Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Rmeich’

Décembre 1970 : Un prince saoudien poignarde un étudiant à Hamra

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2013

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Affaire Emir Abdel-Mohsen - Années 70 au LibanAu début des années soixante-dix du siècle dernier, une affaire défraie la chronique. Un prince saoudien poignarde un étudiant dans un bar à Beyrouth. Condamné à cinq ans de prison, il est libéré au bout d’un an après versement de dédommagements à la famille. Retour sur un épisode peu connu du public.

Le 16 décembre 1970, le neveu du roi Fayçal d’Arabie saoudite, le prince Abdel Mohsen Ben Saoud Ben Abdel-Aziz Ben Saoud, se trouve à Beyrouth. A l’époque, la capitale libanaise était une destination très prisée des membres de la famille royale saoudienne. Le prince passe la soirée dans un bar de la région de Hamra. Très vite, la situation tourne au cauchemar. Une bagarre éclate entre des clients et sous l’effet de l’alcool, le prince Abdel Mohsen poignarde un étudiant dans le dos. Le jeune Ali Eid est atteint à la moelle épinière. A l’hôpital, le diagnostic est catégorique: le jeune homme est paralysé à vie.

Une enquête est diligentée par le ministère public. Selon les témoignages, la responsabilité du prince saoudien dans l’incident ne fait pas de doute. Déféré devant la justice, il est condamné le 18 août 1971 par la Cour criminelle de Beyrouth à cinq ans de prison et à 600000 livres libanaises à titre de dommages et intérêts à sa victime paralysée. Le prince est, entre-temps, placé en garde à vue au sanatorium de Bhannés.

Un mois plus tard, le 21 septembre 1971, des commandos de choc tenteront une opération afin de libérer le prince. Elle sera vouée à l’échec. Cinq individus armés et masqués avaient essayé de pénétrer au sanatorium dans le but d’aider le coupable à fuir. Mais les Forces de sécurité intérieure (FSI), qui avaient pris toutes les dispositions, ont réussi à déjouer cette tentative. Des échanges de tirs ont lieu entre les agents de la sécurité et les membres du commando qui prennent alors la fuite. L’opération en est restée là et la garde est renforcée autour du prince.

Six jours plus tard, le roi Fayçal Ben Abdel-Aziz est à Beyrouth pour une visite officielle de trois jours. Il rencontre le président de la République Sleiman Frangié. Sa visite est prolongée de deux jours afin de rencontrer le leader de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Yasser Arafat, qui se trouvait à Damas. La visite du roi saoudien à Beyrouth a lieu le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les forces israéliennes arrêtent deux bergers libanais en violant la ligne bleue

Posted by jeunempl sur mars 23, 2011

ANI – RPLFrance.org

Note du RPLFrance.org : cette information n’est relayée par AUCUN média occidental… dans l’autre sens, sans même avoir violé la ligne bleue, un tel acte a valu 33 jours de guerre acharnée contre le Liban en 2006!

Le porte parole de la Finul Niraj Sing a indiqué que la force onusienne a été informée ce mation par l’armée israélienne qu’elle avait arrêté deux bergers libanais, dans les alentours de Rmeich, Caza de Bent-Jbeil, a rapporté le correspondant de l’ANI Jamal Khalil.
M.Sing a dit que les israéliens avaient arrêté les deux bergers après avoir dépassé la ligne bleue.

« La Finul effectue des investigations sur les circonstances de l’incident et est en contact avec l’armée israélienne »a-t-il ajouté.
« Le commendant de la Finul Alberto Assarta a incité les israéliens à libérer les deux bergers libanais »a-t-il conclu.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’armée israélienne arrête un berger libanais

Posted by jeunempl sur janvier 13, 2011

(L’Orient le Jour)

La Ligne bleu, frontière et ligne de démarcation entre le Liban et Israël

Une patrouille de l’armée israélienne est entrée hier en territoire libanais et a arrêté un berger à proximité de la frontière entre les deux pays, a affirmé l’armée libanaise.

« Dans une agression flagrante contre des habitants du sud du Liban (…) des forces ennemies ont traversé la barrière au sud du village de Rmeich, et kidnappé un Libanais, qu’elles ont emmené dans les territoires occupés », c’est-à-dire en Israël, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L’armée libanaise a contacté la Finul afin d’obtenir la libération de ce citoyen.
Un porte-parole de l’armée libanaise a identifié cet homme comme un berger nommé Charbel Khoury, disant s’attendre à ce qu’il soit libéré aujourd’hui jeudi.

De son côté, la Finul a publié un communiqué soulignant qu’elle a été informée de l’enlèvement du berger.

Par ailleurs, hier matin, une réunion tripartite regroupant des officiers libanais, israéliens et onusiens a été tenue à Ras Naqoura. Le retrait de Ghajar et les violations de la ligne bleue ont été discutés.

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hommage du MPL au Général François el-Hajj

Posted by jeunempl sur décembre 12, 2008

MPLBelgique.org

[cette page sera continuellement mise à jour afin d’en compléter l’information]

general_francois_el-hajj-familleUn an jour pour jour après être tombé en martyr, le Mouvement Pour le Liban souhaite rendre hommage au général François el Hajj. Nous voulons rappeler par la même occasion la brillante (trop peut-être) carrière de cet homme qui a consacré sa vie à la défense du pays et de son message. Cette page lui est dédiée afin de garder une trace de ses réalisations, de ses exploits mais aussi de cette fin tragique que la justice se doit d’élucider.
Le monde francophone connaît trop peu cet homme, ce héros qui, fort de ses idées, a su imposer des solutions loin de toute intention malhonnête.
On lui doit en grande partie la libération du camp de Naher-el-Bared en septembre 2007, suite à 4 mois de lutte acharnée entre l’armée et les extrémistes du Fatah el Islam. C’est peut-être pour cela qu’il fut assassiné, avec tout ce qui se cache derrière l’arbre de l’immense forêt.

Vous trouverez ci-dessous des articles destinés à éclaircir la situation autour des circonstances de l’attentat qui a mis fin à ses jours, mais aussi à mettre en évidence certaines Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

François El-Hajj: un héros qui a joui de l’honneur du sacrifice, pour exprimer sa fidélité à la patrie

Posted by jeunempl sur décembre 11, 2008

El Nashra

Un an déjà s’est écoulé depuis l’assassinat du général de division, le martyr François El-Hajj.

Depuis un an, une « main traître » a mis fin aux jours du « directeur des opérations dans l’armée libanaise ». Ce dernier était le principal candidat pour succéder au général Michel Sleiman, président de la République, au poste de « commandant en chef de l’armée ». Ainsi, François El-Hajj est « mort » en martyr.
Oui ! Un « martyr héros » ! Comment ne pas lui attribuer ces qualificatifs, lui qui a sacrifié sa vie pour servir le Liban ?!
Le martyr El-Hajj s’est enrôlé dans l’armée libanaise en « élève officier » dans l’école militaire le 13 novembre 1972. En août 1975, il devient un lieutenant. Bénéficiant des graduations, il accède au poste de « général brigadier ». Après l’assassinat, il est gratifié du grade « général de division ».
Ce héros, qualité bien méritée, était le responsable des opérations, lors des combats menés par l’armée libanaise, contre les militants islamistes d’une organisations intégriste terroriste connue sous le nom de « Fateh-el-Islam », dans le camp de « Naher-el-Bared » des réfugiés palestiniens.

Suite à ces affrontements qui ont duré 4 mois, de mai jusqu’à septembre, et de laquelle « l’armée est sortie triomphante », El-Hajj a refusé de survivre à ses compagnons « martyrs », et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Aoun au Sud : une visite tout en symboles et… en messages politiques

Posted by jeunempl sur août 26, 2008

(L’Orient Le Jour – Scarlett Haddad)

De la tournée du chef du CPL au Liban-Sud, dimanche, on retiendra sans doute beaucoup de choses, mais c’est surtout l’émotion du général Aoun, qui avait le plus souvent les yeux brillants de larmes contenues, qui reste dans les mémoires, relève-t-on dans les milieux de l’opposition. L’émotion des habitants du Sud, chrétiens et musulmans, qui, depuis des années, n’ont droit – et encore ! – qu’à la visite de leurs députés, ou d’un leader chiite, était aussi remarquable et a marqué cette tournée aux étapes bien étudiées pour constituer, chacune, un message politique. Il y a eu ainsi le premier arrêt à Cana, qui reste le symbole de la tragédie vécue par la population civile du Sud depuis la première invasion israélienne en 1978, une tragédie jalonnée de massacres dont deux ont été perpétrés dans ce village, à dix ans d’intervalle, en 1996 et en 2006. Il y a eu ensuite la pause de Rmeich et le message adressé « à ceux qui cherchent à s’approprier l’armée, sa cause et ses sacrifices ». Ce message rappelle d’ailleurs que le général François el-Hajj avait été l’un des premiers officiers à refuser de coopérer avec les Israéliens… Ce fut ensuite la cérémonie de Bint-Jbeil, fief du Hezbollah, au cours de laquelle le général Aoun a pris la parole là où seul Hassan Nasrallah avait déjà eu l’occasion de prononcer « le discours de la libération » et enfin, la longue station à Jezzine, pour la dimension chrétienne de cette tournée tout en symboles, après l’escale de Nabatiyeh et l’hommage rendu aux résistants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le chef du CPL de retour dans les villages frontaliers pour la première fois depuis 33 ans

Posted by jeunempl sur août 25, 2008

L’alliance avec le Hezbollah, la présence chrétienne et l’armée au cœur de la tournée de Aoun au Liban-Sud

(l’article de L’Orient le Jour et les photos de tayyar.org)


C’est un véritable « retour aux sources » – comme il l’a dit lui-même de Jezzine, le village de ses ancêtres – que le chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a effectué hier à travers sa tournée au Liban-Sud.
Le parcours du général Aoun était à la fois chargé d’émotion, puisqu’il s’agit de son premier déplacement au Sud depuis plus de trente ans, et de sens, dans la mesure où il a parfaitement traduit, à un an des législatives, le positionnement stratégique du CPL sur le plan politique dans toutes ses dimensions et ses thématiques, c’est-à-dire, dans le désordre : le soutien à la Résistance et au maintien de ses armes, l’alliance avec le Hezbollah, la fidélité aux martyrs, la loyauté à l’armée, et les droits des chrétiens. Un parcours ponctué, à chaque étape, d’un accueil populaire de la part de ses partisans et des habitants des villages de la région.
Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Biographie du Général de Brigade martyr François EL-HAJJ

Posted by jeunempl sur décembre 14, 2007

RPL France

Général François el-Hajj

Général François el-Hajj

Aperçu général

– Né le 28/7/1953 à Rmeich – caza de Bint Jbeil
– Il parle le Français, l’Anglais et l’Italien
– Détenteur du Baccalauréat libanais, 2ème partie – section mathématiques
– Marié et père de trois enfants
Ses promotions

– Enrôlé à l’armée sous titre d’élève officier et s’est affilié à l’école militaire à partir du 13/11/1972, et devenu sous lieutenant le 1/8/1975, et devenu général de brigade à partir du 1/1/2002.

Parmi les principaux postes de commandement qu’il a occupés:
– Commandant du bataillon 43, du 24/2/1984 jusqu’au 4/3/1984
– Commandant du bataillon 51, du 5/2/1986 jusqu’au 9/8/1992
– Commandant du 3ème régiment d’intervention, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

François el-Hajj, cible symbolique

Posted by jeunempl sur décembre 12, 2007

[Ensemble d’articles publiés le jour de l’attentat]

RFI

general_francois_el-hajj3L’attentat qui a fait au moins 5 morts ce mercredi visait, selon l’armée, un haut responsable militaire libanais : le général François el-Hajj, tué dans l’explosion, était un proche collaborateur du général Michel Sleimane, qui fait figure de candidat de compromis à l’élection présidentielle.

Agé d’une cinquantaine d’année, le brigadier général François el-Hajj était un des commandants les plus respectés du Liban. Il était chef des opérations au sein de l’armée nationale. Il avait dirigé l’assaut contre le camp de Nahr al-Bared, cet été, contre les activistes du Fatah al-islam.

Ses amis parlent de lui comme d’un officier distingué à tous les niveaux, personnel,  tactique, stratégique. Le général François el-Hajj était originaire du Sud Liban, natif d’un village Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :