Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘populaire’

Aoun répond à Geagea : Certains oublient leur passé criminel…

Posted by jeunempl sur septembre 27, 2010

(L’Orient le Jour)

Le général Michel Aoun a effectué hier une visite à Jezzine et dans des villages voisins au cours de laquelle il a rencontré les habitants et les notables, et prononcé un violent discours dénonçant la corruption , « les agissements » des services de renseignements des FSI ainsi ques les propos tenus la veille par le chef des Forces libanaises Samir Geagea.

Accompagné de son épouse, du ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil et de Pierre Raffoul, le général Aoun a passé la journée entre Jezzine, Aïtoulé, Bkassine et Maknouné, son village natal. Aoun a fait coïncider cette visite avec la célébration de la fête de sainte Thècle. Dans son discours, il a soulevé la question des privations subies par cette région qui a pourtant traversé des moments très durs au cours desquels une partie de sa population a été contrainte à l’exode. Revenant sur un thème qui lui est cher, Aoun a appelé les habitants à ne pas vendre leurs biens pour que leur terre ne perde pas son identité. « Entre la vente des terres et l’émigration, c’en sera fini de notre présence (NDLR, chrétienne) dans la région », a déclaré Aoun, qui a comparé cette situation à celle de la Palestine.

Le chef du CPL a encore déclaré que l’État cherche à juger le peuple alors que ce sont les gouvernants qui devraient être jugés, « car ils nous ont placés devant de mauvais choix (…) Vous devez réclamer au gouvernement votre droit au développement, dont vous avez été privés depuis la libération en 2000 », a-t-il dit.

Évoquant le dossier des faux témoins, Aoun s’est demandé pourquoi « ils ne veulent pas qu’ils soient jugés, alors que la justice est entre leurs mains ». Il a tourné en dérision les propos de certains députés du Courant du futur sur « la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah réélu à la tête du Hezbollah, un nouveau « manifeste » adopté

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2009

AFP

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a été réélu secrétaire général du mouvement chiite soutenu par l’Iran, à l’issue d’un congrès annuel qui a adopté un nouveau « document » politique, le deuxième depuis la fondation du parti en 1985.

Le chef du Hezbollah, qui en est à la tête depuis 1992, tiendra une conférence de presse dans les prochains jours pour expliquer la teneur du document, a indiqué un communiqué du parti.

« Le Hezbollah a également adopté des modifications qui s’accordent avec la nature du changement au sein (du parti) et de son parcours au cours des dernières années », lit-on dans le communiqué, sans plus de précisions.

Le parti a précisé qu’il « avait clôturé son congrès annuel qui durait depuis des mois ».

S’il est coutumier des longs discours, Hassan Nasrallah, 49 ans, tient rarement des conférences de presse.

En 1985, la fondation officielle du Hezbollah et de son aile armée, « la Résistance islamique » fut annoncée dans une « Lettre ouverte aux opprimés du Liban et du monde entier ».

Cette « lettre ouverte », considérée comme le document stratégique du Hezbollah, prônait la création d’un État islamique au Liban.

Mais au fil des ans, et à mesure que le parti s’imposait comme une force politique incontournable, ses dirigeants ont modéré leur rhétorique islamique, indiquant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Liban/Circonscription de Zahlé : Skaff et Fattouch dévoilent leurs cartes

Posted by jeunempl sur mai 27, 2009

Libnanews

elias-skaffMajorité et opposition ont annoncé aujourd’hui la composition de leur liste électorale dans la circonscription de Zahlé.

Le ministre de l’Agriculture Elias Skaff a ainsi indiqué que la liste populaire comptera les députés actuels Salim Aoun, Hassan Yaakoub, George Kassarji, Camille al Maalouf ainsi que Fouad Turk et Rida Mayss en remplacement d’Assem Araji qui a rejoint la majorité actuelle.

Elias Skaff a accusé la majorité actuelle de triche et de mensonges ainsi que d’achats de voix dans le cadre de la campagne électorale et appelé la population de Zahlé a préserver l’héritage du Liban basé sur le respect mutuel et l’amitié.

Le ministre a également appelé à ce que les députés soient responsables devant les électeurs pour leur honnêteté, leur stabilité et leur dévouement au Liban.

Par ailleurs, Nicolas Fattouch a également annoncé la liste de la coalition majoritaire « Loyauté au Liban » comptant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Michel Naim Aoun (Kesrouan)

Posted by jeunempl sur mai 15, 2009

Tayyar.org

Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre ainsi que du bloc du Changement et de la Réforme, est candidat à l’un des 5 sièges maronites du Kesrouan où il y préside la liste du Changement et de la Réforme.

michel-aoun_electionsLe plus jeune commandant en chef de l’Armée libanaise (1984-1990), ancien Premier ministre du Liban (1988-1990), le « Général », comme l’appellent les Libanais, est aujourd’hui député de Kesrouan-Jbeil, chef du Bloc parlementaire du changement et de la réforme (formé de 22 députés de toutes les communautés libanaises) au Parlement libanais, et chef de l’Opposition libanaise.

Michel Aoun est né le 18 février 1935 à Haret Hreik, un village chrétien-chiite de la banlieue sud de Beyrouth. Il est le fils de Naim Aoun, agriculteur, et de Marie née Aoun, mère au foyer. Sa famille compte six enfants dont trois garçons et trois filles. Il fait ses études à Beyrouth chez les Frères des Écoles Chrétiennes et à l’école du Sacré-Cœur. Adolescent, il fut contraint, pour des raisons économiques familiales, d’abandonner ses études tout au long d’une année scolaire, au cours de laquelle il travailla comme apprenti en dessins industriels dans un bureau d’études d’ingénierie. De retour à l’école, il accomplit en une année avec succès le programme éducatif prévu normalement pour deux ans.

Bien qu’issu d’une famille chrétienne maronite, fortement attachée aux valeurs spirituelles, Michel Aoun a réussi, durant sa jeunesse, à établir des liens d’amitié avec nombre de ses compères musulmans. « Nous n’avons jamais conçu des a priori de distinctions entre Ali et Pierre, ou entre Hassan et Michel », dira-t-il. « Nous partagions les mêmes repas et nous passions les nuits les uns chez les autres. Leurs fêtes religieuses étaient les nôtres et les nôtres furent les leurs. »
Durant cette enfance, deux évènements majeurs marquèrent fortement le devenir de Michel Aoun ; ils formeront en lui un esprit rebelle s’engageant pour la défense des droits de la patrie et de ses fils. Le premier consiste en les harcèlements des femmes de son village par les soldats sénégalais en service près de l’Armée française durant le mandat, en les années quarante ; l’autre en l’occupation des maisons de Haret Hreik par des soldats australiens des Forces Alliées, lors de la seconde guerre mondiale, tirant de leur sommeil les villageois, parmi lesquels il se trouvait avec sa famille.
C’est dans cet esprit, qu’il s’engagea, en 1948, à l’âge de 13 ans, comme volontaire participant à la distribution des aides humanitaires aux réfugiés palestiniens accueillis au Liban.

Le 30 novembre 1968, il épouse Nadia el-Chami. Le couple a trois filles : Mireille, Claudine et Chantal et a aujourd’hui huit petits-enfants. Michel Aoun a toujours montré un grand attachement aux valeurs familiales, et l’appui de sa famille qui ne lui a jamais manqué, a certainement été essentiel aux heures les plus difficiles de sa vie.

La carrière militaire

Le 1/10/1955, Michel Aoun entre à l’école militaire comme élève officier. Il obtient son premier grade comme sous lieutenant dans l’artillerie le 30/9/1958. Il est nommé capitaine en 1968, commandant en 1974, lieutenant colonel en 1975 et colonel en 1980.

De 1959 à 1972, Aoun occupe plusieurs fonctions dans l’Armée de l’artillerie dans plusieurs régions libanaises. En août 1973, il est muté à Saida au sud du Liban, chargé du commandement du bataillon de la 2ème artillerie. Début 1976, lors des accrochages opposant l’Armée libanaise à l’Armée de libération de la Palestine (ALP), Michel Aoun Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :