Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Saint-Siège’

Benoît XVI renonce au pontificar suprême

Posted by jeunempl sur février 11, 2013

Libnanews

Pape Benoit XVI - préparation de sa visite au LibanCite du Vatican, 11 février 2013 (VIS). Peu après 11 h 30′ heure de Rome, à la conclusion du consistoire pour les nouvelles causes de canonisation, Benoît XVI a repris la parole. S’adressant aux Cardinaux présents, il a annoncer sa décision de renoncer au pontificat suprême. Voici la traduction officielle du texte, daté d’hier dimanche, lu en latin par le Saint-Père: « Frères très chers, je vous ai également convoqués à ce consistoire…pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise ».

« Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les oeuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, dans la souffrance et la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi au point que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié ».

« C’est pourquoi, parfaitement conscient de la gravité de l’acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de l’apôtre Pierre, qui m’a été confié par le biais des Cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de Saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire ».

« Du fond du Coeur je vous remercie pour tout l’amour et le travail avec lequel vous avez porté avec moi le poids de mon ministère et je demande pardon pour tous mes défauts. Maintenant, confions la Sainte Eglise de Dieu au soin de son Souverain Pasteur, Notre Seigneur Jésus-Christ, et implorons sa sainte Mère, Marie, afin qu’elle assiste de sa bonté maternelle les Cardinaux dans l’élection du Souverain Pontife. Quant à moi, puissé-je servir de tout Coeur, aussi dans l’avenir, la Sainte Eglise de Dieu par une vie consacrée à la prière ».

LA SOLIDARITE DU SACRE COLLEGE

Cité du Vatican, 11 février 2013 (VIS). Au nom des Cardinaux présents, le Cardinal Doyen a tenu à réagir à l’annonce du Pape: « c’est avec stupeur et incrédulité que Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les messages de Benoît XVI : Un guide de l’espérance pour les chrétiens d’Orient

Posted by jeunempl sur septembre 22, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Au Liban, Benoît XVI a répondu de manière magistrale aux interrogations des chrétiens d’Orient en édictant une véritable feuille de route à leur attention. Face aux dangers du fondamentalisme et de l’intolérance, le souverain pontife a mis en avant la nécessité de leur présence et le caractère salvateur de la terre du Christ, fruit du noble alliage entre les communautés de destin qui la peuple.

La visite du pape est préparée depuis des mois. Elle aura été d’une éclatante réussite. C’est le cœur serré que les Libanais, et les chrétiens en particulier, ont assisté au départ du Saint-Père. Pendant trois jours, Benoît XVI a donné corps à un certain idéal de la coexistence. Dans un pays qui cherche encore la bonne formule, le message du pape a redonné de l’espoir.

Ses discours ont défini un projet ambitieux que les tourments du Printemps arabe auraient pu définitivement enterrer. En quelques phrases, le souverain pontife a donné vie et fierté à la communauté chrétienne du Moyen-Orient. Ses fils, disséminés sur l’ensemble des pays de la région, partagent les mêmes angoisses, les mêmes craintes. Ils subissent la même marginalisation, goûtent au même «miel amer» de l’émigration, au même destin. Ils ressentent pourtant le même attachement à leur terre. C’est à eux et à leurs frères musulmans que Benoît XVI s’est adressé avec une justesse inégalée. Soyez ce que vous êtes, a-t-il dit en substance. Vous êtes les composantes inamovibles du Levant et c’est ensemble que vous construirez un avenir meilleur. Un message extrêmement simple de communion et de paix, porté par une profonde espérance.

Au Liban, ce pape intellectuel a posé les bases théoriques du vivre-ensemble. Explication de texte.

La mission originelle

A son arrivée sur le tarmac de l’aéroport international de Beyrouth, Benoît XVI a posé deux des jalons de sa visite, l’expression de «l’excellence des relations entre le Liban et le Saint-Siège», réponse à l’invitation formulée par les autorités libanaises en 2011 et «la signature et la remise de l’Exhortation apostolique post-synodale de l’assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du Synode des évêques, Ecclesia in Medio Oriente». Il s’agit de la lettre de mission consécutive à la rencontre au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 qui a réuni l’ensemble de la représentation de l’Eglise d’Orient.

Ce texte de 96 pages fait 100 recommandations sur la façon dont les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En dépit des risques, Benoît XVI a personnellement souhaité maintenir son voyage au Liban

Posted by dodzi sur septembre 12, 2012

La Croix

Benoît XVI exprime sa volonté de maintenir son voyage au Liban du 14 au 16 septembre, malgré la proximité de la guerre civile en Syrie.

« Le pape a souhaité personnellement maintenir son voyage au Liban, même dans ce contexte si particulier. » Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, n’a laissé planer aucun doute, ce 11 septembre à Rome, sur la volonté personnelle exprimée par Benoît XVI de rendre visite comme prévu aux chrétiens d’Orient, même et surtout en raison de la proximité de la guerre civile en Syrie, qui fait rage à quelques dizaines de kilomètres de Beyrouth.

Il est pourtant clair que l’objectif de ce voyage, du 14 au 16 septembre, dépassera largement le Liban, et les chrétiens. Certes, le pays du Cèdre est celui, au Moyen-Orient, où les chrétiens sont les plus nombreux, mais c’est également le seul où la liberté religieuse est assurée.

Le 4e voyage au Moyen Orient

Le motif officiel de ce voyage est la signature, vendredi 14 septembre à 18 heures, puis la remise, le dimanche matin 16 septembre, au cours d’une messe devant des centaines de milliers de personnes sur le front de mer de Beyrouth, de l’exhortation apostolique « L’Église au Moyen-Orient ». Celle-ci reprendra l’essentiel des 44 propositions formulées par l’ Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du synode des évêques, du 10 au 24 octobre 2010. Au sommaire : le dialogue avec l’islam, la lutte contre les fondamentalismes, l’impératif œcuménique, l’ancrage dans leur propre pays d’origine des chrétiens d’Orient, le rejet de l’antisémitisme, le respect des libertés fondamentales. Et ce texte, très attendu, concerne, bien au-delà du Liban, les 17 pays où sont présents les 20 millions de chrétiens d’Orient, dont 5,5 millions de catholiques. C’est donc, au total, aux 350 millions d’habitants de la région que s’adressera Benoît XVI.

Présentant le programme de ce 24e voyage pontifical, le quatrième au Moyen-Orient, après la Turquie, la Terre sainte et Chypre, le P. Lombardi, s’il a détaillé « les complexités libanaises » (18 religions présentes, dont sept Églises catholiques et quatre patriarcats d’Églises orientales), a précisé que « le pape ne se présente pas comme un leader politique. Il est le responsable d’une communauté religieuse qui, par son témoignage et son engagement, se trouve au service des pays où vivent ses membres ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI au Liban: le pape ne vient pas en chef politique

Posted by dodzi sur septembre 12, 2012

AFP/Romandie

CITE DU VATICAN – Benoît XVI ne vient pas comme un puissant chef politique au Liban et il ne faut pas attendre de lui des consignes précises aux chrétiens syriens dans la crise actuelle, a indiqué mardi à Rome le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Le pape ne se présente pas comme un puissant chef politique et il ne faut attendre de grandes interventions de nature politique sur la Syrie ou d’autres sujets, a déclaré le père jésuite au cours d’un point de presse, soulignant qu’il s’agit de remettre une exhortation apostololique aux chrétiens de la région.

Le pape se rend au Liban de vendredi à dimanche, son quatrième voyage au Moyen-Orient après la Turquie, Chypre et la Terre sainte.

Par la remise de ce document intitulé Eglise au Moyen-Orient, et dont la devise est Pax vobis (la paix soit avec vous), il veut simplement faire en sorte qu’à travers son témoignage, la communauté chrétienne serve la concorde, a souligné le religieux.

En venant au Liban, le pape donne aussi un signe de participation et d’encouragement aux habitants d’une région tourmentée, il marque une volonté de présence à un moment donné sans se laisser dicter par les circonstances, a-t-il ajouté.

Interrogé sur la division de la communauté maronite libanaise sur la crise syrienne et un éventuel message plus spécifique du pape, le père Lombardi a répondu: Chacun (des chrétiens au Liban) assume ses propres responsabilités, mais le pape et le Vatican n’ont pas une indication concrète spécifique pour dire aux chrétiens ce qu’ils doivent faire.

Il a rappelé les précédents appels du pape aux protagonistes de la crise syrienne à rechercher une solution de paix. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le voyage du pape au Liban, « un acte de courage et d’espoir »

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2012

La Croix

Le voyage du pape Benoît XVI au Liban prévu du 14 au 16 septembre est « universellement considéré comme un acte de grand courage et d’espoir « , a indiqué samedi le porte-parole du Saint-Siège le père Federico Lombardi. Le choix de ce pays qui compte une forte communauté catholique avait été fait « avant que la situation en Syrie ne dégénère en conflit ouvert et sanglant « , a noté le père Lombardi dans un éditorial publié par Octava Dies , un hebdomadaire du Vatican.

Le printemps arabe et la situation en Syrie rendent encore « plus urgents  » l’engagement et l’implication de l’Église aux côtés des communautés chrétiennes de la région, a estimé le porte-parole. Selon lui, tout « cela ne remet pas en question le voyage mais cela l’inscrit dans un contexte où les problèmes identifiés il y a deux ans lors du synode sur le Moyen-Orient (à Rome, ndlr) sont rendus encore plus aigus « . Le père Lombardi a cité par exemple les questions de « la cohabitation entre groupes confessionnels et religieux, du dialogue avec l’islam et le judaïsme, de l’émigration des chrétiens, de la liberté religieuse et de la démocratie « .

Il a rappelé que pendant son voyage, le pape remettra « l’exhortation apostolique  » issue des travaux du Synode des évêques d’octobre 2010 consacré à la situation des chrétiens au Moyen-Orient. Il s’agit d’un « document Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI visitera le Liban

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

ZENIT

Benoît XVI se rendra au Liban du 14 au 16 septembre 2012 pour y remettre aux catholiques du Moyen Orient son exhortation apostolique post-synodale. Ce sera la dernière étape de l’Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du synode des évêques qui s’est tenu au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 sur le thème: « L’Eglise catholique au Moyen-Orient : communion et témoignage ».

Le pape présidera un rassemblement consacré aux jeunes et, à Beyrouth, une messe au cours de laquelle il remettra ce document, révèle un communiqué de l’archevêque maronite, Mgr Boulos Matar.

La présidence de la République libanaise précise pour sa part que « cette visite confirmera la profondeur des relations historiques qui unissent le Liban au Saint-Siège et permettra de réaffirmer le statut, le rôle et la mission du Liban en tant que témoins pour la liberté et la convivialité ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voyage de Benoît XVI au Liban « à l’étude »

Posted by jeunempl sur février 8, 2012

Anita Bourdin – Zenit.org

Un voyage de Benoît XVI au Liban « est à l’étude » pour la remise aux catholiques du Moyen-Orient son exhortation apostolique post-synodale, confirme le directeur de la salle de presse du Saint-Siège.

Le P. Federico Lombardi a en effet répondu à la presse qui s’interrogeait sur le fondement d’une rumeur circulant depuis le 5 février sur un voyage du pape au Liban programmé pour septembre 2012.
Au sujet d’un prochain voyage de Benoît XVI au Liban, le Père Lombardi a confirmé que ce voyage est « à l’étude » en concomitance avec la publication du document conclusif du Synode des évêques pour le Moyen-Orient d’octobre 2010.

La nouvelle est partie de Jérusalem, le patriarche Fouad Twal ayant évoqué cette possibilité lors de la célébration de la fête de la Présentation, dimanche 5 février, avec la Communauté catholique hébréophone, la « Qéhilla » (cf. Zenit du 6 février 2012).

Benoît XVI a été invité au Liban en 2011 : le 24 février par le Président de la République, Michel Sleiman, etle 28 novembreparle Président du Conseil libanais, Najib Mikati, lors de leurs visites au Vatican.

Ce serait le premier voyage de Benoît XVI dans ce pays, le troisième au Moyen-Orient, après les voyages de 2009 en Jordanie, en Israël et dans les Territoires palestiniens, et à Chypre, en juin 2010, pour remettre aux évêques du Moyen Orient le premier document de travail du synode d’octobre.

Des observateurs font remarquer à Rome, d’une part que la situation explosive en Syrie et les tensions entre Israël et l’Iran projettent une ombre sur la possibilité de la réalisation d’un tel voyage, et d’autre part au contraire que les choses pourraient rapidement prendre un tour inattendu et le permettre.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI invité au Liban : visite du premier ministre Mikati

Posted by jeunempl sur novembre 28, 2011

Zenit.org

Le Liban invite Benoît XVI : l’invitation a été lancée par le président Michel Sleiman au Vatican en février dernier, elle a été renouvelée ce lundi 28 novembre par le président du conseil M. Mikati (cf. Zenit du 24 février 2011).

Benoît XVI a reçu le premier ministre libanais, Najib Mikati, en audience au Vatican, ce lundi 28 novembre. Le chef du gouvernement libanais a ensuite été reçu par le secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Tarcisio Bertone, qui était accompagné de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les États.

Selon l’entourage du premier ministre libanais, M. Najib Mikati a invité le pape à se rendre au Liban l’an prochain. Le premier ministre l’a également annoncé au micro de Radio Vatican : une information confirmée par le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, mais le Saint-Siège n’a pas encore donné de réponse.

Un communiqué du Saint-Siège publié à l’issue de la rencontre indique que« ces entretiens cordiaux ont mis en évidence le rôle du Liban au plan régional comme international, ainsi que sa vocation à offrir un message de liberté et d’harmonieuse coexistence entre les diverses communautés chrétiennes et musulmanes qui le composent ».

« Les parties ont dit leur espoir d’une plus grande stabilité politique, d’une meilleure collaboration et d’un dialogue approfondi entre les responsables de la vie sociale et nationale, de manière à traiter plus efficacement les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mar Béchara Boutros Rahi: Le patriarche du renouveau maronite

Posted by jeunempl sur mars 18, 2011

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Elu au 13e tour de scrutin, l’évêque de Jbeil, Béchara Rahi, est donc le 77e patriarche d’Antioche et de tout l’Orient. Charismatique, rassembleur et fin connaisseur des institutions, il correspond trait pour trait au profil idéal dressé par le Vatican. Sa mission première, revigorer l’Eglise maronite sous toutes ses formes.

Il faudra désormais l’appeler Mar Béchara Boutros Rahi. Lorsqu’il apparaît sur le perron du siège patriarcal de Bkerké, il ne porte ses ornements sacrés que depuis quelques minutes. Quelques minutes, c’est peu pour savourer la consécration d’une vie. Ceux qui l’ont côtoyé le savent, l’évêque n’est pas homme à étaler ses sentiments. Il faut donc croire que son sourire révèle un bonheur infini. Son regard perçant l’horizon, plus familier, un honneur et une immense fierté. Quelques minutes, c’est peu pour entrer dans la peau d’un personnage. Mais la volonté du Saint-Esprit est infaillible. A voir sa façon de saluer la foule et de descendre les marches, le doute n’est plus permis. Le rôle et la fonction lui vont comme un gant. Dans la chapelle qui donne sur la cour, entouré de ses deux gardes Farid Heykal et Amine el-Khazen, et devant un parterre de journalistes, le patriarche égrène la longue liste de remerciements. Le phrasé est clair, posé et solennel. Aux premiers rangs, on retrouve de nombreux évêques, dont son prédécesseur Nasrallah Sfeir, mais aussi le nonce apostolique à Beyrouth, l’archevêque Gabriele Caccia et le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation des Eglises orientales rattachées au Saint-Siège.

«Nous n’avions jamais vécu d’élections comme celle-ci, pleine de joie, de bonheur et d’amour», déclarera le nouveau chef de l’Eglise maronite. Béchara Rahi a été élu par 34 voix sur 39 possibles au bout du 13e tour de scrutin. Jusqu’alors, le résultat des dépouillements offrait quatre ou cinq possibilités. Boulos Matar, Guy Njeim, Youssef Béchara et Mansour Hobeika en faisaient certainement partie. A chacun son profil. Au premier, sa popularité au sein du collège électoral, au second le candidat de consensus par excellence. Dans notre édition du 11 mars, nous expliquions que la procédure de vote déterminait à elle seule les candidatures qui devaient se disputer la victoire, sauf surprise prématurée. Chacun des électeurs a d’abord voté pour son Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Patriarcat maronite – mode d’emploi de l’élection: un processus réglé au moindre détail

Posted by jeunempl sur mars 10, 2011

J.A.R – L’Hebdo Magazine

Le processus d’élection d’un nouveau patriarche est régi par des règles strictes. Au cours de leur retraite élective, de deux semaines maximum, les évêques seront appelés aux urnes à raison de quatre tours par jour. Le vainqueur devra obtenir au moins les deux tiers des voix du collège électoral.

Dans l’histoire de l’Eglise maronite, trois patriarches ont démissionné. Le premier était Youssef Tyan en 1809, les autres sont les deux derniers patriarches en date, à savoir Antoine Khoraiche et Nasrallah Sfeir. Les affaires des églises chrétiennes sont extrêmement réglementées. Le SaintSiège a su tout verrouiller pour qu’aucun vide juridique et «politique» ne soit possible. Et aussi, garder un certain contrôle sur la vie de l’Eglise à travers le monde. C’est pour cela qu’au cours des siècles, de nombreux amendements et articles sont venus enrichir les codes juridiques. Pour l’Eglise maronite, les grands principes qui régissent l’élection de son patriarche datent de près d’une cinquantaine d’années. En voici les principaux points:

Ce sont les quarante évêques du Synode patriarcal maronite qui forment le collège électoral appelé à désigner le futur patriarche. Mgr Edmond Farhat, nonce apostolique rattaché au Vatican, ne peut participer au vote. L’élection du patriarche est encadrée par deux textes juridiques, le code canon des Eglises orientales et le code de l’Eglise maronite. Ce dernier stipule par exemple que le conclave électoral peut être dirigé par l’évêque en place le plus âgé. Comme le patriarche Sfeir est démissionnaire, la tâche a été attribuée à Mgr Roland Abou Jaoudé, âgé de 80 ans. A ce titre, il signe et a été chargé d’envoyer les convocations officielles aux évêques scrutateurs.

Fixée au 9 mars, la date de la convocation est conforme à l’article 2 de la loi 65 du code de l’Eglise maronite, qui fixe le délai de convocation du collège électoral à un mois maximum à partir de la date de l’officialisation de la démission du patriarche, soit le 26 février. Une dizaine d’articles posent les règles de «l’élection du SaintPatriarche»:

Article premier: «Le patriarche élu doit être membre du Synode patriarcal».
Mais deux amendements à cet article permettent au collège électoral de désigner un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :