Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Saint-Maroun’

Destruction du tombeau de Saint Maron et pillage de l’église à Brad en Syrie

Posted by jeunempl sur janvier 13, 2013

Tayyar

L'église Julianos - BradLogo de l'Armée Syrienne Libre (ASL)Brad (Syrie) – Samedi 12 Janvier 2013 – 12h45 – Nous apprenons du Curé, Responsable de l’Eglise de Brad, située à 10 km de la Basilique Saint Siméon, que l’Eglise qui abrite le tombeau St Maron, Patron de l’Eglise Maronite, a été pillée et que la Statue du Saint a été totalement détruite.

Les huit chambres destinées à recevoir les pèlerins maronites ont été complètement saccagées. Les Bandes armées de l’Armée Syrienne « Libre », soutenue par les Etats fanatiques du Proche-Orient et les « démolicraties » occidentales, sont en train de détruire toutes les croix taillées sur les Linteaux.

Le sarcophage de Saint Maron a aussi été pillé et détruit. La foudre du Très Haut devrait s’abbatre sur ces criminels et leurs commanditaires.

Saint Maron, nous vous prions de demander à Dieu la levée de l’armée des anges pour protéger tout ce que vous avez bâti avec amour en Syrie.

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la première fois en 1500 ans : Un patriarche maronite à Antioche

Posted by jeunempl sur juillet 8, 2012

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Le 77e patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Béchara Raï, est le premier patriarche maronite qui, depuis 1500 ans, célèbre la messe à l’occasion de la fête des Saints Pierre et Paul sur un ancien autel situé dans une église rupestre datant du 1er siècle de l’ère chrétienne, dans la ville d’Antioche.

Le pèlerinage, sans précédent, dans l’Histoire de l’Eglise maronite est plus que symbolique. C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples du Christ ont été appelés «chrétiens». L’Eglise maronite doit son nom et son origine à Saint-Maron qui vivait à Cyr dans la région d’Antioche. Le peuple maronite est celui qui a recueilli l’héritage spirituel des moines du monastère de Saint-Maron.

En 985, après le décès du patriarche byzantin Anastase en 685, le siège patriarcal d’Antioche était toujours vacant. Les maronites se dotèrent alors d’un patriarche d’Antioche et de tout l’Orient. Il résida dans un monastère à Kfarhay, dans la région de Batroun, dans le Nord.

La messe célébrée à Antioche fut l’occasion pour le patriarche maronite de se prononcer sur les événements actuels et les préoccupations de Chrétiens d’Orient. Il s’est engagé, dans son homélie, à travailler main dans la main avec les musulmans pour «un Printemps arabe reposant sur les valeurs chrétiennes et musulmanes spirituelles, morales et humaines, un Printemps arabe marqué par le respect de la dignité humaine et des droits essentiels de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Grotte du Moine…un voyage dans l’histoire et dans la gloire d’un pays, de Hermel à Qannoubine

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2012

ANI – Rima Youssef 
Traduction de l’arabe: Diala Hanna

De Brad sur l’Oronte à la vallée sainte de Qannoubine…un chemin parsemé de foi, de sacrifices et d’un déni de soi pour parvenir à l’état de pureté des prophètes!

Le voyage de Saint Maron, « père de la nation maronite », débuta en Syrie, du village de Zabad où il naquit jusqu’à Brad, à Alep, où il fut enterré. Les penseurs ne savent pas exactement où se trouve son ermitage, mais les scientifiques maronites se sont accordés sur le fait qu’il est né puis devenu ermite au nord-ouest de l’Oronte. Il serait également syriaque et parlait la langue syriaque, courante dans la région d’Antioche.

Selon les chercheurs, le couvent de Saint Maron est en fait « la grotte de Maron » ou « la grotte des moines » située dans la région libanaise de Hermel. L’un des disciples de Saint Maron aurait, à la mort de ce dernier, choisi cette grotte comme lieu d’ermitage, lui donnant le nom de son maître. Une autre grotte, située dans la région de Nahr-Ibrahim, aurait aussi servi de lieu d’ermitage à un moine maronite dénommé Ibrahim, d’où le nom du fleuve.

A la mort de Saint Maron, les moines qui vivaient avec lui sur une colline de Hermel y ont construit un monastère, sur les vestiges de temples romains. Ce monastère a constitué le noyau de l’Eglise maronite actuelle et, vu l’importance des maronites en ces temps-là, l’empereur Marcien (392 – 457) ordonna son élargissement pour qu’il puisse abriter plus de 500 moines ayant trouvé en le Liban un refuge et un pays de liberté.

La Grotte du Moine

C’est de cette grotte que la mission d’évangélisation des moines maronite débuta! En se postant devant la source d’où jaillit l’Oronte, à Hermel (Bekaa-Est), aux pieds du monastère Saint-Maron gravé dans les rochers, et en regardant vers le Mont-Liban, deux routes piétonnes sont visibles: la première relie la source aux hauteurs de Akoura, Jbeil, alors que la seconde arrive jusqu’à la montagne des Cèdres et la vallée de Qadisha. C’est vers la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun à Brad : Le pèlerinage aux sources est devenu une réalité pour les chrétiens du Machrek

Posted by jeunempl sur février 12, 2011

(L’Orient le Jour)

Pour la troisième année consécutive, Michel Aoun a célébré la Saint-Maron à Brad (Syrie) sur les lieux où, traditionnellement, l’anachorète fut inhumé.

La Saint-Maron a été fêtée, en Syrie, par une messe célébrée mercredi à Brad, au nord d’Alep, sur les lieux où, traditionnellement, l’anachorète qui a donné son nom à la communauté maronite a été inhumé.

L’office divin a été conduit par Mgr Anis Abi Aad, évêque maronite d’Alep, en présence du chef du CPL, Michel Aoun, et des ministres sortants Gebran Bassil (Énergie) et Fady Abboud (Tourisme). Sur les lieux aussi, les députés Nabil Nicolas, Fadi Aawar et Nagi Gharios, ainsi que l’ancien député et ministre Michel Samaha.

La messe de jubilé a été célébrée sous une tente dressée pour l’occasion, mais dans son homélie, l’évêque d’Alep a annoncé que la Syrie a offert à la communauté maronite un terrain pour y construire une église. Le bien-fonds, apprend-on, s’étend sur une superficie de 25 000 mètres carrés. La pose de la première pierre de l’édifice religieux aura lieu, en présence Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le CPL célèbre l’anniversaire de Saint Maroun : stratégie et objectifs

Posted by jeunempl sur février 11, 2010

RPL France – Dr. Elie Haddad

La visite du Général AOUN et des cadres du CPL, avec d’autres leaders maronites, à Brad (en Syrie) pour célébrer les 1600 ans du décès de Saint Maroun ont fait couler beaucoup d’encres. A travers trois questions clés, nous tentons d’apporter des éléments de réponse qui permettront à chacun de saisir le fond de l’action menée par le parti Aouniste et son leader.

Pourquoi le CPL célèbre l’anniversaire du décès de Saint Maron ?

Le symbole que représente Saint Maron, par ses origines, sa vie et son parcours est très fort et doit être très instructif pour les libanais et les chrétiens en particulier. Il était attaché à sa terre, amoureux de la liberté et adepte d’une relation verticale avec le Créateur, ce qui a façonné pendant des années le mode de vie et les convictions de la communauté chrétienne, tant au Liban que dans la région.

Or, l’histoire récente de cette communauté, a montré qu’elle est à la recherche d’une appartenance, en quête d’une stabilité, ayant l’impression d’être étrangère chez elle, avec un permanent désir de partir, d’immigrer.

Ceux qui restent se sentent fragilisés et en déphasage avec leur milieu.

Quelques uns ont tenté de s’accrocher à l’occident en le prenant pour le bouclier capable d’assurer une protection rêvée. C’est certainement le vestige d’une histoire ancienne complètement révolue. Car nous savons parfaitement que l’occident en général, et l’Europe en particulier ne feront plus jamais de croisades pour sauver Jérusalem. Ces pays sont devenus, pour la plupart, profondément laïcs et tellement loin (et probablement tant mieux) de leur histoire religieuse guerrière. Par ailleurs, ces pays sont guidés par leurs intérêts et n’iront jamais soutenir militairement une communauté, encore moins pour des raisons d’appartenance religieuse.

D’autres ont été encore plus malins et ont tenté de créer leur profondeur stratégique en se tournant vers le sud, vers Israël. L’expérience de 1982 devrait être en soi suffisamment édifiante pour calmer toute éventuelle ardeur de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les fêtes de saint Maron au Liban et en Syrie

Posted by jeunempl sur février 10, 2010

Roger Akl

L’Orient-Le jour titre aujourd’hui, 9 février, Cérémonies rivales pour la Saint-Maron au Liban et en Syrie. Cérémonies rivales ? Non. Elles sont plutôt complémentaires. Il est dommage que certains maronites prennent ainsi l’ouverture faite par le gouvernement syrien envers les chrétiens, en général, et les maronites, en particulier. Au moment où les chrétiens sont opprimés, maltraités, assassinés ou méprisés dans certains pays musulmans, arabes ou asiatiques, la Syrie dépense des millions de dollars pour commémorer, avec les maronites la fête de leur grand saint. Parler de rivalité, c’est fermer la porte à l’ouverture et s’enfermer dans un ghetto. C’est une réaction éminemment non chrétienne. Car le Christ a dit de tendre l’autre joue à celui qui vous gifle. Nous, suivants du Christ, giflerions-nous celui qui nous tend la main ?

Si L’Orient-Le Jour a titré « Cérémonies rivales », le docteur Geagea, lui, a accusé tous ceux qui se sont rendus au tombeau de saint Maron, à Brad, au Nord d’Alep, de faire de la politique, enlevant à toute festivité faite en dehors du Liban sa valeur religieuse et de prière. Je regrette que le docteur Geagea soit toujours aussi diviseur et se prend toujours pour un chef religieux de tempérament pharisien. Quel mal y a-t-il à vouloir fêter la saint Maron auprès de la tombe du saint fêté ? Quel mal y a-t-il à remercier la Syrie pour avoir dépensé argent, savoir et travail pour organiser cette fête en faveur des maronites tandis que certains alliés du « docteur » jettent en prison ceux qu’ils trouvent avec un Evangile sous les bras et d’autres ferment les yeux quand on les tue ? Ne voit-il pas que cette festivité à Brad est l’occasion pour les maronites d’être reconnus par les peuples du monde musulman, comme faisant partie totalement et intrinsèquement de leur région, à un moment où Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Général Aoun à Alep pour célébrer la messe du 16ème centenaire de Saint-Maroun

Posted by jeunempl sur février 9, 2010

Bernard Mikael – RPL France

Le Général Aoun est arrivé aujourd’hui à Alep pour célébrer le 16ème centenaire de Saint-Maroun au lieu de sa naissance à Brad (en Syrie, près d’Alep). Reçu au salon d’honneur et interrogé par la presse, le général Aoun répond « Notre présence à Brad aujourd’hui a une portée historique, celle d’entamer une nouvelle voie dans la renaissance du vrai patrimoine chrétien en Orient, là où la chrétienté a fait ses premiers pas, en particulier, l’église d’Antioche à laquelle appartiennent tous les autres communautés chrétiennes orientales.
Tous les Patriarches portent aujourd’hui le même titre : Patriarcat d’Antioche et du reste de l’Orient.

Les chrétiens, à l’origine, avant le conflit historique entre Byzance et Rome, appartenaient tous à l’église d’Antioche, Syriaques, Maronites, Grecs et Catholiques. Il n’y avait pas cette division qu’on connait aujourd’hui. Je pense même que les pères premiers de l’église sont partis de cette région, et c’est eux qui représentent son unité et l’unité de ses racines.
Par conséquent, la renaissance de ce patrimoine, notamment dans les circonstances actuelles des chrétiens de l’Orient, est une base pour la renaissance de la conscience orientale et pour une vraie ouverture entre les personnes ayant des cultures différentes mais partageant la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :