Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Reportage’

14 maart : van 1989 tot 2005 …. De waarheid !

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2015

MPLBelgique.org – Vertaald in het nederlands door Roger De Cock

[Ter gelegenheid van het ontstaan van het 20 jarig bevrijdingsproces op een zekere 14de maart, de MPLBelgique.org heronderschrijft in het Nederlands de inhoud van een reportage die de geschiedenis hertekent van de strijd voor de bevrijding van 14 maart 1989 (datum van het begin van de bevrijdingsoorlog tegen de bezetting) tot 14 maart 2005 (datum van de enorme anti Syrië betoging) ]

tayyar-demo-cpl-manifDoorheen deze reportage, hertekent het OTV de geschiedenis van het Libanese verzet tot aan de Syrische bezetting die een zekere 14de maart 1989 aanving. Het gaat ook over het zich herinneren van de omstandigheden waarin deze akkoorden van de schaamte (of akkoorden van Taëf, in oktober 1989) warden opgedrongen aan het Libanese volk. Het is de eerste zo volledige reportage van de geschiedenis van de strijd tegen de Syrische bezetting. Opgepast ; zij die denken dat de strijd tegen de Syrische bezetter begon op 14 maart 2005, zullen waarschijnlijk geschokt zijn door de getuigenissen en beelden die men terugvindt in deze reportage.

 

 

Reportage

1ste deel

Generaal Aoun : Gezien van wat vandaag gebeurde en na de blinde bombardementen van het vijandig Syrische leger op Libanees grondgebied, heeft de regering zich verenigd en heeft deze besloten de nodige maatregelen te treffen zodat het Syrische leger zich onmiddellijk terug trekt uit het Libanees grondgebied.

Ik sta voor een beslissing. Ik neem deze enkel en alleen in functie van die van het volk. Mijn beslissing hangt af van die van jullie. Als jullie zeggen : “ ok, we staan achter jou “ , dan Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nederlands, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nicolas Sehnaoui : De la théorie à la pratique

Posted by jeunempl sur novembre 5, 2011

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Que ceux qui pensent que Nicolas Sehnaoui n’est qu’un jeune premier un peu guindé, révisent leur jugement. A 44 ans, le ministre des Télécoms, qui a déjà théorisé le sens de son engagement, est un homme réfléchi et un militant passionné. Ultra réaliste et sentimental.

Il n’y a pas à dire, la fonction de ministre lui va comme un gant. Dans le landerneau politique, son profil détonne. Voilà quelqu’un qui sait s’extraire de la lessiveuse infernale du débat public, pour se poser, le temps de s’isoler et de réfléchir. C’est suffisamment rare pour être relevé. Même sa splendide demeure d’Achrafié est bercée par le silence. Son monde intérieur est aussi captivant que sa façon d’agir. Ordinateur toujours à portée de main, le baryton a la force tranquille des vieux sages. Jamais de précipitation, mais des théories solides et une pensée ciselée, bases de son inaltérable mode de fonctionnement. Ses convictions, il les assène sans provoc et avec évidence. Tout est pensé, calibré, réfléchi, on vous dit. Il ne fait pas dans la gaudriole; les enjeux sont trop importants. Ce politique-là s’attache aux mécanismes, prête attention aux grands principes et sait s’inscrire dans la durée. Bref, le profil idéal d’un ministre qui a tout à construire dans son secteur

L’école, un ring

Lorsqu’il parle de sa vie, Nicolas Sehnaoui est implacable. «Jusqu’à dix ans, j’ai eu une enfance malheureuse, agitée. Mes parents étaient en plein divorce. Je faisais des cauchemars dans lesquels il y avait un tribunal qui voulait me pendre, et dans le jury, il y avait mes parents. J’ai eu ce rêve trois, quatre fois. J’étais tourmenté». L’école, il en parle comme un ring. «A cet âge, les cours de récréation sont infernales. Les enfants sont impitoyables les uns envers les autres, mais paradoxalement, elles constituent un bon centre de formation de la vie». Certains y trouveront l’explication de sa prétendue austérité. Un énorme malentendu. «J’ai toujours eu un caractère extraverti. Quand les moments sont agréables, je suis quelqu’un d’agréable».

On consent à le croire. Le ministre est d’une plaisante compagnie, mais ne pensez pas le mettre dans la poche aussi facilement. «Je suis très exigeant avec le mot «ami». Ce n’est pas un mot que je distribue facilement. Tous mes amis, je les ai choisis graduellement, à partir de 15 ans. Oxygène d’une enfance que l’on imagine chaotique, son cousin Pierre fait partie de ce cercle très fermé.

Mais son cuir tanné, cette carapace essentielle à la geste publique, il l’attribue à la guerre. «Elle a joué un rôle majeur dans mon entrée en politique. Pendant cette période, j’ai acquis le sentiment que notre destinée n’était pas entre nos mains. Dans mon passage à l’âge adulte, j’ai décidé que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayed Nasrallah a révelé en image les surveillances israéliennes de Rafic Hariri

Posted by jeunempl sur août 10, 2010

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a révéle en images les surveillances israéliennes du martyr Rafic Hariri, ses activités, ses allées et venues etc sans compter une activité israélienne  aérienne anormale  le jour de son assassinat!
Voici les principaux extraits:

Comme promis, dans cette conférence je vais vous révéler des preuves tangibles sur l’assassinat de Rafic Hariri par Israël, or depuis que j’ai annoncé cette conférence beaucoup a été dit sur ce sujet : pourquoi maintenant ? pourquoi pas avant ?  Des questions qui ont toutes émané d’un sel coté !

Depuis le début,  depuis le 13 sept 1993 Israël travaille contre nous , c’est-à-dire depuis que nous avons fait une manifestation contre l’accord d’Oslo , dans laquelle nous avons perdu des martyrs , suite à cet incident il y a eu des tensions avec le gouvernement de Hariri , et là  un agent israélien a convaincu le président Hariri que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Collaborateurs libanais en « Israël » : Piètres remords

Posted by jeunempl sur mai 12, 2010

Al Manar – Leila Mazboudi

Dévorés par les remords,  c’est ainsi que sont présentés les anciens collaborateurs libanais de la milice du général Lahad, chaque fois que les médias israéliens vont les rencontrer pour scruter les conditions dans lesquelles ils vivent en « Israël » et leur état d’âme. Pourtant dix années sont passées depuis le retrait forcé des troupes israéliennes du Liban, en l’an 2000, après une vingtaine d’années d’occupation ponctuées d’opérations de résistance qui n’ont cessé, au fil des ans, de doubler d’intensité et d’efficacité.

Après la récente proposition du chef des services de renseignements israéliens, Amos Yadlin, ils devraient l’être encore plus. Soupçonnant leur loyauté envers Israël ainsi que celle de leur famille, il a suggéré de tous les expulser, ainsi que leurs confrères palestiniens.

Quelques jours après ces déclarations, les ex-agents libanais  ne cachent pas leur amertume devant la caméra de la deuxième chaîne israélienne.

Elle semble revenir aux premières heures du retrait israélien en catimini. Personne ne les avait mis au courant que le retrait avait été amorcé. Même leur chef, le général Antoine Lahad, avait été gardé dans la plus grande ignorance.
« On m’a appris que toutes les positions israéliennes étaient tombées et que l’armée israélienne avait pris la fuite vers Israël. Je leur ai alors demandé ce qu’ils étaient en train de faire, ce qu’ils allaient faire de nous, de nos familles, de nos voitures. Ils nous ont dit qu’ils allaient se charger de tout. Comme j’étais idiot quand Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Dans leurs veines coule le train »

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2009

AFAC Liban

cheminots-LibanLe mini documentaire de Guilhem Bertrand et Marc-Antoine Bindler est selectionné au Festival Européen des 4 Ecrans qui se tiendra à Paris du 18 au 20 novembre 2009, dans la catégorie «Un amour de train».

Guilhem Bertrand et Marc-Antoine Bindler sont étudiants français en journalisme à l’Institut des médias-ISCPA de Paris. Profitant d’un stage cet été dans un quotidien francophone libanais, ils sont partis à la rencontre d’anciens cheminots libanais pour tourner ce «web-film» de 3 minutes avec une caméra nomade.

Voici le reportage de 3 minutes qui en vaut le détour sur nos cheminots:

Ils nous présenteront prochainement leur démarche, leur intérêt pour le sujet et leurs réactions suite à la découverte du pays et de son réseau ferré. En attendant, bon visionnage !

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le documentariste Christian Poveda tué par balles au Salvador

Posted by dodzi sur septembre 3, 2009

The Canadian Press

De Marcos Aleman

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

SAN SALVADOR — Le photographe et réalisateur français Christian Poveda, qui venait de réaliser un documentaire sur la guerre des gangs au Salvador, dont la sortie était programmée au 30 septembre prochain, a été tué au Salvador. Il était âgé de 54 ans.

La police salvadorienne a précisé dans la nuit de mercredi à jeudi que le corps de Christian Poveda a été retrouvé dans une voiture à Tonacatepeque, une région rurale au nord de la capitale salvadorienne. Il a été tué d’une balle dans la tête.

Le président du Salvador Mauricio Funes s’est dit « dévasté » par l’assassinat du documentariste. Le ministre salvadorien de la Sûreté publique Manuel Melgar a déploré un « acte criminel répugnant » et affirmé que la police travaillera « sans relâche » pour retrouver les meurtriers de Poveda.

Christian Poveda vivait au Salvador et avait récemment réalisé « La Vida Loca », un documentaire sur la vie des membres du gang « La 18 ». Ce docu-reportage montre des images dérangeantes de membres de gang abattus en pleine rue, des membres de leurs familles pleurant sur leurs cercueils ou encore de jeunes femmes également membres d’un gang dont le visage est lourdement tatoué.

Mais ce film est également un plaidoyer contre les méthodes musclées de la police salvadorienne pour lutter contre ces gangs, Poveda soulignant que les autorités négligent les conditions socio-économiques qui poussent les jeunes Salvadoriens à se tourner vers la criminalité. Si le documentaire admet que les gangs « sèment la terreur », il s’attache aussi à décrire les membres de ces gangs comme représentatifs des ruptures de la famille au Salvador. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le 14 mars: de 1989 à 2005… la vérité!

Posted by jeunempl sur mars 14, 2009

MPLBelgique.org

[A l’occasion des 20 ans du lancement du processus de libération un certain 14 mars, le MPLBelgique.org retranscrit en français le contenu d’un reportage qui retrace l’histoire de la bataille pour la libération, du 14 mars 1989 (date du lancement de la guerre de libération contre l’occupation) au 14 mars 2005 (date de la gigantesque manifestation anti-syrienne commémorant cet évènement) ]

tayyar-demo-cpl-manifA travers ce reportage, la OTV retrace l’histoire de la résistance libanaise à l’occupation syrienne, qui débuta un certain 14 Mars 1989. Il s’agit également de se souvenir des conditions dans lesquelles les accords de la honte (ou accords de Taëf, en octobre 1989) ont été imposés au peuple libanais. C’est le premier reportage aussi complet sur l’histoire de la lutte contre l’occupation syrienne. Attention, ceux qui pensent que la lutte contre l’occupant syrien a commencé le 14 février 2005 risquent d’être choqués par les témoignages et les images que l’on retrouve dans ce reportage.

Reportage

1er épisode

Général Aoun: Vu ce qui s’est passé aujourd’hui et après les bombardements aveugles de l’armée syrienne ennemie sur le territoire libanais, le gouvernement s’est réuni et a décidé de prendre les démarches nécessaires pour que l’armée syrienne se retire immédiatement du territoire libanais.

Je suis devant une décision. Je ne prends cette décision qu’en fonction de celle du peuple. Ma décision dépend de la vôtre. Vous me dites « ok, on est avec toi », alors je Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FINUL : les Belges sur le pont

Posted by jeunempl sur février 28, 2009

Le Soir

À PARTIR DE CE SAMEDI SOIR, la frégate Léopold Ier et l’amiral Jean-Thierry Pynoo prennent les commandes de la flotte des Nations unies au large du Liban.

leopold1_fregatf930REPORTAGE

À bord du « Léopold Ier »

De notre envoyé spécial

Deux minutes avant le lever, à 5 h 58. Quelques secondes encore, allongé dans la couchette, pour tendre l’oreille vers le glissement puissant mais paisible de l’eau contre la coque. Pas le moindre tangage, et pourtant toute cette nuit, 3.300 tonnes d’acier ont fendu la mer sans ciller. Presque à portée de bras, le roulement de l’eau rassure et égrène les miles parcourus… Puis d’un coup, les haut-parleurs grésillent : six heures, l’appel général. Le saut du lit pour plus de cent hommes, pour tous ceux qui, comme moi, n’étaient pas de quart.

Logé sous la ligne de flottaison, presque troglodyte dans la niche d’un triple lit superposé, on se réveille surpris d’avoir dormi tout son saoul à bord d’un navire de guerre. Mais la routine s’impose : une mini-douche, s’habiller en cabine étroite – chance : toujours pas de roulis… – avant de gagner les coursives puis tenter de retrouver son chemin.

Bienvenue à bord du Léopold Ier, frégate de 124 mètres, orgueil de la Marine belge, qui prendra ce samedi soir le commandement de la flotte de la Finul déployée au large du Liban… Perdez-vous dans ses couloirs et vous remarquerez que cette boîte à pilchards est une ville authentique, une Naples flottante sur pas moins de sept niveaux : entre le bosco de proue qui recèle les cordes d’amarrage, et le local destiné aux déchets recyclables logé en poupe, où diable se dissimule le mess susceptible d’accueillir un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regards croisés de deux cinéastes sur un Liban éclectique

Posted by jeunempl sur janvier 28, 2008

(Le Monde – Catherine Bédarida)

[NB: description du programme en fin d’article]

ArteUne plongée chez les chrétiens, une autre chez les chiites : la soirée « Thema » proposée par Arte mardi 29 janvier sur le Liban est un double regard porté par des cinéastes libanais sur leur propre communauté. C’est ça le Liban : une histoire maronite, de la jeune Eliane Raheb, et Le Sud, une histoire chiite, de Nizar Hassan, forment un diptyque étonnant, tant ils se répondent à la fois sur le plan formel et sur le contenu.

Sur la forme, chacun fonctionne par bribes : à l’instar de ce pays mosaïque, de ces communautés éclatées, les images sautent d’un personnage ou d’un détail visuel à un autre, d’un paysage à une ruine. Omniprésence des posters de Saad Hariri, le fils de Rafic Hariri, premier ministre assassiné en 2005, dans les quartiers chrétiens. Ribambelle de portraits de dirigeants du Hezbollah, dans les rues chiites. Processions à la Vierge Marie d’un côté. Rituel d’Achoura, avec ses transes viriles et ses séances d’autoflagellation de l’autre. Cigarette fédératrice sur les lèvres des dames d’âge mûr, qu’elles soient blondes décolorées ou coiffées d’un large foulard. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :