Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘productivité’

Culture du fourrage : aide de 120 millions de dollars de l’Etat

Posted by jeunempl sur mars 9, 2012

Le Commerce du Levant

Le gouvernement a approuvé un plan de 120 millions de dollars sur cinq ans pour le développement de la culture du fourrage, financé par le ministère de l’Agriculture.

Selon le ministre des Finances Mohammad Safadi, le projet de budget 2012 a d’ores et déjà prévu la somme de 18,9 millions de dollars pour financer ce plan.

Pour son collègue à l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, cette subvention a pour but de développer la culture du fourrage, contribuer à la hausse de la productivité du secteur et limiter l’exode rural, ainsi que l’importation de produits laitiers qui se monte à 200 millions de dollars.

Selon le ministère de l’Agriculture, quelque 40.000 vaches sont répertoriées au Liban, dont 34.000 sont la propriété d’agriculteurs individuels.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan réitère sa volonté de développer le secteur laitier

Posted by jeunempl sur janvier 12, 2012

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a indiqué hier au cours d’une conférence de presse que le secteur laitier se développe de façon continue, grâce notamment aux subventions d’un montant de 2 millions d’euros attribuées aux coopératives et aux agriculteurs. Dans un souci de transparence et de régulation du secteur, le ministre de l’Agriculture a fixé le prix du kilogramme de lait frais réfrigéré livré aux usines à 1 025 livres et celui du lait frais non réfrigéré à 925 livres. « Tout distributeur, agriculteur ou toute usine qui ne respecteraient pas ce prix seront lourdement sanctionnés », a averti hier M. Hajj Hassan au cours d’une conférence de presse.

La plus grande réussite à ce jour du plan global pour développer le secteur laitier a été, selon le ministre, l’amélioration de la qualité du lait produit par l’augmentation de son taux de protéine et de matières grasses, et la diminution de son taux de bactéries et d’antibiotiques.

« L’un de nos objectifs aujourd’hui est d’augmenter la productivité des vaches laitières », a souligné le ministre. Selon lui, une vache d’une grande ferme produit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réconcilier patronat et salariés autour d’un projet de croissance

Posted by jeunempl sur octobre 25, 2011

Par Charbel Nahas (publié sur L’Orient le Jour)

« La compétitivité du Liban est en flagrant recul », note le ministre du Travail, Charbel Nahas. Analyse Patronat et salariés sont mécontents de la décision d’ajustement des salaires qui a été prise en Conseil des ministres. Cela était prévisible. Dès le départ, le Comité de l’indice des prix que je préside en tant que ministre du Travail a cherché à sortir du tête-à-tête dans lequel employeurs et employés ont été placés pour proposer une solution satisfaisant les revendications légitimes des deux parties, ainsi que celles de l’ensemble des Libanais, à travers une redéfinition des priorités de la politique économique et sociale de l’État. Les instances économiques en appellent aujourd’hui au dialogue pour la définition d’une politique « globale » dont la traduction doit se faire dans le budget pour l’année 2012. Je suis prêt à engager ce dialogue dans les plus brefs délais. En attendant, je pense utile de porter à la connaissance du public les propositions remises par le Comité de l’indice des prix dans son rapport au Conseil des ministres. Pour comprendre ces propositions, il est nécessaire au préalable de brosser le tableau de la situation de l’emploi, de l’inflation et de la répartition des richesses au Liban.

Forte inflation

Le niveau des prix a beaucoup augmenté. En valeur absolue, le taux d’inflation entre 1996 et 2011 a atteint les 100 %. Par comparaison avec le niveau des prix mondiaux, la hausse est supérieure de 21 % au Liban.
L’augmentation des prix des biens et services non échangeables (comme le transport, les télécommunications, l’enseignement, les loisirs, etc.) est le principal facteur de cette inflation sur le long terme. L’augmentation des prix alimentaires (et des produits ménagers en général) est restée relativement limitée jusqu’à ce que la crise alimentaire mondiale ne provoque leur flambée ces dernières années. Mais le fait que les prix de ces denrées augmentent trois fois plus au Liban que les moyennes mondiales révèlent bien que les causes de l’inflation sont internes.

Recul de la compétitivité de l’économie

La compétitivité du Liban est en flagrant recul. Entre 1991 et 2009, le taux de change réel a triplé suivant en cela la même augmentation que les dépôts bancaires. L’explication tient au fait que les flux de capitaux d’une abondance exceptionnelle dont a bénéficié le Liban ont surtout alimenté la consommation au détriment de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le taux d’inactivité des femmes libanaises est un frein à la croissance

Posted by jeunempl sur septembre 26, 2011

Le Commerce du Levant

Laisser 50% de l’humanité en dehors du développement économique et des décisions politiques n’est plus concevable, estime la Banque mondiale. La réduction des inégalités de genre doit donc selon elle constituer un objectif majeur du développement, car plus les femmes sont parties prenantes de l’économie, plus la productivité augmente, selon un rapport intitulé “Gender Equality and Development” rendu public lundi 19 septembre.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, des progrès importants ont été réalisés pour réduire la mortalité des filles et des femmes et leur permettre d’avoir accès à l’université. Lors d’une conférence de presse, le co-directeur du rapport Sudhir Shetty a précisé qu’il y avait désormais davantage de jeunes femmes dans les universités de la région que de jeunes hommes.

Cependant, de profondes inégalités demeurent dans l’accès aux opportunités économiques. La moyenne mondiale du taux d’activité des femmes est de 52%: ce taux n’atteint que 26% au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Et le Liban se situe encore en dessous de la moyenne régionale, puisque d’après le ministère du Travail, le taux d’activité des Libanaises Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nouvelle enquête nationale sur le budget des ménages

Posted by jeunempl sur septembre 22, 2011

Le Commerce du Levant

L’Administration centrale des statistiques (ACS) a lancé en partenariat avec la Banque mondiale une enquête nationale pour évaluer les conditions de vie des ménages au Liban ainsi que les dépenses budgétaires spécifiques à chaque catégorie de ménages.

Cette enquête, la première depuis 2004, portera sur 4000 ménages sélectionnés dans toutes les régions libanaises et comprenant toutes les couches de la population.

Les résultats de cette enquête seront utilisés par le Programme national de lutte contre la pauvreté et permettront de mettre à jour les principaux indicateurs socio-économiques tels que le taux de chômage et la productivité des différents secteurs économiques.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Projet de développement agricole dans les régions montagneuses

Posted by jeunempl sur novembre 24, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a lancé mercredi un projet de développement agricole dans les régions montagneuses (Hilly Areas Sustainable Agricultural Development Project -HASAD) qui s’étalera sur six ans. Le projet, dont le coût est estimé à environ 16,5 millions de dollars, sera financé par le Fonds international pour le développement agricole (IFAD) et le Fonds de développement international de l’OPEP.

L’objectif est de soutenir les agriculteurs dans les zones les plus pauvres et les plus affectées par la guerre de juillet 2006, dans les régions de Akkar-Danniyeh, du nord de Baalbeck et du Hermel, du sud du Litani, et du Mont Liban.

Le premier volet du projet porte sur l’amélioration de la gestion des sols et de l’eau. Des dizaines de réservoirs seront crées pour stocker l’eau de la pluie et les agriculteurs seront formés sur de nouvelles techniques d’irrigation. Le ministre a également indiqué que trois lacs artificiels seront crées.

Le deuxième volet vise à augmenter Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Bassil inaugure une mini-centrale d’énergies renouvelables pour une station de communication dans la Békaa

Posted by jeunempl sur juin 17, 2009

MPLBelgique.org

Energies renouvelablesLe coût est de 40.000 dollars, soit moins que le coût du mazout et de l’entretien, avec un retour sur investissement en 1 an.
Nous pouvons continuer ce que nous avons commencé au ministère au même rythme pour toujours aller de l’avant.

Le ministre des Télécommunications, l’ingénieur Gebran Bassil, a inauguré une mini-centrale productrice d’électricité grâce à des énergies alternatives (solaire et éolien), pour alimenter le centre de télécommunication de Aïn Hazir-Tarchieh.
Furent présents le directeur général de l’exploitation et de l’entretien au sein du ministère, le PDG de la firme Ogéro qui a réalisé le projet, le docteur Abdel Moneh Yousseh, le directeur artistique l’ingénieur Tony Hanna, le directeur du service des actionnaires Georges Estephan, le président des « revenus » Ahmed Hachicho, le docteur Imad Abou Rached, le directeur de la surveillance interne Ahmed Ramlaoui, le membre du conseil de direction Alain Bassil et le président du réseau téléphonique de la région de la Békaa, Adnan Nassar.

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Après avoir visité la station avec les explications du directeur général d’Ogéro, le ministre Bassil a pris la parole, déclarant:  » Nous sommes venus pour mettre en avant le premier projet de production électrique alternative de la part d’une institution officielle de l’état qui dresse les plans d’un projet pour l’éxécuter, le financer et l’équiper entièrement. Ce travail, nous l’avions débuté il y a quelque temps et il s’est achevé début juin. L’intérêt de ce centre réside dans le lancement de ce type de projet et d’une suite d’autres projets pour lesquels nous pouvons compter sur les énergies alternatives.

Cette station est un centre de liaison alternative, qui remplace la ligne principale. Elle a toujours besoin d’énergie et l’endroit ici est isolé, surtout en hiver. Or, le coût pour assurer la fourniture en mazout est élevé pour le ministère et pour Ogéro, surtout que l’EDL n’arrive pas jusque là depuis 2002. On a donc jusqu’à maintenant compté sur les générateurs électriques qui coûtaient 50.000 dollars par an. D’où la naissance de ce projet… il repose sur l’énergie solaire et éolienne, c’est-à-dire le soleil et le vent qui existent en abondance dans notre pays.

Le coût de ce projet est de 40.000 dollars, soit moins que le coût annuel du mazout et de l’entretien des générateurs électriques. L’intérêt avec ce projet est que nous récupérions son investissement en moins d’un an. D’où des bénéfices attendus dans les années à venir, notamment par rapport au prix du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Entreprises et Industrie

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 5 – Entreprises et Industrie

Diagnostic

1. Pas de politique économique nationale favorisant le développement des entreprises. Pas de prise en compte suffisante des besoins et des revendications du secteur privé. Pas de suivi de la situation des entreprises, notamment des PME/PMI.

2. Insuffisance ou mauvais état des infrastructures, ce qui freine le développement du secteur privé.

3. Difficultés administratives et juridiques pour créer une entreprise et cesser l’activité.

4. Corruption de l’appareil d’Etat qui hausse le coût des opérations, diminue la compétitivité et décourage l’investissement.

5. Faible effet des incitations fiscales existantes, notamment en raison de la faiblesse du taux de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, de l’évasion et de la fraude fiscale dont sont responsables les entrepreneurs.

6. Trop petite taille des entreprises libanaises : les entreprises de moins de 5 employés représentaient en 2007, 88% du total. En ce qui concerne les entreprises industrielles, celles qui employaient moins de 5 employés représentaient en 1999 74% du total. Cette très petite taille les rend faiblement compétitives et très vulnérables aux chocs externes d’origines diverses.

7. Secteur informel très développé (68% des entreprises n’étaient pas enregistrées en 2007). Ce secteur n’attire pas les investissements; il n’a pas accès aux financements bancaires; sa productivité est faible; il est plus vulnérable aux chocs externes; les conditions de travail y sont souvent déplorables et les travailleurs y sont en situation précaire.

8. Fiscalité peu favorable aux investissements dans les secteurs de production de biens, notamment à cause de l’exemption des plus-values immobilières de tout impôt.

9. Financement trop dépendant du secteur bancaire.

10. Organismes de résolution de conflits, notamment les tribunaux spécialisés, insuffisants ou inefficaces, ce qui décourage l’investissement, notamment l’investissement étranger.

11. Pas d’instruments de défense commerciale contre les produits subventionnés d’origine étrangère, ce qui fragilise gravement les producteurs nationaux.

12. Pas d’instruments de défense commerciale contre les pratiques de dumping, ce qui fragilise les entreprises compétitives. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Marché du travail et Emploi

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 4 – Marché du travail et Emploi

Diagnostic

1. De nombreux Libanais travaillent de manière précaire, sans être déclarés officiellement, donc sans bénéficier des avantages sociaux que la Loi garantit aux travailleurs, ou en étant déclarés d’une manière qui leur fait perdre une partie de leurs droits.

2. Les conditions de travail ne sont pas aux normes des pays les plus avancés et cela ne génère pas une plus grande productivité du travail : durée hebdomadaire du travail trop longue, inutilement ; nombre de jours hebdomadaires de travail excessif, inutilement ; pas de pause déjeuner dans de nombreuses entreprises ; conditions opérationnelles de travail déplorables dans de nombreuses entreprises.

3. Immigration massive de travailleurs étrangers moyennement qualifiés ou sans qualification qui font une concurrence déloyale aux travailleurs libanais car leur employeur ne sont pas astreints aux mêmes charges sociales que lorsqu’ils emploient des travailleurs libanais. De plus, ces travailleurs étrangers ne bénéficient pas des avantages sociaux dont bénéficient les travailleurs libanais, ce qui est humainement injuste.

4. Emploi fréquent des travailleurs étrangers de manière illégale, sans permis de travail, ce qui aggrave la concurrence qu’ils font aux travailleurs libanais. Comme ils acceptent souvent des conditions de travail que les travailleurs libanais, conscients des progrès réalisés sur ce plan dans les pays plus développés, refusent, les employeurs libanais sont incités à faire davantage appel à eux qu’aux travailleurs libanais.

5. Interférences continues des politiciens dans la vie des entreprises en faveur des travailleurs qui leur sont proches, ce qui amène les dirigeants de ces dernières à ne plus passer par le marché national du travail pour leurs recrutements et à favoriser l’emploi de travailleurs étrangers non protégés par les milieux politiques. Dans ces conditions, l’Office National de l’Emploi, de surcroît sous-équipé, se trouve dans l’incapacité de remplir sa mission.
Ces interférences des milieux politiques dans la vie des entreprises contribuent également à diminuer les investissements dans le pays.

6. Les règles qui régissent les avantages sociaux dont bénéficient les employés pénalisent la mobilité des travailleurs d’une entreprise à l’autre car ils perdent certains avantages lorsqu’ils changent d’employeur. Cela les empêche de progresser professionnellement et contribue à baisser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :