Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Rachid Karamé’

Raya Daouk : Des longueurs d’avance

Posted by jeunempl sur mai 20, 2014

L’Hebdo Magazine – Joëlle Seif (photo Milad Ayoub-DR)

Raya Daouk - Présidente de l'APSAD (Beyrouth)Dans les jardins de la magnifique Villa Daouk, qu’elle appelle avec une grande simplicité «la maison», Raya Daouk nous reçoit. Parmi la profusion de fleurs et de plantes, on a du mal à croire que nous sommes en plein cœur de Beyrouth, dans le quartier de Koraytem. «Avant, tout le quartier comportait des maisons semblables à la mienne. Cet endroit donne une idée de l’aspect de ce qu’était la vie avant que tout ne devienne commercial. Aujourd’hui, les choses ont changé. Tout repose sur le gain rapide».

Totalement libre de pensée et d’esprit, on ne peut limiter Raya Daouk à un lieu ou à une religion. «Je me trouve à Beyrouth par accident». Elle se veut laïque et se sent citoyenne du monde. Née dans une famille d’intellectuels druzes, les Takieddine, qui ont donné à la langue arabe onze auteurs dans plusieurs domaines, mariée à Omar Daouk, un sunnite, elle reçoit une éducation laïque au Collège protestant et fait des études de droit à l’Université Saint-Joseph, où elle obtient sa licence en 1965. Championne de ski et de natation, elle se démarque des filles de sa génération. «Je suis une femme sans tout à fait appartenir à cette catégorie. Je suis en harmonie totale avec un milieu social et intellectuel». A la fin de ses études, elle épouse «le fils d’une grande famille chargée d’histoire. Son grand-père avait formé le premier gouvernement arabe en 1918. On s’est marié dans cette demeure, entourés d’un éventail d’amis, venus des quatre coins du monde». Le prince héritier d’Arabie saoudite, Salman Abdel-Aziz, est témoin à leur mariage. Le prince Talal, très impliqué dans les affaires humanitaires et sociales, est également présent. «A travers lui, on a vu beaucoup de misères dans le monde. Mon mari et moi avons beaucoup voyagé en sa compagnie en tant que conseillers». De cette union naissent trois enfants: May, Mohammad et Talal. Raya Daouk est cinq fois grand-mère, mais n’hésite pas à dire que c’est une chimère de penser que les petits-enfants sont plus précieux que les enfants. «Je n’ai aucun complexe ni de ce que je fais ni de ce que je dis», dit-elle avec un large sourire. Dès son plus jeune âge, Raya Daouk est fortement impliquée, «par goût», dans l’humanitaire. Elle est encore étudiante lorsqu’elle est approchée par le doyen de la faculté de théologie pour fonder un centre social à la Quarantaine, qu’elle présida pendant seize ans.

Sans intermédiaire

Elle est contre toute forme de fanatisme et considère celui-ci comme une tare sociale. «Ce n’est pas la facette d’un esprit éduqué». Elle respecte le fond et la forme de pensée de tout être humain, mais, pour elle, nul besoin d’intermédiaire avec le Créateur. «Je suis née d’un père druze et d’une mère sunnite, mariée également à un sunnite ni par choix ni par conscience. Je n’appartiens à aucune communauté. Je me sens une femme éduquée, qui n’a pas besoin de la religion pour lui servir d’intermédiaire entre elle et le bon Dieu». Un jour, cachée dans un sous-sol à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Les énièmes faux calculs de la coalition pro-occidentale

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2011

Pierre Khalaf – New Orient News

Une fois de plus, la coalition pro-occidentale du 14-Mars a fait de mauvais calculs. Elle a cru pouvoir pousser le gouvernement de Najib Mikati à la démission, en exerçant une pression populaire à travers le rassemblement du dimanche 27 novembre à Tripoli, et en appelant de ses vœux des pressions diplomatiques étrangères, dans le cadre de l’affaire du financement du Tribunal spécial pour le Liban (TSL).

Cette coalition s’est même crue à deux doigts de concrétiser son rêve lorsque le Premier ministre a menacé de démissionner si le financement du TSL était rejeté. Mais comme d’habitude, les paris du « 14-Mars » se sont avérés perdants. Le « grand rassemblement » de Tripoli était en réalité une « petite réunion », qui n’a rassemblé que quelques milliers de personnes, en dépit des moyens colossaux déployés sur les plans financiers et médiatiques.

Pendant dix jours, les responsables du « 14-Mars » ont occupé toutes les chaînes de télévision pour mobiliser les masses dans le chef-lieu du Liban-Nord, le fief de Najib Mikati. Cependant, les foules n’étaient pas au rendez vous. A la dernière minute, le « Courant du futur » de Saad Hariri a dû se rabattre sur le Akkar, à coups de bus spécialement affrétés. Pour leur part, les partisans annoncés des Forces libanaises et des Kataëb étaient totalement absents, n’osant pas faire le déplacement. Les campagnes médiatiques annonçant la présence physique de Saad Hariri et de Samir Geagea au meeting n’auront pas réussi à déplacer les foules.

Le « Courant du futur » a une fois de plus fait preuve d’une méconnaissance totale de la dignité et de l’état d’esprit des citoyens de Tripoli. Pour eux, Geagea reste l’assassin d’une figure historique de la région, Rachid Karamé, tué en juin 1987 dans l’explosion d’une bombe placée par des partisans de Geagea à bord de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kamel el-Assaad, une grande figure de la politique libanaise

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2010

(L’Orient le Jour)

Le Liban a perdu hier une des figures politiques qui ont marqué son histoire contemporaine, l’ancien président du Parlement Kamel el-Assaad. Les funérailles officielles et populaires auront lieu demain.

C’est à l’aube du dimanche 25 juillet que Kamel el-Assaad, 82 ans, a rendu son dernier soupir, après une longue lutte contre la maladie. Sa famille a annoncé la nouvelle dans la matinée d’hier. Il avait six enfants : Ahmad (président du mouvement de l’Option libanaise), Imane et Maha, d’un premier mariage avec Ghada el-Khansa, et Khalil, Abdel-Latif et Waël d’un second mariage avec Lina Saad. Il sera inhumé, conformément à ses dernières volontés, au sanctuaire de Sayyida Zeinab en Syrie, où sa mère est enterrée.

La direction du protocole au Parlement a aussitôt décrété le deuil national durant trois jours à partir de mardi, au cours desquels les drapeaux seront mis en berne et les médias seront appelés à ne pas diffuser des programmes de variétés. Elle a également publié le programme de la journée de mardi. Le convoi quittera le domicile du défunt à Tallet el-Khayat vers 10h30, pour se diriger vers le sanctuaire à Damas, où la prière et l’inhumation auront lieu. Dans le convoi, les motards, les équipes de scouts, les porteurs de couronnes, les porteurs des décorations, membres de la police du Parlement, et les hommes religieux précéderont le cercueil, qui sera suivi des officiels et des autres participants aux funérailles. Deux détachements des Forces de sécurité intérieure (FSI) Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La Foire internationale de Tripoli a-t-elle un avenir ?

Posted by jeunempl sur juillet 10, 2009

Revue Eco Jeunesse

Foire Tripoli
Quel avenir pour la Foire internationale Rachid Karamé de Tripoli ? Inachevé, abandonné depuis trente ans, délaissé par les Tripolitains, ce site exceptionnel est rongé par la décrépitude et dévoré par la végétation. Les élèves de 1re Scientifique du Collège des Sœurs des Saints-Cœurs de Tripoli ont décidé de mener l’enquête auprès des décideurs.

Sur plus de 100 hectares, dans un site magnifique situé entre la ville ancienne de Tripoli et le port de Mina, la carcasse du pavillon du Liban est battue par tous les vents, l’héliport attend encore son premier hélicoptère, le restaurant n’a jamais reçu le moindre convive, la voûte du théâtre ne nous renvoie que l’écho du vide, un vertigineux escalier totalement rouillé tourne inutilement sa vis. Des silhouettes décharnées, c’est tout ce que la foire, créée dans les années 60, offre aux rares visiteurs.
Et pourtant, lorsque le président Chehab décide de lancer le projet de la foire internationale de Tripoli, il voit grand… Son dessein : décentraliser le Liban, donner une chance de développement à chacune des régions. Il choisit pour cela le plus grand architecte de l’époque, le Brésilien Oscar Niemeyer.

Des lignes futuristes

Devenu depuis le symbole de l’architecture moderne, Niemeyer propose un ensemble aux lignes extrêmement futuristes, qui, 40 ans plus tard, affichent toute leur modernité. Il va également utiliser des matériaux nouveaux, notamment le béton brut de décoffrage. Basée sur l’intuition et la logique de la nature, le projet Niemeyer décline des lignes courbes qui l’intègrent dans le paysage. Tous les édifices sont en rondeur (cylindre, dôme, arche, etc.), mais chacun possède sa propre originalité.
A Tripoli, Niemeyer se lance des défis en construisant par exemple les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le livre le plus dangereux sur le Liban paraît en France

Posted by jeunempl sur mai 1, 2009

Mohamed Salmawy – Al Ahram Hebdo

richard-labeviereLa sortie de certains livres dévoilant des informations cachées sur des événements révolus peut renverser de fond en comble les conjonctures courantes. C’est ce qui s’est passé avec le livre qui sortira prochainement en France et qui affirme, à l’aide de preuves indéniables, que le meurtre du député libanais Tony Frangié, le fils de l’ex-président libanais Sleiman Frangié, en 1978, a été planifié par le Mossad.

L’outil du Mossad dans ce massacre fut le chef des phalanges, Samir Geagea, devenu aujourd’hui l’une des figures de proue dans la coalition du 14 mars au Liban, côte à côte avec Walid Joumblatt, Amin Gémayel et Saad Al-Hariri.

J’ai eu l’occasion de passer en revue, les épreuves de ce livre dangereux publié cette année sur le Liban, pour reprendre les termes de son éditeur. J’ai tout de suite alors réalisé l’ampleur des pressions qui pèsent sur son auteur Richard Labévière, pour éviter que ce livre ne voit le jour et pour éclipser en l’occurrence les noms de ses personnages-clés.

L’importance de ce livre émane du fait que son auteur est un écrivain et journaliste ayant des rapports étroits avec les sources du ministère français de la Défense. Par ailleurs, il fut le rédacteur en chef de Défense, la revue de l’Institut des hautes études de défense nationale. Sans oublier également que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Les Chrétiens d’Orient

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2008

Libnanews – MF

La Constitution irakienne est claire : « L’islam est la religion de l’Etat et une source principale de la loi ». Autrement dit, la démocratie irakienne est condamnée à « résister » à la charia. La Constitution reconnaît aux chrétiens une liberté religieuse limitée (libre appartenance à une religion et libre exercice du culte). Cette liberté leur est concédée et peut donc être annulée. Les chrétiens d’Irak sont donc soumis à l’état de dhimmitude. Des miliciens tentent de les soumettre à payer l’humiliante jizya, l’impôt de capitation (taxe, tribut ou encore amende) pour « s’excuser » d’être chrétiens et donc « inférieurs » et qui n’a plus été imposée dans un pays musulman depuis un siècle. Des leaders musulmans appellent à la « protection » des chrétiens d’Irak qui subissent le meurtre, l’humiliation, l’oppression, la répression, l’exode, l’émigration et même un génocide (n’ayons pas peur des mots !) or, là encore, l’idée d’une « protection » des chrétiens par les musulmans s’inscrit dans l’état de dhimmitude… Il n’est pas ici question d’interpréter négativement leur appel ou de mettre en doute leur sincérité mais les termes utilisés renvoient aux chrétiens l’image de l’état de dhimmitude…

L’Islam est religion de l’Etat en Irak mais aussi en Egypte, en Jordanie, en Palestine et bien sûr en Arabie Saoudite et en Iran. Quant à la législation, constitutionnellement liée à l’islam, on la retrouve en Irak mais aussi en Egypte, en Jordanie, en Palestine et bien sûr en Arabie Saoudite et en Iran. La constitution syrienne a omis la mention de l’islam comme religion d’État mais l’article 3 affirme: 1) La religion du Président de la République est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :