Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘saoudien’

Liban : Le faux 14 Mars rate sa sortie

Posted by jeunempl sur mars 14, 2011

[Note du MPLBelgique: Extraits et recueil d’articles sur la manifestation du 13 mars dernier de la coalition de Hariri…]

Pour Arakji les manifestations du 14 Mars ont échoué, les armes du Hezbollah visent seulement Israël

iloubnan.info

L’ancien député Adnan Arakji a annoncé lundi que les manifestations de la coalition du 14 Mars ont échoué, et que les leaders restants de la coalition sont tombés dans la poursuite de leurs plans diaboliques.

¨Les propos entendus Lundi étaient très provocateurs¨ a-t-il dit, avant de saluer les armes de la résistance.
Arakhji a dit que le Hezbollah n’avait jamais utilisé ses armes contre les libanais, et qu’elles visaient uniquement Israël.

Des centaines de milliers de personnes soutenant la coalition du 14 Mars ont rejoint la place des Martyrs ce Dimanche pour célébrer le sixième anniversaire de la Révolution des Cèdres en 2005, et ont exprimé leur refus des armes non-étatiques et ont réitérer leur support à la justice et au Tribunal Spécial pour le Liban (TSL). [Note du MPLBelgique.org: ce dernier paragprahe est une prise de position tendancieuse du journaliste]

Pour Mikati les propos du 14 mars incitent au conflit

iloubnan.info
Le premier ministre désigné Najib Mikati a annoncé que certains propos tenus lors des démonstrations du 14 mars incitent aux conflits.

¨L’ancien premier ministre Rafic Hariri n’aurait pas accepté certaines des remarques prononcés a coté de sa tombe¨, a dit Mikati à ses visiteurs, a rapporté l’agence nationale d’information (NNA).

¨Que Dieu bénisse Hariri, aujourd’hui nous sommes bel et bien surs qu’il était plus que jamais un martyr pour un Liban uni¨a-t-il ajouté.

Mikati avait annoncé plus tôt lors d’un entretien avec le Time magazine, publié lundi, que l’alliance dirigée par le Hezbollah n’avait pas établi de conditions préalables pour sa nomination.

¨Lorsque j’ai vu que le pays avait atteint l’impasse, j’ai dit qu’il était temps de se relever¨ a-t-il dit. ¨La vraie motivation est de secourir la nation¨

¨Si je veux changer quoi que ce soit en rapport avec le tribunal, cela doit être fait en accord et avec le consensus de tous les libanais¨a-t-il ajouté.

Le premier ministre désigné Najib Mikati a été nommé prem

ier ministre après que le Hezbollah et ses alliés aient renversés le cabinet de Saad Hariri le 12 Janvier.

Mikati a essayé de coopérer avec tous les partis politiques dans la formation d’un nouveau cabinet mais cela sans compter le refus de la coalition du 14 Mars de prendre part au cabinet soutenu par le Hezbollah qui rend ainsi légitime le coup d’état du camp du 8 Mars. [Note du MPLBelgique.org: ce dernier paragprahe est une prise de position tendancieuse du journaliste]

L’Arabie saoudite a critiqué la campagne anti-Hezbollah menée par Hariri, Questions du Golfe

Le centre des questions du Golfe a mentionné lundi que le Roi d’Arabie Saoudite Abdallah Ben Abdel Aziz aurait fait des reproches au premier ministre sortant Saad Hariri pendant leur réunion secrète à Riyad le 6 mars.

Le Roi Saoudien a exprimé son mécontentement par rapport à la campagne de Hariri contre les armes du Hezbollah et a exprimé son inquiétude quant à la réaction du Hezbollah par rapport à la campagne, quant à ses répercussions sur le premier ministre désigné Najib Mikati et quant aux relations syro-saoudiennes.

Le centre a cité un rapport publié par le journal « golfe » en affirmant que le Roi d’Arabie saoudite aurait critiqué la campagne injustifiée menée contre le hezbollah et aurait également ajouté que le royaume d’Arabie saoudite ne serait pas en mesure de supporter de possibles répercussions.

Les sources ont nié que le riche royaume d’Arabie supportait la campagne et d’après Jeffrey Feltman, l’assistant du secrétaire des affaires du Proche Orient, le pays, en ce qui le concerne, joue un mauvais rôle dans cette affaire.

Les sources ont également ajouté que la position du Conseil de Coopération du Golfe, comme ils l’avaient déjà énoncé la semaine dernière, et ce en rapport au premier ministre désigné Mikati, affirment que le royaume d’Arabie saoudite ne serait pas derrière la campagne menée par Hariri et que les pays du golfe étaient engagés pour la souveraineté du Liban.

De plus, les sources ont rapporté que la campagne contre les sociétés de Hariri, comme celle contre ¨Saudi Oger¨ était un message au premier ministre sortant pour qu’il garde la situation sous contrôle sans mettre en danger les intérêts Saoudiens.

Révolution du cèdre: Après la fête, les mensonges et le ridicule

Leila Mazboudi – Al Manar

Deux choses continuent de faire parler d’elles au Liban après la septième cérémonie de la révolution du cèdre : le chiffre de la participation et le geste de déshabillement du chef du courant du Futur Saad Hariri.

La bataille des chiffres

Concernant le premier, indispensable pour évaluer le taux de sympathie et vérifier les allégations des subsistants du camp du 14 mars qui prétendent parler au nom de la totalité du peuple libanais, ou pour les plus objectifs de sa moitié, force est de constater que les médias du Futur ont sans tarder ont avancé le chiffre des 800 milles participants.
Alors que ses chroniqueurs propulsaient des analyses dans lesquelles ils affichent leur stupéfaction face au déferlement de cette journée.

Pourtant, les agences internationales parlaient en ce jour de quelques dizaines de milliers, et les sources militaires d Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des princes saoudiens préparent son compte à Hariri ?

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2011

Al Manar

Les propos du Premier ministre libanais en exercice Saad Hariri contre le vice-ministre de l’intérieur saoudien le prince Mohammad Ben Nayef ne sont pas passés inaperçues en terre d’Arabie.
Des médias du Golfe se sont faits l’écho de réactions très colériques, particulièrement chez la famille du prince Nayef, le père.

Hariri avait qualifié l’émir de  « killer », lors d’une entrevue avec un enquêteur du tribunal international sur l’assassinat de son père, dévoilée par la chaîne de télévision libanaise New TV.
« Pas même les opposants au régime n’avaient usé de ce terme à l’encontre de ce personnage », signale le site «  Affaires du Golfe ».

Des proches du prince Mohammad sont allés jusqu’à considérer les propos de Hariri « d’atteinte directe contre ses maitres ».
Le défunt Rafic Hariri avait fait fortune en Arabie Saoudite où il entretenait des liens privilégiés avec la famille royale.
«  Le prince Mohammad Ben Nayef a semblé très en colère, lorsque je lui ai parlé, et il a lancé des mots très dures, en l’occurrence que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corruption – Christian Blanc et la Middle East Airlines: Un cigare fatal à son destin

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2010

René Naba – Libnanews

Le cigare aura été fatal à son destin. Le cigare lui a sauvé la vie. Le cigare signera sa chute politique.

Il se raconte qu’un certain matin de septembre 2001, Christian Blanc, alors président de la filiale française de Merrill Lynch, pris d’un soudain besoin de nicotine, sort de son hôtel, dans le World Trade Center pour fumer son premier cigare de la journée. Il était 9 heures du matin, le 11 septembre 2001. La première bouffée tirée, le ciel s’abattait sur le complexe. Neuf ans plus tard, une autre affaire de cigares le plombe, contraint à la démission du gouvernement français, le 4 juillet 2010, dans la foulée de la polémique suscitée par sa consommation abusive de Havane aux frais de contribuables.

Ancien socialiste de tendance rocardienne, l’homme épousera la gamme des sensibilités de l’échiquier politique français, devenant tour à tour chiraquien, puis centriste, enfin sarkozyste. Christian Blanc, qui a fait son entrée au gouvernement en mars 2008, en tant que secrétaire d’état chargé du Grand Paris, lâché par son camp, a donc dû prendre la porte, à la demande du chef de l’Etat. Ce n’est pas la première fois que Blanc, dont certains critiquent l’entêtement et le manque d’écoute, doit démissionner. En 1992, il avait quitté son poste de patron de la RATP, (régie autonome des transports parisiens) faute d’avoir obtenu un service minimum dans le métro les jours de grève, face au gouvernement de Pierre Bérégovoy. PDG d’Air France, il claque la porte en 1997, parce qu’il avait voulu privatiser l’entreprise contre l’avis du Premier ministre socialiste, Lionel Jospin, et de son ministre communiste des Transports, Jean-Claude Gayssot.

L’homme s’est aussi distingué au Liban du temps de son parachutage à la tête de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines à Beyrouth.

Entre deux bouffées de Havane, l’homme sait tisser des liens qui survivent aux veloutés. Chiraquien, à la tête d’Air France, il atterrira, comme par hasard, après son débarquement d’Air France, sur une terre de mission, le Liban, chasse gardée du tandem Jacques Chirac Rafic Hariri, alors à l’apogée de sa puissance, avec pour mission de redynamiser l’aéroport de Beyrouth Khaldé, sinistré par la guerre civile, et la compagnie aérienne vedette de la flotte commerciale arabe, Middle East Airlines.

Un des principaux gisements d’emploi du pays, une des principales sources de revenus, l’aéroport de Beyrouth Khaldé, devenu depuis Aéroport Rafic Hariri, à la suite de l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais, est un lieu de trafic par destination et représente à ce titre un enjeu de taille.  Sa réhabilitation passera sans doute dans la chronique libanaise de la fin du XX me siècle comme un exemple achevé d’instrumentalisation de l’état au service d’intérêts privés, comme une vaste opération de spoliation organisée, à ciel ouvert. Projet grandiose au départ, sa réhabilitation sera l’une des opérations les plus controversées de l’ère Hariri par l’ampleur de ses dérives successives. Les modalités d’attribution des contrats de réfection de l’aéroport, tout comme la désignation des bénéficiaires des concessions de la zone franche constituent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Arabie Saoudite : Guerre des clans pour la succession

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2010

Al Quds al Arabi

Le Royaume saoudien traverse un virage difficile, du fait de la maladie de ses premier et deuxième hommes, le flou qui entoure le troisième homme, et l’aspiration des jeunes princes à une occasion qu’ils pensent imminente en vue d’une participation effective à la conduite du processus de réforme au Royaume.

Avec une transparence sans précédent, les autorités saoudiennes ont annoncé le départ du Roi Abdallah Ben Abdelaziz vers Washington, « pour se rendre dans l’un des centres médicaux spécialisés dans le traitement des maladies de dos, afin qu’il effectue des examens plus approfondis suite à son hernie discale, ayant provoqué une accumulation de sang et des douleurs lancinantes suite à une pression sur les nerfs ».

La question de succession n’étant pas encore tranchée, et en l’absence de consensus dans les milieux des princes les plus influents, parmi les fils du fondateur du Royaume, Abdelaziz al-Saôud, sur l’accession au trône de l’émir Nayef, ministre de l’Intérieur et deuxième vice-président du Conseil des ministres, le Roi saoudien a pressé son frère l’émir Soltane Ben Abdelaziz de regagner rapidement le Royaume, et lui a délégué, en vertu d’un décret royal, la gestion des affaires de l’Etat pendant son absence.

L’émir Soltane, cadet de quatre ans du Roi saoudien, âgé de 87 ans, a passé le plus clair de son temps, au cours de ces deux dernières années, entre New-York et Agadir, après une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La BBC fait marche arrière face au Hezbollah

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2010

Courrier international

« La BBC a déprogrammé, d’une manière imprévue, un documentaire sur la mort de l’ancien Premier ministre du Liban Rafic Hariri, sur fond de tension croissante à Beyrouth à propos des conclusions attendues prochainement du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) et qui risquent de mettre en cause des membres du Hezbollah », rapporte The Guardian. Meurtre à Beyrouth est une série en trois parties qui présente des interviews d’hommes politiques à Beyrouth, Damas, Washington et Paris autour de l’attentat qui a tué, en février 2005, Rafic Hariri et 22 autres personnes.

La BBC a déclaré le 16 novembre « avoir repoussé la date de diffusion du film [qui devait être projeté samedi 20 novembre] pour vérifier qu’il est conforme aux règles éditoriales de la chaîne ». Aucune nouvelle date n’a été fixée. Toutefois, la décision a été prise après que « le journal libanais Al-Akhbar a parlé de cette série en première page en affirmant que l’objectif de ce film est d’accuser le Hezbollah d’avoir tué Hariri en 2005 », relève le quotidien britannique. La série a été initialement commandée par la chaîne saoudienne satellitaire Al-Arabiya à ORTV, une société de production anglo-saoudienne. Finalisée l’été dernier, mais jamais diffusée, la série a été reprise par BBC World qui s’est chargée de l’édition d’une nouvelle version.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Hariri rend hommage à l’Arabie Saoudite à l’occasion de sa fête nationale

Posted by jeunempl sur septembre 24, 2010

(L’Orient le Jour)

C’est un vibrant hommage à l’Arabie saoudite qu’a rendu hier le Premier ministre Saad Hariri à l’occasion de la fête nationale du royaume wahhabite. « L’Arabie saoudite suit de très près tous les défis auxquels le Liban est confronté et fait tout pour l’aider à les dépasser », a-t-il ainsi affirmé dans une interview à l’Agence saoudienne d’information.

Pour sa part, l’ambassadeur saoudien Ali Osseiri a rappelé que la visite du roi Abdallah au Liban est « historique » et qu’elle reflétait la politique de « modération » suivie par le royaume. Le diplomate wahhabite a donné une réception hier au BIEL, à laquelle assistaient le ministre Tarek Mitri, représentant le chef de l’État, le député Ayyoub Hmayed, représentant le président de la Chambre, et le ministre de l’Éducation Hassan Mneimneh, représentant le Premier ministre. Étaient également présents les ministres Michel Pharaon, Gebran Bassil et Ali Abdallah, ainsi que les députés Nehmé Tohmé, Bilal Farhat, Nawwar Sahili, Ali Hassan Khalil, Ali Bazzi, Serge TerSarkissian, Agop Pakradounian, Sethrida Geagea, Farid Habib, Mohammad Hajjar, Mohammad Kabbani, Robert Ghanem, Kassem Abdel-Aziz, Khaled Zahramane, Ammar Houry, Ahmad Fatfat, Ghazi Zeaïter, Samir Jisr, Khaled Daher, Abdel-Latif Zein et Tammam Salam.

ANI

Le premier ministre Saad Hariri a félicité jeudi l’Arabie Saoudite à l’occasion de sa fête nationale et lui a rendu hommage pour le rôle que le royaume a joué et joue toujours pour aider à restaurer le calme et la stabilité au Liban, « en plus de son assistance financière à notre pays et son inappréciable contribution au processus de reconstruction et de développement du Liban », a tenu à ajouter le premier ministre.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les propos de Hariri, un tournant décisif qui attend de se concrétiser

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

La dernière interview du Premier ministre Saad Hariri au quotidien saoudien achark el-Awsat a eu l’effet d’une bombe dans les milieux politiques, tant sa teneur marque un tournant dans la vie politique du pays. Le Premier ministre y développe de nombreux points, commençant par reconnaître avoir commis des erreurs, puis soulignant l’existence des faux témoins, alors qu’il y a quelques jours encore les députés du bloc Liban d’abord niaient ce fait – sous prétexte que les témoins n’ont pas prêté serment devant le tribunal – et enfin estimant que les accusations contre la Syrie étaient politiques et ont causé du tort à ce pays.

Les milieux de l’ex-opposition estiment qu’il s’agit là d’un changement stratégique dans l’attitude du Premier ministre, et certaines sources libanaises proches de la Syrie affirment que cette attitude nouvelle est le fruit des longues conversations entre le président Bachar el-Assad et Saad Hariri suite au rapprochement syro-saoudien. Les derniers détails de cette interview auraient d’ailleurs été mis au point entre le général Rustom Ghazalé et le chef du département des informations aux FSI, Wissam Hassan, au cours de la récente visite de ce dernier à Damas, qui a suivi celle du Premier ministre. Les autorités syriennes auraient réclamé des positions claires de la part de Saad Hariri et ce dernier aurait choisi d’accorder une entrevue au quotidien achark el- Awsat avec toute la symbolique que cela représente, le quotidien appartenant au courant dit « plus dur » au sein de la famille royale saoudienne.

En tout état de cause, les propos de Saad Hariri ont produit l’effet voulu. Le président de la Chambre Nabih Berry s’est empressé de le contacter pour le remercier, avant d’envoyer le député Ali Hassan Khalil en guise d’appui. De même, le Hezbollah a fait connaître son approbation et les médiateurs de bonne volonté cherchent maintenant à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – attentat contre l’armée: peine de mort requise contre cinq islamistes

Posted by jeunempl sur juillet 9, 2010

AFP

Un juge libanais a requis la peine de mort contre cinq membres importants d’un groupuscule islamiste, accusés d’avoir perpétré un attentat contre l’armée en 2008, faisant six tués, a affirmé jeudi à l’AFP un responsable judiciaire.

Dans son acte d’accusation, le juge d’instruction Nabil Sari a requis mercredi la peine de mort contre notamment le Palestinien Abdel Rahmane Awad, chef présumé en fuite du groupuscule Fatah al-Islam qui avait combattu l’armée libanaise à l’été 2007 dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared (nord).

Les quatre autres sont le Libanais Abdel Ghani Jawhar, autre membre important du groupuscule, le Saoudien Obeid al Qafil, le Palestinien Ghazi Abdallah et son Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Premier ministre libanais rencontre le roi Abdallah d’Arabie

Posted by jeunempl sur juin 9, 2010

AFP

RYAD – Le Premier ministre libanais Saad Hariri s’est entretenu mardi avec le roi Abdallah d’Arabie saoudite à Ryad, alors que les pays arabes continuent de fulminer contre l’assaut sanglant d’Israël contre une flottille d’aide à Gaza, a annoncé l’agence officielle SPA.

Les deux dirigeants ont discuté « des événements régionaux et internationaux et de la coopération bilatérle », a indiqué SPA.

Cet entretien survient après la visite du Premier ministre libanais à Damas le 31 mai dans le cadre des efforts de Beyrouth et de Ryad pour surmonter les divergences de longue date avec la Syrie.

La Syrie a dominé le Liban pendant près de trois décennies jusqu’en avril 2005 avant de retirer ses troupes sous la pression internationale après l’assassinat du père de l’actuel Premier ministre libanais, Rafiq Hariri, qui était très proche de la famille royale saoudienne.

La Syrie a été accusée de complicité dans l’assassinat bien que Damas ait démenti une quelconque implication.

La rencontre libano-saoudienne survient aussi après l’intervention militaire israélienne le 31 mai pour stopper une flottille d’aide à Gaza dans laquelle neuf passagers turcs ont été tués.

Les militants pro-palestiniens au Liban et le groupe chiite Hezbollah font pression en faveur de nouvelles actions contre Israël à la suite de cet assaut.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Répit vendredi pour le Libanais qui devait être exécuté dans la journée pour sorcellerie en Arabie saoudite

Posted by jeunempl sur avril 2, 2010

AP

Le citoyen libanais, condamné pour sorcellerie en Arabie saoudite ne sera pas exécuté dans la journée comme cela était prévu, a déclaré son avocate May al-Khansa à l’Associated Press, informée par le ministre libanais de la Justice Ibrahim Najjar.

Ali Sibat devait être décapité vendredi, jour de la semaine traditionnel pour ce type de condamnation. Jeudi, son avocate avait appelé les responsables saoudiens et libanais à l’épargner. En revanche, elle ignore si l’exécution a juste été reportée ou annulée. « Ali Sibat restera en vie ce vendredi mais nous ne savons pas ce qui se passera le lendemain, samedi, lundi ou un autre jour », a-t-elle déclaré.

Les autorités saoudiennes n’ont fait aucun commentaire pour l’instant et le ministre libanais de la Justice n’était pas joignable.

M. Sibat, 49 ans, père de cinq enfants, fait partie de ces dizaines de personnes arrêtées chaque année dans le royaume, pour incantations, sorcellerie, magie noire et pour avoir prédit l’avenir. Ces pratiques sont considérées comme polythéistes par le gouvernement saoudien, qui applique la charia.

Pour Me al-Khansa, son client n’a pas pratiqué de prédictions en Arabie saoudite et il n’est pas citoyen ou résident saoudien, par conséquent, il devrait être extradé.

M. Sibat, qui faisait des prédictions sur une télévision arabe satellitaire depuis chez lui à Beyrouth, a été arrêté par la police religieuse saoudite, lors de son pèlerinage à Médine en mai 2008 et condamné à mort en novembre dernier. « Ali n’est pas un criminel. Il n’a pas commis de crime ou d’acte honteux », a martelé son avocate.

L’association de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch s’était insurgée contre le gouvernement saoudien, qui doit cesser d’utiliser « de plus en plus fréquemment l’accusation de ‘sorcellerie’, qui est vague et employée arbitrairement ».

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :