Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘scolarité’

Tournoi fun de Ping Pong et divertissements en tous genres ce dimanche 20/11

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2011

MPL Belgique

Voici le temps venu de se dégourdir les jambes et surtout… les poignets! Eh oui, le Mouvement pour le Liban organise son traditionnel tournoi de Ping-Pong et vous y invite tous, petits et grands, quel que soit votre niveau. L’idée est de se dépenser dans une ambiance sportive et festive.

Pour beaucoup de gens, ce sport réveille de joyeux souvenirs… que ce soit sous une vigne, dans un parking, un garage ou même la salle à manger, tous les lieux étaient bons pour s’adonner aux joies des revers coupés ou attaques coups droit. Alors, les réflexes sont-ils restés intacts?

Parallèlement, des jeux de cartes et autres « tawlet zaher » (tric trac) seront mis à disposition des supporters.

Cet évènement sera également l’occasion de récolter vos dons pour l’association libanaise « Lien de charité » qui vient en aide aux démunis et fournit notamment un soutien financier à la scolarité des enfants. S’amuser tout en aidant modestement des familles libanaises dans le besoin, voilà ce qui vous est proposés ce jour-là.

Date : Dimanche 20 novembre 2011 à 16h00

Lieu : 1690, Chaussée de Wavre, Auderghem (accès parking) – 1er étage

Contacts et inscriptions
GSM: S.Tamer : 0479/53.72.08
Email : info@mplbelgique.org

Pour des soucis d’organisation, nous vous demanderons de bien vouloir vous inscrire avant le vendredi 18 novembre.
N’hésitez pas à faire suivre le message parmi vos amis.

En espérant vous y voir nombreux!

Publicités

Posted in Activités MPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Politiques sociales

Posted by dodzi sur mai 29, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 7 Politiques sociales

Diagnostic

1. Des gouvernements qui se soucient peu du fait que près de 56% de la population est dépourvue de tout système de retraite, d’indemnité de fin de service, de protection contre les accidents de travail et autres, et que 30% des salariés ne sont pas inscrit à la Sécurité Sociale, en contravention avec la Loi.

2. Des gouvernements qui n’hésitent pas à se décharger de leurs responsabilités sur les entreprises en leur imposant de financer notamment des frais de scolarité et de transport pour leurs employés, sans se soucier d’aggraver leurs coûts de fonctionnement et de pénaliser leur compétitivité.

3. Des gouvernements qui ont renoncé à imposer aux employeurs le respect des droits des salariés et leur laissent la possibilité, quand ils le souhaitent, d’offrir à ces derniers des assurances privées qui ne couvrent souvent qu’une faible partie des droits que la Loi leur garantit.

4. Des gouvernements qui n’hésitent pas à mettre la main-d’oeuvre libanaise la moins qualifiée et la plus pauvre en compétition avec une main-d’oeuvre étrangère sans protection et sans droits, employée souvent de manière illégale, aggravant le chômage et la pauvreté des groupes sociaux les plus vulnérables (voir le programme du CPL au sujet du marché du travail et de l’Emploi).

5. Des gouvernements qui ont renoncé à lutter contre le secteur informel dans lequel les conditions de travail sont souvent en deçà des normes libanaises et les droits des salariés, notamment l’accès à des filets de sécurité sociaux, inexistants (voir le programme du CPL au sujet du marché du travail et de l’Emploi).

6. Des gouvernements qui se soucient peu du chômage, préférant inciter les personnes sans emploi à émigrer.

7. Des gouvernements qui se sont peu soucié jusqu’à présent du fait que les personnes ayant cotisé à la Sécurité Sociale sont dépourvues de couverture santé dans leurs années de vieillesse, que les émigrés souhaitant s’installer dans leur pays d’origine une fois leur vie active terminée ne bénéficient d’aucune couverture sociale (ni retraite vieillesse ni couverture santé).

8. Les aides octroyées aux populations vulnérables se font de manière désordonnée et sans contrôle. De nombreuses ONG qui reçoivent des fonds du ministère des Affaires Sociales sont fictives. Le Ministère ne contrôle pas leur action et ne vérifie pas leur efficacité de manière sérieuse. De plus, sa structure ouvre la voie à de nombreuses duplications dans ses dépenses. Par ailleurs, son action n’est pas coordonnée avec celle des ONG libanaises et étrangères actives dans le pays et il ne supervise pas leur travail.

9. La décision d’abaisser brutalement les cotisations sociales des employeurs aux branches « Maladie » et « Allocations familiales » de la Sécurité Sociale a créé un déficit durable des comptes de celles-ci et les gouvernements ne semblent pas se soucier du fait que leur déficit est actuellement comblé par la direction de la CNSS en puisant dans les réserves de la branche « Indemnités de fin de service ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :