Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Serge Brammertz’

Liban – L’assassinat de Rafic Hariri : une nouvelle version qui dérange

Posted by jeunempl sur décembre 29, 2010

Chems Eddine CHITOUR – Le Grand Soir

« Nous voulons coopérer avec l’enquête. Comme tous les Libanais, nous voulons connaître la vérité. Nous avons condamné l’assassinat du ministre Al-Hariri depuis le début et estimé que c’était un tremblement de terre. »
Hassan Nasrallah leader chiite libanais

Ce mois de décembre, le Tribunal pour le Liban va publier l’acte d’accusation pour l’assassinat de Rafic Hariri le 14 février 2005. Petit retour en arrière pour situer Rafic Hariri. Rafic (Baha ad-Din) al Hariri mort assassiné le 14 février 2005 à Beyrouth, est un homme d’affaires et homme politique libanais, musulman sunnite. Il fait fortune en Arabie Saoudite avant de diriger cinq gouvernements au Liban entre 1992 et 2004, notamment de 1992 à 1998 puis de 2000 à 2004. Il démissionne de son poste de Premier ministre en octobre 2004, à cause de tensions avec le président Émile Lahoud. Le 14 février 2005, malgré le blindage de son véhicule, un attentat-suicide commis par camionnette contenant une seule charge explosive de 1 800 kg, composée d’un mélange de Rdx, Petn et Tnt le tue en même temps qu’une vingtaine de personnes sur la route du bord de mer de Beyrouth. Les services de renseignements syriens sont immédiatement montrés du doigt par l’opposition et une partie de la population. Selon certains témoignages, il aurait reçu des menaces de la part de la Syrie. En décembre 2005, l’ancien vice-président syrien Abdel Halim Khaddam [en exil à Paris après 20 ans de pouvoir, Ndrl] confirme ces accusations. (1)

Cet assassinat marque le début de ce que certains appellent la Révolution du cèdre, Une commission d’enquête est décidée par le Conseil de sécurité le 7 avril 1995. Le 1er septembre 2005, sur la proposition du procureur allemand Detlev Mehlis, agissant dans le cadre d’une enquête internationale mandatée par l’Organisation des Nations unies (ONU) à la demande de la France, le procureur général de la République libanaise Saïd Mirza procède à l’incarcération de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un enquêteur du TSL a évoqué la thèse du missile air-sol

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2010

Al Manar

Après le journal russe Odnako (rapportée par Voltairenet) qui a soupçonné un missile air-sol d’être derrière l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, la télévision libanaise New TV a repris la même version, se basant quant à elle sur une autre source : les conclusions d’une enquête élaborée par le coordinateur actuel pour la médecine légale au Tribunal spécial pour le Liban et dont elle cite le nom : le français Xavier Laroche.

Lui aussi, à la fin de son enquête élaborée en 2006 a conclu que l’assassinat du défunt Hariri ne peut être dû qu’à un engin aérien, et que la célèbre Mitsubishi n’était même pas piégée, et n’était qu’un leurre.

Pour en arriver à cette conclusion Laroche était parti du fait que la nature du cratère et des dégâts produits dans l’entourage par l’explosion contre le convoi du défunt Hariri ne peut en aucun cas être dû à une camionnette piégée ni à une explosion souterraine perpétrée à l’aide de 500 kg de TNT.

Dans le cas de cette dernière hypothèse, les destructions auraient dû être inférieures.

Et pour qu’une camionnette puisse avoir les effets constatés, elle a besoin d’une quantité allant de 5 à 10 tonnes de TNT, ce qui n’est pas le cas.

Partant du principe que l’engin devrait percuter le sol pour une telle déflagration, il en a conclu que l’arme du crime est forcément un missile lancé par air, doté de 500 kg de TNT et à qui la chute donne l’effet de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Meurtre d’Hariri : sur la piste des exécutants islamistes

Posted by jeunempl sur mai 11, 2009

Le Figaro

Rafik HaririL’enquête internationale a progressé sur l’origine géographique du kamikaze qui tua l’ancien premier ministre libanais, mais les commanditaires du crime, eux, restent introuvables.

Le tribunal spécial pour le Liban (TSL), créé le 1er mars par l’ONU, doit annoncer mercredi sa décision concernant les quatre généraux emprisonnés à Beyrouth dans le cadre de l’enquête sur l’attentat à la voiture piégée, qui coûta la vie à Rafic Hariri, le 14 février 2005. Plus de quatre ans après, la lumière reste à faire sur cet assassinat qui tua vingt-deux autres personnes. Car si l’enquête a progressé sur certains points, des zones d’ombre demeurent.

Grâce à des études moléculaires poussées, les enquêteurs ont réussi à déterminer le profil ADN de l’auteur de l’attentat, mais pas encore son identité. En revanche, leurs recherches ont progressé sur l’origine géographique du kamikaze. «Nos soupçons se portent sur l’Arabie saoudite et l’Irak», affirme un proche de l’investigation. Il s’agirait d’un djihadiste envoyé à Beyrouth. Pour masquer le crime, ses commanditaires l’auraient convaincu qu’il allait éliminer Iyad Allaoui, le premier ministre irakien de l’époque, allié des Américains, qui vient régulièrement au Liban, d’où est originaire son épouse.

Dès les premiers mois de l’enquête, les policiers avaient acquis la certitude qu’Abou Adass, ce réfugié palestinien du Liban ayant revendiqué l’attentat dans une cassette vidéo, n’était qu’un leurre, fabriqué par les commanditaires de l’assassinat. Ceux-ci ont cherché à travers Abou Adass et son groupe, jusque-là inconnu, à accréditer la thèse d’une implication de réseaux djihadistes. Le principal d’entre eux est composé de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Assad: la Syrie n’a « aucune information » sur l’assassinat de Hariri

Posted by dodzi sur mars 25, 2009

Iloubnan.info

syrieBEYROUTH – Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé dans une interview publiée mercredi que son pays ne détenait « aucune information » sur l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, pour lequel les services de renseignements syriens ont été mis en cause.

« Du point de vue sécuritaire, nous n’avons aucune information à ce sujet. Nous avons coopéré avec les enquêteurs de la Commission (de l’Onu) (…), mais nous ne possédons aucune information pertinente », a-t-il indiqué au quotidien libanais As Safir, proche de la minorité parlementaire soutenue par Damas.

Les deux premiers rapports de la Commission d’enquête de l’ONU, créée deux mois après l’assassinat de Rafic Hariri le 14 février 2005 à Beyrouth par la Commission d’enquête de Detlev Mehlis, avait  conclu à des « preuves convergentes » sur l’implication des renseignements syriens et libanais. Mais les rapports suivant, notamment celui du belge Serge Brammertz, ont révélé plusieurs inconsistances, comme l’existance de faux-témoins, et la politisation de l’enquête. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un étrange enquêteur nommé au Tribunal spécial de l’ONU pour le Liban

Posted by dodzi sur décembre 23, 2008

Voltairenet.org

Nick Khaldas, commissaire adjoint de la police de Nouvelles-Galles-du-Sud (Australie), a été nommé enquêteur en chef du Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban, une juridiction chargée de juger l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafik Hariri, ainsi que 22 autres meurtres politiques.

Nick Khaldas, un juif égyptien naturalisé Australien, est célébre pour avoir enquêté sur l’assassinat politique du syndicaliste et député John Newman, en 1994. Honoré par le FBI, en 2004, M. Khaldas est devenu conseiller des enquêteurs du Tribunal spécial irakien qui a condamné à mort Saddam Hussein à l’issue d’une parodie de procès. Récemment, il a organisé le plan de surveillance anti-terroriste des minorités ethniques en Nouvelles-Galles-du-Sud.

La sincérité de M. Khaldas a été mise en doute par le quotidien libanais Al-Akbhar, qui a rappelé la polémique entourant l’affaire Newman. Selon la version officielle, le parlementaire travailliste qui menait une campagne contre les gangs, aurait été assassiné sur ordre d’un tenancier de boîte de nuit qui s’était auparavant vainement présenté aux élections contre lui, Phuong Ngo. Cependant, un autre suspect, le conseiller municipal Albert Ranse, avait avoué devant Nick Khaldas être le véritable commanditaire du meurtre, mais le policier avait omis de transmettre le procès-verbal d’audition aux magistrats. Accusé de soustraction d’information et de parjure, M. Khaldas avait été blanchi par la Justice australienne après avoir reconnu une erreur. Malgré ce rebondissement, la condamnation de M. Ngo n’avait pas été révisée.

Initialement, le Tribunal spécial des Nations Unies pour le Liban a été constitué avec l’idée qu’une juridiction ordinaire ne serait pas capable de juger des dirigeants syriens si l’enquête prenait cette direction. Ses détracteurs l’ont présenté comme une machine de guerre américano-saoudienne contre la Syrie.

Contrairement à son intitulé, le Tribunal spécial des Nations Unies pour le Liban n’est pas un organe subsidiaire de l’ONU, mais un organe conventionnel créé conjointement par le secrétaire général de l’ONU et par le gouvernement libanais à la demande de la majorité des membres du Conseil de sécurité. Or, la Charte de San Francisco ne reconnaît pas une telle compétence au Conseil de sécurité et encore moins au secrétaire général. Quand au gouvernement libanais de l’époque, il ne pouvait prétendre qu’à expédier les affaires courantes et n’était pas constitutionnellement habilité à négocier une telle convention, ainsi que l’a rappelé le président de la République libanaise.

Les frais considérables engendrés par le Tribunal seront couvert à 49 % par le Liban. Le reste sera principalement payé par l’Arabie saoudite, l’ex-Premier ministre libanais étant de nationalité saoudienne. Le royaume wahhabite applique une version rigoriste de la charia et sa Justice est décrite par la plupart des organisations de défense des Droits de l’homme comme partiale et corrompue. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assassinat Hariri: le Tribunal International en fonction à partir du 1er Mars 2009

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2008

Libnanews

Rafik HaririDans son dernier rapport présenté devant le conseil de sécurité des Nations Unies, le secrétaire général de l’ONU Ban ki Moon a indiqué hier que le tribunal international en charge des suspects impliqués dans l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri le 14 février 2005, pourrait officiellement entrer en fonction à partir du 1er mars 2009, conformément à la résolution 1757 adoptée en juin 2007.

Selon Ban ki Moon, la constitution de ce tribunal enverrait un fort signal au gouvernement libanais et aux Nations Unies pour cesser l’impunité au Liban, avant qu’il ne Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :