Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘reboisement’

Hajj Hassan : Nos plaintes sur l’abattage d’arbres restent sans suite

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2011

(L’Orient le Jour)

Que dire quand un ministre de l’Agriculture reconnaît que d’importantes plaintes déposées par lui-même contre des personnes coupables d’abattage illicite et intensif d’arbres sont restées sans suite ?

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a eu le courage d’admettre cette réalité au cours d’une conférence pour le lancement du volet libanais du projet d’adaptation des politiques sur les forêts aux changements climatiques, un projet destiné au Proche-Orient et à l’Afrique du Nord, financé par l’Agence allemande pour le développement (GIZ).

Le ministre a déploré que le Liban n’aura bientôt de vert que le nom. « Il faut décider si on veut préserver ce qui nous reste de forêts, a-t-il dit. Sommes-nous en train de le faire quand un procès-verbal dressé par un garde forestier d’une valeur d’un milliard de livres est abaissé à cent mille par un juge ? Cela ne s’appelle pas préserver les forêts, mais participer à un complot pour leur disparition. » Hajj Hassan a accusé plusieurs présidents de municipalités « de battre les gardes forestiers pour les empêcher d’accomplir leur mission, et de participer eux-mêmes à l’abattage d’arbres ». « Nous avons enregistré vingt cas de gardes forestiers agressés, a-t-il déploré. J’ai moi-même présenté des plaintes contre des présidents de municipalités, des plaintes dont je n’ai plus jamais entendu parler, bien que j’aie relancé les autorités concernées. Nous avons mené campagne contre un des contrevenants, et il n’a été Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lancement de la campagne de plantation de 30.000 cèdres a Kfardebian par Jouzour Loubnan

Posted by jeunempl sur novembre 17, 2010

Iloubnan
Sous le haut patronage du Président de la République le Général Michel Souleiman, représenté par Monsieur le Ministre de l’intérieur Ziad Baroud, en la présence du Ministre du tourisme M. Fady Aboud et de Dr. Chady Mouhanna représentant le ministre de l’agriculture et de M. Garo Haroutian représentant le ministre de l’environnement, et en la présence de personnalités politiques, Raoul Nehme, le président de l’ONG Jouzour Loubnan a annoncé le lancement des campagnes de plantation de plus de 30.000 cèdres et genévriers sur une étendue de 500.000 m², entièrement clôturée, dans la région de Ouyoun el Simane Kfardebian. Ce projet a reçu le soutien de la municipalité de Kfardebian, de l’Union des Municipalités du Kesrouan et de Mzaar, sports d’hiver et tourisme.

M. Nehme a insisté sur le fait que l’acte de planter seul n’est pas suffisant, « il est nécessaire de prendre soin des arbres pour une durée minimum de trois ans tout en assurant l’irrigation, la maintenance et le gardiennage afin que l’arbre s’enracine et qu’il s’adapte à son nouvel environnement ». M. Nehme a ajouté que Jouzour Loubnan mène des campagnes de sensibilisation à l’environnement auprès de la jeunesse libanaise : à travers des présentations, des ateliers et des journées de plantations.

Face à l’accroissement du déboisement et des problèmes environnementaux, Jouzour Loubnan est prête à relever le défi : elle se lance dans le reboisement des terres arides montagnardes et dans la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Campagne de reboisement: Sayed Nasrallah plante le millionième arbre

Posted by jeunempl sur octobre 8, 2010

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a planté le millionième arbre, dans le cadre d’une campagne de plantation d’un million d’arbres, menée depuis quelques mois par la Fondation Jihad pour la construction, affiliée au Hezbollah.

La plantation de cet arbre s’est faite dans l’ancienne demeure du numéro un du Hezbollah, toujours en cours de construction, depuis qu’elle a été détruite par l’aviation israélienne durant la guerre 2006, en présence des deux députés du Hezbollah Ali Ammar et Hussein Hajj Hassan.
«  Nous avons voulu que la plantation de l’arbre se fasse dans cette adresse en particulier, c’est-à-dire devant ma maison à Haret Hreik, …, car c’est un appel à tous les citoyens libanais, car si chacun d’entre eux se charge de planter un arbre devant sa maison, et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Menace de désertification sur le Liban «vert»

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2010

Hassan Abbas – Les Hirondelles

L’Etat et la société civile libanaise conjuguent leurs efforts pour éviter la désertification du pays. Mais dans le domaine du reboisement, les politiques restent insuffisantes.

Les incendies de forêts demeurent l’élément essentiel du recul de la forêt libanaise. Entre 1500 et 2000 hectares de forêts partent en fumée chaque année. Dans l’histoire récente, le Liban a même connu un Mardi noir, le 2 octobre 2007, au cours duquel 1500 hectares ont brûlé en 24 heures. Soit l’équivalent du reboisement depuis 1990.

Que faire pour enrayer l’hémorragie? En 2001, la gestion du reboisement du pays est passée du ministère de l’Agriculture à celui de l’Environnement, avec une enveloppe globale de près de 17 millions de dollars. Le plan alors élaboré comporte un double objectif: le premier est de planter des arbres au Liban sur une période de 5 ans; le second vise à atteindre, à terme, 20% de terrains couverts par les forêts, soit la moyenne des pays méditerranéens (contre 13,3% Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ibrahim El Ali dans l’émission « C’est pas du Vent » : On travaille à restaurer les forêts primaires

Posted by jeunempl sur juin 28, 2010

Libnanews – RFI

Le 28 avril dernier, RFI consacrait la deuxième partie de son émission environnementale « C’est pas du Vent » au Liban. Son invité du jour n’était autre que le célèbre écologiste libanais Ibrahim El Ali. A ses côtés, plusieurs spécialistes le soutiennent et profitent de l’émission pour expliquer les problèmes qui touchent l’environnement au Liban, mais aussi les solutions qui les accompagnent. Libnanews vous propose une retranscription de cette émission radio instructive.

Dominique Desaunay: Bienvenue à tous dans cette 2ème partie de « C’est pas du Vent » en compagnie d’Ibrahim El Ali, président de Mawassem Khair qui veut dire Moissons de la Bienfaisance en français, et dont la mission est de faire découvrir et de sauvegarder la biodiversité et la richesse de la nature au Liban.
Alors, c’est un petit souvenir du Liban que j’allais visiter sur les petits marchés. Je n’en reviens pas, ils ont des porte-voix pour haranguer la foule et vendre leurs fruits et légumes, et autres chouchous.
Ibrahim El Ali, le pape a un jour déclaré; « Le Liban, c’est plus qu’un pays, c’est un message ». Et pour vous donc, réussir une politique de protection de l’environnement au Liban, c’est du même coup transmettre ce message à l’ensemble de la planète?

Ibrahim El Ali: Tout à fait, c’est exactement ça. On voit bien par exemple que les télévisions arabes sont très très développées dans l’espace médiatique. Et pourtant, tout est focalisé par rapport au Liban. Le Liban est un véritable prisme. Déjà dans l’histoire du Liban, ça a été à travers les Phéniciens, à travers le prisme de la civilisation de la Méditerranée, la construction de tous les ports. Le Liban a véhiculé toutes ces graines qu’on a retrouvées et ça crée un espace méditerranéen dans la faune végétale. Et il y a véritablement un message. Ce n’est pas seulement son espace géopolitique ou géostratégique, c’est également la richesse de son eau, des plantes, de son littoral, de sa population.

Dominique Desaunay:
Votre ONG Mawassem Khair a commencé son action en participant au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban-Sud ainsi qu’à la lutte contre les incendies. Mais au-delà de ces actions de terrain, vous pensiez déjà au reboisement de la région?

Ibrahim El Ali:
Je pense au reboisement de la région, surtout au reboisement de la forêt primaire. On a maintenant de plus en plus de forêt de pins qui se mettent en place. Le pin se développe rapidement mais ça tue la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Projet de reboisement avec le soutien de la FINUL

Posted by jeunempl sur janvier 16, 2010

ONU

Des Casques bleus de l’ONU à la frontière entre le Liban et Israël.
15 janvier 2010 – Un projet de reboisement a été lancé vendredi dans un village du sud du Liban avec le soutien du département des affaires civiles de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

La FINUL fournit un soutien en termes de coordination pour ce projet financé par l’Australie. Un total de 2.300 arbres de différentes essences doit être planté, dont des noyers, des oliviers et des pins, au cours des trois prochains mois dans le village de Sh’huur, a précisé la force des Nations Unies dans un communiqué. Un premier arbre a été planté vendredi.

Les arbres seront plantés dans divers endroits du village, notamment sur cinq kilomètres le long de la rivière Litani, dans des zones de loisirs et de pique-nique, sur les collines déboisées aux alentours, et le long des routes dans le village.

Les zones où seront plantés les arbres permettront aux habitants d’en profiter pour les loisirs. Ce projet fait partie des efforts de la FINUL pour faire prendre conscience à la population du sud du Liban de l’importance des questions environnementales.

D’autres projets de reboisement ont été menés dans les villages de Khiam avec 5.000 arbres plantés et Rachaya al-Foukhar (3.000 arbres).

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Socio-Environnement – L’espoir du Web 2.0 pour les acteurs de terrain : le témoignage d’Ibrahim El Ali

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2010

Libnanews

Interview réalisée par Céline Hountomey pour http://www.internetsansfrontieres.com/

Le Web 2.0 et les nouvelles technologies numériques offrent à ceux qui les utilisent, où qu’ils se trouvent, la possibilité de témoigner de leur action auprès du plus grand nombre. En Afrique, en Amérique du Sud, en Asie, ils sont de plus en plus nombreux  à apprivoiser ces outils pour faire entendre leur voix. Le libanais Ibrahim El Ali est l’un de ces acteurs de terrain qui a très vite compris les leviers que représentaient les nouveaux usages de l’internet pour faire connaître son action.

Rencontré en décembre dernier lors d’une conférence-débat organisée par l’équipe de « Solidaires du monde » sur le thème “Internet : générateur de nouvelles solidarités », Ibrahim El Ali est le fondateur d’une ONG au Liban qui oeuvre pour la protection de l’environnement. Il se présente lui-même comme « celui qui veut laisser à nos enfants une planète où il fait bon de vivre » sur son blog qu’il anime pour parler des thèmes qui lui sont chers : l’environnement, la francophonie, le dialogue interculturel.

Lorsque l’on parle d’internet et de nouvelles solidarités, le plus efficace selon lui, est de laisser témoigner ceux qui sont sur le terrain et peuvent expliquer concrètement l’impact de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : 2 millions d’arbres plantés annuellement

Posted by jeunempl sur décembre 14, 2009

Libnanews

Le ministre de l’environnement Mohammed Rahal a indiqué que le gouvernement libanais s’est engagé à planter 2 millions d’arbres de pins annuellement dans sa déclaration gouvernementale.

Ces pins devraient être largués par voie aérienne via les hélicoptères de l’armée libanaise.

Selon le ministre, cette opération vise à la lutte contre les incendies de forêt, indiquant qu’il s’agit également de poursuivre une politique lancée par l’ancien premier ministre Rafic Hariri qui avait réservé 25 milliards de livres pour le reboisement des forêts libanaises.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

La pollution des fleuves du Liban

Posted by jeunempl sur novembre 28, 2009

Mawassem Kheir

1- Parlez-nous de vous-même? Votre formation? Votre profession? Vos activités?

Je suis président d’une ONG Mawassem Khair (moissons de la bienfaisance) dont la seule mission est de faire découvrir et sauvegarder ce patrimoine de la biodiversité et la richesse de notre nature.

Membre de la communauté Libanaise du Sénégal, j’ai commencé mes actions en Afrique avant de me consacrer exclusivement au Moyen-Orient…. Là-bas, au côté de mon frère Haidar El Ali, je me suis engagé, dans le cadre de l’association Océanium, dans la défense des dauphins et des espèces protégées, puis dans l’effort de reboisement.
Au Liban ensuite, où je me suis rendu la première fois il y a cinq ans seulement,  accompagnant mon père  suite au décès de ma mère. Le Liban a été pour moi une révélation : j’y ai découvert une « Terre Sacrée », capitale de la biodiversité du Moyen-Orient, et je me suis, depuis lors, engagé dans la protection de son riche patrimoine écologique. Mon ONG, Mawassem Khair, Moisson de la Bienfaisance, en coopération avec la FINUL, a participé au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban du Sud, au reboisement de la région ainsi qu’à la lutte contre les incendies, et surtout aux efforts de sensibilisation et d’éducation de la population aux problèmes environnementaux.
Mon grand projet actuel est de renforcer mes initiatives de reboisement du Liban, d’assister les municipalités en matière de traitement des déchets et des eaux usées, et de créer une agence d’information dédiée au développement durable et aux questions d’éco-santé au Liban.
[Pour suivre les actions de Ibrahim El Ali, rendez-vous sur son site : http://fondation-elali.blogspot.com/]

2-Que pouvez-vous dire des fleuves au Liban?

Le Liban, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources en eau. Ses fleuves sont à l’image des nombreux paradoxes de notre pays. Que ce soit notre eau, nos montagnes, nos plantes et fleurs, notre littoral, nos oiseaux migrateurs, ou la faune sauvage – affluence du trésor de la biodiversité du moyen orient et gâchis permanents causés par la cupidité -, l’écosystème libanais paye un lourd tribut à cause des solutions de facilité et du manque d’implication d’un gouvernement encore instable, davantage inquiet de son maintien et soucieux des questions de  sécurité, que de développement durable qui est pourtant parti intégrante de la sécurité humaine.

Le Liban est composé de plus de 2000 rivières et de 40 fleuves dont 17 pérennes que sont le Nahr Litani, l’Oronte, Nahr Awali, Nahr Ibrahim, Nahr Abu Ali, ainsi que 23 saisonniers.
Les principaux polluants sont de nature agricole, avec l’azotate et le phosphore, par les engrais et les différents pesticides de nature industrielle, les lacunes en matière d’évacuation d’eaux usées et enfin de déchets physiques de toute sorte. L’eau est la plus grande richesse des décennies à venir, protégeons-la pour en tirer les fruits demain.

3- Quelles sont les activités qui polluent (les causes de la pollution) ?

Quelle question ! Tout pollue au Liban. L’agriculture, comme je le disais tantôt, avec son surdosage en pesticides n’est certainement pas le dernier des facteurs. Savez-vous qu’en France, 70 produits sont acceptés comme pesticides alors qu’au Liban, nous en avons plus de 130 homologués, sans parler des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :