Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Rechauffement climatique’

Le Liban vers une économie à faibles émissions de carbone ?

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2012

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Centrale électrique de Zouk Mosbeh - LibanConférence de presse au Qatar pour présenter les efforts du Liban en matière de conservation de l’énergie.

Quand on connaît l’histoire du Liban en matière de protection de l’environnement, pas toujours reluisante, on s’étonne du fait que les autorités de ce pays veuillent se diriger vers une économie à faibles émissions de carbone, donc moins polluante. Et pourtant, c’est la tournure que prennent les interventions des officiels de la délégation libanaise durant le 18e sommet du changement climatique qui se tient à Doha jusqu’à vendredi prochain.

En effet, le Liban devrait devenir le premier pays arabe à s’engager officiellement en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement climatique). Il devrait confirmer cette année l’engagement annoncé par l’ancien Premier ministre Saad Hariri en 2009 lors du sommet de Copenhague, celui d’augmenter le taux d’électricité produite par des moyens propres et renouvelables à 12 % d’ici à 2020.

Une présentation des projets libanais a eu lieu samedi à Doha, au cours de laquelle plusieurs officiels des ministères de l’Environnement et de l’Énergie, ainsi que du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont résumé les efforts libanais à ce propos, avec un seul leitmotiv : réduire les émissions reviendrait à aider le Liban à sortir de ses problèmes interminables de pollution de l’air, tout en attirant des fonds pour lui permettre de se diriger vers une économie plus verte.

Les exposés ont porté sur des études montrant que le secteur de l’énergie, caractérisé par un chaos certain, est le premier pollueur au Liban (en raison notamment de la multiplication des générateurs privés), suivi par le trafic. Un des chiffres  Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Banque mondiale finance un projet hydraulique au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 13, 2011

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale a offert en juin 2011 une subvention de 4,6 millions de dollars au Liban, à la Jordanie, à la Tunisie, au Maroc et à l’Egypte pour des projets hydrauliques.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Initiative pour les pays arabes (Arab World Initiative), en partenariat avec la Banque mondiale, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et la NASA.

L’objectif est de cartographier les niveaux d’eau dans les nappes souterraines et les rivières ainsi que de mesurer les pluies et l’humidité du sol par satellite.

La part du Liban de cette subvention avoisinerait 1,05 million de dollars et permettrait au gouvernement d’exploiter les données satellitaires afin d’analyser l’impact du réchauffement climatique et de la réduction des pluies sur les changements dans les couches de neige.

Cette nouvelle technologie permettra également de prédire les sécheresses et les incendies naturels de forêt grâce à son système de mesure de la chaleur thermale au sol.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des ONG s’interrogent sur le rôle des pays arabes dans les négociations sur le changement climatique

Posted by jeunempl sur juin 25, 2009

(L’Orient le Jour – Suzanne Baaklini)

ecotourisme_libanLe monde entier se débat pour faire face à l’inévitable changement climatique, se préparant pour l’échéance de Copenhague, fin 2009. Entre-temps, que fait le monde arabe ? Pas grand-chose. Des ONG arabes se sont réunies la semaine dernière à Beyrouth pour discuter du rôle de la société civile dans cette partie du monde.

« Auparavant, les scientifiques devenaient alarmistes à la lumière de la perspective d’une hausse de 2° de la température de la Terre. Les dernières études effectuées sur le sujet montrent qu’on doit s’attendre à des conséquences catastrophiques à partir d’une hausse de 1,5°. » Ces propos de Waël Hmaïdane, directeur exécutif de l’association IndyAct (Ligue des militants indépendants), sont alarmistes, à l’instar de tout ce qui se dit actuellement dans le monde dans la perspective du sommet de Copenhague (organisé dans le cadre de la Convention des Nations unies sur le changement climatique, UNFCC). Cette réunion mondiale est souvent vue comme l’une des dernières chances pour l’humanité de prendre les mesures qui s’imposent pour limiter les effets du changement climatique et décider des méthodes d’adaptation, a-t-il précisé.

Cette intervention de M. Hmaïdane a eu lieu dans le cadre d’une réunion organisée par le Réseau arabe d’ONG pour le développement (ANND). L’ANND rassemble des organisations de quelque douze pays arabes. Ayant son siège à Beyrouth, il s’intéresse à tout ce qui touche au développement économique des pays arabes et élabore des stratégies d’appui à la société civile. Dans ce cadre, il ne pouvait que s’intéresser au changement climatique et à son impact sur les sociétés de la région. Il voulait donc, par cette réunion, approfondir la question de savoir quel devrait être le rôle de ces ONG dans la propagation des informations sur ce phénomène mondial et dans le lobbying auprès de leurs gouvernements pour une participation plus active aux négociations mondiales.

Au cours de cette réunion, la principale intervention, celle de M. Hmaïdane, a porté sur les prévisions de plus en plus sombres concernant le changement climatique. « Il y a toujours un point de non-retour, au-delà duquel les choses basculent sans aucun contrôle, dit-il. Aujourd’hui, les scientifiques ne peuvent être sûrs du moment où nous atteindrons ce point-là. »

Que se passe-t-il aux niveaux local et régional ? M. Hmaïdane a rappelé que le ministère de l’Environnement a adressé une note sur la situation libanaise à l’ONU, sans qu’aucune réelle mesure ne soit prise pour s’engager effectivement dans le processus de négociations. En outre, à un niveau régional, M. Hmaïdane a pointé du doigt les pays pétroliers en général, l’Arabie saoudite en particulier, qui, selon lui, entravent une prise de position commune des pays de la région. Ce point soulevé par l’écologiste a suscité un vif débat, d’aucuns considérant que ce qui empêche des prises de position plus énergiques pour la lutte contre le changement climatique dans le monde dépasse de loin le contexte de l’Arabie saoudite ou d’autres pays de la région.

En bref, les constatations principales de cette réunion portent sur le fait que le degré d’éveil des populations arabes, et le degré d’engagement des ONG et des gouvernements de la région restent également insuffisants. IndyAct est sur le point de préparer un plan d’action dans une tentative d’uniformiser l’action des ONG arabes sur ce plan.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amin Maalouf parie pour un monde moins suicidaire

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

24heures

INTERVIEW | La société est déboussolée, mais le pire, annoncé, pourrait être salutaire.

amin-maalouf

Amin Maalouf: «Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse.»

Les plus cuisants échecs aboutissent parfois à de nouvelles avancées. C’est l’une des hypothèses du romancier Amin Maalouf (Goncourt 1993 pour Le rocher de Tanios ), auteur d’un essai percutant ( Les identités meurtrières ) qui a fait le tour du monde. Originaire du Liban, qu’il a quitté en 1976 pour s’établir en France, Maalouf incarne l’émigré-passeur entre cultures différentes. Or, l’Occident, constate-t-il, s’est aliéné une grande partie du monde en trahissant ses idéaux; et le monde arabe, humilié, se replie dans la déprime. Sur fond de crise majeure annoncée, Maalouf propose, avec Le dérèglement du monde , un bilan sévère de nos faillites matérielles et morales, dont il étudie les tenants avec beaucoup de nuances.

– Après deux guerres mondiales, la Shoah, le goulag et autres génocides, quel nouveau «dérèglement» pointez-vous?
– Les tragédies que vous citez font partie de l’Histoire de l’humanité, dont le dérèglement global que je décris risque de marquer le terme. Ce n’est pas du catastrophisme: voyez la crise financière et la crise climatique. Et le dérèglement est non seulement économique et géopolitique, mais aussi intellectuel et éthique. Tout le monde se sent d’ailleurs déboussolé. Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ecologie – Les cèdres du Liban pourraient être affectés par le changement climatique

Posted by jeunempl sur juillet 30, 2008

(Sandra Besson)

Les cèdres du Liban, qui vivent perchés en altitude sur les montagnes, seront bientôt menacés par le changement climatique et la hausse des températures, qui les obligeront à se réfugier de plus en plus haut.

Les cèdres plantés en altitude dans les montagnes représentent pour de nombreux libanais un symbole de la survie de leurs terres fracturées. Mais certains écologistes s’inquiètent du fait que ces arbres soient confrontés à la nouvelle menace du changement climatique.
« Le plus grand défi aujourd’hui pour les cèdres du Liban est le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :