millions de dollars (360 millions d’euros).

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pour mieux comprendre l’enjeu de l’affaire OTV

Posted by jeunempl sur juin 20, 2010

Dr. Elie Haddad – RPL France

Le procès de la OTV s’est emballé à une vitesse fulgurante, ne permettant pas d’expliquer avec précisions les contours de l’affaire.
Qui est Antoine Sehnaoui? Que désigne-ton par « l’incident de la Maison Blanche »? Comment est-on arrivé à cette action intentée en justice contre la OTV? Pourquoi parle-t-on d’un jugement politique? Et derrière l’énorme mobilisation de la population pour défendre la OTV, quel est le combat et le message réels? Autant de questions auxquels vous trouverez des réponses dans l’article qui vous est proposé.

Qui est Antoun Sehnaoui ?

Mr Antoun Sahnaoui est le PDG actuel de la SGBL, une banque libanaise filiale de la Société Générale. C’est un jeune homme d’affaire fortuné qui n’hésite pas à afficher ses opinions politiques proches du parti des « Forces Libanaises » de Samir Geagea.

Il ne se contente pas d’ailleurs d’afficher ses opinions mais les traduit dans la réalité par un soutien financier plus que généreux à son parti de prédilection, mais surtout par un harcèlement sans précédent de tous ses employés qui osent afficher des opinions politiques contraires aux siennes.

L’incident de « la maison blanche »

Pour des raisons évidentes de secret de l’instruction, nous nous contentons de reproduire ce qu’avait avancé le journal français « Libération » le 15/03/10 concernant cette affaire et qui est d’ailleurs confirmé par tous les témoins de la scène.

« Dans la nuit du 25 au 26 février, les gardes du corps armés de Sehnaoui, patron de l’une des plus grosses banques privées du Liban, ouvrent le feu, semant la panique à La Maison Blanche, une boîte de nuit chic du quartier d’Achrafieh. Une quarantaine d’impacts ont été relevés par les enquêteurs. Trois à huit personnes ont été blessées, selon les sources. A l’origine de l’incident, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Signez la pétition de soutien à la OTV

Posted by jeunempl sur juin 15, 2010

MPLBelgique.org

Soutenez la liberté d’expression et une justice indépendante au Liban. Soutenez la OTV. Signez la pétition en ligne

Un sit-in aura lieu ce mercredi soir à 20h en face du bâtiment de la chaîne orange, à Dekwaneh. Avec cette affaire, c’est tout le système judiciaire libanais qui est remis en cause. L’injustice est beaucoup trop présente dans notre société pour la taire encore une fois!

En mars dernier, l’homme d’affaire libanais Antoine Sehnaoui, PDG de la Société Générale Banque au Liban (SGBL), règle ses comptes en public, dans une boite de nuit de Beyrouth. Accompagné de ses quatre gardes du corps, lui et ses amis menacent et finissent par tirer sur plusieurs personnes, en blessant une grièvement. Fidèle à sa réputation, le Général Aoun dénonce ce fait grave, demande à la justice d’arrêter (pour une fois) les coupables et de faire la lumière sur cette affaire. Par ailleurs, Antoine Sehnaoui n’aime pas le Général Aoun et il ne manque pas une occasion de le faire savoir, virant plusieurs de ses employés ayant de la sympathie pour le Général. Lorsque pour le spot de lancement d’une émission humoristique hebdomadaire, la OTV lance un sketch moquant ce fait en parlant de la Société Anti-Générale, la censure oblige la chaine de ne pas diffuser le sketch. Bien que surprise, la OTV s’exécute et retire à la fois le spot de lancement et l’émission « Ovrira ».

Une personne anonyme a néanmoins pu capter le spot de lancement et l’a diffusé sur le célèbre site Youtube. Antoine Sehnaoui sollicite alors à nouveau la justice pour, cette fois, saisir les fonds de la OTV et lui faire payer une amende astronomique, insinuant la culpabilité de la chaine orange!

Ainsi, la justice donne du crédit à un assassin, un criminel et un corrompu pour menacer la fermeture d’une télévision qui a su se faire respecter en moins de 3 ans, depuis son ouverture, produisant des émissions de qualité et diffusant l’information dans sa plus grande transparence. Est-ce cette liberté d’expression qui dérange et que l’on tente de faire taire?

Demain, les Libanais exprimeront leur désir de voir un jour une justice libanaise libre et indépendante! Le combat pour la OTV se veut également le symbole de ce message. Pour ceux qui n’y seront pas, comme pour nous Libanais de la diaspora, signons la pétition pour signifier notre soutien.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Antoun Sehnaoui dans le collimateur de la justice libanaise

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Iloubnan.info/AFP

Un mandat d’arrêt a été émis lundi contre quatre gardes du corps du PDG de la Société Générale de banque au Liban (SGBL), qui fait déjà l’objet d’un avis de recherche pour son implication présumée dans une fusillade à Beyrouth, a-t-on appris de source judiciaire.

Le mandat d’arrêt contre les gardes du corps d’Antoun Sehanoui, patron de la SGBL, une des plus grandes institutions bancaires du pays, a été émis par un juge d’instruction pour « tentative d’homicide » sur l’homme d’affaires Mazen el-Zein, lors d’une fusillade fin février dans une boîte huppée de Beyrouth, a indiqué cette source.

M. Zein a été blessé dans ce fait divers qui a fait les gros titres de la presse locale. Propriétaire de plusieurs restaurants, pubs et boîtes de Beyrouth, il est un ancien employé de Fidus, une société de gestion de fortunes affiliée à la SGBL. Il en a été licencié en 2001 et est en litige depuis avec la SGBL, dans laquelle la Société générale française est actionnaire minoritaire.

Visé par un avis de recherche, le PDG de la SGBL, Antoun Sehanoui, se trouve quant à lui à l’étranger, selon la source judiciaire. « En m’apercevant, M. Sehanoui a demandé au propriétaire de la boîte de me jetter dehors », a affirmé à l’AFP M. Zein. « Quand le propriétaire a refusé, M. Sehanoui a proféré des menaces avant que ses gardes du corps ne commencent à tirer en l’air, puis dans ma direction. L’un d’eux m’a touché de trois balles ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun : Dans les questions nationales, il n’y a pas de compromis possible, mais un choix

Posted by jeunempl sur mars 15, 2010

(L’Orient le Jour)

Pour le 21e anniversaire de la fondation du Courant patriotique libre qui coïncide avec le lancement de la guerre de libération le 14 mars 1989, le général Michel Aoun a prononcé un important discours dans lequel il a expliqué sa vision de l’abolition du confessionnalisme et de la stratégie de défense du Liban.

Le général Aoun a commencé par préciser qu’il ne faut pas abolir le confessionnalisme politique, mais le confessionnalisme tout court, car jusqu’à présent, l’abolition du confessionnalisme politique dans les fonctions publiques de deuxième, troisième et quatrième catégories a été un échec, créant une allégeance communautaire encore plus grande chez les candidats. Il a posé deux conditions pour accepter l’abolition du confessionnalisme politique : l’adoption d’un programme éducatif qui commence dans les classes primaires et se poursuit jusqu’aux classes secondaires pour familiariser les élèves avec cette notion, et la lutte contre la corruption.

Aoun a insisté sur le fait que le changement et la réforme sont un processus permanent, porteur de salut pour tous. Il a invité les Libanais à avoir l’esprit rebelle, car seuls les rebelles peuvent provoquer les changements, ajoutant que si certains ne veulent pas la réforme, elle peut être réalisée par une partie, mais il faut préserver le dynamisme et ne pas craindre qui que ce soit.

Le chef du CPL a affirmé qu’il compte structurer son parti et que l’opération a commencé en octobre et doit se poursuivre. En même temps, il se consacre à l’édification de l’État, qui, pour le moment, fonctionne, selon lui, de façon arbitraire. Il a ajouté qu’il compte encourager les jeunes, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :