Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘sensibilisation’

Amélioration du don d’organes au Liban, mais un long chemin reste encore à parcourir

Posted by jeunempl sur janvier 4, 2012

(Nada Merhi – L’Orient le Jour)

La sensibilisation au don d’organes au Liban commence à porter ses fruits, de l’aveu du Comité national pour le don et la greffe des organes et des tissus (NOOTDT) qui note qu’en 2011, les organes de huit donneurs sur dix (les chirurgiens ont refusé de transplanter les organes de deux donneurs parce qu’ils étaient âgés de plus de 60 ans) ont pu sauver la vie de 22 personnes ayant reçu un rein (15 patients), un cœur (six patients) ou le foie (un patient).

« En 2010, nous avions eu un donneur sur l’ensemble de la population, explique le Dr Antoine Stephan, président du NOOTDT. En 2011, nous avons eu le consentement de dix familles. Le nombre des alertes relatives à de potentiels donneurs s’est aussi élevé pour dépasser les 1400 alertes. Ces chiffres montrent que le peuple libanais est sensible au don d’organes plus que nous ne le pensions. »

L’amélioration constatée dans ce secteur est essentiellement due à une meilleure approche acquise par les professionnels de santé concernés au cours des deux dernières années. Une formation qui se poursuivra cette année encore et qui s’inscrit dans le cadre d’un protocole de coopération entre le gouvernement espagnol Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus de 150 activités ludiques pour ce week-end à « Tripoli, ville sans voitures »

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2011

(L’Orient le Jour)

Tripoli, Liban-Nord

Un week-end très spécial s’annonce à Tripoli qui s’organise autour d’un gigantesque événement éco-ludique : « Tripoli, ville sans voitures ».

Le temps d’un week-end, soit à partir d’aujourd’hui, le chef-lieu du Liban-Nord revêtira des atours de fête, pour proposer aux Libanais et aux touristes de tout âge des activités divertissantes, dans un rayon exclusivement piéton de six kilomètres.

L’événement est conjointement organisé par le Réseau de jeunesse de Tripoli, le prix Maurice Fadel (qui récompense et soutient les meilleures idées d’entreprise) et les municipalités de Tripoli et de Mina. Il est financé par la BanKMed, le prix Maurice Fadel, Medco, Eco-gaz et APEC.

Son objectif est double : sensibiliser la population à la gravité de la pollution de l’air, en les familiarisant avec des activités de plein air, dont le vélo, et casser l’image donnée pendant des mois à la ville, associée aux seuls tristes incidents de sécurité entre Jabal Mohsen et Bab el-Tebbaneh.

Plus de 150 activités sont prévues, explique à L’Orient-Le Jour Hala Fadel, présidente du projet « Tripoli, ville sans voitures » – qui compte bien devenir un rendez-vous annuel – et du prix Maurice Fadel. Le président Michel Sleiman sera présent, en compagnie du ministre de l’Environnement, Nazem Khoury, et de plusieurs autres officiels pour le lancement de l’événement qui s’ouvrira dimanche à midi et se poursuivra jusqu’à 20h.

« Six terrains de football, quatre autres de basket-ball et deux zones pour skateboard sont prévus. Deux scènes ont été installées, une à Mina et une autre à Tripoli où plusieurs artistes vont se produire », explique Mme Fadel. Des vélos peuvent être loués sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban dans le livre Guinness des records grâce à Dhour-Choueir

Posted by jeunempl sur août 8, 2011

D.H. – ANI

La plus longue ligne de danseurs de la traditionnelle Dabké et la plus grande brochette de viande ont permis au Liban de figurer dans le livre Guinness des records, grâce à Dhour-Choueir, localité du Metn.

Le comité de « la journée libanaise pour la sensibilisation » a permis ce record, sous le slogan « non à la drogue, non à la vitesse, non à la cigarette et oui à la vie », sous le patronage du chef de la municipalité de Dhour-Choueir Elias Bou Saad, en présence du ministre du Tourisme Fadi Abboud et du député Nabil Nicolas et sous la supervision du représentant du livre Guinness Talal Omar.

La brochette de viande de 97m a brisé, et de loin, le précédent record de 7m des Etats-Unis. Elle a été préparée par cent marmitons environ, dirigés par Chef Antoine Hajj.

Des activités artistiques et des programmes de sensibilisation contre la drogue, le tabagisme et la vitesse ont ponctué cette mémorable journée qui a vu une ligne de danseurs de Dabké formée de 5050 personnes, bien devant la ligne de 4475 danseurs formée au Canada.

Archive la veille:
La plus longue chaîne de Dabké et le plus long chiche-kebab ce lundi pour battre le record!

S.N. – ANI

Le comité de « la journée libanaise pour la sensibilisation » organise demain, dimanche, la plus longue chaîne de Dabké (danse folklorique libanaise), prévue avec 5000 personnes, et le plus long chiche-kebab, à Dhour Choueir, sous le patronage du président de la municipalité de Dhour Choueir Elias Bou Saab et en présence du ministre du Tourisme Fadi Abboud.

Cette journée aura pour but de casser les records Guinness, respectivement pour la Dabké et le chiche-kebab, et les résultats seront annoncés plus tard dans la journée.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appel à propositions pour soutenir la société civile au Liban

Posted by jeunempl sur juin 23, 2011

ENPI info centre
La Commission européenne a lancé un appel à propositions de 1,2 millions d’euros pour le financement de projets visant à « Renforcer le rôle de la société civile dans la promotion des droits de l’homme et de la réforme démocratique » au Liban, avec l’assistance financière del’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH). Il porte le numéro de référence EuropeAid/131597/L/ACT/LB.

Selon un communiqué de presse de la Délégation, cet instrument vise à contribuer au développement et à la consolidation de la démocratie et de l’État de droit, et à renforcer le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Il est conçu pour aider la société civile à devenir une force réelle pour la réforme politique et la défense des droits de l’homme.

Les projets qui seront retenus doivent aborder des questions qui vont dans le sens d’au moins une des priorités suivantes :
·     Encourager les autorités libanaises à respecter leurs engagements dans le domaine des droits de l’homme dans le contexte de la Politique européenne de voisinage et des instruments des Nations unies (y compris le suivi de l’Examen périodique universel pour le Liban) à travers le plaidoyer, la communication, le suivi et la sensibilisation.
·     Soutenir le renforcement de la protection légale et sociale des groupes vulnérables et marginalisés en fournissant une assistance sociale et juridique, en améliorant la documentation sur les violations des droits de l’homme de ces groupes, en luttant contre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nahas: Un système de retraite pour tout le monde

Posted by jeunempl sur juin 18, 2011

ANI

Le ministre de Travail Charbel Nahas a estimé que « la mobilisation politique depuis quelque temps est la cause des incidents qui se sont produits vendredi à Tripoli ».

M. Nahas a affirmé, samedi à la Voix du Liban, que « les problèmes se résolvent par la sensibilisation et la perception mettant l’accent sur la nécessité de la réaction immédiate des forces de sécurité ».

Par ailleurs, M. Nahas a affirmé qu' »il va oeuvrer au sein de son ministère pour aboutir à un système de pension de retraite qui couvre toutes les tranches de la société et assurer les frais de santé fondamentaux pour tous les libanais et même les étrangers qui travaillent légalement au Liban ».

Il a affirmé que « les employés contrevenants ne resteront pas à leur place et seront poursuivis en justice ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il ne fait pas bon de respirer à Beyrouth: La qualité de l’air au centre des débats

Posted by jeunempl sur février 3, 2011

Libnanews

Source: LibnanewsL’Université Américaine de Beyrouth et l’Université St Joseph ont présenté aujourd’hui une recherche portant sur la qualité de l’air de la capitale, une première au Liban, enquête effectuée depuis 2009 en coopération avec le Conseil National de Recherche Scientifique.

Cette dernière institution avait ainsi mis en place 3 sites de détections, un à l’AUB, un autre au Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth et un troisième au Lycée AbdelKader. Des sites annexes ont également été installés sur le campus de l’USJ, rue Huvellin et au collège Protestant.

Selon les premiers résultats de l’étude menée durant les 2 dernières années, les taux de dioxydes d’Azote (NO2) dépassent les normes autorisées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fixées à 40 mg/m3, oscillant entre 42 et 82 mg/m3 pour 2009 et 37 à 85mg/m3 pour 2010. La moyenne annuelle est passée de 53 mg/m3 en 2009 à 58 mg/m3 en 2010, les taux étant plus élevés durant la belle saison.

Le taux de particules en suspension dans l’air dépasse également les normes de l’OMS (20mg/m3) de 175 à 275 %. Le trafic routier contribuerait à cette pollution. Plusieurs études sont actuellement menées pour comprendre leur impact sur la santé de la population.

L’enquête sera élargie au Grand Beyrouth afin d’établir une base de donnée globale et une campagne de sensibilisation des pouvoirs publics et de la population devrait être prochainement lancée afin d’encourager la mise en place de politiques de lutte contre la pollution.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« L’île des palmiers », objet d’un business néfaste pour l’environnement

Posted by jeunempl sur septembre 18, 2010

(Julien Chehida – L’Orient le Jour)

La réserve naturelle située au large de Tripoli subit les ravages de visiteurs peu respectueux de l’environnement sous les yeux du gardien du site, bien décidé à en faire un commerce « à la libanaise ».

Pour beaucoup, c’est un petit coin de paradis. Et pourtant, rien ne prédestinait l’île des palmiers à être traitée de la sorte. Depuis quelque temps, le gérant du site organise des virées touristiques destructrices pour l’environnement. Chaque dimanche, des « visiteurs » arrivent par centaines, équipés de barbecues, de viandes et de boissons. « La viande, vous la voulez comment ? » crie un père de famille, installé sur la plage. La remarque peut surprendre pour celui qui aura lu la pancarte : « Interdiction de manger. »

Pendant le repas, les individus n’hésitent pas à laisser leurs détritus sur la plage de sable fin. Par endroits, il est même dangereux de poser le pied nu à cause des tessons de bouteilles disséminés un peu partout dans le sable. Signe de ce laisser-aller permanent, un container débordant de bouteilles de verre situé à quelques mètres de la plage. Pour rappel, toute personne consommant de la nourriture sur l’île encourt une amende d’environ 250 000 LL. Cependant, cette épée de Damoclès ne semble pas inquiéter les touristes. Est-ce de la provocation ou simplement de l’inconscience?

Le domaine est géré par un gardien en charge de la protection de l’île. Une protection pour le moins particulière ! Celui-ci aurait constitué son propre business en faisant payer le transport des touristes en bateau du port d’al-Mina jusqu’à l’île des palmiers. Il serait donc le premier responsable de la destruction de l’écosystème du site. « C’est combien pour aller sur l’île ? » demande un touriste. « C’est 10 $ l’aller-retour », lui répond le gérant de l’affaire. Comme bien souvent au Liban, le transport n’est pas une sinécure. Certains auront la chance de monter dans un navire de bonne qualité, tandis que d’autres monteront dans une barque motorisée. Le tout sans gilet de sauvetage ! Aux risques et périls des usagers.

Une fois la journée terminée, les touristes reviennent à Tripoli. Mais ces derniers sont interpellés par des jeunes qui gèrent le business. Ils réclament plus d’argent, alors que les visiteurs ont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Ansar se met au tri sélectif

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2010

Zahraa Mortada – Les Hirondelles

Fruit d’un projet du ministère d’Etat pour la Réforme administrative financé par l’Union européenne, une usine de tri et de compostage a vu le jour en 2009 à Ansar. Comme toutes ses consoeurs, elle est aujourd’hui confrontée au défi de la continuité.

En quittant Ansar, il suffit de remonter un chemin d’un kilomètre et demi pour tomber sur l’usine de tri et de compostage de cette localité du caza de Nabatiyé. Avant l’ouverture de l’usine il y a 8 mois, les déchets des 15 000 habitants s’amoncelaient dans une décharge à ciel ouvert. Aujourd’hui, ils sont triés et recyclés.

Chaque matin, les deux camions de la municipalité font le tour de la ville, récoltent les déchets et les déversent dans une trieuse. Des ouvriers s’y tiennent de part et d’autre. L’un s’occupe du plastique, l’autre du carton, et ainsi de suite. Après 72 heures de fermentation et 30 jours de maturation dans des machines, le tour est joué: des sacs de compost s’entassent, prêts à la distribution. «La vente de compost est encore très timide, presque nulle», affirme Mohamad Assi, ex-maire et membre actuel du conseil municipal. Il ajoute, avec un peu d’optimisme: «Nous n’en sommes qu’au début, cela doit être normal».

Pour la municipalité, la question de la rentabilité est aujourd’hui cruciale. L’usine est en effet déficitaire : en huit mois, l’activité n’a pour l’instant rapporté que 650 dollars, pour un coût de fonctionnement mensuel de 5 700 dollars. La municipalité couvre ces frais, aidée par un financement européen de 104 000 dollars étalé sur deux ans. D’ici là, elle devra gagner en autonomie financière, en vendant davantage de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sensibilisation durable pour les petits Libanais

Posted by jeunempl sur août 29, 2010

Nadine Baydoun – Les Hirondelles

Face aux multiples problèmes environnementaux du pays, l’association Défi Liban sensibilise les écoliers au développement durable.

«Adoptons l’Eco Attitude! Pensée critique, réflexion pratique, sentiment authentique et actes sages!» Voici le slogan de l’Eco Attitude, un des projets de l’Eco Action 2010-2013, un programme de trois ans d’éducation à l’environnement pour un développement durable, lancé en octobre 2009 par Défi Liban, une association libanaise à but non lucratif, en partenariat avec le ministère de l’Environnement.

«Si l’on plante un arbre, il faut qu’on l’arrose pendant trois ans. De même, si l’on se lance dans des projets de recyclage cette année sans persister les années suivantes, c’est comme si l’on n’avait rien fait, justifie Joëlle Bacha, présidente de Défi Liban. La continuité est primordiale, c’est pourquoi Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Recherche mer propre désespérément

Posted by jeunempl sur juillet 25, 2010

Elie Wehbé – Les Hirondelles

La pollution de la côte méditerranéenne affecte de plus en plus l’activité touristique au Liban. Un enjeu majeur pour le développement du pays.

De Saïda à Jiyé, de Beyrouth à Jbeil, le littoral regorge de plages très bien aménagées. L’été commence bien, les touristes et les Libanais se ruent par milliers vers la côte. «Les plages privées poussent comme des champignons sur la côte depuis l’an 2000», explique Rami, 35 ans, maître-nageur sur une plage privée à Jiyé. Mais la mer Méditerranée vit depuis plusieurs années une catastrophe écologique permanente avec les égouts qui s’y déversent, de la pollution chimique par endroits… La Grande bleue est devenue une vraie poubelle.

A toute cette pollution s’est rajoutée une marée noire, provoquée par les bombardements des réservoirs de Jiyé par l’aviation israélienne durant la guerre de juillet 2006. Résultat: 35000 tonnes de mazout déversées dans la mer et une marée noire qui menace toujours la vie aquatique du pays. «Il n’est pas surprenant de trouver des petites boulettes noires sur la plante des pieds après une baignade, indique Abou Fawzi, un vieux pêcheur de Jiyé. Cela fait plus de 20 ans que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :