Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘producteur’

Projet de soutien aux petits producteurs de lait

Posted by jeunempl sur février 7, 2011

Le Commerce du Levant

Un atelier de travail destiné aux éleveurs de bovins dans les plaines de la Békaa, du Hermel et du Akkar a été clôturé lundi par une cérémonie de remise des diplômes à Zahlé.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet d’aide aux petits producteurs de lait dans ces régions, financé par le fonds de soutien au Liban issu de la conférence de Stockholm, et exécuté par la FAO, en coordination avec le PNUD et le ministère de l’Agriculture.

Le projet vise à doter les petits producteurs des outils nécessaires pour produire un lait de meilleure qualité, pour mieux le conserver et pour augmenter sa distribution.
Selon le ministre démissionnaire, Hussein Hajj Hassan, l’un des principaux volets du projet consiste à encourager les petits producteurs de lait à se regrouper sous forme de coopératives agricoles.

Parallèlement, des ateliers de travail seront organisés sur des sujets divers comme la gestion de la ferme, l’alimentation des vaches, la production du lait, le respect de la chaîne du froid ou encore les techniques d’insémination artificielle.
Une aide matérielle est également prévue avec la distribution de 350 appareils de traite automatisée et de 1200 conteneurs de lait en acier inoxydable d’un volume de 40 litres.

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : L’Agriculture

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 1 : L’Agriculture

Diagnostic

1. La part du secteur agricole dans l’économie libanaise est en baisse continue. Elle ne représente plus que 6% de la richesse générée par le pays alors que les revenus d’une large partie de la population continuent à dépendre de ce secteur.
2. La part des emplois directs offerts par le secteur agricole est en baisse rapide. Elle est tombée à 4,7% en 2004 alors qu’elle était encore de 9,3% en 1997.
3. La balance agricole et agro-alimentaire connaît un déficit grave qui menace la sécurité alimentaire du pays : 11% seulement des importations de produits de l’agriculture et de l’élevage étaient couvertes par les exportations en 2007 et 31,5% seulement des importations de produits agroalimentaires. Le déficit commercial sur l’ensemble de ces trois types de produits représentait plus de 17% du déficit commercial total en 2007.
4. Le secteur agricole n’a bénéficié d’aucune attention soutenue de la part des pouvoirs publics depuis l’Indépendance malgré la part élevée du PIB qu’il représentait alors. Aucune véritable politique agricole, au sens d’une action publique cohérente et orientée de façon à développer durablement le secteur agricole, n’a jamais été élaborée.
5. De nombreuses études effectuées par les organisations internationales ou des pays amis sont enterrées et leurs recommandations ignorées. Les programmes qu’ils mettent en œuvre ne sont pas exécutés dans le cadre d’une stratégie et de priorités nationales avec lesquelles ils devraient s’articuler.

6. Les surfaces agricoles disponibles sont en recul constant à cause d’une absence de protection réglementaire, de l’extension urbaine et de la désaffection à l’égard du secteur.
7. L’absence de cadastre dans de nombreuses zones agricoles et le coût des droits de succession qui décourage de nombreux héritiers à formaliser leurs droits de propriété ont amené des nombreux agriculteurs à être dépourvus de titres de propriété, ce qui les empêche de tout accès au crédit.
8. Le morcellement foncier, en l’absence de politiques de remembrement, pénalise la mécanisation de l’agriculture et les investissements dans le secteur.
9. L’exploitation n’est pas sécurisée car les baux ruraux sont souvent conclus oralement et pour des durées très courtes, ce qui n’encourage pas les investissements non plus.
10. Les coûts des facteurs de production sont élevés en comparaison avec ceux des pays concurrents : la location de la terre, les intrants agricoles et la main-d’œuvre libanaise.

11. Les ressources en eau sont fréquemment détournées au profit des consommateurs des grandes villes.
12. La politique d’irrigation se développe sans que soient opérés des choix culturaux.
13. Il n’y a pas de politique publique de formation unifiée ni d’actions de vulgarisation publiques efficaces. Le faible niveau technique des agriculteurs libanais les rend dépendants des vendeurs d’intrants agricoles (engrais, pesticides, insecticides, etc.). Ceci conduit à de fréquents usages abusifs d’intrants qui rendent parfois la production invendable sur les marchés internationaux à cause de son coût élevé et de sa non-conformité aux normes phytosanitaires internationales. La méconnaissance de ces normes par des agriculteurs insuffisamment formés et informés aggrave cette situation.
14. Les producteurs connaissent mal la demande interne et externe. Les variétés produites sont encore fréquemment traditionnelles. Elles sont souvent concurrencées par de nouvelles variétés plus demandées, aussi bien sur le marché domestique que sur les marchés extérieurs traditionnels, notamment les pays arabes.
L’accès de la production aux marchés des pays développés est souvent impossible car Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Elections 2009 – Biographie : Ghassan Elias Rahbani (Metn)

Posted by jeunempl sur mai 7, 2009

MPLBelgique.org

Ghassan Rahbani est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme, pour l’un des 2 sièges orthodoxes de la circonscription du Metn.

Ghassan-Rahbani-Elections09Candidat: Ghassan Elias Rahbani
Courant Patriotique Libre
Orthodoxe – Metn

Données personnelles
– Né à Antélias (Nord de Beyrouth – Liban), le 13 mai 1964.
– Ghassan Rahbani est producteur, auteur, compositeur, arrangeur, conducteur d’orchestre, pianiste et chanteur.

Jeunesse
– Élevé dans une famille de musiciens (son père Elias Rahbani), Ghassan débuta très tôt ses compositions entre l’âge de 7 et 10 ans.
-Il débuta ses cours de piano classique à l’âge de 6 ans sous les conseils de son professeur M. Hagop Arslanian, suivi par la théorie du solfège, en harmonie traditionelle et moderne, le contrepoint, la fugue, l’analyse musicale et l’orchestration.
– A l’âge de 11 ans, il chanta aux côtés de son frère « Jad » le célèbre long-jeu composé par Elias Rahbani, contenant 13 de ce qui deviendront les plus célèbres chansons d’enfants sur lesquelles nous avons tous grandi, tels: « Kellon Indoun Sayarat », « Toll Eddaou al Wawi », « Ammy Bou Massoud »,etc.
– Pionier du Hard rock au Liban et dans le Moyen-Orient. Il a passé les 10 premières années de sa carrière à écrire et composer dans ce style.
– Il débuta ses activités à l’âge de 15 ans en lançant son premier album (en anglais), suivi par le second et le troisième à l’âge de 16 ans, en tant qu’artiste solo.
– A l’âge de 17 ans, il forma en 1981 « Wild Haze » avec Georges Hayeck (guitare et choriste), Fida Zalloum (basse), Tony Samaha (batterie et choriste), et ce en pleine guerre civile, ce qui l’a énornément influencé en Heavy Metal.

Le premier album de « Wild Haze », « At Last The First », le 4ème album de Ghassan, fut appelé à être le premier album de Heavy Metal en anglais au Moyen-Orient, sous un nom de groupe et non comme artiste solo. Cet album n’a pu être distribué pour cause de conflit interne. Il fut disponible uniquement en cassette. « Wild Haze » a joué à Mont La Salle (1983), au théatre Georges V (1984). Le groupe s’est décomposé en 1984.

Les albums et les succès s’enchainent
– La même année en 1984, il créa le Ghassan Rahbani Group (GRG). GRG fit un tonnerre , spécialement avec l’une de ses premières performances et apparitions publiques, à commencer par l’inoubliable « Dog river rock concert » en 1985, suivi par le concert rock au Casino du Liban en 1986. Les musiciens qui faisaient partie de GRG étaient principalement:
– des guitaristes : Marwan Ashy, Kabalan Samaha, Nabil Heshy,George Hayek et Alain Makdessi
– des claviétistes: Jad Rahbani, Hadi Sharara et Jean-Claude Issa
– des bassistes: Anto Katerjian, Tarek Kabbani, Andre Segone, Roger Abi Akl et Richard Fawaz
– des batteurs: Nanoo Khoory (paix à son âme), Tony Samaha, Ramsey Khattar, Michel Matar, Johnny Badran,  Sammy Jureidini, Walid Tawil et Sako Sagherian.

Les membres actuels de GRG sont: Anto Katerjian (Former, Manager), Gassan Rahbani (synthétiseur & chanteur principal), Alain Makdessi (Guitare), Richard Fawaz (Basse) et Sako Sagherian (Batterie)

– En 1987, Ghassan Rahbani a gagné le prix de la presse dans la catégorie « chanson internationale » à Sopot, en Pologne, accomplissant 2 de ses compositions.

– En 1990, la paix fictive imposée au Liban poussa Ghassan Rahbani à exprimer sa douleur, ses pensées et ses idées en langue libanaise plutôt qu’anglaise, chantant pour la défense de l’écologie et critiquant les autorités ainsi que les gouverneurs arabes et libanais.[1] A ce niveau, « GRG » appréciait beaucoup de tubes écrits et composés par Ghassan Rahbani, tels que: Vitamine, Mamnouh, Kossitna bhal moujtamaa (Paroles de Ghady Rahbani et Musique d’Oussama Rahbani), Baladiyet Beyrouth (Paroles d’Assad Rustom et Mr Mansour Rahbani, Musique d’Oussama Rahbani), Chteghel, Iza Zaajak Chilo, Wen’elkon nehna min, Tarik el mataar, Maali Lwazir, les parties 1 et 2 de « Sentel 2000 », El jamhour aayez kidah.

– En 1997, un grand tournant dans la carrière artistique de GRG fut son premier épique musical historique « Hannibal » qu’il écrivit et composa avec plus de 60 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :