Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘richter’

Flou artistique sur les normes parasismiques

Posted by jeunempl sur août 4, 2010

Rima Harfouche – Les Hirondelles

La faille du Levant est responsable des secousses telluriques au Liban. Mais face à cette épée de Damoclès, l’application des normes parasismiques dans le bâtiment reste aléatoire.

La terre tremble. Cette année, un séisme de 7,5 sur l’échelle ouverte de Richter a fait 250 000 morts à Haïti. Un autre, de 8,8, 800 morts au Chili. Le Liban, lui, connaîtrait «des retombées dramatiques » avec un tremblement de terre de 7, selon Yves Vuarambon, directeur de l’Agence de développement suisse (ADS). Autant dire qu’aujourd’hui – alors que les spécialistes prévoient un séisme majeur d’ici une centaine d’années maximum –, l’application la plus stricte des normes antisismiques dans les nouvelles constructions devrait être assurée. Ce qui n’est pas le cas.

Selon Bilal Alayly, directeur de l’Ordre des ingénieurs, des codes parasismiques régissent bien l’industrie libanaise du bâtiment, sans être systématiquement appliqués.
«Cela représente un danger réel, constate-t-il. Ces règles visent à empêcher que le bâtiment s’effondre sur ses habitants, cela ne veut pas dire que le bâtiment restera intact. Depuis 1993, par exemple, la construction des bâtiments publics est réglementée par une commission de contrôle technique.»

C’est le cas de la Cité sportive, des hôpitaux publics ou de l’Université libanaise à Hadath, mais aussi de bâtiments Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La menace sismique se fait pesante

Posted by jeunempl sur juillet 22, 2009

IRIN

Tremblement de terreNaeme Khalil, 80 ans, surveille la construction de sa nouvelle maison à trois étages, dans le village de Shour, dans le sud du Liban. Sa maison a été détruite par un missile israélien, il y a trois ans, pendant la guerre contre le Hezbollah, qui a fait environ 1 200 morts et un million de personnes déplacées au sein de la population libanaise.

Aujourd’hui, la zone est en paix, mais elle n’est pas préparée à faire face à une menace qui pourrait être encore plus dévastatrice : les tremblements de terre.

Si les failles qui traversent le pays sont nombreuses, les sismologues sont particulièrement inquiets au sujet du système de la Mer Morte, qui sépare les plaques géantes que sont l’Afrique et l’Asie. Il s’agit de la faille la plus profonde et la plus dangereuse du Moyen-Orient, qui part de l’Ethiopie, passe par le détroit d’Aqaba, pour remonter jusqu’au sud du Liban et la vallée de la Bekaa.

Le sud du Liban est classé zone trois et quatre sur une échelle indiquant la fréquence et la force des séismes prévus, ce qui signifie que les secousses pourraient atteindre une magnitude de 7,5 sur l’échelle de Richter.

En 1759, le dernier tremblement de terre important, de magnitude sept, avait tué 40 000 personnes à Beyrouth et Damas. Les experts prévoient des tremblements de terre majeurs sur la faille tous les 250 à 300 ans.

« Ce qui signifie que nous nous attendons à en subir un, même si nous ne pouvons pas prévoir la date avec précision », a expliqué Mohamed Harajli, professeur d’ingénierie à l’Université Américaine de Beyrouth.

L’année dernière, entre février et juillet, environ 800 secousses de magnitude 2,3 à 5,1 ont été enregistrées dans le sud, d’après Moueen Hamze, du Centre national de la recherche scientifique du Liban. Les habitants de Srifa, un village situé à quelques kilomètres de Shour, ont passé des semaines à camper dans la cour de l’école, par peur du séisme.

« A Srifa, c’était une alerte précoce », a dit à IRIN le général Maroun Kraish, qui dirige le comité de la gestion des crises et des alertes précoces, créé peu après le tremblement de terre de Srifa.

« Le sud est un prototype pour le reste du Liban », a expliqué M. Kraish. « C’est un endroit qui convient aux exercices, et c’est la zone la plus susceptible de subir un séisme ». L’armée libanaise doit procéder à un exercice important ce mois-ci, avec la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tremblement de terre de 2.9 degré sur l’échelle de Richter

Posted by jeunempl sur mai 6, 2009

Libnanews

Un tremblement de terre de 2.9 degrés sur l’échelle de Richter et dont l’épicentre était situé à 5 km de la ville de Byblos a provoqué une panique ce matin parmi les habitants de la capitale libanaise.

Le Liban est sujet à de fréquents tremblements de terre en raison de la présence d’une faille de Yammouné, bordure entre plaques arabiques et plaques du Levant.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Séisme au Liban: pas de victimes

Posted by jeunempl sur avril 17, 2009

AFP

Tremblement de terreTrois séismes ont secoué le Liban aujourd’hui, sans faire de victimes ni de dégâts, a-t-on appris auprès du Conseil national des recherches scientifiques et d’habitants de la région.

La première secousse, de magnitude 4,3 sur l’échelle de Richter, s’est produite à 14H04 (11H04 GMT) et a été suivie de deux répliques de magnitude 3 et 3,5, selon Mouïn Hamza, secrétaire général du Conseil.

Les secousses ont été ressenties dans le sud du pays et la vallé de la Bekaa (est) ainsi qu’à Beyrouth, a-t-il ajouté, précisant que l’épicentre se situe dans la région de Tyr, à 85 kilomètres au sud de la capitale.

« La même région avait été touchée par une série de secousses telluriques l’an dernier », entre février et juillet, a-t-il rappelé. Aucun dégat ni victime n’ont été signalés, a-t-il ajouté.
Des habitants de Tyr ont déclaré à l’AFP avoir senti les secousses et n’ont pas non plus fait état de dégâts ou victimes.

Le Liban se situe sur un réseau de failles qui se prolongent jusqu’en Israël et en Syrie.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Forum de Paris à l’UNESCO : Discours d’Ibrahim el Ali

Posted by jeunempl sur avril 7, 2009

Libnanews

“Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.”

Khalil Gibran

ibrahim-elali-forumunescoJe viens d’arriver de mon pays le Liban,  là-bas sur un des villages  de la Haute Galilée, un olivier qu’on nomme l’Olivier Farsi nourrit ses habitants depuis plus de 2700 ans d’huile et d’olives et produit de la richesse pour le développement durable en revivifiant notre biodiversité.

Le Dollar, monnaie récente (200 ans), est devenu maintenant l’architecture de notre système économique, et le pilote du développement industriel. Puis par les crises en cascades qu’il engendre… la meilleure arme de destruction massive de notre planète.

La science et la finance doivent être au service de notre Mère Nature, de sa régénération  et non les promoteurs de sa calamité. L’exemple le plus flagrant  est  la main mise que la finance veut faire de la nature et du ventre des habitants du Tiers Monde, en imposant les OGM, alors que tout scientifique vous dira que l’agriculture biologique ou l’agriculture durable sont  bien meilleures  pour notre environnement.

Je m’appelle Ibrahim El Ali, je veux vous parler de deux expériences qui vont illustrer la thèse que je veux soutenir, l’importance de la sensibilisation et la participation de la population en cas de catastrophes naturelles.

Au Liban tout d’abord, juste après la guerre de 2006, j’ai pu organiser le déminage de plus de 4000 bombes à sous munitions et plus de 100 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :