Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘réformes administratives’

« Les réformes tombent une à une en raison du troc politique », soutient le secrétaire général de la LADE

Posted by dodzi sur mars 9, 2010

Iloubnan.info

Par Nayla Chahla

A trois mois des élections municipales prévues pour le mois de mai 2010, les préparations administratives semblent bloquées au point mort. Pas de progrès au niveau des réformes suggérées, dont le projet de loi sur la majorité, n’ayant pas été promulgué par le Parlement fin février. L’échec de promulguer ce projet de loi a été fortement déploré par l’Association libanaise pour les élections démocratiques (LADE). Quels sont les défis à soulever à l’approche des municipales ? L’éclairage avec le secrétaire général de la LADE M. Ziad Abdel Samad.

iloubnan.info: D’abord, quelle est votre évaluation de l’échec du projet de loi de la majorité?

Ziad Abdel Samad: Ce qui s’est produit au Parlement, fin février, est un très mauvais signe, pour ne pas dire le pire qu’on ait prévu. La revendication d’abaisser l’âge légal de vote, n’est pas du tout récente. Elle date depuis la mise en place du processus électoral au Liban. En plus, cette revendication est commune à tous les partis sans exception et non pas une demande unilatérale. Du coup, tous les Liban cherchent à participer au scrutin et ils ont le plein droit, notamment les citoyens majeurs de 18 ans. Ceux-ci ont le droit de voter et prendre part au processus politique à l’instar de tous leurs concitoyens. Si nous revenons aux décisions rendues par le Parlement depuis un an, nous en constatons une stipulant l’entrée en vigueur du projet de loi sur la majorité à 18 ans durant les élections municipales de 2010, alors que, moins d’un an après, ce même Parlement l’a rejeté. Malheureusement, il y a eu un certain troc entre les partis politiques que seule la jeunesse libanaise en a payé le prix.

Qu’en est-il de l’octroi du droit de vote à la diaspora libanaise en contrepartie de la promulgation du projet de loi sur la majorité?

Ceci est vrai. Certains ont exigé d’autoriser la diaspora libanaise à voter en contrepartie d’abaisser l’âge légal de vote à 18 ans. Toutefois, cette condition est insensée parce que la diaspora est, juridiquement parlant, autorisée à voter. Le problème réside dans les mécanismes de vote. Le gouvernement libanais devait établir des mécanismes de vote spécifiques afin de permettre aux émigrés de voter depuis le pays d’accueil. Ainsi, le gouvernement doit juste en déterminer les termes, conditions et pratiques et les mettre en place pour qu’ils entrent en vigueur et permettre, par la suite, à la diaspora libanaise de voter. Si nous revenons également à la Déclaration Ministérielle, nous constatons clairement que le gouvernement s’est donné un délai de six mois pour mettre en place les mécanismes électoraux. Cependant, il n’a rien fait de tout cela. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

An-Nahar: Rejet de la proposition de la représentation proportionelle

Posted by dodzi sur février 12, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH- Le journal An-Nahar a signalé aujourd’hui que la proposition de mettre en œuvre un système de représentation proportionelle au cours des prochaines éléctions municipales, n’a pas été approuvée par la majorité des ministres lors de la séance du cabinet tenue jeudi; ce qui incité le premier ministre Saad Hariri à demander de discuter plus longtemps de cette question au sein du gouvernement.

Le président Michel Sleiman, qui présidait la séance et qui refusé de faire passer la proposition pour vote, a exprimé son soutien à Hariri, demandant ainsi de discuter davantage de cette question au cours de la prochaine réunion du cabinet prévue pour mercredi prochain.

Par ailleurs, le ministre des Affaires Sociales Selim Sayegh a déclaré que son parti, les Kataeb, soutiennent l’idée de la mise en œuvre d’un système de représentation proportionelle à condition qu’il soit appliqué partout au Liban et sans exceptions. Selon le journal, Hariri a accueilli favorablement les propos de Sayegh.

Le ministre de l’Etat du Hezbollah pour les réformes administratives Mohammad Fneish a à son tour signalé disant, “nous étions contre le principe d’application d’un système de représentation proportionelle. Mais notre position envers cette question a changé, et ce grâce aux clarifications que nous avons reçu dernièrement”.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :