Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘renouvelable’

Plaidoyer de Bassil pour le développement des énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur septembre 28, 2013

(L’Orient le Jour)

Energies renouvelables« Le Liban est doté d’un environnement riche, grâce à ses nombreuses ressources humaines et naturelles, et se doit ainsi de jouer un rôle local, régional et international de porteur d’idées », a affirmé le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil. Son discours a eu lieu au cours de l’ouverture du quatrième forum de l’énergie à Beyrouth, organisé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, et le Centre libanais pour la préservation de l’énergie (LCEC), en coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM). Le ministre palestinien de l’Énergie, Omar Kettaneh, était présent parmi les personnalités, ainsi que de nombreux ambassadeurs et responsables politiques et militaires des pays arabes.

« Il est aujourd’hui nécessaire d’investir dans les énergies renouvelables qui devront petit à petit se forger une place parmi les hydrocarbures classiques », a indiqué M. Bassil. « Ce forum qui se tient au Liban doit ainsi devenir un lieu d’échanges et de création pour repenser nos politiques énergétiques et mettre en place de nouveaux mécanismes d’application », a-t-il poursuivi.

Pour le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la place que peut dans l’avenir prendre l’énergie renouvelable. « Les deux types d’énergie, renouvelable et traditionnelle, se complètent, et l’une ne peut pas fonctionner sans l’autre », a-t-il souligné. En ce qui concerne les énergies renouvelables, le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place la législation concernant l’importation des ampoules à basse consommation et l’énergie solaire en général. « À ce jour, seuls 70 projets d’énergie renouvelables ont été exécutés, mais nous travaillons à échelle locale et internationale pour attirer le secteur privé », a indiqué M. Bassil. « Un projet de centrale solaire à Nahr Beyrouth qui produira 10 mégawatts (MW) est en cours d’étude, et les résultats de l’appel d’offres seront annoncés le 17 octobre », a-t-il poursuivi. Un autre projet de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban vers une économie à faibles émissions de carbone ?

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2012

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Centrale électrique de Zouk Mosbeh - LibanConférence de presse au Qatar pour présenter les efforts du Liban en matière de conservation de l’énergie.

Quand on connaît l’histoire du Liban en matière de protection de l’environnement, pas toujours reluisante, on s’étonne du fait que les autorités de ce pays veuillent se diriger vers une économie à faibles émissions de carbone, donc moins polluante. Et pourtant, c’est la tournure que prennent les interventions des officiels de la délégation libanaise durant le 18e sommet du changement climatique qui se tient à Doha jusqu’à vendredi prochain.

En effet, le Liban devrait devenir le premier pays arabe à s’engager officiellement en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement climatique). Il devrait confirmer cette année l’engagement annoncé par l’ancien Premier ministre Saad Hariri en 2009 lors du sommet de Copenhague, celui d’augmenter le taux d’électricité produite par des moyens propres et renouvelables à 12 % d’ici à 2020.

Une présentation des projets libanais a eu lieu samedi à Doha, au cours de laquelle plusieurs officiels des ministères de l’Environnement et de l’Énergie, ainsi que du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont résumé les efforts libanais à ce propos, avec un seul leitmotiv : réduire les émissions reviendrait à aider le Liban à sortir de ses problèmes interminables de pollution de l’air, tout en attirant des fonds pour lui permettre de se diriger vers une économie plus verte.

Les exposés ont porté sur des études montrant que le secteur de l’énergie, caractérisé par un chaos certain, est le premier pollueur au Liban (en raison notamment de la multiplication des générateurs privés), suivi par le trafic. Un des chiffres  Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Roy Mahfouz parie sur le vent pour ramener la lumière au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2012

(L’Orient le Jour – Marisol Rifai)

Note du MPLBelgique.org : Un article intéressant malgré le côté partisan et trompeur de la rédactrice. Pour rappel, le ministre Gebran Bassil a présenté il y a plus d’un an, un projet de loi pour permettre le rachat par l’EDL de toute production alternative d’électricité, qu’elle soit éolienne, hydraulique ou solaire. Cette loi est en attente d’approbation par la commission de l’énergie, présidée par le député du Courant du Futur Mohammad Kabbani, avant d’accéder au vote du parlement.

Un fort potentiel éolien, une ressource inépuisable et un déficit énergétique énorme : qu’attend le Liban pour faire confiance aux vents ?

Alors que l’instabilité sécuritaire semble s’installer durablement, que les conflits sociaux battent leur plein et que l’annonce d’importants gisements d’hydrocarbures offshore font rêver, parler d’énergies renouvelables ne semble pas être l’intérêt premier des Libanais. Et pourtant, un homme, Roy Mahfouz, en a fait son pari. « L’énergie éolienne est une ressource inépuisable et à fort potentiel, qui pourrait garantir au Liban une production durable, propre et peu coûteuse à long terme. »

Roy Mahfouz quitte le Liban en 1989 pour étudier en Allemagne et se spécialiser au fil des ans en génie de l’énergie. Il est aujourd’hui le président de la compagnie H2Air qu’il a fondée en France en 2007 et qui est spécialisée dans l’étude et la création de parcs éoliens. La société compte 20 salariés et prévoit de doubler ses effectifs dans un an. Cette croissance, M. Mahfouz l’explique par la volonté de l’État français d’encourager les énergies renouvelables. « Le gouvernement s’est donné pour objectif une production de 20 000 mégawatts (MW) d’énergie éolienne d’ici à 2020, contre 5 500 MW aujourd’hui. » Et pour attirer les investisseurs, il a mis en place un outil de sécurisation communément appelé « obligation d’achat », qui assure au producteur un tarif Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le marché des chauffe-eau solaires à 18 millions de dollars en 2011

Posted by jeunempl sur août 11, 2012

Le Commerce du Levant

Le Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCEC) a indiqué que huit banques commerciales libanaises ont accordé 3.557 prêts subventionnés en 2011 d’un montant total de 5,3 millions de dollars pour l’installation de chauffe-eau à l’énergie solaire.

Ces prêts font partie d’un programme pour la conservation de l’environnement lancé en 2010 par la Banque du Liban (BDL) et le ministère de l’Energie et de l’Eau.

Selon le LCEC, le marché des chauffe-eau à l’énergie solaire au Liban a atteint 18,1 millions de dollars en 2011 et a contribué à la réduction de 18.390 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Brésil : Najib Mikati au sommet de Rio : écologie, politique et gaz

Posted by jeunempl sur juin 15, 2012

Fadi Assaf – Libnanews

Entre deux réunions du « dialogue national » au palais présidentiel, le Premier ministre libanais Najib Mikati s’envole pour Rio, pour présider la délégation libanaise au Sommet de la Terre. Il a choisi, pour des raisons opérationnelles, un Gulfstream, parmi sa flotte d’avions privés, comme il a choisi, pour d’autres raisons, de faire escale à Monaco. Son bilan « écologique » ne sera pas pire que celui de la centaine de chefs de délégations à Rio. Son bilan politique, sur ce voyage seulement, sera neutre, comme sa politique de « neutralité » générale… Le bilan économique, de ce voyage encore, pourrait s’avérer le plus positif.

Au niveau politique, le PM libanais peut espérer « accrocher » quelques personnalités internationales concernées et impliquées dans les affaires régionales et celles touchant le Liban en particulier. Un premier contact, même s’il restait simplement diplomatique, avec le nouveau Président français François Hollande, serait « tout bénéf » pour Mikati. L’autre intérêt, d’ordre politique, en plus de la présence d’une personnalité politique libanaise de premier rang à la tête d’une importante délégation officielle, semble être « le tour de table » libanais réuni à Rio : un PM sunnite « neutre », secondé, « Nations-Unies » oblige, du représentant du Liban auprès de l’ONU à New York l’ambassadeur Nawwaf Salam, un sunnite proche du camp de l’ex-PM Saad Hariri, assisté de son plus proche Ministre, le Ministre de l’Economie, Nicolas Nahas, grec-orthodoxe, entourés tous les trois par un Ministre, directement concerné par le sommet, le Ministre de l’Ecologie Nazem Khoury, maronite proche du Président de la république Michel Slaïman, un autre, celui des Affaires étrangères, Adnan Mansour, chiite et proche du Président du Parlement Nabih Berri et du tandem Amal-Hezbollah, et enfin, par le Ministre de l’Energie Jebran Bassil, maronite lui aussi et représentant le Courant Patriotique Libre du général Michel Aoun.

La boucle est bouclée. L’écologie, l’économie, les affaires étrangères et l’énergie sont représentées. Les communautés religieuses et les principales confessions aussi. Les chefs politiques et leurs courants également. Un mini-Liban à Rio. Justement, la diaspora Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les hydrogénérateurs, dossier suivi ce soir au Grand Sérail

Posted by jeunempl sur février 6, 2012

S.N. – ANI

Les hydrogénérateurs ont fait l’objet de discussions lundi au Grand Sérail entre le Premier ministre Najib Mikati et la commission ministérielle chargée d’étudier les propositions des compagnies de location de ces producteurs d’énergie.

C’est la deuxième réunion de ce genre entre M. Mikati et la commission, qui regroupe les ministres des Finances, de l’Environnement et de l’Energie et des Eaux, ainsi qu’un nombre d’experts du domaine.

Les discussions ont surtout porté sur les négociations qui ont lieu avec les compagnies susmentionnées.

« Les compagnies ont fixé vendredi pour délai pour obtenir quelques réponses », a affirmé le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil par la suite, ajoutant que la commission ministérielle se réunira mardi pour décider de la compagnie la plus adéquate qui offre les choix les plus appropriés.

Un hydrogénérateur fonctionne suivant le même principe qu’une éolienne. La différence vient du fait que l’énergie transformée en électricité ne vient pas du vent mais de la vitesse du bateau. Une hélice est trainée dans le sillage et fait tourner un aimant permanent en suivant exactement le même principe que celui d’une éolienne.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gouvernement Mikati – Les défis et réalisations du ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil

Posted by jeunempl sur décembre 28, 2011

MPLBelgique.org

Le ministère de l’Energie et de l’Eau est le chantier le plus important qu’ai jamais connu l’ingénieur Gebran Bassil. Ministre du Courant Patriotique Libre, Bassil reprend ce ministère fin 2009 sous le gouvernement Hariri (cf dossier) et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas pour habitude de trainer dans les dossiers qu’il traite. Mais voilà, ce qu’il représente dépasse sa propre personne et dès lors, il est confronté à de multiples messages politiques internes et externes, plus que n’importe quel autre ministre. Alors qu’il termine l’année 2010 en ayant clôturé la rédaction des plans de réforme de l’Eau et de l’Electricité, débute mi-2011 dès la naissance du gouvernement Mikati une lutte sans précédent pour adopter la première phase du plan de réforme de l’électricité. Cette phase d’adoption se termine après 2 mois de lutte acharnée entre majorité et opposition d’une part, et au sein même de la majorité d’autre part (opposition de Joumblatt). Depuis sa ratification au parlement, le plan attend le déblocage des fonds à travers l’adoption du budget 2012. Entretemps, d’autres projets sont lancés sur le terrain. Le chantier de réforme de l’eau et de l’électricité ne fait que débuter…

La réforme de l’électricité (1ère phase – plan des 700 MW)

1. Phase préparatoire (ministère de l’énergie)

Rappel – juin 2010 : Texte du plan de réforme de l’électricité adopté par le gouvernement en juin 2010

2. Phase d’approbation et d’adoption (gouvernement + parlement)

Bataille parlementaire
22 septembre 2011 (AFP) : Le Parlement ratifie une réforme très attendue de l’électricité
21 septembre 2011 (ANI) : Ghanem: la décision du gouvernement sur l’électricité soumise jeudi au vote
20 septembre 2011 (ANI) : Mikati préside la réunion de la commission chargée de modifier la loi organisant l’électricité
20 septembre 2011 (ANI) : Ghanem: le projet d’électricité mérite d’être décrété demain
19-21 septembre 2011 (MPLBelgique.org) : Campagne du Courant du Futur contre le plan de réforme de l’électricité : blocage, procès d’intention et désinformation
19 septembre 2011 (ANI ) : Le projet de l’électricité au coeur de la deuxième séance des commissions communes
8 septembre 2011 (RPLFrance.org) : Liban – Dossier de l’électricité : La désinformation érigée en règle

Bataille gouvernementale
8 septembre 2011 (Le Commerce du Levant) : Electricité : le plan Bassil approuvé par le gouvernement Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Net Metering, projet lancé par Bassil de la première maison fonctionnant à l’énergie renouvelable

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2011

D.H. – ANI

Le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil a lancé jeudi le projet de tarification Net Metering, à partir de la première maison libanaise fonctionnant à l’énergie renouvelable propre.

Ce projet permet aux Libanais produisant leur propre électricité d’être reliés au réseau de l’EDL. Le premier abonné est Johnny Moukattaf, le propriétaire de la maison d’où le projet a été lancé et dont une partie du jardin est recouverte de panneaux solaires.

M. Bassil a expliqué que ce projet annule la facture d’électricité et réduit de 75% les frais d’abonnement mensuels, conseillant aux habitants des montagnes et aux écoles, hôpitaux, usines et grandes compagnies d’y avoir recours.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment les hôpitaux libanais réduisent leurs factures?

Posted by jeunempl sur octobre 16, 2011

Economy and Ecology online
Traduit par MPLBelgique.org

Sachant que la conversion de l’eau et du soleil en énergie renouvelable est rentable, efficace et économique, le gouvernement libanais a récemment adapté sa politique, promouvant l’utilisation d’énergie renouvelable dans les hopitaux publics.

En 2010, les systèmes de chauffe-eau solaires furent installés à l’hopital public de Saïda (Sidon). Cette mesure prise par le gouvernement devait permettre de réduire la facture diesel de moitié selon une publication élaborée par le centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCECP).

Un an plus tard, CEDRO annonçait l’installation de tels systèmes dans 5 hôpitaux publics:
– à Ehden (500 litres)
– à Sibline (12.000 litres)
– à Tripoli (12.000 litres)
– à Sir Donnieh (2.000 litres)
– au Kesrouan (6.000 litres)

CEDRO est un projet favorisant l’efficience énergétique et les énergies renouvelables, géré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en collaboration avec le ministère de l’Energie et de l’Eau, le ministère des Finances et le Conseil de Développement et de la Reconstruction (CDR). Le projet est financé par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La BDL approuve le premier projet de financement de l’énergie renouvelable

Posted by jeunempl sur juin 6, 2011

Le Commerce du Levant

La Banque du Liban a récemment approuvé le premier projet pour la promotion de l’énergie renouvelable dans le cadre de l’Action nationale pour l’efficacité énergétique et l’énergie renouvelable (NEEREA) qui permettra d’assurer un prêt de 3 millions de dollars avec un taux d’intérêt de 0,6% sur une durée de 3 ans, au Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCEC).

La BDL avait lancé la NEEREA en 2010 pour promouvoir le financement de l’énergie renouvelable au Liban, à travers des banques commerciales. Cette initiative a pour but de permettre d’améliorer le pouvoir d’achat des Libanais et aura un impact positif sur la balance commerciale, le Liban étant un grand importateur d’énergie.

Le LCEC estime que la NEEREA pourra assurer jusqu’à 100 millions de dollars de prêts pour les investissements en énergie renouvelable durant les cinq prochaines années.

La BDL est également en coopération avec le Pnud pour assurer un mécanisme de financement permettant aux organisations d’investir dans la conservation de l’énergie.

L’énergie renouvelable devra constituer 12% de la demande totale du Liban en énergie d’ici 2020.

L’Union européenne a par ailleurs accordé une aide de 11,9 millions d’euros à la BDL pour subventionner les intérêts et prolonger la période de remboursement des prêts. Elle a également octroyé 2,1 millions d’euros à Kafalat pour couvrir les risques des projets qualifiés durant la période de remboursement.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :