Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘saints’

Les aléas du tourisme vus par Abboud

Posted by jeunempl sur septembre 27, 2011

D.H. – ANI

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Les aléas du tourisme et les hauts et les bas de ce secteur ont été largement commentés par le ministre du Tourisme Fadi Abboud, dans un entretien accordé mardi à la station « Melody FM ».

M. Abboud, qui a tout d’abord précisé que les revenus du tourisme constituaient 22% du PNB, a insisté sur l’importance du développement de ce secteur pour la croissance de notre pays, déplorant la présence d’un seul aéroport actif au Liban.

« Le Liban est devenu un spécialiste des opportunités ratées. Nous avons trois aéroport, un seul est actif », a-t-il regretté.

Il s’est alors demandé « pourquoi nous ne pouvons avoir un aéroport régional dans la plaine de la Bekaa, et un autre au Liban-Nord « , avant de préciser que « cela est dû à l’enchevêtrement des compétences, le ministère du Tourisme n’ayant aucun pouvoir dans la politique des transports ».

M. Abboud s’est également penché sur le tourisme maritime qui n’est guère exploité et sur le port de Beyrouth où des bateaux de croisière, avec 3500 à 5000 touristes à bord, pourraient accoster. « Ces idées et plans sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des moines offrent au Liban son premier vin certifié « bio »

Posted by dodzi sur février 10, 2010

Magazine/AFP/Iloubnan.info

KFIFANE, par Jocelyne Zablit

Adyar - un vin libanais

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Les bouteilles « Adyar » (monastères en arabe) ont récemment fait leur apparition chez les négociants en vin, avec rien moins qu’une croix comme emblème. Dans un pays où, selon la Bible, Jésus a accompli son premier miracle à Cana (sud), le mariage entre spiritueux et spiritualité semble des plus naturels.  « Notre vin bénéficie en quelque sorte d’une intervention divine », affirme à l’AFP Hanna Ghantous, moine de 39 ans qui dirige l’établissement vinicole de Mar Moussa, l’un des huit monastères participant au projet « Adyar » lancé en 2003. « Selon la Bible, Jésus a transformé son sang en vin, lui conférant une  valeur symbolique », indique ce moine vêtu de noir et à la barbe longue. « Ce que nous faisons n’est donc pas inhabituel ».

« Notre but n’est pas commercial, assure-t-il. « Adyar » a un objectif spirituel qui est le travail de la terre et la création d’emplois pour la communauté locale ». Construit au 18e siècle, le monastère de Mar Moussa est situé sur une colline couverte de pins et bien sûr de vignobles dans la région du Metn, à  l’est de Beyrouth. La passion de frère Hanna pour la viticulture est devenue telle qu’il s’apprête à voyager en Australie fin février pour approfondir ses études dans ce domaine pendant quatre ans. Plus au nord, dans la localité de Kfifane, qui a donné au Liban son troisième saint maronite, Saint Hardini, c’est le frère Joseph Abou Faysal, 29 ans, qui s’occupe de la production dans un monastère du 7e siècle, entouré de champs verdoyants. « Nous mettons dans ce vin un peu de notre spiritualité, un peu de prière, nous offrons aux gens quelque chose de vrai, de bon, une partie de nous-mêmes », affirme-t-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Riyad et Téhéran s’affrontent par cimetière interposé

Posted by dodzi sur janvier 4, 2010

The Canadian Press

Par Hadil Al-Shalch

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.MEDINE, Arabie Saoudite — « Arrêtez de pleurer! », aboie un soldat saoudien sur un pèlerin chiite iranien, venu se recueillir sur les tombes de descendants de Mahomet. Religion et politique se téléscopent au cimetière d’al-Baqi, où l’Arabie saoudite fait régner la retenue wahhabite, avec d’autant plus de zèle que le royaume et le régime de Téhéran sont engagés dans une guerre d’influence pour le contrôle sur la région.

« Peut-être qu’ils veulent nous lancer un avertissement, dire que si on est différent, on doit faire attention, ne pas interférer » avec la politique régionale, s’interroge Mahdi Habibolahi, un Iranien venu se recueillir au cimetière d’al-Baqi après le pèlerinage à La Mecque le mois dernier.

Le vaste cimetière se trouve en face de la mosquée du Prophète, qui abrite le tombeau de Mahomet, à Médine. Derrière les hauts murs de marbre et les grilles du cimetière, se trouvent les tombes de nombreux parents, compagnons et descendants du Prophète. Et parmi eux, quatre des premiers imams, considérés comme des saints par les chiites, pour lesquels les descendants d’Ali, successeur du Prophète et époux de sa fille Fatima, étaient ses seuls successeurs légitimes à la tête de la communauté des croyants.

Ces tombes sont dont un lieu de pèlerinage pour les chiites du monde entier, et notamment les Iraniens, qui chaque année, après le pèlerinage à La Mecque, organisent une grande prière au cimetière de Médine.

Contrairement aux chiites, minoritaires dans le monde, les sunnites ne prisent guère les grandes prières, larmes et autres manifestations d’émotion. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :