Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Saint-Georges’

Les Coptes d’Egypte dans l’œil du cyclone : La discrimination doit cesser!

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2011

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Quelques semaines à peine après le renversement du régime de Hosni Moubarak, la colère de la majorité musulmane s’est retournée contre la minorité copte. Les incidents et les agressions contre les chrétiens d’Egypte ont culminé, avec le massacre commis dans la nuit du 9 octobre, en plein cœur du Caire, avec la participation et la complicité des forces armées, censées être garantes de la transition démocratique.

Tout a commencé avec la décision prise par le gouverneur d’Aswan, le général Moustafa al-Sayyed, de détruire l’église Saint-Georges, en construction dans le petit village de Marinab. Le prétexte des autorités était que les travaux se déroulaient sans permis, ce qui nécessitait, à leurs yeux, la démolition du bâtiment. Alors même que la signature d’Al-Sayyed n’avait pas encore séché, les forces de police avaient déjà complètement détruit la petite église.
Le gouverneur était déterminé à en finir avec les «caprices» des Coptes. «Le nombre de chrétiens vivant dans le village où l’église a été bâtie, ne nécessite pas une telle construction. D’où la décision que j’ai prise à ce sujet», se défend-il.

Il est difficile pour un chrétien d’Egypte de pratiquer normalement ses croyances, alors que le vingtième siècle et le vent des révolutions arabes, auraient dû introduire dans le pays des pharaons, les principes de tolérance et non pas ceux de l’exclusion. Or la loi qui régit les pratiques religieuses, en place depuis de longues décennies, a justement été imaginée, pour priver les Coptes de leur droit à construire librement des lieux de culte. Si la fenêtre d’une église dans un village d’Ismaïlia est brisée, le prêtre devra patienter des mois, voire des années, avant d’être autorisé de réparer les dégâts. Ces exigences n’auraient pas été aussi répugnantes, si elles n’étaient pas uniquement imposées aux chrétiens. Les musulmans, eux, peuvent construire leurs mosquées et minarets, sans être inquiétés et c’est ce sentiment d’injustice qui a poussé des centaines de Coptes à descendre dans la rue, dimanche dernier, face à la chaîne de télévision d’Etat, à Maspero, pour exiger l’arrêt de ce type de discriminations. Mais la répression d’une violence inouïe a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rahi de Kfardebian, pour « une diversité dans l’unité »

Posted by jeunempl sur août 27, 2011

Z.M. – ANI

Baie de Jounieh - Kesserwan

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le Patriarche Maronite, le Cardinal Mar Béchara Boutros al-Rahi, a poursuivi la première journée de sa tournée dans la région de Kesserwan, en s’arrêtant ce soir à Kfardebian, où il a prononcé un mot saluant les habitants de ce village touristique, en présence du Mgr Guy Njeim et du député Farid Elias al-Khazen, représentant le député Michel Aoun, chef du bloc du Changement et de la Réforme.

Le chef de l’église maronite a été accueilli à l’entrée du village par une foule massive de personnalités municipales et sociales ainsi que le Patriarche de l’église syriaque catholique, Ignacio Youssef III Younan, l’Archevêque de l’Egypte et du Soudan pour les maronites, François Eid, ainsi que les deux députés, Gilberte Zwein et Nehmetallah Abi-Nasr.

Dans son mot prononcé devant les habitants de Kfarzebian, le Patriarche a dit que « le Fort Puissant a béni ce village en lui offrant les montagnes, les rivières et la beauté des paysages », louant les efforts déployés pour que cette région soit « une station touristique distinguée ».

Le Patriarche al-Rahi a incité, dans son mot prononcé devant les habitants de la région, à l’adoption d’une démocratie qui respecte  » la diversité « , mettant l’accent sur le concept de  » la multiplicité dans l’unité « . La rencontre du patriarche avec les familles de Kfardebian a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: le mythique hôtel Saint-Georges rêve de sa gloire d’antan

Posted by jeunempl sur juin 30, 2011

AFP

Symbole de l’âge d’or de Beyrouth, l’hôtel Saint-Georges n’est plus qu’une vieille carcasse au centre d’une bataille acharnée entre ses propriétaires et de puissants promoteurs immobiliers.

« Avant la guerre civile (1975-1990), le Liban était la capitale du monde et le Saint-Georges était la capitale du Liban », affirme Serge Nader, dont la famille a géré la plage adjacente à l’hôtel jusqu’en 1997.

« Nous étions le centre du monde », lance-t-il.

Construit à la fin des années 1920, l’hôtel incarnait le glamour du Liban d’avant-guerre, accueillant des stars d’Hollywood comme Elizabeth Taylor et Richard Burton, des têtes couronnées et d’autres célébrités comme le Shah d’Iran, la diva arabe Oum Kalsoum.

La crème de la société beyrouthine se retrouvait au bar, à la spectaculaire terrasse donnant sur la Méditerranée, ou à la piscine, qui seule aujourd’hui est ouverte au public.

Là, des dirigeants peaufinaient les tractations politiques, des journalistes étaient à l’affût de scoops et des espions comme Kim Philby, agent britannique devenu à la solde des Russes, à la recherche d’informations confidentielles.

« L’emplacement était absolument féerique. Le Saint-Georges, c’était une douceur de vivre avec le charme d’un Beyrouth disparu », se souvient Georges Corm, économiste et historien libanais.

« La baie, qui était une merveille, est aujourd’hui sans aucune poésie », ajoute-t-il.

Et pour cause. Ravagé durant la guerre, l’immeuble de quatre étages à la façade rosée est toujours désert et paraît effacé à l’ombre des gratte-ciel qui ont poussé comme des champignons ces dernières années.

L’hôtel, qui jouissait d’une vue imprenable, est aujourd’hui cerné par une marina, une digue d’environ 2,5 mètres de hauteur et un nouveau Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous demandons que la vérité soit dévoilée sur l’enlèvement de Joseph Sader. Général Aoun : Non aux élections municipales sans les réformes

Posted by jeunempl sur février 12, 2010

Tayyar.org

Présidé par le général Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre, le bloc parlementaire « du Changement et de la Réforme » a tenu hier à Rabieh, sa réunion hebdomadaire. Le bloc a discuté de différentes questions, notamment l’affaire « Joseph Sader » dont un an déjà s’est écoulé depuis son enlèvement, les élections municipales et l’abaissement de la majorité du vote à 18 ans.

Voici un extrait du discours que le général Michel Aoun a adressé à l’issue de la réunion :

« Nous avons discuté de la disparition de Joseph Sader qui perdure depuis un ans. Nous espérons que les Forces de Sécurité Internieure poursuivent leurs recherches et n’abandonnent pas cette affaire. Nous regrettons que l’enlèvement de Sader ait eu lieu en plein jour dans un lieu public, sans que les FSI n’aient pris la peine de demander le témoignage de quelqu’un. Ce crime ressemble aux grands crimes que le Liban a connus ; l’Etat ne révèle que la vérité des petites irrégularités et laisse tomber la vérité des grands crimes.

Nous assurons aux parents de Sader que nous poursuivrons cette affaire jusqu’à ce que la vérité soit révélée.

Nous avons également discuté de la question de l’avion éthiopien abîmé au large du Liban le 25 janvier avec 90 personnes à bord. Quand l’accident a eu lieu, nous avions adressé un discours aux parents victimes et aux Libanais. Nous les avions alors appelés à ne pas tirer de conclusions hâtives et à attendre le résultat des investigations. Mais il n’est pas normal que nous entendions chaque jour mille et une histoire…

Le radar de la tour de contrôle a pour rôle de localiser l’avion. L’avion, lorsqu’il décolle de l’aéroport de Beyrouth, reste sur les écrans radar jusqu’à ce qu’elle quitte l’espace aérien libanais. Au départ, on nous a dit que l’avion est tombé à 50-100 mètres de la côte. D’après les cartes, ils peuvent préciser immédiatement la profondeur dans cette région.
Nous ne voulons accuser personne. Cela dit, nous nous demandons pourquoi les recherches n’ont pas débuté là où l’avion a été localisé depuis le début ? La première boîte noire, la plus grande, n’a pas été endommagée alors pourquoi celle qui est plus petite et moins lourde est-elle endommagée ? Ce sont des questions Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le jour où Nina Simone a cessé de chanter

Posted by dodzi sur mars 18, 2009

Le Mague – François Xavier

le-jour-ou-nina-simone-a-cesse-de-chanter-darine-joundi-mohamed-kacimi« Le Liban raconté à ma fille » … Et plus largement, tout le Proche et Moyen-Orient peut s’associer au panorama culturel et religieux ici dressé face à vos yeux ébahis qui inviteront votre esprit à penser que vous lisez une fiction, une histoire un peu tirée par les cheveux afin de faire battre le cœur ; mais non, bien au contraire : ici, tout est vrai !

Et c’est bien là tout l’intérêt de ce livre qui nous plonge au plus profond de la société libanaise, avec ses antagonismes, ses paradoxes, ses merveilles et ses démences. Oui, il ne fait pas bon être une fille en Orient, et surtout dans la communauté musulmane ; et pas plus au Liban qu’ailleurs même si la vitrine semble donner une image plus conciliante du pays du cèdre.

Attention à l’image en Orient ! Tout n’est qu’image, apparence ou attitude et la violence de cette société tribale et patriarcale ne se voit pas, mais les mentalités sont dignes du Moyen Age. Une fille n’est rien, rien aux yeux de la loi, rien aux yeux de la société, rien aux yeux des parents qui ne rêvent que d’avoir un mâle, un héritier, un futur guerrier, en quelque sorte …

Alors qu’arrive-t-il à une jeune fille, dont le père est un éminent intellectuel musulman qui prône la laïcité en sa famille et la liberté pour ses enfants ? Comment appréhender le prix de cette liberté au pays des 17 communautés religieuses qui se regardent de biais et s’égorgent au moindre conflit ? Dans quelle mesure est-elle applicable cette liberté érigée en dogme, qu’elle soit sexuelle, amoureuse, politique, sociale ou religieuse ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :