Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Qana’

Liban : les dégâts invisibles des guerres

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

RTBF

Par W. Fayoumi

Onze ans après la fin de la guerre de 2006, qui a vu une partie du pays dévastée par les bombardements israéliens, le Liban n’en finit pas de se reconstruire. Malgré la situation politique instable et la crise économique, les traces de son histoire difficile s’effacent avec les années. Mais les cicatrices de la société libanaise restent bien présentes, dans des endroits moins visibles.

La voiture nous mène vers le quartier de Bourj-al-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth. Ici se concentre une grande partie de la population pauvre de la capitale. En majorité chiites, les habitants vivent dans un entrelacs chaotique de constructions en partie détruites. Des fils électriques forment une toile improbable, pendant sur les murs, traversant le ciel au-dessus des rues animées.

C’est là que nous allons, à l’hôpital dirigé par la Société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-unies pour les réfugiés). MSF y tient, depuis 2008, des consultations en santé mentale. « Après la guerre de 2006, le constat était effrayant. Le fossé entre les besoins et ce qui existait sur le terrain était énorme« , explique Fabio Forgione, responsable du projet de santé mentale communautaire, initié en 2008.

Selon une enquête de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), menée avant le conflit, 49% de la population du Liban avait un lien direct avec les dégâts humains et matériels liés aux divers combats armés, et 17% était atteinte de troubles mentaux.

A Bourj-el-Barajneh, les traumatismes mentaux sont encore plus endémiques. 25% des réfugiés palestiniens dans le camp souffriraient de séquelles psychologiques ou psychiatriques nécessitant un suivi. Il y a surtout l’histoire du camp, suite violences armées incessantes : siège par l’armée israélienne et les milices phalangistes en 1982, blocus des milices pro-syriennes en 1984, bombardements en 1994 et en 2006… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle ne renonça… ni se dérobera à son devoir

Posted by jeunempl sur août 1, 2010

Armée Libanaise

Dans l’imagination de chaque citoyen réside un soldat prêtant serment à Dieu d’accomplir son devoir complet en défendant les couleurs du drapeau de son pays. Une fois que les dangers tempêtent et le clairon retentit, il se dresse pour être le bouclier défendant son peuple, le protégeant du mal des ennemis, et se sacrifie afin de le sauver jusqu’à la dernière goutte de son sang.
Dans l’imagination de chaque soldat réside un citoyen, le contemplant avec toute confiance et respect, le considérant comme étant la soupape de sécurité et le seul sauveur lors des crises. Il offre tout pour les boucliers de la patrie; c’est alors que son frère le soldat répond en lui promettant une vie libre et prospère de tranquillité et de stabilité.

Entre cette scène et l’autre, se manifeste le sens de la solidarité entre l’Armée et ses citoyens, se dessine l’image du Liban unifié, surgissant toujours des crises et se dirigeant avec toute confiance vers le devant. Quels que soient le lieu ou le temps, le sang des martyrs demeure le flambeau illuminant le trajet d’une Armée dépassant les soixante quatre années…. Mais ne renonça pas…et ne se dérobera jamais à son devoir.

1- Aube de l’Armée

Le 1er aout 1945 est la date officielle de la fondation de l’Armée Libanaise. Or son âge vrai ne se résume pas par certaines décennies, car l’Armée Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mordechai Vanunu demande le retrait de sa candidature au Prix Nobel de la Paix

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Info-Palestine/CounterPunch

Par Rannie Amiri

L’opposant israélien qui a fait 18 ans de prison dans les geôles israéliennes pour avoir dénoncé l’activité nucléaire clandestine de son pays, refuse d’être Nobelizable, en expliquant qu’il n’est pas question qu’on lui décerne un prix accordé au criminel de guerre Shimon Peres.

« Pas question, vient de déclarer Vanunu, d’être mis sur le même plan qu’un homme qui a joué un rôle ignoble dans l’introduction d’armes nucléaires au Moyen-Orient, dans le massacre de Qana et dans les crimes de guerre perpétrés à Gaza, comme de la brutale occupation israélienne de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie. »

« Vanunu nous a écrit cette année et l’an passé des lettres dans lesquelles il indiquait explicitement qu’il ne voulait pas être candidat au Prix Nobel de la Paix. La raison qu’il a donnée était que Shimon Peres avait reçu ce prix, qu’il attribuait à Peres la paternité de la bombe atomique israélienne, et qu’il ne souhaitait être associé à Peres en aucune manière » , rapporte Geir Lundestad, Directeur de l’Institut Nobel de Norvège et Secrétaire du Comité Nobel, 24 février 2010.

Rannie AMIRI*, souligne dans Counterpunch :

Pour la première fois dans l’histoire du Comité Nobel de Norvège, a été présentée – par l’impétrant lui-même – une requête préalable de retrait de candidature. Il a été révélé la semaine dernière que, dans une lettre au Comité, Mordechai Vanunu avait demandé que sa candidature fût retirée. Le fait est suffisamment inhabituel en soi pour que Geir Lundestad reconnaisse le fait même qu’une candidature avait été reçue, et qui plus est, pour qu’il révèle la requête de Vanunu.

Mais pour Vanunu – un homme à qui le Nobel de la Paix devrait avoir été décerné voilà longtemps – la démarché était en pleine cohérence avec la dignité, l’intégrité et le caractère sans compromission de quelqu’un à qui le monde est grandement redevable.

Mordechai Vanunu a travaillé comme technicien sur le site nucléaire de Dimona ; dans le désert du Néguev, de 1976 à 1985. Dans une interview de 1986 au Sunday Times, il a révélé courageusement, pour la première fois, l’activité nucléaire clandestine de son pays. Une semaine avant la publication de l’interview, une ruse d’un agent du Mossad l’a amené de Londres à Rome, où il a été appréhendé et expédié vers Israël. Sous des procédures secrètes, Vanunu a été jugé pour trahison, prestement déclaré coupable et condamné à 18 ans d’emprisonnement. Il en a passé plus de onze en isolement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MENSONGES – Trêve brisée, buts de guerre, bombes intelligentes, civils massacrés

Posted by dodzi sur janvier 11, 2009

Le Quotidien

les bombes à phosphore blanc, et les bombes à fragmentation.

Israel utilise des armes interdites: les bombes à phosphore blanc, et les bombes à fragmentation.

Les trous d’air de la propagande sioniste

Aucun autre Etat au monde proche des pays occidentaux ne serait sorti indemne de la foudre des sanctions et des représailles de la «communauté internationale» s’il était coupable d’un centième des carnages quotidiens perpétrés par Tsahal dans l’enfer de Gaza. Mais Israël, Etat terroriste par essence, abonné aux crimes de guerre parce qu’il se sait intouchable, a les mains libres quand sa pseudo sécurité est en jeu. Le châtiment collectif que ses armées infligent aux Palestiniens de Gaza est la conséquence d’une impunité garantie et dont la continuité repose fondamentalement sur le mensonge et le travestissement des faits. Sous le parrainage des Etats-Unis, de la France, de la Grande Bretagne, avec la complicité d’Etats arabes.

Par Momar DIENG

A lire le communiqué de presse publié par l’Ambassade d’Israël à Dakar en date du 28 décembre 2008, c’est-à-dire au lendemain du début du carnage sur la Bande de Gaza, puis à entendre l’ambassadeur dudit Etat sur la bande Fm, on mesure l’étendue des difficultés auxquelles un diplomate peut être confronté entre la vérité et le mensonge. C’est hallucinant ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le chef du CPL de retour dans les villages frontaliers pour la première fois depuis 33 ans

Posted by jeunempl sur août 25, 2008

L’alliance avec le Hezbollah, la présence chrétienne et l’armée au cœur de la tournée de Aoun au Liban-Sud

(l’article de L’Orient le Jour et les photos de tayyar.org)


C’est un véritable « retour aux sources » – comme il l’a dit lui-même de Jezzine, le village de ses ancêtres – que le chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a effectué hier à travers sa tournée au Liban-Sud.
Le parcours du général Aoun était à la fois chargé d’émotion, puisqu’il s’agit de son premier déplacement au Sud depuis plus de trente ans, et de sens, dans la mesure où il a parfaitement traduit, à un an des législatives, le positionnement stratégique du CPL sur le plan politique dans toutes ses dimensions et ses thématiques, c’est-à-dire, dans le désordre : le soutien à la Résistance et au maintien de ses armes, l’alliance avec le Hezbollah, la fidélité aux martyrs, la loyauté à l’armée, et les droits des chrétiens. Un parcours ponctué, à chaque étape, d’un accueil populaire de la part de ses partisans et des habitants des villages de la région.
Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :