Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘révolte’

Liban : les pèlerins chiites enlevés en Syrie appellent leurs familles à la retenue

Posted by jeunempl sur décembre 8, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org : A lire absolument… tellement la propagande et le chantage menés par les ravisseurs des otages sont risibles !]

otages - pèlerins libanais en SyrieOkab Sakr - député du Courant du Futur (clan Hariri - Liban)L’un des neuf pèlerins chiites libanais encore détenus en Syrie a appelé les familles des otages à la retenue et réitéré l’appel au député de l’opposition Okab Sakr à négocier leur libération, dans une vidéo diffusée dans la nuit de vendredi à samedi.

« Nous nous portons bien », a déclaré Ali Zgheib dans la vidéo diffusée par les rebelles à Azzaz, dans le nord de la Syrie. « Nous sommes en train de suivre les informations, et nous avons compris des rebelles que notre affaire fait du surplace à cause des récents événements en Syrie, dont les bombardements et les assauts du régime et de sa machine à tuer », a indiqué l’otage chiite.

« Nous avons entendu dire que le gouvernement libanais a mis en place des camps pour les prisonniers venant de Syrie et des pays arabes et islamiques », a-t-il ajouté. « Ces prisonniers sont traités de la même manière que le sont les détenus politiques dans les prisons du régime syrien ».

Dans un entretien à la LBC, M. Zgheib a souligné que seul le député de l’opposition libanaise Okab Sakr devait négocier leur libération. « Nous soutenons la révolution syrienne parce qu’elle est juste et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jacquier : l’enquête française pointe les rebelles syriens

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2012

Le Figaro – Georges Malbrunot

Le grand reporter français, tué en janvier par l’explosion d’un obus à Homs, aurait bien été victime d’une bavure des forces rebelles.

Gilles Jacquier est bien mort d’un tir d’obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime où se trouvait le journaliste de France 2, le 11 janvier dernier. «Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d’un tir d’obus de mortier de 81 mm venu d’un quartier sunnite rebelle, déclare au Figaro une source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris. Des analyses montrent assez précisément la source du tir.» «Tous les services spécialisés (DCRI et DGSE notamment, NDLR) sont d’accord sur cette conclusion», précise cette source.

Le grand reporter de France 2 a été touché par des éclats d’obus alors qu’il sortait de l’escalier d’un immeuble, où il se trouvait en compagnie d’autres journalistes français et suisses qui avaient obtenu un visa grâce à sœur Marie Agnès, une religieuse proche du régime, installée non loin de Homs.

Ces conclusions confirment l’information publiée par Le Figaro une semaine après l’accident, sur la foi d’une déclaration d’un responsable d’une association des droits de l’homme à Homs – «nous avons commis une grosse bêtise» – renforcée par les précisions d’un haut responsable de la Ligue arabe, qui avait à cette époque des observateurs sur place à Homs. Peu après, leur rapport de mission validait la thèse de la bavure commise par des opposants à Bachar el-Assad.

«Les rapports de la mission indiquent que le journaliste français a été tué à la suite de tirs de mortier par l’opposition», soulignait le paragraphe 44 du document. Précision importante: le texte cite Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Religion et Politique

Posted by jeunempl sur avril 30, 2012

Roger Akl – Libnanews

Introduction : La guerre de religions est une stratégie.

Depuis un certain temps que j’écris sur la Syrie, je dérange beaucoup de mes camarades français, à tel point que l’un d’eux m’a blessé au plus profond de moi-même en m’écrivant : « Mais comment, toi qui es chrétien, comment peux-tu défendre ce ”dictateur” qui massacre son propre peuple ». J’ai donc arrêté de lui écrire et même effacé son adresse.

Pourtant, nous chrétiens, avons le devoir de réprimander nos frères s’ils sont dans leur tort (Lévitique : 19,17) et j’aurais dû accepter ses critiques (que j’aurais dû prendre pour fraternelles) et y répondre, si je trouvais qu’elles n’étaient pas basées, surtout que le Christ nous a commandé d’« aimer (même) nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent » (Matthieu, 5.43). L’étonnant, c’est qu’en Europe on attaque la religion chrétienne et surtout catholique en l’accusant d’être l’alliée du fascisme et du nazisme. Comment une religion qui ordonne d’aimer ses ennemis et de prier pour eux, peut-elle être alliée à une idéologie ”néo-païenne” (Bx Titus Brandsma, carme, martyr des nazis), qui a massacré des millions d’innocents ?

J’ai donc beaucoup réfléchi à toutes ces questions de religions, de politiques Moyen-Orientale et mondiale, d’excitations religieuses à buts stratégiques et politiques intéressés, d’Etats européens et américains, supposés chrétiens, et qui agissent en Etats athées, excitant les fanatismes et s’alliant avec les théocraties islamiques du Golfe pour renverser les dictatures arabes, dont plusieurs furent ou sont encore laïques, tandis qu’en Occident, ils excitent les populations contre l’islam, traité de religion fanatique ; pourtant ils encouragent eux-mêmes les finances du Wahhabisme pétrolier à envahir le monde occidental et arabe et à y répandre les thèses extrémistes de l’Islam, à commencer par le Wahhabisme, les Frères Musulmans, les Salafistes et Al Qaeda.

De plus, attirés par l’argent du pétrole, en ces temps de vaches maigres (dernièrement, les journaux télévisés français se gargarisaient des achats immobiliers de l’Emir du Qatar, à l’Islam wahhabite, branche de l’Islam ultra-extrémiste, que seule l’Arabie saoudite partage avec lui), non seulement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En Syrie, les druzes redoutent la guerre civile

Posted by jeunempl sur mars 2, 2012

L’Hebdo Magazine – Talal el-Atrache, Soueida

La communauté druze de Syrie reste sourde jusqu’à présent aux appels à la révolte lancés par le leader druze libanais Walid Joumblatt. «Les druzes sont partagés, comme tous les Syriens, entre les contestataires et ceux qui soutiennent le pouvoir», explique Ayham Jazzan, un avocat druze dans la trentaine. «Mais à Soueida, la plupart de ceux qui s’opposent au régime s’opposent également à sa chute, car ils sont conscients que son effondrement entraînera la chute de l’Etat et du pays tout entier. Ceux qui le soutiennent le font pour des considérations nationalistes et existentielles», estime M. Jazzan.

Dès les premiers jours de la révolte en mars 2011, les druzes adhèrent aux revendications démocratiques de leurs compatriotes. De nombreux rassemblements mobilisent des dizaines de militants, notamment dans les villes de Soueida et Chahba. Le 27 mars, 80 avocats organisent un sit-in dans leur syndicat en solidarité avec les manifestants. Deux comités de coordination sont créés dans la province de Soueida et des dizaines d’étudiants et de militants sont arrêtés dans les mois qui suivent. Des groupes participent à des manifestations à Deraa, Damas et plus récemment, dans les quartiers assiégés de Homs. Les druzes des banlieues de Jaramana et de Sahnaya, à Damas, ainsi que les membres de la communauté du Mont Hermon, séparés de part et d’autre de la ligne de démarcation syro-israélienne, marquent également leur volonté de changement et organisent leurs cercles politiques

La crainte du chaos

Mais cette contestation reste limitée et minoritaire. «Les druzes ont pris leur décision: ils estiment que les conditions ne sont pas réalisées pour entamer une révolte», reconnaît Raëd Chaya, professeur de mathématiques, qui affirme avoir participé à toutes les manifestations organisées à Soueida.

Plusieurs facteurs expliquent le refus des druzes d’adhérer au soulèvement. La première est d’ordre technique. Partout en Syrie, pendant les premiers mois de la révolte, les mobilisations populaires ont lieu essentiellement à la sortie des prières du vendredi et restent centrées autour des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Didier Reynders en Libye dès lundi, avant la Tunisie et le Liban

Posted by jeunempl sur février 12, 2012

RTBF

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders entame lundi une tournée de trois jours en Libye et Tunise, deux pays du printemps arabe, qui l’amènera mercredi au Liban, aux portes de la Syrie, sur laquelle la communauté internationale cherche à accorder sa voix.

De Tunis où il atterrira dimanche soir, le chef de la diplomatie belge se rendra lundi matin à Tripoli (Libye) pour une journée de contacts avec le Conseil national de transition (CNT), le gouvernement intérimaire chargé de mener le pays jusqu’à l’élection d’une assemblée constituante en juin, ainsi que des représentants de la société civile.

M. Reynders portera un message « d’accompagnement de la transition », dans ce pays qui s’est soulevé et a renversé l’an dernier – avec l’aide d’une coalition internationale à laquelle a participé militairement la Belgique – le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Le gouvernement belge ne cache pas sa volonté de participer à la reconstruction du pays, où les tensions armées restent fortes. A cet égard, l’enjeu premier de la défense des droits de l’homme, des libertés fondamentales et des minorités n’exclut pas les enjeux économiques, a relevé M. Reynders vendredi sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le nouveau patriarche maronite reste dubitatif sur le Printemps arabe

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2011

François-Xavier Maigre – La Croix

Effectuant sa première visite en France, Mgr Béchara Raï, 77e patriarche de l’Église maronite, a mis en garde contre la percée de mouvements islamistes après les révoltes dans le monde arabe, dont il redoute les conséquences pour les chrétiens d’Orient.

À l’occasion de sa première visite en France, le tout nouveau patriarche maronite Mgr Béchara Raï, élu le 15 mars dernier pour succéder au cardinal Nasrallah Sfeir, a longuement évoqué les difficultés politiques au Proche-Orient, en particulier au Liban, siège historique de l’Église catholique orientale dont il a désormais la charge.

Perpétuant une longue tradition, qui veut que le patriarche nouvellement élu réserve à la France sa première visite à l’étranger, Mgr Raï a été reçu lundi par Nicolas Sarkozy. Il a rencontré aussi François Fillon. Après s’être entretenu, mercredi, avec le cardinal André Vingt-Trois, il a répondu aux questions des journalistes au siège parisien de la Conférence des évêques de France.

La principale communauté chrétienne d’Orient

Autant d’occasions pour le patriarche de faire valoir son Église au milieu des révoltes du monde arabe. L’Église maronite, a-t-il rappelé, est la seule Église d’Orient à « être toujours restée entièrement catholique ». Ce Patriarcat, qui compte 4 millions de fidèles dans le monde, constitue la principale communauté chrétienne du Liban, avec 800 000 fidèles et de nombreuses écoles, universités et hôpitaux qui reflètent l’enracinement des chrétiens dans la vie sociale du pays.

Ainsi, à l’heure où le monde arabe est traversé par un vent de révolte, le patriarche maronite veut croire à la pérennité de l’exception libanaise. « Dans notre pays, chrétiens et musulmans ont scellé un pacte national. Le pouvoir est partagé à égalité, dans le respect de chaque religion. C’est pourquoi le modèle libanais est une nécessité au Proche-Orient. Beaucoup de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah: les Libanais de Bahreïn n’ont rien à voir avec la position du Hezbollah concernant les derniers événements

Posted by dodzi sur avril 10, 2011

AFP/Iloubnan.info

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah, a appelé samedi le gouvernement de Bahreïn à ne pas expulser les Libanais travaillant sur son territoire ni faire pression sur eux, en soulignant que ces derniers n’ont rien à voir avec la position de son parti sur les derniers événements.

Nasrallah a affirmé dans un discours diffusé en direct sur Al-Manar (la chaine télévisée du Hezbollah) que « selon certaines informations, le gouvernement de Bahreïn a voulu expulser des Libanais. Nous voyons cela comme un comportement digne du Moyen Age et qui montre l’intolérance du gouvernement de Bahreïn. »

« Je demande au Gouvernement de Bahreïn ne pas commettre ce faux-pas, qui de toute façon ne mènerait à rien et ne ferait que compliquer une situation déjà complexe. »

« Les Libanais qui sont à Bahreïn et dans les Etats du Golfe n’ont rien à voir avec notre position politique et notre comportement, et ne peuvent donc pas être punis, » a-t-il ajouté.

Il a souligné en même temps que « s’ils croient qu’en mettant la pression sur les Libanais à Bahreïn ou sur leurs biens, ils nous pousseront à ajuster notre position politique (…), ils font erreurs et ceci ne fait qu’accroître notre détermination. »

Le royaume de Bahreïn a récemment été le cadre d’un vaste mouvement de protestation populaire  réclamant des réformes politiques, dirigé notamment par les chiites, qui constituent une grande partie de la société de ce pays dirigé par une royauté sunnite. La violente répression des manifestations a entraîné le décès de 24 personnes, y compris des membres des forces de sécurité.

Le 19 mars, Hassan Nasrallah avait appelé les dissidents à Bahreïn à maintenir leurs revendications pour parvenir à « la victoire sur les tyrans. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Côte d’Ivoire – Le cauchemar des Libanais

Posted by jeunempl sur avril 2, 2011

ConnectionIvoirienne.net

Depuis jeudi matin, les Libanais de Côte d’Ivoire sont bloqués chez eux. À l’instar de tous les étrangers, leurs maisons et leurs commerces sont pillés et vandalisés.

Hier en journée, les Libanais de Côte d’Ivoire, confinés chez eux depuis jeudi matin, se demandaient comment ils passeront la nuit. La veille, des maisons et des commerces ont été pillés et vandalisés et tout au long de la journée ils entendaient des coups de feu en plein Abidjan… ainsi que les histoires de leurs compatriotes qui racontaient comment dans la nuit de jeudi à vendredi les miliciens ont saccagé leurs domiciles, leurs commerces et leurs autres biens. Ils préfèrent parler de faits, ne pas évoquer leur peur pour ne pas inquiéter la famille qui est au Liban et aussi pour se donner du courage ; ils savent qu’ils sont bloqués jusqu’à nouvel ordre dans ce pays qui les accueille depuis plus d’un siècle et que beaucoup considèrent comme le leur, comme une seconde patrie.

C’est que les ports, les aéroports et les frontières terrestres de la Côte d’Ivoire sont bloqués et les Libanais, comme toujours, n’ont personne vers qui se tourner, l’État figurant aux abonnés absents. En cas d’urgence, ils contacteront l’Onuci, les Casques bleus stationnés en Côte d’Ivoire ou la force française, Licorne.

Élie Abijaoudé, qui travaille dans une multinationale, raconte que les Libanais ont mis en place un réseau d’entraide. « Grâce aux téléphones portables, nous sommes au courant au moment même de ce qui se passe. Nous nous passons l’information et nous essayons d’aider », dit-il à L’Orient-Le Jour. Il évoque les combats et note que jusqu’à présent son travail et son domicile ont été épargnés. « Jeudi matin, les miliciens sont entrés dans la zone 4 d’Abidjan. C’est un quartier qui abrite le siège du Front populaire ivoirien, le parti de l’ancien président Gbagbo, ainsi que beaucoup de commerces. Dans cette zone les maisons et les magasins des Libanais ont été vandalisés et pillés. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des miliciens ont fait irruption dans des villas appartenant à des Libanais. Ils étaient Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban à la 4ème place du monde arabe en termes de stabilité politique

Posted by jeunempl sur mars 22, 2011

Le Commerce du Levant

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.Le Liban figure à la 4ème place en termes de stabilité politique parmi 17 pays arabes, selon l’indice « Arab League Index of Unrest » publié en mars par le magazine The Economist.

L’indice porte sur les pays arabes les plus susceptibles de subir un changement de régime et mesure sur une échelle de 0 à 100% la vulnérabilité des pays aux troubles politiques, à l’instabilité et à des révolutions potentielles ; 100% étant le niveau d’instabilité le plus élevé.

Le Liban arrive quatrième avec une note de 30,7%, derrière les Emirats arabes unis (24,3%), le Koweït (21,7%) et le Qatar (20,7%). L’Egypte, le Yémen et la Libye sont en revanche considérés les moins stables.

Le Bloomberg Combustibility Index a par ailleurs classé le Liban 7ème parmi 20 pays de la région en termes de stabilité politique, le Qatar figurant en tête de liste.

L’indice est composé de six variables : le PIB par habitant, le chômage, l’âge médian, la disparité des revenus, l’accès à l’information et la répression. La répression qui a un poids de 50% dans le calcul de l’indice, porte sur la taille des forces militaires, la durée du mandat du chef d’Etat, les dépenses militaires en pourcentage du PIB et les dépenses militaires en absolu, si le chef d’Etat a une formation militaire, s’il commande une armée et s’il a accédé au pouvoir grâce à un coup d’Etat ou à la suite d’un assassinat.

La Jordanie, l’Arabie saoudite, le Maroc, les Emirats arabes unis, le Koweït et le Qatar sont jugés plus stables que le Liban tandis que la Libye, le Soudan et le Yémen font figure de pays les plus instables de la région.

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël: inquiétude croissante face au risque de la chute du régime Moubarak

Posted by jeunempl sur janvier 29, 2011

AFP

Un haut responsable israélien a exprimé samedi son inquiétude face au risque de la chute du régime du président égyptien Hosni Moubarak, confronté à une contestation interne sans précédent.

« Le plus inquiétant, c’est le climat d’incertitude qui règne dans le pays le plus influent du Proche-Orient », a déclaré à l’AFP ce responsable qui a requis l’anonymat.

Il a souligné dans ce contexte les « liens stratégiques et économiques de première importance » entre Israël et l’Egypte, premier pays arabe a avoir signé un traité de paix avec l’Etat hébreu.

Il a estimé toutefois que le « régime allait tenir », quitte à opérer un changement de personne à sa tête.

Pour sa part, un haut responsable de la sécurité cité par la radio publique a exprimé sa préoccupation devant une « montée en forces d’éléments extrémistes en Egypte » en allusion aux Frères musulmans, opposés aux accords de paix entre ce pays et Israël.

« Un tel développement obligerait Israël à réviser de fond en comble ses conceptions stratégiques militaire », en déployant des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :