Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Saad Hariri’

Les preuves sur l’implication du 14-Mars en Syrie s’accumulent

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2012

Mediarama

Fatah - Jound al Cham - TerroristesEn l’espace d’une semaine, la politique de « dissociation » à l’égard de la crise syrienne, adoptée par le gouvernement libanais, a volé en éclat, et avec elle se sont évaporées toutes les déclarations du 14-Mars sur le fait que son implication en Syrie ne dépasse pas le cadre de l' »assistance humanitaire » fournie au peuple syrien. La mort, la capture et la disparition d’une vingtaine d’islamistes sunnites libanais, tombés dans une embuscade vendredi près de Tal Kalakh, apporte la preuve matérielle de l’implication du 14-Mars dans le conflit syrien (Voir par ailleurs). Des députés du Courant du futur de l’ancien Premier ministre Saad Hariri ont officiellement cautionné l’action de ces militants islamistes et ont salué leur « martyre ».

C’est notamment le cas des députés du Akkar Mouïn Merhebi et Khaled Daher, très actifs dans le soutien à la rébellion syrienne. Si cette affaire a fait tellement de bruit, c’est en raison du nombre élevé de morts, tombés en une seule fois. Mais les services de sécurité libanais estiment à plusieurs dizaines -certaines sources parlent de 200- le nombre de Libanais tués ou portés disparus en combattant dans les rangs des rebelles syriens. La semaine dernière, Damas avait remis au Conseil de sécurité des Nations unies une liste de 143 « terroristes islamistes étrangers » tués par les forces syriennes, précisant leur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Exclusif : Hariri et Sakr pris en flagrant délit (Partie 2/3)

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2012

Radwan Mortada – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

Rappel – 1er épisode : Au coeur du commerce d’armes du Courant du Futur en Syrie

Les exploits du député du Courant du Futur Okab Sakr n’étaient pas limités à la fourniture d’armes aux combattants de l’opposition syrienne. Les enregistrements obtenus par Al-Akhbar ont également exposé son rôle clé dans le suivi proche des opérations militaires en Syrie, gérant même personnellement les chambres d’opérations militaires réparties en Turquie et au Liban.

La source qui a fourni à Al-Akhbar les enregistrements téléphoniques Hariri-Sakr – il s’agit d’un ancien associé qui travailla dans l’un des centres militaires de Sakr en Turquie – avait posé une condition à la libération des autres enregistrements : « publiez [ce que vous avez] et vous en recevrez plus ».

La première série d’enregistrements contenait assez de preuves pour établir l’implication de l’ex-premier ministre Saad Hariri et du député du Courant du Futur Okab Sakr dans le conflit sanglant en cours en Syrie. Comme le révélait plus tôt cette semaine Al Akhbar, Sakr et Hariri n’ont pas seulement fourni des armes et du support logistique à l’opposition armée syrienne; ils ont également dirigé à distance les opérations militaires, en utilisant la guerre civile syrienne pour poursuivre leurs propres intérêts avec peu, voire aucune considération pour les dommages collatéraux.

Alors que la source confirma sa volonté de rester dans le camp de l’opposition syrienne pour « combattre le régime répressif », dit-il, « je suis maintenant courtisé par les 2 camps », c’est-à-dire le régime et l’opposition.

La source confirma ses affirmations d’association avec Sakr en fournissant à Al-Akhbar des photos privées avec le député du Courant du Futur, prises à différentes occasions. En outre, il parla en détails d’évènements auxquels il a assisté sur une durée de plus d’un an, travaillant avec Sakr dans les dénommées « chambres d’opérations révolutionnaires » en Turquie.

La source expliqua la nature de ces chambres, et le type de personnes qui s’y trouve le plus souvent ou qui les supervisait, pointant le fait que les chefs de l’opposition armée syrienne y rencontrèrent périodiquement Sakr, ainsi que des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Exclusif : Au coeur du commerce d’armes du Courant du Futur en Syrie (Partie 1/3)

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2012

Radwan Mortada – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

[Note du MPLBelgique.org : Et dire qu’on accueille ce criminel en Belgique…]

Rappel – 2ème épisode : Hariri et Sakr pris en flagrant délit

Al-Akhbar a obtenu des enregistrements du député du Courant du Futur Okab Sakr organisant des transferts d’armes pour l’opposition armée syrienne sur ordre du leader du Courant du Futur Saad Hariri.

L’appel téléphonique est la première preuve solide du rôle de Sakr et de ses soutiens dans le Courant du Futur dans la fourniture d’armes et du support logistique aux rebelles syriens.

Dans une trilogie construite sur base de documents, d’enregistrements audio et d’interviews avec des sources proches de Sakr, Al-Akhbar met la lumière sur les tentatives de Sakr de détourner la révolte syrienne à son propre compte en dirigeant l’opposition armée sur le terrain.

Il y a quelques semaines, les bureaux d’Al-Akhbar à Beyrouth reçurent un appel téléphonique anonyme. L’appelant affirmait être en possession d’ « enregistrements audio qui exposeront le député Okab Sakr et son rôle dans la destruction de la révolution [syrienne] ».

La nouvelle ne vint pas comme une surprise. Les liens de Sakr avec l’opposition syrienne étaient bien connus, et son rôle en tant que dealer d’armes aux rebelles avait été documenté dans la presse. Et ce n’était pas la première fois que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : le spectre de la guerre civile

Posted by jeunempl sur octobre 26, 2012

Par Léon Camus

Attentats, provocations et stratégie de la tension… Qui veut mettre le feu aux poudres ?

Après Beyrouth et son fief chrétien d’Achrafieh, c’était, deux jours plus tard, le dimanche 21 octobre, au tour de Damas d’être frappé en son quartier de Bab-Touma – la Porte de St Thomas – par un meurtrier attentat à la voiture-piégée… treize morts, des dizaines de victimes. Le rapprochement qui s’impose entre ces deux événements fait planer une pénible interrogation quant à l’identité des ordonnateurs et des exécutants de l’attentat d’Achrafieh. Peut-il s’agir des mêmes, et dans le cadre de quelle monstrueuse “stratégie de la tension” ?

L’ombre de la guerre civile plane sur Beyrouth quadrillé depuis lundi matin par les blindés de l’armée libanaise tandis que des tirs sporadiques se font entendre. Craignant un embrasement général, les représentants des cinq membres permanents du Conseil de sécurité – États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni – ont appelé à « l’unité nationale ». Vendredi 19 octobre, le chef du renseignement de la Sécurité libanaise, le général Wissam el-Hassan avait perdu la vie ainsi que sept autres personnes, 78 autres ayant été blessées dans un attentat à la voiture piégée non revendiqué mais immédiatement imputé à Damas et à son allié le Hezbollah chiite.

Saad Hariri, tête de file du Courant du Futur 1 et de l’Alliance du 14 mars, depuis son exil de Jeddah en Arabie saoudite, a aussitôt accusé Bachar al-Assad. Quant au Druze Walid Joumblatt, hier Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Damas, parmi d’autres pistes »

Posted by jeunempl sur octobre 24, 2012

La Libre – Vincent Braun

Qui a voulu la mort du général Wissam al Hassan ?

Rudolf El-Kareh, politologue et sociologue libanais, nous dit pourquoi la piste de Damas n’est pas la seule dans l’enquête sur l’attentat à la voiture piégée, vendredi dernier à Beyrouth. Trois personnes y avaient péri, dont le général Wissam al Hassan, le chef du service de renseignement des Forces de sécurité intérieure (équivalent à la gendarmerie en Occident). Le Premier ministre libanais Najib Mikati, qui avait consécutivement présenté sa démission au chef de l’Etat Michel Sleimane, est resté en place.

Cet attentat avait-il pour objet d’obliger le gouvernement libanais à modifier sa position neutre face à la crise en Syrie ?

Oui, de l’entraîner à prendre position pour l’une ou l’autre partie, au détriment des relations officielles d’Etat à Etat. Le Liban serait devenu un territoire ouvert à tous les vents, ce qui aurait affaibli ses institutions et l’aurait fragilisé face aux Israéliens. Dans la crise syrienne, toutes les puissances régionales sont impliquées. Conscient de la fragilité du Liban, le gouvernement libanais a décidé une politique de non-engagement, axée sur les liens officiels entre les deux Etats, afin d’éviter un débordement de cette crise sur le pays. L’expression arabe signifie d’ailleurs « je me mets en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: tirs entre soldats et hommes armés dans un quartier sunnite à Beyrouth

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2012

RTBF

[Note du MPLBelgique.org à la RTBF : Comment peut-on en venir à justifier de tels actes miliciens ?]

Des échanges de tirs ont opposé lundi dans un quartier sunnite de Beyrouth des militaires et des hommes armés. Des hommes armés et cagoulés, se réclamant de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, étaient présents lundi matin dans des quartiers sunnites de Beyrouth où ils ont fermé des rues.

Les soldats ont essuyé des tirs de la part d’hommes armés lorsqu’ils ont voulu rouvrir la route menant à Tariq al-Jdidé, un bastion des partisans de l’ancien Premier ministre sunnite Saad Hariri, et l’armée à riposté.

Dans la matinée, sur l’avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, des hommes armés de kalachnikovs, et portant des cagoules noires, empêchaient les voitures de passer en obstruant la chaussée avec des ordures, des pierres et des morceaux de fer.

Tension

Sur l’avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, bastion du Courant du futur de Saad Hariri, des hommes armés de kalachnikovs empêchaient les voitures de passer en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Geagea de nouveau en Arabie Saoudite… essuie un revers de Hariri !

Posted by jeunempl sur octobre 9, 2012

MPLBelgique.org

Samir Geagea, chef du parti des Forces Libanaises, a entamé une visite en Arabie Saoudite. Il y rencontre des responsables saoudiens haut-placés et le chef du courant du Futur, l’ancien premier ministre Saad Hariri.

Hariri a rejeté son appel à intervenir pour faire changer l’avis de Walid Joumblatt sur la future loi électorale. Joumblatt souhaite le maintien de la loi de 1960 alors que le chef des Forces Libanaises milite pour la loi des 50 circonscriptions.

Ces deux lois électorales ont la particularité d’offrir à l’argent politique le moyen de fausser les résultats de l’élection:
– soit par un transfert de population d’une circonscription à une autre comme ce fut le cas de la communauté sunnite à Zahlé en 2009.
– soit par l’achat de votes dans les circonscriptions clés.

Posted in Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attentat contre le général Michel Aoun à Saida : Les réactions

Posted by jeunempl sur septembre 23, 2012

Kanaan: l’attentat contre Aoun, une tentative pour saper la présence efficace des chrétiens

D.CH. – ANI

Le secrétaire du bloc parlementaire « Changement et Reforme », le député Ibrahim Kanaan, a estimé dimanche que le député Michel Aoun est visé pour son rôle essentiel dans la restitution du rôle efficace des chrétiens au sein de l’équation libanaise.

« Des tirs sur le convoi d’une personnalité tel le général Michel Aoun est une affaire sérieuse. Nous passons dans une période extrêmement délicate et nous recevons constamment des renseignements, sans toutefois les annoncer au grand public. Lorsque les menaces sécuritaires sont accompagnées de tirs sur un convoi, comme celui de Michel Aoun, comment un tel fait peut être qualifié, sinon de tentative d’assassinat? », a indiqué le député à la LBC.

« Les renseignements sont désormais dans les mains des services de sécurité compétents qui ont entamé les enquêtes. Il est évident que des coups de feu ont été tirés sur le convoi du député Aoun, près de la mosquée Bahaeddine Hariri à Saida », a-t-il affirmé.

« Lorsqu’un leader comme le général Aoun est visé, cela signifie que la stabilité est visée, notamment dans la région où a eu lieu l’incident », a-t-il martelé.

« Le général n’est point marginal dans l’équation locale, régionale, voire internationale. Il ne peut être outrepassé, puisque les rapports et les études officiels affirment que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Finul au Nord, cabinet de «salut national» : L’escalade programmée du 14 mars

Posted by jeunempl sur septembre 10, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

[Note du MPLBelgique.org : Le 14 Mars et son bloc « Le Liban d’abord » ferait mieux de se renommer « la Syrie d’abord ». Depuis plus d’un an, leur seul soucis est de destabiliser le Liban à travers une multitude de positions et d’actes irresponsables tant au niveau externe avec leur trafic d’armes pour les extrémistes syriens, qu’au niveau interne en utilisant les armes à Tripoli, à Saida et même à Beyrouth pour faire régner la peur et le chaos dans le pays. Ils préfèrent un Liban à feu et à sang tant qu’ils ne retrouvent pas le pouvoir… ce que nous refusons de cautionner ! Le MPL Belgique ne cessera de dénoncer ces actes mal veillants.]

La contagion de la crise syrienne est entrée dans une nouvelle phase. Malgré les protestations des autorités, les combats qui opposent le régime à l’insurrection ont fini par effacer les frontières entre le Liban et la Syrie. Une situation que le 14 mars, devenu relais politique de l’opposition à Assad, compte bien exploiter pour faire tomber le gouvernement avant les élections législatives.

A un kilomètre de la frontière libano-syrienne, sur les rives de Nahr el-Kabir, en contrebas de la voie Halba-Qobeiat, les localités chrétiennes de Noura, Dabbabiyé, Mounjez et Kherbet el-Ramman. Ces villages font face à Tal Kalakh, situé à cinq kilomètres à peine. Dans cette zone, l’armée syrienne traque les insurgés depuis plusieurs mois. Les échanges de tirs y sont fréquents, mais les hameaux étaient épargnés, les combats se déroulant principalement dans la vallée. Dans la nuit du 30 au 31 août dernier, les affrontements ont changé de configuration. Une trentaine d’obus, tirés par l’armée syrienne, se sont abattus sur Mounjez et les villages voisins. Plusieurs habitations sont touchées et un policier blessé. Le maire de Mounjez, Toni Antonios, tire la sonnette d’alarme. «Nous sommes la cible, depuis des mois, de balles perdues et de tirs d’obus. Certaines familles déplacées n’osent plus rentrer chez elles, c’est inadmissible. S’ils veulent pourchasser les hommes armés, qu’ils le fassent chez eux, pas sur notre territoire», ignorant la présence de rebelles syriens dans le village.

Les autorités tapent du poing

Après plusieurs mois d’atermoiements, les dirigeants libanais ont changé de pied, depuis le 23 juillet dernier, date à laquelle le président Michel Sleiman a vigoureusement protesté contre les violations syriennes du territoire libanais. Au lendemain du bombardement de Mounjez et d’une incursion à Qaa dans la Békaa, Baabda publiait un communiqué expliquant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by dodzi sur août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
– Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
– Tripoli: 8 sièges
– Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
– Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
– Baabda-Matn: 14 sièges
– Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
– Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
– Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
– Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
– Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
– Baalbak-Hermel: 10 sièges
– Zahle: 7 sièges
– Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :