Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘rationnement’

Bassil signe le contrat des navires producteurs d’électricité : 270 MW en plus et 130 millions de dollars épargnés par an

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2012

D.H. – ANI

Au KesrouanLe ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a signé vendredi le contrat des navires producteurs d’électricité avec la compagnie turque « Karadeniz » représentée par son propriétaire Orhan Karadeniz, effectuant un pas en avant pour l’amélioration de la situation de l’électricité au Liban et mettant terme à un bras de fer qui opposait, depuis mars, le Premier ministre Najib Mikati et le chef du CPL, le général Michel Aoun.

Le Premier ministre hésitait à approuver le projet des navires producteurs de courant pour des raisons de « vice procédural », une hésitation que le ministre Bassil avait interprété comme étant une obstruction volontaire à un projet qu’il a parrainé de bout en bout.

Les milieux du CPL reprochaient à M. Mikati de vouloir confier la mission de la production provisoire d’électricité à des sociétés appartenant à un membre de sa famille. Ce dernier répondait en contestant la procédure suivie par M. Bassil, ainsi que les prix proposés par les deux sociétés retenues au final par le ministre.

Ont assisté à la signature du contrat, outre MM. Bassil et Karadeniz, l’ambassadeur de Turquie Inan Ozyildiz, le directeur général de l’EDL Kamal Hayek et plusieurs personnalités concernées.

M. Bassil a applaudi la signature de ce contrat qui permet une augmentation de 270 MW dans la production du courant tout en Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’EDL s’explique sur les raisons du rationnement du courant électrique

Posted by jeunempl sur janvier 21, 2012

D.H. – ANI

L’EDL a expliqué vendredi, dans un communiqué, les raisons du rationnement du courant et de l’instabilité de l’alimentation en électricité, à la suite des nombreuses manifestations populaires et plaintes des citoyens concernant les coupures du courant.

L’EDL a indiqué que « la baisse de la production et l’arrêt de l’alimentation en électricité à partir de la Syrie et de l’Egypte, accompagnés de l’augmentation des demandes, de l’absence de nouveaux investissements dans ce domaine depuis 16 ans et des surcharges dues aux violations et à l’approvisionnement illégal en courant dans les différentes régions » sont les raisons de l’aggravation de la situation de l’électricité au pays.

La compagnie a enfin assuré que « malgré tous les obstacles, les efforts sont déployés pour une répartition équitable du courant dans toutes les régions, exception faite de Beyrouth qui bénéficie d’un programme d’alimentation spécial sur une décision du Conseil des ministres ».

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Parlement ratifie une réforme très attendue de l’électricité

Posted by jeunempl sur septembre 23, 2011

AFP

Le Parlement libanais a ratifié jeudi un plan de réforme très attendu du secteur de l’électricité, à hauteur de 1,2 milliard de dollars, dans un pays exaspéré par de longues années de rationnement.

Après plusieurs semaines de débat au gouvernement puis au Parlement, le plan a été passé à l’unanimité, au terme d’un compromis entre la majorité menée par le parti chiite Hezbollah et son allié chrétien, le député Michel Aoun, et l’opposition pro-occidentale.

Le plan a été approuvé, c’est une victoire pour tous les Libanais, a indiqué M. Aoun à la presse.

Le plan doit être financé à hauteur de 600 millions de dollars par le gouvernement libanais, le reste devant être assuré grâce à des fonds arabes. Le financement du plan se répartira sur quatre ans.

La réforme prévoit le développement des centrales électriques existantes mais également la construction de centrales fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL).

Depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), l’électricité est l’une des principales causes de grogne sociale avec des coupures quotidiennes, et le troisième plus grand poste de dépenses de l’Etat après le service de la dette et les salaires. Le déficit de l’Electricité du Liban (EDL, public) représente 3% du Produit intérieur brut (PIB).

Après la guerre civile, plusieurs plans avaient été proposés pour remédier au déficit de l’EDL et aux branchements illicites, en vain.

D’après le plan élaboré par le ministre de l’Energie Gebran Bassil, la production doit augmenter dans un premier temps d’au moins 700 mégawatts. La production en été atteint en moyenne 1.700 MW, sachant que la demande est de 2.500 MW.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’EDL contre-attaque : plus de 17 heures d’alimentation en électricité par jour

Posted by jeunempl sur août 18, 2010

(L’Orient le Jour)

Alors que les mouvements de protestation contre le rationnement sévère en électricité et en eau se poursuivent dans diverses régions et que les citoyens souffrent d’autant plus que la canicule s’éternise, l’Électricité du Liban (EDL) a publié hier un communiqué précisant que les heures d’alimentation dépassent en moyenne les 17 heures par jour. « Contrairement à ce qu’affirment certains médias, les heures de rationnement ne dépassent pas les 20 heures par jour, souligne le texte. La moyenne en alimentation dans toutes les régions libanaises durant les deux derniers jours se présente comme suit : 18 heures sur 24 le dimanche 15 août, et 17 heures sur 24 le lundi 16 août. »

Et de poursuivre : « Tout habitant de n’importe quelle région désirant s’informer au sujet des heures d’alimentation dans sa localité ou dans tout autre village peut consulter le site de l’institution : http://www.edl.gov.lb. Si les heures de rationnement dépassent la moyenne citée ci-dessus, c’est en raison des pannes localisées que des équipes s’emploient à réparer, des pannes qui, le plus souvent, résultent malheureusement des vols de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Électricité : la colère gronde chez les consommateurs, Bassil veut augmenter les coupures à Beyrouth

Posted by jeunempl sur août 7, 2010

L’Orient le Jour – Anne-Marie El-Hage

Pas de solution en vue au rationnement du courant électrique, en raison de la forte chaleur accompagnée d’humidité, alors que le gouvernement ne se décide toujours pas à appliquer le plan de réforme du secteur de l’électricité.

Terrassés par la chaleur en raison de la canicule qui s’éternise, incapables de se rafraîchir ou de réfrigérer les aliments périssables en raison du sévère rationnement du courant électrique qui sévit partout au Liban, sauf bien entendu dans le Beyrouth administratif, les citoyens sont en colère et ne se privent pas de le montrer. D’autant que les factures des générateurs de quartiers ne cessent de gonfler, frisant l’indécence, vu l’augmentation des heures de rationnement qui atteignent plus de 22 heures sur 24 dans certaines régions.

Du nord au sud, à Tripoli, Beddaoui ou dans le Akkar, dans l’Iklim el-Kharroub, dans la Békka ou à Bint Jbeil, pour ne citer que ces régions, les mouvements de protestation populaires se sont multipliés les derniers jours. Routes coupées, tentes dressées à même la chaussée en pleine nuit, manifestations en tout genre, appels à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’EDL justifie le rationnement drastique

Posted by jeunempl sur août 4, 2010

Le Commerce du Levant

Electricité du Liban (EDL) a justifié dans un communiqué les multiples coupures du courant électrique par une capacité de production en dessous des besoins énergétiques du pays.

S’ajoute à cela la vague de chaleur qui touche le Liban, augmentant la demande en énergie. Enfin, le Liban ne profite plus pour le moment du raccordement électrique avec la Syrie et l’Egypte, en raison de la forte demande énergétique en Syrie, en Egypte et en Jordanie.

EDL explique dans son communiqué qu’elle se trouve ainsi dans « l’obligation de procéder à un rationnement électrique drastique à pied d’égalité entre les régions libanaises, même durant la nuit, à l’exception de la capitale Beyrouth, où le rationnement se limite à trois heures quotidiennes en vertu d’une décision du Conseil des ministres ».

EDL appelle les Libanais à prendre leur mal en patience.

La production électrique actuelle est de 1685 MW, alors que les besoins énergétiques sont estimés à plus de 2300 MW.

Pour pallier ce problème chronique, le Conseil des ministres a approuvé fin juin 2010 un plan de redressement du secteur électrique au Liban visant à porter la production électrique à 4000 MW en 2014 et 5000 MW en 2015, ce qui permettrait d’assurer un approvisionnement en courant électrique 24h/24 dans quatre ans.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gagner la confiance du consommateur, principal défi du secteur de l’électricité

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2010

(L’Orient le Jour)

La révision de la structure tarifaire, l’amélioration de la qualité des services ainsi que le rééquilibrage du rationnement électrique entre les régions sont, parmi d’autres, quelques-unes des recommandations émises par la Banque mondiale pour rétablir une confiance très fragilisée au Liban entre les consommateurs et le producteur national.

Dans un rapport sur le Liban, la Banque mondiale a indiqué que le principal défi du secteur de l’électricité au Liban était de regagner la confiance des consommateurs. En effet, l’Électricité du Liban (EDL) ne fournit pas une offre suffisante et dispense un service de mauvaise qualité. De surcroît, le secteur est toujours dépendant de générateurs électriques privés qui fonctionnent en dehors de toute supervision de l’État.

De ce fait, les consommateurs n’ont aucune confiance dans le système et souhaitent assister à une action et des résultats concrets, a souligné la BM dans son rapport, émettant en parallèle une série de recommandations susceptibles de rétablir la confiance des abonnés.
Parmi ces recommandations, figure en premier lieu la mise en place d’une structure tarifaire plus simple et surtout plus progressive. La Banque mondiale déplore à cet égard le caractère régressif de la structure actuelle qui ne protégera en aucun cas les catégories les plus pauvres en cas d’augmentation des tarifs. De plus, le rapport souligne que le système de subventions appliqué au « inverted tariff block » – une structure qui implique une augmentation des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil : Le rationnement de l’eau est lié au gaspillage

Posted by jeunempl sur février 20, 2010

L’Orient le Jour

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil a justifié le rationnement de l’eau courante en expliquant qu’il était dû au gaspillage technique d’une part, et du gaspillage qui résulte des factures impayées et des branchements illicites de l’autre. C’est lors d’une conférence de presse hier que le ministre Bassil a souligné que le taux d’encaissement des factures était de l’ordre de 53,6 % et que ce taux divergeait selon les différentes régions libanaises, en précisant que ce phénomène n’est pas lié à des considérations confessionnelles. Le ministre Bassil a ajouté que le coût de la production d’eau est élevé et que les dépenses des sociétés concernées ont atteint 153 milliards de livres.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban est confronté à une dette publique galopante, à 160% du PIB

Posted by jeunempl sur décembre 22, 2009

Le Figaro – Sybille Rizk

L’instabilité politique chronique a entraîné des dérapages majeurs en termes de gestion financière.

Le Liban n’échappe pas non plus au débat sur la dette. Avec la confiance obtenue la semaine dernière par le gouvernement d’union nationale de Saad Hariri, les observateurs espèrent que l’accalmie politique servira à lancer les réformes économiques longtemps entravées. Car le pays du Cèdre vit depuis des années sur une poudrière tant sécuritaire que financière : enjeu des rivalités régionales, son instabilité politique chronique a entraîné des dérapages majeurs en termes de gestion financière. Un ratio en témoigne, celui de la dette rapportée au PIB, qui s’établit à 160%, l’un des plus élevés au monde.

La réduction de la dette, non soutenable à long terme, est une priorité, d’autant que la perspective d’organiser un troisième sauvetage international, à l’instar des conférences organisées à Paris en novembre 2002 et en janvier 2007, est difficilement envisageable. Les bailleurs du Liban – dont la Banque mondiale et la France – lui demandent désormais des gages de sa bonne volonté réformatrice en échange de leurs financements.

Une croissance en hausse

En visite à Beyrouth, le 18 décembre dernier, Christine Lagarde a ainsi annoncé avoir reporté d’un an l’octroi d’un prêt de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :