Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘progrès’

De meilleures opportunités économiques pour les femmes au Liban

Posted by jeunempl sur avril 13, 2012

(L’Orient le Jour)

Le centre de recherches britannique The Economist Intelligence Unit (EIU) a publié son dernier indice sur les opportunités économiques des femmes dans 128 pays du monde. D’après cette étude, citée par Lebanon this Week de Byblos Bank, le Liban s’est rangé à la 79e place du classement mondial, au sixième rang parmi 15 pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) et à la cinquième place parmi 31 pays à revenus moyens-supérieurs (PRMS) inclus dans l’étude.

En 2010, le pays du Cèdre s’était rangé à la 88e place du classement parmi 113 pays cette année-là, 9e parmi 14 pays arabes et 26e parmi 27 PRMS.

L’indice mesure les caractéristiques propres à l’environnement du travail chez les employées et femmes entrepreneuses. Pour être calculé, il se base sur 29 indicateurs regroupés en cinq sous-indices que sont les politiques et pratiques d’emploi, l’accès aux financements, l’éducation et les formations, le statut légal et social de la femme, et enfin le climat des affaires. Les scores attribués aux pays sont obtenus par le calcul de la moyenne des notes pondérées pour chaque indicateur.

Notons que le score de chaque pays est compris entre 0 et 100, la borne supérieure représentant la meilleure notation.

Dans le monde, le Liban s’est classé devant l’Égypte et le sultanat d’Oman mais est arrivé après Bahreïn, Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Bassil inaugure une mini-centrale d’énergies renouvelables pour une station de communication dans la Békaa

Posted by jeunempl sur juin 17, 2009

MPLBelgique.org

Energies renouvelablesLe coût est de 40.000 dollars, soit moins que le coût du mazout et de l’entretien, avec un retour sur investissement en 1 an.
Nous pouvons continuer ce que nous avons commencé au ministère au même rythme pour toujours aller de l’avant.

Le ministre des Télécommunications, l’ingénieur Gebran Bassil, a inauguré une mini-centrale productrice d’électricité grâce à des énergies alternatives (solaire et éolien), pour alimenter le centre de télécommunication de Aïn Hazir-Tarchieh.
Furent présents le directeur général de l’exploitation et de l’entretien au sein du ministère, le PDG de la firme Ogéro qui a réalisé le projet, le docteur Abdel Moneh Yousseh, le directeur artistique l’ingénieur Tony Hanna, le directeur du service des actionnaires Georges Estephan, le président des « revenus » Ahmed Hachicho, le docteur Imad Abou Rached, le directeur de la surveillance interne Ahmed Ramlaoui, le membre du conseil de direction Alain Bassil et le président du réseau téléphonique de la région de la Békaa, Adnan Nassar.

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Après avoir visité la station avec les explications du directeur général d’Ogéro, le ministre Bassil a pris la parole, déclarant:  » Nous sommes venus pour mettre en avant le premier projet de production électrique alternative de la part d’une institution officielle de l’état qui dresse les plans d’un projet pour l’éxécuter, le financer et l’équiper entièrement. Ce travail, nous l’avions débuté il y a quelque temps et il s’est achevé début juin. L’intérêt de ce centre réside dans le lancement de ce type de projet et d’une suite d’autres projets pour lesquels nous pouvons compter sur les énergies alternatives.

Cette station est un centre de liaison alternative, qui remplace la ligne principale. Elle a toujours besoin d’énergie et l’endroit ici est isolé, surtout en hiver. Or, le coût pour assurer la fourniture en mazout est élevé pour le ministère et pour Ogéro, surtout que l’EDL n’arrive pas jusque là depuis 2002. On a donc jusqu’à maintenant compté sur les générateurs électriques qui coûtaient 50.000 dollars par an. D’où la naissance de ce projet… il repose sur l’énergie solaire et éolienne, c’est-à-dire le soleil et le vent qui existent en abondance dans notre pays.

Le coût de ce projet est de 40.000 dollars, soit moins que le coût annuel du mazout et de l’entretien des générateurs électriques. L’intérêt avec ce projet est que nous récupérions son investissement en moins d’un an. D’où des bénéfices attendus dans les années à venir, notamment par rapport au prix du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :