Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Rustom Ghazalé’

Liban – Loi électorale : Waël Kheir est le père du projet orthodoxe

Posted by jeunempl sur janvier 26, 2013

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Wael Kheir - militant des droits de l'HommeLa proposition de loi, présentée par la Rencontre orthodoxe, n’a pas été enfantée par l’ancien député Elie Ferzli, encore moins par les cadres du 8 mars ou par Rustom Ghazalé. En réalité, elle a été remise au goût du jour par un professeur d’université, militant des droits de l’homme, Waël Kheir.

Waël Kheir n’a rien d’un politicien rompu à la castagne. Il n’a aucun fief à défendre, aucune campagne à mener, aucun électeur à séduire. Cet homme trapu et jovial, à la moustache bien fournie, a un parcours reconnu par l’ensemble du tissu associatif du pays. Oui, ce professeur à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) est un militant, mais un militant des droits de l’homme. Une façon de brandir le flambeau de son oncle Charles Malek, un des rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il dirige la très active Fondation des droits de l’homme et du droit humanitaire (FDHDH). Le champ d’action de la fondation se veut très large. Elle est active sur le front des détenus libanais en Syrie, sur celui de la liberté des journalistes et sur celui de l’état déplorable des prisons libanaises, autant de sujets qui défient les droits de l’homme. C’est cet homme qui a pensé et rédigé la proposition de loi promue par la Rencontre orthodoxe.

Lorsqu’on évoque le débat autour de sa proposition, il sourit. D’abord pour souligner de manière sarcastique les épithètes qui lui ont été adossées par ses détracteurs. Qualifier son projet de «loi Rustom Ghazalé», lui qui a goûté aux geôles de la tutelle syrienne, est un peu fort de café. Ensuite pour regretter qu’elle ait été détournée de son objet.

Waël Kheir rappelle qu’il a présenté ce projet, il y a plus de sept ans, lorsqu’il œuvrait au sein du Rassemblement libanais orthodoxe (RLO). Il a même été remis par l’avocat Lutfallah Khlat sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Terugblik: 9 oktober 2002 – Hariri geeft de sleutels van Beiroet aan de Syrische bezetter

Posted by jeunempl sur février 9, 2012

Article original : RPLFrance.org – Suzanne C. Sargon
Traduit par Mouhamad WehbeMPLBelgique.org

[Terugblik over het verleden van Rafic Hariri. Zijn moord in 2005, waarover het onderzoek aan de gang is, moet zijn 15 jaar lange samenwerking met de Syrische bezetter niet verdoezelen.]

Tussen 9 oktober 2002 en 9 oktober 2008 zijn zes jaren afgelopen. Tijdens die periode zijn heel wat standpunten veranderd zonder de ware toedracht te hebben kunnen verdoezelen.

“ Namens de inwoners en de verantwoordelijken van Beiroet geef ik jullie de sleutels van deze stad die het zinnebeeld is van onze trouw en erkenning… !”

Tijdens een hoogdravende ceremonie in het Grote Serail, zetel van de Libanese regering, wordt de symbolische sleutel van Beiroet aan het hoofd van de Syrische inlichtingendienst uitgereikt: de zelfmoordenaar Ghazi Kanaan. Deze werd hem overhandigd onder het aanzienlijke patronaat van Rafic Hariri ter gelegenheid van zijn vertrek naar Syrië en nadat hij verantwoordelijk was voor het Libanese dossier tijdens min of meer 20 jaar in het tijdperk van het Syrische bewind in Libanon.

Rafic Hariri: “Ik heb altijd het gevoel gehad dat jullie de eerste verdedigers waren van de Libanese belangen en ik had heel graag gewild dat de Libanezen jullie kennissen hadden betreffende staatkundige en gouvernementele vraagstukken, de algemene problemen van de Staat, de regering en gevaren en uitdagingen waar Libanon het hoofd aan moet bieden. O broeder! O Abou… jullie hebben witte handen op Libanon en ons volk herinnert zich van de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nederlands, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les propos de Hariri, un tournant décisif qui attend de se concrétiser

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

La dernière interview du Premier ministre Saad Hariri au quotidien saoudien achark el-Awsat a eu l’effet d’une bombe dans les milieux politiques, tant sa teneur marque un tournant dans la vie politique du pays. Le Premier ministre y développe de nombreux points, commençant par reconnaître avoir commis des erreurs, puis soulignant l’existence des faux témoins, alors qu’il y a quelques jours encore les députés du bloc Liban d’abord niaient ce fait – sous prétexte que les témoins n’ont pas prêté serment devant le tribunal – et enfin estimant que les accusations contre la Syrie étaient politiques et ont causé du tort à ce pays.

Les milieux de l’ex-opposition estiment qu’il s’agit là d’un changement stratégique dans l’attitude du Premier ministre, et certaines sources libanaises proches de la Syrie affirment que cette attitude nouvelle est le fruit des longues conversations entre le président Bachar el-Assad et Saad Hariri suite au rapprochement syro-saoudien. Les derniers détails de cette interview auraient d’ailleurs été mis au point entre le général Rustom Ghazalé et le chef du département des informations aux FSI, Wissam Hassan, au cours de la récente visite de ce dernier à Damas, qui a suivi celle du Premier ministre. Les autorités syriennes auraient réclamé des positions claires de la part de Saad Hariri et ce dernier aurait choisi d’accorder une entrevue au quotidien achark el- Awsat avec toute la symbolique que cela représente, le quotidien appartenant au courant dit « plus dur » au sein de la famille royale saoudienne.

En tout état de cause, les propos de Saad Hariri ont produit l’effet voulu. Le président de la Chambre Nabih Berry s’est empressé de le contacter pour le remercier, avant d’envoyer le député Ali Hassan Khalil en guise d’appui. De même, le Hezbollah a fait connaître son approbation et les médiateurs de bonne volonté cherchent maintenant à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Affaire Rafic Hariri: Dégel des fonds de Rustom Ghazalé

Posted by jeunempl sur décembre 29, 2009

Libnanews

Le procureur général du Tribunal international en charge de juger les personnes suspectées d’être impliquées dans l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, Daniel Bellemare, a demandé le dégel des avoirs déposés par l’ancien responsable des services de sécurité syriens au Liban Rustom Ghazalé.

Le quotidien libanais Al Liwa indique également que cette demande faite auprès de la Banque Centrale du Liban a également été transmise via le procureur général Saïd Mirza à la demande de la famille de ce dernier.

Rustom Ghazalé avez vu ces biens gelés suite à l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février 2005. Il avait alors été interrogé par la commission d’enquête internationale alors dirigée par l’enquêteur allemand Detlev Mehlis à Vienne en Autriche.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective: 9 octobre 2002 – Hariri donne les clés de Beyrouth à l’occupant syrien

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2008

RPLFrance.org – Suzanne C. Sargon

[Rétrospective sur le passé de Rafic Hariri. Son assassinat en 2005, et dont l’enquête est en cours, ne doit pas effacer ses 15 années de collaboration avec l’occupant syrien]

9 octobre 2002, 9 octobre 2008, six années passées, durant lesquelles les positions ont changées, sans avoir pu déformer les réalités, la vérité.

«  Au nom des habitants et des responsables de Beyrouth je vous présente les clés de cette ville, symbole de notre fidélité et notre reconnaissance… !»

La clé de Beyrouth remise aux mains du Chef des renseignements syriens, le suicidé, Ghazi Kanaan, qui la reçoit au Grand sérail, siège du gouvernement libanais, lors d’une cérémonie pompeuse, sous le haut patronage de feu Rafic Hariri, à l’occasion de son départ en Syrie, après avoir été le responsable en place du dossier libanais pendant près de vingt ans à l’ère de l’occupation syrienne.

Rafic Hariri : « J’ai toujours eu le sentiment que vous étiez les premiers défenseurs des grands intérêts du Liban, et j’aurai tellement aimé que les libanais aient votre niveau de compréhension des problèmes de l’Etat, du Gouvernement, de la situation politique générale, des dangers et des défis que le Liban rencontre. Oh frère ! Oh Abou… vous avez des mains blanches sur le Liban, et ce grand peuple du Liban se rappelle du grand frère qui l’a soutenu pendant tous les moments difficiles. Vous ! Vous êtes le représentant du grand disparu (Hafez el Assad) et de notre jeune  frère (Bachar El Assad) qui par sa stratégie mène la Syrie vers le meilleur.

Vous avez, vous faites, et continuerez à faire votre devoir au service et envers « votre pays », la « Syrie et le Liban ! »

En ce temps-là, la présence syrienne signifiait Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :