Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Poubelle’

La « montagne de Saïda » devrait disparaître début mai

Posted by jeunempl sur avril 23, 2013

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Poubelle - SaidaSamedi dernier, le président du conseil municipal de Saïda, Mohammad Saoudi, a annoncé le début de l’opération de réhabilitation du dépotoir de la ville, lors de la signature d’un accord avec une entreprise qui sera chargée de faire disparaître la « montagne » de déchets. Mais que signifie exactement cet accord et quand le dépotoir sera-t-il effectivement fermé, sachant que des camions déversant leur contenu sont toujours observés sur le site ?

Contacté par L’Orient-Le Jour, Ibrahim Bsat, vice-président du conseil municipal, précise que « le dépotoir devrait être fermé définitivement aux alentours du 10 mai ». Il souligne que « l’usine de traitement de déchets qui a été établie près du dépotoir accueille déjà tous les déchets de Saïda et des villages environnants ». Il rappelle que l’usine emploie la technique du tri et compostage. « Le seul problème qui reste est celui des sacs en plastique, mais il sera réglé bientôt car l’usine devrait se doter d’une machine pour leur lavage et leur recyclage », dit-il.

Interrogé sur le prix du traitement de la tonne (qui avait longtemps été un obstacle à un accord entre l’usine et les municipalités du caza), le responsable municipal affirme qu’il est de 80 à 85 dollars pour les deux premières années. « Mais c’est le ministère de l’Intérieur et des Municipalités qui s’acquittera de ces sommes, puisées dans la Caisse des municipalités, à l’instar de l’accord avec la société chargée du ramassage et du traitement des déchets du Grand Beyrouth », a-t-il expliqué.

L’accord signé en week-end, selon M. Bsat, porte précisément sur la réhabilitation du dépotoir vieux de quarante ans, une opération qui devrait durer trente mois. La société en charge sera libanaise mais profitera de l’expertise d’une société française, sachant que le consultant de cette opération est le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). « Pour ce qui est des techniques de réhabilitation, les quelque 50 à 60 % de remblais et déchets de chantiers qui composent le dépotoir seront traités et utilisés pour le remblayage de la mer, explique-t-il. Les matières organiques seront traitées sur place. L’endroit où est actuellement érigée la décharge sera transformé en jardin. »

Sur les camions qui continuent de déverser des déchets sur le dépotoir, M. Bsat dit qu’« il s’agit simplement de remblais qui devront être utilisés dans le reste du projet ». Le « reste du projet », justement, c’est le remblayage de la mer sur toute la surface séparant le dépotoir de l’usine, c’est-à-dire sur plus de 500 000 mètres carrés. Un brise-lames est déjà en construction pour délimiter ce futur terrain gagné sur la mer. La municipalité et les autorités politiques de la ville revendiquent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lancement du projet de réhabilitation du dépotoir de Saida et sa transformation en zone verte sous le parrainage de Khoury

Posted by jeunempl sur octobre 4, 2012

N.A. – ANI

Le projet de réhabilitation du dépotoir de Saida et sa transformation en zone verte a été lancé jeudi lors d’une cérémonie organisée au Boulevard maritime du président martyr Rafik Hariri, sous le parrainage et en présence du ministre de l’Environnement Nazem Khoury.

La signature d’un accord sur le projet a été conclue entre le ministère de l’Environnement, le PNUD et le président du Programme des Nations Unies pour le développement Robert Watkins en présence du chef du bloc parlementaire du Futur Fouad Siniora, de la député Bahiya Hariri et d’autres personnalités.

Dans son discours prononcé à l’occasion, M. Watkins a noté que cette initiative a coïncidé avec le 20è anniversaire du premier Sommet mondial qui a eu lieu à Rio et qui a mis le développement durable au devant de la scène, soulignant que « les politiques précédentes qui sont toujours prioritaires, ont des objectifs politiques et sociaux pour les questions environnementales ».

Le représentant résident du PNUD a indiqué qu’au cours des dernières années, « le Liban a enregistré un progrès en terme d’adoption des politiques qui protègent et revitalisent le milieu « .

« Mais les défis à relever sont nombreux, en particulier la pression énorme exercée sur les ressources naturelles limitées au Liban en raison de la croissance économique et de l’expansion de la population », a-t-il dit.

Et d’ajouter que « le lancement des travaux de réhabilitation du dépotoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Recherche mer propre désespérément

Posted by jeunempl sur juillet 25, 2010

Elie Wehbé – Les Hirondelles

La pollution de la côte méditerranéenne affecte de plus en plus l’activité touristique au Liban. Un enjeu majeur pour le développement du pays.

De Saïda à Jiyé, de Beyrouth à Jbeil, le littoral regorge de plages très bien aménagées. L’été commence bien, les touristes et les Libanais se ruent par milliers vers la côte. «Les plages privées poussent comme des champignons sur la côte depuis l’an 2000», explique Rami, 35 ans, maître-nageur sur une plage privée à Jiyé. Mais la mer Méditerranée vit depuis plusieurs années une catastrophe écologique permanente avec les égouts qui s’y déversent, de la pollution chimique par endroits… La Grande bleue est devenue une vraie poubelle.

A toute cette pollution s’est rajoutée une marée noire, provoquée par les bombardements des réservoirs de Jiyé par l’aviation israélienne durant la guerre de juillet 2006. Résultat: 35000 tonnes de mazout déversées dans la mer et une marée noire qui menace toujours la vie aquatique du pays. «Il n’est pas surprenant de trouver des petites boulettes noires sur la plante des pieds après une baignade, indique Abou Fawzi, un vieux pêcheur de Jiyé. Cela fait plus de 20 ans que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban ne peut faire face à ses piles !

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2009

Les SSCC Tripoli s’en mêlent

Défi Liban – La Revue Ecojeunesse

pilesPas de législation, pas d’infrastructure, le Liban est aujourd’hui incapable de faire face aux graves problèmes causés par l’absence de traitement des piles usagées, et cette situation va aller en s’aggravant.
Les piles représentent un danger immédiat qui touche le monde entier et en particulier le Liban. En effet, les batteries contiennent des substances toxiques et polluantes très dangereuses. Leur usage ne présente aucun risque. En revanche, lorsque la pile est à plat les problèmes commencent.

Métaux lourds

Qui d’entre vous ne jette pas ses piles usagées dans une poubelle ordinaire ? Rien d’étonnant puisqu’au Liban une pile est traitée comme n’importe quel autre déchet. Depuis notre poubelle, elle va rejoindre le camion des éboueurs puis une décharge au creux d’une vallée, en bord de mer… Là, elle va lentement se décomposer à nos risques et périls.
Or une pile contient de l’eau (15 a18%) et… du cadmium, du mercure, du lithium, du plomb, du manganèse et autres métaux.

Donc lorsqu’elle se désagrège, la pile usée libère tous ses métaux hautement toxiques.
Si elle est dans le sol, elle va aller le polluer et avec lui tous les végétaux qui y vivent et même les animaux. Dans l’eau, même phénomène. Dans ces conditions, il ne fait pas bon pêcher et consommer du poisson.

Enfin, si on cherche à détruire les piles usées en les brûlant, des gaz très néfastes s’en dégagent. On le voit bien, notre santé est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’antique Sidon polluée par une montagne de déchets

Posted by jeunempl sur février 26, 2008

(Cyberpresse)

Poubelle - SaidaOn l’appelle «la montagne de Saïda», mais elle n’a rien de champêtre, au contraire. Il s’agit d’un vaste dépotoir à ciel ouvert qui se jette dans la Méditerranée et pollue cette ville historique du sud du Liban, sans solution en vue dans ce pays en crise.

Cette décharge se trouve seulement à quelques mètres des sites touristiques de l’antique Sidon, tels que le Château de la Mer, vestige des croisades, le vieux souk ou le temple phénicien d’Echmoun.

La «montagne d’immondices», vieille d’une trentaine d’années, a grossi à vue d’oeil au fil des ans et atteint aujourd’hui la hauteur d’un immeuble de quatre étages et un volume d’environ 600.000 mètres cubes. «C’est révoltant. Comment peut-on enlaidir son propre pays ainsi ?», s’insurge Mahmoud, un restaurateur. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :