Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ras Beyrouth’

Le Conseil des Ministres approuve la proposition de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by dodzi sur août 8, 2012

MPLBelgique.org

C’était une séance fructueuse qui a eu lieu hier au siège du Conseil des Ministres. Parmi les points les plus importants: la discussion et l’approbation de la proposition de la nouvelle loi électorale basée sur la proportionnelle. Le débat tournait notamment autour de la taille des circonscriptions, plutôt que sur le système à implémenter – la proportionnelle ou la majoritaire à taille réduite. Au final, un compromis a permis à une nouvelle proposition de loi de naître: 13 circonscriptions de taille moyenne. Bien qu’approuvée par le Conseil des Ministres, la proposition de loi doit encore passer par l’Assemblée Nationale. Dans l’opposition, on cite déjà un projet mort-né.

Les circonscriptions sont réparties comme suit:

Liban Nord:
– Akkar-Minieh-Donniyeh: 10 sièges
– Tripoli: 8 sièges
– Zghorta-Bcharreh-Koura-Batroun: 10 sièges

Mont Liban:
– Kesrouan-Jbeil: 8 sièges
– Baabda-Matn: 14 sièges
– Aley-Chouf: 13 sièges

Beyrouth:
– Achrafieh-Rmeil-Saïfi-Bachoura: 9 sièges
– Ras-Beyrouth-Mreisseh-Minet el Hosn-Zouqak el Blat- Mazraa-Msaitbeh: 10 sièges

Liban-Sud:
– Jezzine-Saïda-Zahrani-Tyr: 12 sièges
– Nabatiyeh-Marjeyoun-Hasbaya-Bint Jbeil: 11 sièges

Bekaa:
– Baalbak-Hermel: 10 sièges
– Zahle: 7 sièges
– Bekaa-Ouest-Rachaya: 6 sièges

Expatriés: 6 sièges

Un pas vers l’avant, malgré certaines irrégularités

D’après nos analyses, la loi électorale proposée met certains arrangements en question: pourquoi une telle différence de taille entre les districts de Baabda-Matn (14 sièges) et de Bekaa-Ouest (6 sièges)? En effet, il était possible de réarranger les districts existant tout en évitant une telle divergence de taille entre le plus grand et le plus petit district. Pour comprendre, il s’agit de deux districts ayant de nombreuses minorités. Mais en allouant à un district 14 sièges et à un autre que 6, le système risque de soutenir les petits groupes (partis politiques ou communautés) dans l’un, et de les discriminer dans l’autre. En effet, afin d’obtenir un siège à Baabda-Matn, il ne faudra obtenir qu’un minimum de 7,14% des voix, alors qu’il faudra obtenir un minimum de 16,66% des voix à Bekaa-Ouest.

Or les communautés druzes et chiites ne représente que 14% de la population de Bekaa-Ouest chacune. Insuffisant pour faire élire un représentant par eux-même. Une répartition proportionnelle des communautés dans un district permet donc de faire élire plus de députés que dans un autre.

L’ouverture du débat et l’action qui s’en est suivie en faveur de la proportionnelle constitue néanmoins un pas dans la bonne direction. Le système offre une meilleure représentativité des minorités dans les grands districts, permet l’accès au Parlement pour les petits et moyens partis, et permet au long terme de sortir du système confessionnel.

Vous pouvez lire notre analyse détaillée permettant de mieux comprendre le système.

De plus, la loi électorale fait une avancée supplémentaire vers plus de démocratie, en allouant un quota de 10% pour les femmes. On est bien loin des 30% suggérés par certains progressistes, mais il s’agit d’une première au Liban. Les expatriés pourront également bénéficier du droit de vote dans les ambassades et les consulats. 6 sièges, 3 chrétiens et 3 musulmans ont été ajouté pour ceux-ci, portant à 134 le nombre total de députés au Parlement. Plus encore, les militaires auront pour la première fois le droit de vote en 2013.

D’autres réformes aux aspects plus techniques ont également été apportés. Citons entre autre plus de facilités pour les handicapés.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les armes de Tarik Jdidé (Beyrouth) encore et toujours…

Posted by jeunempl sur mai 24, 2012

Fusillade à Beyrouth : l’assaillant est un Jordanien d’el-Qaëda, rapporte al-Manar 

(L’Orient le Jour)

La personne arrêtée dans le cadre de la fusillade qui a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier Caracas à Ras-Beyrouth a été identifiée comme Hani al-Shanti, un citoyen jordanien faisant partie du « groupe des 13 », lié au réseau el-Qaëda, rapporte aujourd’hui la chaîne télévisée al-Manar.

L’un des membres du « groupe des 13 » était Abou Adas qui avait revendiqué, dans une vidéo, l’attentat contre l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, en 2005, avant de disparaître.

Selon la chaîne télévisée al-Jadeed, Hani al-Shanti aurait loué plusieurs appartements dans les quartiers de Tarik el-Jdideh et de Basta, à Beyrouth. La chaîne précise que les forces de sécurité intérieure ont saisi des armes dans chacun des appartements.

Dans un communiqué, l’armée libanaise se contente de souligner que Hani al-Shanti « avait été détenu par le passé au Liban pour des raisons de sécurité ». Selon la LBC, il avait été libéré en février dernier.

Deux personnes ont été tuées, dont un Syrien, dans cette fusillade dont les motivations sont floues.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Internet : enfin la vitesse supérieure ?

Posted by jeunempl sur octobre 8, 2011

(L’Orient le Jour)

Dans un entretien avec « L’Orient-Le Jour », le ministre Nicolas Sehnaoui a indiqué que le retard dans l’augmentation de la vitesse de connexion Internet était dû à des problèmes techniques, assurant que celle-ci allait progresser graduellement au cours des prochains jours sur l’ensemble du territoire. Hier, plusieurs quartiers de la capitale avaient déjà commencé à bénéficier de cette amélioration.

Après avoir longtemps attendu et espéré une augmentation immédiate de la connexion Internet, les Libanais ont été surpris de l’absence de changement au cours des derniers jours, malgré l’entrée en vigueur au début du mois d’une décision à cet égard du Conseil des ministres. Celle-ci, approuvée fin août, visait à abaisser les tarifs Internet et à augmenter la vitesse de connexion ainsi que la capacité de consommation sur l’ensemble du territoire. Les réactions dans la presse comme dans les milieux d’affaires ne se sont pas faites attendre, certains criant au coup publicitaire, d’autres dénonçant un bras de fer à caractère politique entrepris par Ogero. Selon le ministre des Télécoms, Nicolas Sehnaoui, il ne s’agit ni de l’un ni de l’autre. « La question est purement technique. Les tarifs ont baissé dès le 1er octobre, conformément aux dispositions de la décision du Conseil des ministres (…) La capacité de consommation a progressé, également en phase avec le plan approuvé par le gouvernement (…) Quant à l’augmentation de la vitesse de connexion, elle a été retardée par quelques soucis d’ordre technique », a-t-il reconnu dans un entretien avec L’Orient-Le Jour. « Les routeurs en place d’Ogero étaient saturés (…) Nous avons dû livrer un nouveau routeur qui nous a permis d’alimenter dès ce matin (hier) les quartiers de Ras Beyrouth, Mazraa, Chiyah, Achrafieh et Badaro. » « Trois autres nouveaux routeurs ont également été livrés dans le but d’assurer la plate-forme technique nécessaire à l’augmentation de la vitesse de connexion dans les autres régions du pays », a-t-il ajouté, promettant une amélioration graduelle au cours des prochains jours pour l’ensemble des 220 000 abonnés au service DSL.

Notons que parmi ces derniers, 140 000 sont directement abonnés à l’opérateur public, tandis que 80 000 traitent avec des fournisseurs privés.

Guide des abonnés

Sur le plan pratique, et en ce qui concerne les clients, l’amélioration de la vitesse de connexion, assortie d’une baisse des tarifs, se fera automatiquement, ont indiqué à L’Orient-Le Jour plusieurs prestataires des services Internet. Nul besoin donc pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ancien phare de Beyrouth : Une lueur dans la jungle

Posted by jeunempl sur juin 20, 2010

Par Delphine Darmency – L’Hebdo Magazine

Les marcheurs de la corniche détournent-ils encore les yeux de la belle Méditerranée pour chercher du regard l’ancien phare de Beyrouth? Le malheureux semble jouer à cache-cache dans le nouveau décor d’un quartier qui donne la primauté aux immeubles ambitionnant de frôler les nuages. Jadis, seul la «Manara» avait ce droit ultime de survoler Beyrouth, laissant aux hommes de la famille Chebli, gardiens du phare de génération en génération, l’impression d’être les rois de la ville.

Perché sur la petite colline de Ras Beyrouth, le phare, dans son habit blanc rayé noir, campe sur ses positions. Il disparaît du paysage beyrouthin au fil du temps, laissant malgré lui des immeubles pousser à ses côtés. Son salut, pour l’instant, il le doit à sa compagne de toujours, la maison rose, lui ouvrant le passage vers la mer. A la fin de la rue Bliss, avant d’emprunter la descente qui plonge vers la mer, l’entrée du phare est protégée. A quelques mètres de là, la sécurité du Goethe Institute surveille. Attenante au phare, la maison des Chebli, «l’adresse la plus facile de Beyrouth», comme s’amuse à dire Raymond, le fils de Victor Chebli, actuel responsable des deux phares de Beyrouth, en fait partie intégrante.

Les pièces à vivre se trouvent à l’étage. L’escalier qui y mène et le hall d’entrée sont décorés par des photos encadrés du phare à travers les époques. Dans le salon, une vieille carte postale agrandie propose le phare dans son plus simple appareil, dénudé de toutes couleurs. Dans un coin, le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :