Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘recherche’

Question choc: depuis quand parle-t-on de nucléaire au Liban?

Posted by jeunempl sur août 25, 2010

Z.M – Les Hirondelles

La Commission libanaise pour l’énergie atomique (CLEA) existe depuis 1996. Financée par l’Etat et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), elle gère aujourd’hui le secteur des rayons radioactifs dans le pays.

Mais qui dit énergie atomique, ne dit pas forcément bombes atomiques. «L’usage militaire de l’énergie ne correspond qu’à 0,1% du secteur, les 99,9% restants sont d’usage civil. Le nucléaire est utilisé dans la médecine, l’industrie, la recherche, l’agriculture et même la culture», explique Bilal Nsouli, directeur général de la CLEA.

Le rôle de la commission consiste à assurer la sûreté et la sécurité radioactive au Liban, tout en créant une base de recherche importante dans le domaine de l’énergie atomique. «Produire de l’énergie par le nucléaire reste une perspective lointaine, compte tenu des facteurs économiques et techniques au Liban, mais ceci ne veut pas dire que nous ne prendrons pas ce chemin» poursuit Bilal.

En 2009, la commission a convenu, dans le cadre de sa coopération technique avec l’AIEA, de trois mesures qui seront mises en application en 2012 pour une période de 7 ans. L’une d’entre elles consiste à étudier la faisabilité de la mise en place d’un réacteur de recherche. «Le réacteur de recherche est une phase transitoire nécessaire avant de passer à la production d’énergie nucléaire et à la mise en place d’un réacteur nucléaire civil, explique le directeur. L’étude de faisabilité nécessitera deux ans. Si elle s’avère positive, nous déciderons de sa réalisation avec le Conseil des ministres. Dans tous les cas, c’est un pas nécessaire que nous franchirons en faveur des générations à venir, car tôt ou tard, que ce soit en la produisant ou en l’important, l’énergie nucléaire sera évoquée au Liban». D’ici 2040, 25% de l’électricité du Liban pourrait donc provenir du nucléaire.
Difficile à croire aujourd’hui.

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prêts bancaires préférentiels aux agriculteurs

Posted by jeunempl sur juillet 12, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministère de l’Agriculture a signé un accord avec la Fransabank pour aider les agriculteurs à démarrer des projets rentables ou à acquérir des techniques nécessaires à l’optimisation de leurs projets.

En vertu de cet accord, la Fransabank s’engage à octroyer des prêts de 2 000 et 16,6 millions de dollars remboursables sur une période maximale de 42 mois. Les conditions sont préférentielles : les taux sont « bas », mais la banque préfère ne pas en dire davantage ; les frais d’ouverture de dossier sont offerts, l’assurance vie et l’assurance accident sont gratuites.

Cet accord, d’une durée d’un an renouvelable, sera suivi par des accords similaires avec d’autres banques.
Actuellement, le secteur agricole représente 5 % du PIB, a déclaré le ministre de l’Agriculture, Hajj Hassan. Il fait vivre près de 200 000 familles et seuls 4 % des agriculteurs ont déjà bénéficié de prêts bancaires. Selon le Centre de recherches et d’études agricoles libanais (CREAL), la production agricole au Liban aurait reculé de 12 % entre 1970 et 2008 contre des respectives de 436 % et 562 % aux Etats-Unis et dans l’Union européenne.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: l’avion d’Ethiopian Airlines a « explosé en vol », selon un ministre libanais

Posted by jeunempl sur février 9, 2010

AFP

L’avion d’Ethiopian Airlines qui s’est abîmé au large du Liban le 25 janvier avec 90 personnes à bord « a explosé en vol » juste après son décollage de l’aéroport de Beyrouth, a affirmé mardi le ministre libanais de la Santé.

« L’avion a explosé en vol et sa carlingue, ainsi que les (corps) des personnes à bord se sont dispersés en mer, en différents lieux », a indiqué à la presse Mohammad Jawad Khalifé, qui expliquait la raison pour laquelle certains corps avaient été retrouvés démembrés.

« Les corps repêchés en premier étaient intacts mais par la suite, on a commencé à remonter des membres de corps ou des corps défigurés », a-t-il ajouté à l’hôpital Rafic Hariri de Beyrouth.

C’est la première fois qu’un responsable libanais affirme publiquement que le Boeing 737-800 a « explosé », quelques minutes après son décollage en pleine tempête.

Un responsable du ministère de la Défense avait affirmé le jour de l’accident que le Boeing s’était désintégré en quatre morceaux avant de s’abîmer.

A la suite de l’accident, les autorités libanaises avaient immédiatement écarté l’hypothèse d’un « acte de sabotage ».

Le cockpit, la partie arrière de l’avion ainsi que plusieurs autres débris ont été retrouvés depuis.

Des témoins avaient raconté avoir vu une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vol AE 409: Boeing et Airbus en profitent pour un bras de fer commercial

Posted by jeunempl sur février 2, 2010

El Nashra

La France ayant approuvé l’envoi au Liban d’une équipe technique, Washington s’empresse d’annoncer la localisation des boîtes noires… Ces dernières font-elles désormais partie du bras de fer commercial entre Boeing et Airbus ?

Le mystère reste entier en ce qui concerne l’emplacement des boîtes noires de l’avion d’Ethiopian Airlines. Toutes les informations parues à ce propos manquent de précision : on ignore toujours l’endroit où se trouvent ces boîtes…

La France a dépêché une équipe spécialisée conduite par Paul-Louis Arslanian. Cette équipe s’est mise à l’ouvrage dès son arrivée au Liban, et a exclu l’hypothèse d’un attentat terroriste… Mais le dernier mot dans les opérations de recherches appartient aux Américains. Une source française proche du dossier le confirme : la France, explique-t-elle, a laissé à Washington les coudées franches, parce qu’il s’agit d’un Boeing, de fabrication américaine. D’autant que le bras de fer commercial entre Boeing et Airbus est à son apogée à l’heure actuelle. Les Etats-Unis ont donc décidé d’avoir le dernier mot.

La même source ajoute : les recherches ayant pris du temps et révélé l’impossibilité de localiser le site du crash, les experts français ont décidé d’avoir recours à leur équipe technique à Paris. C’était le mercredi 27 janvier. Le soir du même jour, les Américains se sont hâtés d’annoncer que le destroyer américain a pu capter des signaux émis par les boîtes noires de l’avion… Les Français ont donc renoncé à faire venir des renforts techniques au Liban, bien que la France possède les équipements nécessaires…

La nouvelle annoncée par les Américains visait-elle à rassurer les familles des victimes ou à tenir les Français à l’écart des recherches, étant donné que les boîtes noires pourraient révéler une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: un avion d’Ethiopian Airlines s’abîme en mer avec 90 personnes à bord

Posted by jeunempl sur janvier 25, 2010

(AFP)

« Le mauvais temps est manifestement la cause du crash », survenu à 02H30 locales (0H30 GMT), a déclaré à la presse le ministre de la Défense Elias Murr.

Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines avec 90 personnes à bord s’est abîmé en mer dans la nuit de dimanche à lundi au large du Liban peu après son décollage de Beyrouth pour Addis Abeba, vraisemblablement victime du mauvais temps.

D’emblée, les autorités libanaises ont écarté « tout acte de sabotage ».

Selon les autorités, l’appareil transportait, outre sept membres d’équipage, 54 Libanais, dont trois dotés de la double nationalité britannique, russe ou canadienne, 23 Ethiopiens, une Française, un Britannique, un Irakien, un Syrien, un Turc ainsi qu’un passager de nationalité inconnue.

La Française est Marla Sanchez Pietton, l’épouse de l’ambassadeur de France au Liban, Denis Pietton, selon un responsable du gouvernement libanais.

D’après un responsable des services de sécurité, 24 corps, dont celui d’un enfant, avaient été retrouvés en milieu d’après-midi sur le lieu du crash, à environ 2,5 milles nautiques au large de Naameh, au sud de Beyrouth.

Un secouriste a déclaré à l’AFP que les corps étaient démembrés, un de ses collègues faisant état de corps flottant sur l’eau. Des valises et autres effets personnels ont commencé à s’échouer sur le rivage.

D’importantes opérations de recherche, impliquant l’armée et la marine libanaises, la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) mais aussi des appareils américain, français, britannique et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment les fabricants d’armes israéliens bénéficient des fonds européens pour la recherche

Posted by jeunempl sur janvier 18, 2010

IPSC – David Cronin
Traduction: Claude Zurbach

Israël est le principal partenaire étranger dans « le programme cadre » de l’Union Européenne pour la recherche scientifique auquel a été alloué 53 milliards d’euros entre 2007 et 2013. L’UE est la seconde source de financement de la fondation israélienne pour les sciences basée à Jérusalem.

Israël escompte que son investissement dans l’actuel programme européen atteindra une valeur d’au moins 500 millions d’euros d’ici sa conclusion en 2013.

Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, l’UE a décidé ces dernières années que les entreprises d’armement pouvaient recevoir des financements pour la « recherche en sécurité ». Dix des 45 projets initiaux présentés par l’UE comme étant de la « recherche en sécurité » ont impliqué des entreprises et des institutions universitaires ou d’état israéliennes.

Motorola-Israël, par exemple, prend part au projet « iDetect 4All », un projet de surveillance financé par l’UE destiné à envoyer des alertes sur des activités suspectes à proximité de bâtiments ou des ressources ayant une valeur économique. Motorola est le premier fabricant de fusibles pour les bombes utilisées par l’aviation israélienne. Des composants d’armements munis d’une étiquette Motorola ont été découverts par les enquêteurs de Human Rights Watch qui avaient fouillé les sites bombardés par Israël à Gaza à la fin de 2008 et au début de 2009. Les fusibles Motorola sont également un élément central de la bombe avec laquelle Israël Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paraplégique, il va entamer le tour d’Australie en hand-bike

Posted by dodzi sur août 16, 2009

AFP

Antoine AounCAEN — Un Normand paraplégique de 48 ans, Antoine Aoun, va entreprendre début septembre un tour d’Australie en hand-bike, un vélo aux pédales actionnées à la main, a annoncé samedi à l’AFP ce sportif handicapé qui a déjà plusieurs défis de ce genre à son actif.

Cet habitant de Caen, originaire du Liban, a l’intention de parcourir 6.000 des 17.000 km du parcours au guidon de son hand-bike, reliant notamment Canberra, Perth, Darwin et Brisbane, du 3 septembre au 30 octobre.

Blessé par balles pendant la guerre du Liban en 1979, Antoine Aoun a déjà réalisé plusieurs périples dont la traversée de la France en fauteuil roulant en 1989, la traversée des Etats-Unis en tandem en 1990 ou un tour d’Europe en hand-bike en 2000.

« Quand je suis devenu paraplégique voilà trente ans, c’est une nouvelle vie qui a commencé pour moi; tant que je pourrai, je continuerai à relever des défis », a expliqué le sportif.

Antoine Aoun roulera au profit de la recherche sur la moelle épinière et de l’éradication de la poliomyélite, en menant tout au long de ce parcours des actions de sensibilisation et de récolte de fonds pour des associations oeuvrant dans ce domaine.

Antoine Aoun sera accompagné d’un Australien également paraplégique, d’un cycliste valide, « pour aider à garder un rythme de 22 à 25 km par heure », et de trois personnes chargées de l’intendance.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Montréal perd un éminent chercheur

Posted by jeunempl sur juin 29, 2009

Radio Canada

Rafick Pierre SekalyUn chercheur réputé de l’Université de Montréal annonce qu’il poursuivra sa carrière aux États-Unis.

Le Dr Rafick-Pierre Sékaly, qui est bien connu au pays pour ses travaux sur le sida, se dit mécontent des récentes compressions du gouvernement Harper dans la recherche scientifique au Canada.

M. Sékaly a accepté le poste de directeur scientifique d’un institut de recherche de Floride, le Vaccine and Gene Therapy Institute. Il emmènera avec lui une partie de son équipe de recherche, soit une vingtaine de chercheurs.

Le Dr Sékaly maintiendra toutefois certaines activités de laboratoire à l’Université de Montréal.

L’occasion d’une vie
Outre son insatisfaction en matière de financement au Canada, Rafick-Pierre Sékaly affirme que ce déménagement aux États-Unis constitue pour lui et son équipe une occasion unique.

Il a déclaré au quotidien Globe & Mail que sa décision a en partie été motivée par les nouvelles possibilités offertes aux jeunes chercheurs de talent de son équipe. « Ils commencent leur carrière et sont inquiets de leur avenir ici », a expliqué M. Sékaly.

Selon lui, les jeunes scientifiques auront de meilleures perspectives d’avenir aux États-Unis, où le président Barack Obama a prévu Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Entreprises et Industrie

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 5 – Entreprises et Industrie

Diagnostic

1. Pas de politique économique nationale favorisant le développement des entreprises. Pas de prise en compte suffisante des besoins et des revendications du secteur privé. Pas de suivi de la situation des entreprises, notamment des PME/PMI.

2. Insuffisance ou mauvais état des infrastructures, ce qui freine le développement du secteur privé.

3. Difficultés administratives et juridiques pour créer une entreprise et cesser l’activité.

4. Corruption de l’appareil d’Etat qui hausse le coût des opérations, diminue la compétitivité et décourage l’investissement.

5. Faible effet des incitations fiscales existantes, notamment en raison de la faiblesse du taux de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, de l’évasion et de la fraude fiscale dont sont responsables les entrepreneurs.

6. Trop petite taille des entreprises libanaises : les entreprises de moins de 5 employés représentaient en 2007, 88% du total. En ce qui concerne les entreprises industrielles, celles qui employaient moins de 5 employés représentaient en 1999 74% du total. Cette très petite taille les rend faiblement compétitives et très vulnérables aux chocs externes d’origines diverses.

7. Secteur informel très développé (68% des entreprises n’étaient pas enregistrées en 2007). Ce secteur n’attire pas les investissements; il n’a pas accès aux financements bancaires; sa productivité est faible; il est plus vulnérable aux chocs externes; les conditions de travail y sont souvent déplorables et les travailleurs y sont en situation précaire.

8. Fiscalité peu favorable aux investissements dans les secteurs de production de biens, notamment à cause de l’exemption des plus-values immobilières de tout impôt.

9. Financement trop dépendant du secteur bancaire.

10. Organismes de résolution de conflits, notamment les tribunaux spécialisés, insuffisants ou inefficaces, ce qui décourage l’investissement, notamment l’investissement étranger.

11. Pas d’instruments de défense commerciale contre les produits subventionnés d’origine étrangère, ce qui fragilise gravement les producteurs nationaux.

12. Pas d’instruments de défense commerciale contre les pratiques de dumping, ce qui fragilise les entreprises compétitives. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : L’Agriculture

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 1 : L’Agriculture

Diagnostic

1. La part du secteur agricole dans l’économie libanaise est en baisse continue. Elle ne représente plus que 6% de la richesse générée par le pays alors que les revenus d’une large partie de la population continuent à dépendre de ce secteur.
2. La part des emplois directs offerts par le secteur agricole est en baisse rapide. Elle est tombée à 4,7% en 2004 alors qu’elle était encore de 9,3% en 1997.
3. La balance agricole et agro-alimentaire connaît un déficit grave qui menace la sécurité alimentaire du pays : 11% seulement des importations de produits de l’agriculture et de l’élevage étaient couvertes par les exportations en 2007 et 31,5% seulement des importations de produits agroalimentaires. Le déficit commercial sur l’ensemble de ces trois types de produits représentait plus de 17% du déficit commercial total en 2007.
4. Le secteur agricole n’a bénéficié d’aucune attention soutenue de la part des pouvoirs publics depuis l’Indépendance malgré la part élevée du PIB qu’il représentait alors. Aucune véritable politique agricole, au sens d’une action publique cohérente et orientée de façon à développer durablement le secteur agricole, n’a jamais été élaborée.
5. De nombreuses études effectuées par les organisations internationales ou des pays amis sont enterrées et leurs recommandations ignorées. Les programmes qu’ils mettent en œuvre ne sont pas exécutés dans le cadre d’une stratégie et de priorités nationales avec lesquelles ils devraient s’articuler.

6. Les surfaces agricoles disponibles sont en recul constant à cause d’une absence de protection réglementaire, de l’extension urbaine et de la désaffection à l’égard du secteur.
7. L’absence de cadastre dans de nombreuses zones agricoles et le coût des droits de succession qui décourage de nombreux héritiers à formaliser leurs droits de propriété ont amené des nombreux agriculteurs à être dépourvus de titres de propriété, ce qui les empêche de tout accès au crédit.
8. Le morcellement foncier, en l’absence de politiques de remembrement, pénalise la mécanisation de l’agriculture et les investissements dans le secteur.
9. L’exploitation n’est pas sécurisée car les baux ruraux sont souvent conclus oralement et pour des durées très courtes, ce qui n’encourage pas les investissements non plus.
10. Les coûts des facteurs de production sont élevés en comparaison avec ceux des pays concurrents : la location de la terre, les intrants agricoles et la main-d’œuvre libanaise.

11. Les ressources en eau sont fréquemment détournées au profit des consommateurs des grandes villes.
12. La politique d’irrigation se développe sans que soient opérés des choix culturaux.
13. Il n’y a pas de politique publique de formation unifiée ni d’actions de vulgarisation publiques efficaces. Le faible niveau technique des agriculteurs libanais les rend dépendants des vendeurs d’intrants agricoles (engrais, pesticides, insecticides, etc.). Ceci conduit à de fréquents usages abusifs d’intrants qui rendent parfois la production invendable sur les marchés internationaux à cause de son coût élevé et de sa non-conformité aux normes phytosanitaires internationales. La méconnaissance de ces normes par des agriculteurs insuffisamment formés et informés aggrave cette situation.
14. Les producteurs connaissent mal la demande interne et externe. Les variétés produites sont encore fréquemment traditionnelles. Elles sont souvent concurrencées par de nouvelles variétés plus demandées, aussi bien sur le marché domestique que sur les marchés extérieurs traditionnels, notamment les pays arabes.
L’accès de la production aux marchés des pays développés est souvent impossible car Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :