Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ryad’

Liban: guerre de mots sur fond de « guerre froide » irano-saoudienne

Posted by jeunempl sur avril 10, 2011

Nice Matin

Une violente guerre de mots a éclaté cette semaine au Liban entre le camp soutenu par l’Arabie saoudite et celui appuyé par l’Iran, faisant craindre dans ce pays déjà profondément divisé les contrecoups des tensions entre Téhéran et Ryad.
« Les Libanais ne sortiront pas indemnes de la guerre froide irano-saoudienne », écrivait samedi le quotidien Ad Diyar.

Dans la foulée du mouvement de contestation chiite à Bahreïn, un pays dirigé par des sunnites, Ryad a accusé l’Iran à majorité chiite d’inspirer ces troubles, tandis que la République islamique a condamné la répression des manifestations et l’envoi de forces saoudiennes dans l’archipel.

Au Liban, le ton s’est durci entre le camp du Premier ministre en exercice proche de Ryad Saad Hariri et celui du mouvement chiite Hezbollah, dont le principal soutien est l’Iran, les deux parties accusant le parrain politique de l’autre de semer la zizanie dans le pays et la région.

Dans un discours très direct, M. Hariri a affirmé jeudi lors d’un forum économique libano-saoudien à Beyrouth que « les pays arabes souffraient politiquement, économiquement et sur le plan de la sécurité des ingérences flagrantes de l’Iran », refusant que le Liban devienne un « protectorat iranien ».
« C’est la première fois que M. Hariri Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: les efforts syro-saoudiens pour contenir la crise ont échoué

Posted by jeunempl sur janvier 11, 2011

AFP

Les efforts de Ryad et de Damas pour trouver une issue à la crise libanaise liée à l’enquête du tribunal de l’ONU sur l’assassinat du dirigeant libanais Rafic Hariri, ont échoué, a affirmé mardi le principal allié du Hezbollah, le chrétien Michel Aoun.
« L’initiative syro-saoudienne a pris fin sans avoir abouti. Le Premier ministre (libanais) Saad Hariri n’ayant pas coopéré avec ces efforts, nous sommes arrivés à une impasse », a déclaré M. Aoun lors d’un point de presse.

« Nous avons été informés (de cet échec) par nos alliés du Hezbollah ainsi que par toutes les parties qui ont eu des contacts avec les principaux protagonistes de cette initiative, c’est-à-dire le président (syrien) Bachar al-Assad et le roi (saoudien) Abdallah », a poursuivi M. Aoun.

Ces déclarations interviennent au moment où un ballet diplomatique a réuni cette semaine à New York le Premier ministre libanais avec la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, le président français Nicolas Sarkozy, en visite aux Etats-Unis, et le roi saoudien, en convalescence dans le pays.
Un bras de fer oppose depuis des mois le camp de M. Hariri — fils de Rafic– qui soutient le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), à celui du Hezbollah, qui accuse le tribunal, basé près de La Haye, d’être « politisé » et d’avoir basé son enquête sur de faux témoignages.

Le Hezbollah chiite, le plus puissant mouvement armé au Liban, s’attend à ce que l’acte d’accusation du TSL, attendu prochainement, mette en cause certains de ses éléments, et a d’ores et déjà mis en garde contre toute tentative d’arrestation. Depuis des mois, il fait pression sur M. Hariri pour qu’il désavoue le tribunal.

Selon Al-Manar, la télévision du parti chiite, après une réunion mardi soir entre le président libanais Michel Sleimane et des représentants du Hezbollah et ses alliés, ces derniers ont donné à MM. Hariri et Sleimane 24 heures pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saad Hariri vs Fouad Siniora: Le passé rattrape le Futur

Posted by jeunempl sur juin 21, 2010

L’Hebdo Magazine – Ali Nassar

Au lendemain de l’assassinat du président Rafic Hariri, l’héritier étant resté à l’ombre, Fouad Siniora est appelé à occuper le Grand sérail. Il y passera deux mandats successifs des plus difficiles. Même après avoir rendu le flambeau à cheikh Saad Hariri, représentant de la famille, le Premier ministre sortant n’a jamais douté de la confiance dont il jouissait. Il a connu de pénibles journées au Sérail et a vu se briser les griffes de ses rivaux. Qu’y a-t-il de changé?

Le chef du gouvernement, Saad Hariri, et son directeur de bureau, Nader Hariri, ont eu un aparté après lequel ils se sont dépêchés de quitter discrètement la pièce loin des yeux d’une foule arrivée très tôt à la Maison du Centre. Ce jour-là, devait avoir lieu la première rencontre entre Saad Hariri et le président syrien Bachar el-Assad. Nombreux parmi les présents, députés, politiciens, partisans ou fonctionnaires, avaient souhaité faire partie de la délégation officielle qui se rendait en Syrie. Fouad Siniora, quant à lui, s’attendait à être la première personnalité à accompagner le président Hariri. Etant, depuis les législatives de 2009, le chef du bloc parlementaire du Courant du futur et le favori de la famille, il était normal que la réconciliation rétablisse son image devant la direction syrienne. Siniora n’avait pas été invité à participer aux préparatifs de la visite de Hariri à Damas, le 19 décembre 2009. Le conseiller du roi saoudien, Abdallah Ben Abdel Aziz, avait réussi à aplanir les obstacles devant la rencontre Hariri-Assad. C’est en prenant connaissance des informations sur la visite que Siniora a compris que Saad Hariri avait pris de la distance à son égard et que le jeu politique régional a repris le dessus. C’est Nader Hariri qui sera désormais le confident et le détenteur des secrets de la «Maison» et c’est à lui que seront confiés les dossiers relatifs à Damas.

Le destin du jeune Saad Hariri, après le crime du 14 févier 2005, est bouleversé. Il a toujours été loin du bourbier politique libanais jusqu’au moment où il est appelé par la famille à assumer les responsabilités politiques. Les rumeurs veulent que Hariri, convaincu de prendre les rênes du commandement politique sunnite, après la démission de Omar Karamé, est surpris de voir Fouad Siniora prendre le pas sur nombre d’éminents concurrents et se trouver à la tête du gouvernement. Lorsque le mandataire a pris la place du mandant à la tête du troisième pouvoir, l’image de Siniora, pour nombre de gens, dont Saad Hariri, était liée à ses Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Arabie saoudite a-t-elle autorisé Israël à survoler son territoire pour attaquer l’Iran?

Posted by dodzi sur juin 13, 2010

L’Orient le Jour
L’Arabie saoudite autoriserait Israël à survoler son espace aérien dans l’éventualité d’un raid contre l’Iran et a procédé à des tests pour adapter sa défense aérienne, a rapporté le « Times », samedi, citant des sources militaires dans le Golfe. Cependant à Ryad, le ministère des Affaires étrangères a catégoriquement démenti « ces allégations mensongères » dans un communiqué reproduit par l’agence officielle SPA.
« L’Arabie saoudite réaffirme sa position ferme qui refuse toute violation de sa souveraineté ou l’utilisation de son espace aérien de la part de n’importe qui pour agresser un pays. Il est évident que cette politique s’applique aux autorités d’occupation israéliennes avec lesquelles nous n’avons aucune relation », a indiqué le ministère saoudien.

Selon les sources militaires cités par le « Times », l’utilisation de ce couloir aérien étroit dans le nord de l’Arabie saoudite permettrait d’atteindre des cibles en Iran plus rapidement.

« Les Saoudiens ont donné la permission aux Israéliens de survoler le pays pendant qu’ils regardent ailleurs », affirme une source militaire américaine dans le Golfe, citée par le « Times ». « Ils ont déjà procédé à des tests pour s’assurer que leurs propres avions de combat ne soient pas mobilisés et que personne ne soit abattu. Tout cela a été fait avec l’accord du département d’État américain ».

Malgré leurs relations tendues avec Israël, les Saoudiens voient en Téhéran une menace régionale et s’inquiètent, comme les Israéliens, de voir le programme nucléaire iranien progresser.

Les cibles les plus probables d’un éventuel raid israélien en Iran seraient les usines d’enrichissement d’uranium de Natanz et Qom (centre), l’usine de conversion d’Ispahan (centre) et le réacteur à eau lourde d’Arak (ouest), selon le « Times ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mercredi une quatrième série de sanctions contre l’Iran pour son refus d’arrêter ses activités nucléaires sensibles alors qu’Israël et l’Occident soupçonnent Téhéran, qui dément, de chercher à se doter de l’arme atomique.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Premier ministre libanais rencontre le roi Abdallah d’Arabie

Posted by jeunempl sur juin 9, 2010

AFP

RYAD – Le Premier ministre libanais Saad Hariri s’est entretenu mardi avec le roi Abdallah d’Arabie saoudite à Ryad, alors que les pays arabes continuent de fulminer contre l’assaut sanglant d’Israël contre une flottille d’aide à Gaza, a annoncé l’agence officielle SPA.

Les deux dirigeants ont discuté « des événements régionaux et internationaux et de la coopération bilatérle », a indiqué SPA.

Cet entretien survient après la visite du Premier ministre libanais à Damas le 31 mai dans le cadre des efforts de Beyrouth et de Ryad pour surmonter les divergences de longue date avec la Syrie.

La Syrie a dominé le Liban pendant près de trois décennies jusqu’en avril 2005 avant de retirer ses troupes sous la pression internationale après l’assassinat du père de l’actuel Premier ministre libanais, Rafiq Hariri, qui était très proche de la famille royale saoudienne.

La Syrie a été accusée de complicité dans l’assassinat bien que Damas ait démenti une quelconque implication.

La rencontre libano-saoudienne survient aussi après l’intervention militaire israélienne le 31 mai pour stopper une flottille d’aide à Gaza dans laquelle neuf passagers turcs ont été tués.

Les militants pro-palestiniens au Liban et le groupe chiite Hezbollah font pression en faveur de nouvelles actions contre Israël à la suite de cet assaut.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Arabie Saoudite sur le point d’exécuter Ali Sabat pour « sorcellerie »

Posted by jeunempl sur avril 1, 2010

Tayyar.org

Le Libanais, Ali Sabat,  reconnu coupable par un tribunal saoudien de « sorcellerie », doit être exécuté cette semaine, comme l’a dévoilé mercredi son avocate, Mme May Khansa.

Mme Khansa et les organisations non gouvernementales de défense des droits de l’Homme ont appelé les autorités libanaises à intervenir en sa faveur.

Mme Khansa a dévoilé que Sabat sera décapité dans les 48 heures et a indiqué que l’ambassadeur du Liban à l’Arabie Saoudite était en contact avec M. Sabat et qu’on lui avait rendu visite en prison de la part de l’ambassade.

Dans le même contexte, l’organisation Amnesty International a dit avoir reçu des informations selon lesquelles l’exécution est prévue pour jeudi.

Selon l’avocate Khansa, l’appel a été rejeté mais il peut encore bénéficier d’une grâce du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Syrie se replace au centre du jeu moyen-oriental

Posted by jeunempl sur novembre 2, 2009

Le Monde – Patrice Claude

USA-drapeauSyrieeurope-drapeauAméricains, Français, Britanniques, Chinois, Russes, Saoudiens, etc. Depuis quelques mois, les visiteurs se bousculent à Damas. Le retour en grâce internationale de la Syrie s’accélère. Après huit ans d’isolement orchestré par l’administration Bush, l’ancien « partenaire junior de l' »axe du Mal » », comme on disait à Washington, revient au centre du jeu moyen-oriental et modifie insensiblement l’équation régionale à son avantage.

Il y a peu, le 16 octobre, Damas a signé avec la Turquie, pays membre de l’OTAN qui a récemment pris ses distances avec Israël, un vaste accord de coopération économico-stratégique sans précédent. Les frontières entre les deux voisins sont désormais grandes ouvertes et les projets communs se multiplient.

Imperturbablement, avec une propension nouvelle au compromis mais sans s’éloigner beaucoup de ses lignes politico-stratégiques traditionnelles, qui consistent évidemment à veiller sur ses intérêts propres et à s’opposer au projet d’hégémonie israélo-américaine sur la région, la Syrie est en train de redéfinir à son avantage tout son espace géopolitique.

Le régime de Bachar Al-Assad s’est rabiboché avec les Etats « frères » dits « modérés » et proches des Etats-Unis. Les rois de Jordanie et d’Arabie saoudite, qui n’avaient pas de mots assez durs pour fustiger l’unique régime arabe allié à « l’ennemi traditionnel » – l’Iran et ses protégés du Hezbollah au Liban et du Hamas en Palestine -, ont renoué avec Damas des liens plus Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout échec de Hariri à traduire et concrétiser les résultats du Sommet de Damas impliquerait sa « défaite politique »…

Posted by jeunempl sur octobre 11, 2009

El Nashra

Saad Hariri - APdrapeau Arabie SaouditeAprès plusieurs semaines d’attente, le roi saoudien Abdallah Ben Abdel Aziz s’est rendu en Syrie où il s’est entretenu avec le président syrien Bachar Assad. Le communiqué a suscité beaucoup d’interrogations, et pourrait être approché de deux manières. La première négative se base sur son contenu réduit, « dissimulant un échec ». La seconde positive tient compte des déclarations des responsables syriens, notant que « l’abrégé permet d’éviter les critiques », de fonder des commissions syro – saoudiennes pour traduire concrètement les résultats de ce Sommet.

En attendant, la polémique gouvernementale libanaise persiste, et risque de s’accentuer, et s’ouvrir à toutes les éventualités.

Dans cet ordre, et selon des sources de notre site, « Elnashra.com », le président Assad aurait contacté plusieurs responsables libanais, en plus des dirigeants iraniens et palestiniens opposants, en vue de les mettre au courant des résultats exacts du Sommet syro – saoudien.

Pour ce qui est des répercussions de ce Sommet sur le dossier gouvernemental libanais, il est évident que l’intérieur serait affecté par les développements externes. A ce niveau, certains jugent que le gouvernement libanais doit se former le plus tôt possible, surtout que les intérêts stratégiques des Libanais sont garantis. D’autres, en revanche, y décèlent une occasion pour faire davantage de pression en vue Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sexe à la télé: Ryad ferme les bureaux de la chaîne libanaise LBC

Posted by dodzi sur août 9, 2009

AFP

LBCLogoRYAD — Ryad a annoncé dimanche avoir fermé les bureaux en Arabie de la chaîne satellitaire basée au Liban LBC en raison de la polémique créée par son émission « Ligne rouge », dans laquelle un Saoudien se vantait de sa vie sexuelle.

Les bureaux de la chaîne à Jeddah ont été fermés samedi sur ordre du ministre de l’Intérieur, le prince Nayef ben Abdel Aziz, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Information, Abdel Rahman al-Hazzaa.

« C’est à cause de l’interview de Mazen Abdel Jawad », a-t-il ajouté, en référence à une émission de « Ligne rouge » diffusée en juillet, durant laquelle Abdel Jawad avait expliqué avoir eu sa première expérience sexuelle à l’âge de 14 ans.

Il avait également raconté comment il utilisait la fonction Bluetooth de son téléphone portable pour tenter d’entrer en contact avec des Saoudiennes disposant également de cette fonction technologique de radio à courte distance et obtenir des rendez-vous galants, dans un pays où la mixité est strictement interdite. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban après les élections législatives du 7 juin 2009

Posted by jeunempl sur juin 27, 2009

Hubert Vandenberghe

Drapeau LibanLes  dernières élections législatives se sont déroulées à la date prévue et, pour la première fois, en un jour unique de scrutin sur l’ensemble du territoire national. Elles ont opposé, selon la terminologie employée par les médias internationaux, le camp pro-occidental dit « du 14 mars » et celui, supposé pro-iranien et pro-syrien, dit « du 8 mars ». Une fois de plus, le Liban semblait ne pas exister par lui-même, mais uniquement à travers le prisme de ses puissants voisins.

Ces élections de 2009 ont été jugées transparentes par les observateurs envoyés sur place, notamment ceux de l’Organisation internationale de la francophonie. Cependant, la plupart des maux qui ont affecté ce scrutin sont structurels et de ce fait antérieurs au jour du scrutin : loi électorale, financement, climat politique…

La campagne électorale a été très rythmée de l’extérieur, avec pour effet recherché d’accuser, voire de diaboliser par tous moyens, le principal mouvement chiite : L’Egypte a ainsi annoncé avoir démantelé un réseau subversif du Hezbollah, tandis que le magazine allemand « Der Spiegel » titrait sur le fait que le Tribunal de La Haye venait d’incriminer le même Hezbollah, information démentie par la suite.

Contrairement à ce qui s’est produit en 2005 au temps de la présidence Chirac, laquelle était fortement alignée sur le camp haririste,  la diplomatie française est restée, cette fois-ci, sobre et discrète.
Tel n’a pas été le cas de la diplomatie américaine, qui a créé une psychose de réédition du même scénario que celui des élections palestiniennes du 25 janvier 2005 ayant vu la victoire du Hamas.

Cependant, il est à noter que, depuis les dernières législatives libanaises en 2005, le Liban n’a pas replongé dans des affrontements intercommunautaires, la guerre israélo-hezbollahie de juillet-août 2006 ayant eu au contraire pour effet de resserrer les mailles du tissu national, grâce notamment au rapprochement qui venait de s’opérer entre le Courant patriotique libre (CPL) du Général Aoun et le Hezbollah d’Hassan Nasrallah.
En ce mois de juin 2009, les élections étaient largement faites d’avance : sur les 128 sièges renouvelables, 102 ou 103 étaient déjà joués dans la mesure où il s’agit de sièges communautaires. Restaient donc 20 à 25 sièges en flottement, essentiellement dans les régions chrétiennes.
Les élections ont marqué des régions entières :
– D’une part, ces élections sont  très locales et personnalisées, les citoyens votant traditionnellement pour un candidat déterminé, dans l’espoir que celui-ci leur rende plus tard des menus services… C’est l’effet induit par le retour à la « petite circonscription électorale » choisie lors de la conférence de Doha en mai 2008.
– D’autre part, il existe une régionalisation électorale extrêmement forte, liée aux concentrations de population, dont certaines sont des séquelles de la guerre de 1975 à 1990 (non-retour des personnes déplacées Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :