Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘PIB’

Salaire, augmentation du pouvoir d’achat et grèves

Posted by jeunempl sur mars 5, 2013

François el Bacha

L’un des principaux faits marquants de la semaine a été l’entrée en grève des fonctionnaires et de certains employés d’entreprises privées. Ainsi de nombreuses manifestations ont eu lieu -certaines importantes- et pourtant leurs impacts ont été diminués par les médias libanais. Ces mouvements de grève interviennent alors que le gouvernement a pourtant adopté le principe d’augmentation du salaire minimum à l’équivalent de 450 usd/mois et cela de manière échelonnée ensuite.  Ainsi, l’augmentation sera de 200 000 LL entre 1 million de livres libanaises et 1,5 millions de Livres Libanaises et de 299 000 LL pour les salaires dépassant les 1,5 millions. Cette augmentation se heurte cependant à des problèmes techniques et est refusée par le Ministre des Finances Mohammed Safadi… et heureusement que cela soit le cas:

Inflation - Liban

Le taux d’inflation au cours des dernières années a été estimé entre 6% et 7% pour 2012 – 5,2% en 2011 et 4% en 2010 – , ce chiffre doit cependant être nuancé et a été peut-être largement sous-estimé: la hausse de l’immobilier de 11,2% annuellement entre 2005 et 2010, la hausse du prix des ressources énergétiques, la hausse du cours des matières premières, etc… ont été plus importantes et ont abouti à une diminution de 40% du pouvoir d’achat selon certaines sources.  La hausse demandée par les syndicats équivaut aujourd’hui à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un monde multipolaire : Les BRICS et les Next 11

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2012

L’Hebdo Magazine – Jenny Saleh

BRICS - Brésil, Russie, Chine, Inde & Afrique du SudLe temps d’un monde bipolaire semble de plus en plus révolu. Avec la crise économique, on assiste à la montée en puissance des Brics, mais aussi à celle des Next 11, au potentiel sous-estimé. Explications.

La crise économique qui secoue le monde occidental depuis 2008 laisse des traces. Inexorablement. Et pourrait annoncer l’entrée dans une nouvelle ère, celle d’un monde multipolaire et non plus uniquement bipolaire, comme jusqu’à présent.

Dans ce nouvel échiquier mondial, les pays des Brics sont appelés à jouer un rôle primordial. Derrière cet acronyme, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et depuis peu, l’Afrique du Sud, considérés comme des pays émergents, constituent un important moteur de la croissance économique mondiale de ces dernières années.

Pour preuve, ces cinq pays contribuent à eux seuls à la moitié de la croissance économique mondiale et leur produit intérieur brut représente près de 20% du PIB mondial. A eux seuls, ces cinq pays représentent également 40% de la population mondiale, 25% des territoires et contrôlent déjà quelque 43% des réserves de change mondiales.

Un autre pays au poids important, ne serait-ce que du point de vue énergétique, pourrait les rejoindre dans quelques années: l’Algérie. Ce pays pourrait ainsi représenter les pays arabes et musulmans et permettre de développer une coopération sud-sud.

Coopération étroite

La montée en puissance des Brics est alimentée par les incertitudes concernant les politiques fiscales, monétaires et de régulation financière des pays développés, comme autant de défis. Lors du premier forum sur la situation économique des pays des Brics, le vice-ministre chinois des Finances, Zhu Guangyao, a d’ailleurs souligné que ce groupe devait «renforcer la coopération pour lutter contre les risques générés par les incertitudes de l’économie mondiale». Il les a également appelés à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tourisme : des aspects positifs en dépit de la situation

Posted by jeunempl sur décembre 10, 2012

(L’Orient le Jour)

Evolution économique & croissance - GraphePlage Liban - TourismeBien que le secteur touristique libanais ait été significativement affecté par les turbulences régionales et l’instabilité politico-sécuritaire sur le plan local, des points positifs méritent d’être mis en lumière, a souligné un rapport paru dans le dernier bulletin mensuel de la SGBL, EcoNews.

Dans les détails, le nombre de visiteurs a chuté de 15,88 % en glissement annuel à 1,18 million au cours des 10 premiers mois de 2012. Le secteur touristique libanais avait pourtant fait preuve d’une forte capacité de résilience au cours des cinq premiers mois, au cours desquels le nombre de touristes arabes avait poursuivi sa progression à 15,2 % en glissement annuel, a noté le rapport. Mais la multiplication des affrontements à Tripoli en juin dernier, suivie d’une série d’enlèvements en août, a dissuadé les touristes et poussé la plupart des pays du Golfe à mettre en garde leurs ressortissants.

De ce fait, avec la raréfaction des visiteurs arabes, qui constituent habituellement près d’un tiers du nombre total de touristes se rendant au Liban, le taux d’occupation dans les hôtels a baissé de 38,5 % en octobre. L’attentat de la place Sassine survenu en octobre et l’onde de choc qui a suivi ont égalemen Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le FMI prévoit un taux de croissance de 2,5% pour le Liban en 2013

Posted by jeunempl sur décembre 4, 2012

Le Commerce du Levant

Evolution économique & croissance - GrapheDans son étude semi-annuelle sur les perspectives économiques pour la région, le Fonds monétaire international a prévu une croissance à 2% pour le Liban en 2012 contre un taux de 5,3% pour la région MENA, 1,2% pour les pays importateurs de pétrole et de 2% pour les économies arabes en transition excluant la Libye.

Par ailleurs, le FMI a prévu un PIB réel à hauteur de 2,5% en 2013 contre un taux de 3,6% pour les pays de la région MENA, 3,3% pour les importateurs de pétrole et 3,6% pour les économies arabes en transition à l’exclusion de la Libye. De telles prévisions de croissance pour le Liban feraient du pays la quatrième économie la plus lente dans le monde arabe et la région MENA.

Le FMI a estimé le PIB nominal du pays à 41,8 milliards de dollars pour 2012 contre 39 milliards de dollars en 2011, représentant 7,9% du PIB total des importateurs de pétrole. L’institution internationale a en outre prévu un taux d’inflation moyen à 6,5% pour 2012 contre 10,9% pour les pays de la région MENA, 9% pour les importateurs de pétrole et 7,8% pour les économies arabes en transition à l’exclusion de la Libye.

En parallèle, le FMI s’attend à un déficit budgétaire à hauteur de 7,9% du PIB en 2012 et 8,3% du PIB en 2013, contre un taux de 6,1% du PIB en 2011. Le FMI a en outre prévu des recettes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les transferts d’émigrés au Liban continuent de résister aux instabilités

Posted by jeunempl sur novembre 29, 2012

Le Commerce du Levant

Selon les dernières statistiques de la Banque mondiale (BM), « les transferts d’émigrés au Liban se maintiendraient à un niveau quasi stable en 2012 ».

Le phénomène témoigne ainsi de la confiance de la diaspora libanaise dans le secteur bancaire.

Plus en détail, les transferts d’émigrés au Liban ont enregisté un léger déclin de l’ordre de 0,4% pour atteindre les 7.578 millions de dollars en 2012, selon les derniers chiffres de la BM, contre 7.612 millions de dollars en 2011. L’année dernière, le niveau des transferts d’émigrés était quasiment identique, enregistrant un léger déclin de 0,1% en comparaison avec les 7.619 millions de dollars enregistrés en 2010.

Il est important de préciser que de telles statistiques sont provisoires et soumises à la probabilité d’importantes marges d’erreur et/ou d’omissions selon le rapport de la BM.

Durant les trois dernières années, le Liban a réussi à maintenir sa position régionale en tant que deuxième bénéficiaire de transferts d’émigrés parmi les pays Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’instabilité politique coûterait au Liban 5 % de son PIB

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2012

(L’Orient le Jour)

Le pays a été marqué par tout type d’événements ces six dernières années : guerre, manifestations, affrontements armés, assassinats politiques, démission gouvernementale… Malgré l’apparente résilience des principaux secteurs économiques, le coût d’un point de vue macroéconomique est conséquent et pourrait se chiffrer à 5 % du PIB par habitant.

Dans une enquête menée pour le Lebanese Center for Policy Studies (LCPS), Nisrine Salti, présidente du département d’économie à l’Université américaine de Beyrouth (AUB), a estimé le coût économique de l’instabilité politique au Liban à 5 % de son PIB. L’enquête porte sur la période de 2005 à 2010 et révèle que l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri et la guerre de juillet 2006 ont été les deux événements ayant le plus affecté l’économie du pays.

Dans son étude, Nisrine Salti a analysé de quelles manières les principaux indicateurs économiques ont été affectés ou pas par les événements politiques. L’objectif étant d’identifier quels sont les secteurs économiques les plus vulnérables face aux chocs. Ces six dernières années, le pays a en effet été marqué par tout type d’événements : guerre, manifestations, affrontements armés, assassinats politiques, démission gouvernementale… Nisrine Salti s’est penchée sur la question de leur impact sur l’économie. La chercheuse a ainsi passé en revue les principaux indicateurs économiques (la construction, la finance, les dépôts bancaires, le risque souverain, les échanges commerciaux, les flux à l’aéroport international et l’indice de confiance du consommateur) pour analyser quelles Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BMI : le marché pharmaceutique devrait progresser de 6,5% en 2012

Posted by jeunempl sur août 22, 2012

Le Commerce du Levant

Selon la dernière étude menée par Business Monitor International (BMI), le secteur pharmaceutique et de la santé au Liban devrait connaître une vitalité de sa croissance à moyen et long terme.

En effet, d’après l’enquête, le marché pharmaceutique a été évalué à 1,2 milliard de dollars en 2011 et devrait progresser de 6,5% en 2012. Les médicaments brevetés ont représenté pour près de 48% de part du marché, suivi des médicaments en vente libre (27%) et des génériques (25%).

BMI a par ailleurs indiqué que les ventes de produits pharmaceutiques devraient demeurer constantes à près de 2,8% du PIB sur la période 2012-2016. En valeur, ces ventes devraient ainsi avoir progressé de 1,8 milliard de dollars en 2016.

En ce qui concerne le secteur de la santé, ce dernier devrait connaître une croissance similaire selon l’étude de BMI. Le marché devrait croître de près de 7,1% en 2012 pour atteindre les 3,14 milliards de dollars. Les dépenses sur ce secteur devraient, elles, progresser annuellement de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La BM prévoit un taux de croissance de 3,6% au Liban pour 2012

Posted by jeunempl sur juin 20, 2012

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale (BM) a prévu un taux de croissance de 3,6% pour 2012, contre un taux de 2,4% pour la région MENA, 2,5% pour l’économie mondiale et 5,3% pour les pays en développement.

Ces prévisions placeraient le Liban à la deuxième place parmi dix pays de la région MENA derrière l’Irak (11,1%). Il convient de noter que ces dix pays excluent les économies du Golfe.

Par ailleurs, la BM a prévu un taux de croissance de 4,5% pour le Liban en 2013, derrière l’Irak (13,5%) et le Maroc (5%). L’institution financière a indiqué prévoir un déficit des comptes courants de 18,2% du GDP en 2012 contre 23% du PIB l’année dernière à la même époque, soit le taux le plus important de la région contre un excédent de 1,8% du PIB dans la région.

La BM a en outre indiqué que les événements en Syrie Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’EIU maintient ses prévisions de croissance pour le Liban à 3,2% en 2012

Posted by jeunempl sur mai 24, 2012

Le Commerce du Levant

Selon le dernier rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU), la croissance du PIB réel devrait atteindre les 3,2% en 2012. Par ailleurs, l’EIU a prévu une croissance de l’activité économique à 4,7% en 2013 et un taux qui pourrait atteindre les 6% sur la période (2014-2016), boostée par une augmentation des investissements (notamment dans le domaine de l’énergie) combinée à une hausse de la demande externe de services libanais.

L’EIU a cependant souligné l’importance des risques de détérioration de la situation existants qui pourraient potentiellement faire plonger l’économie libanaise.

En ce qui concerne les finances publiques, l’Economist Intelligence Unit a anticipé un déficit structurel sur la période 2012-2016 pesant considérablement sur le fardeau de la dette, le paiement de ses intérêts représentant environ un tiers du PIB. Toujours selon les mêmes sources, le projet de budget 2012 n’ayant toujours pas été adopté, l’EIU ne s’attend pas à la mise en place « de sérieuses réformes fiscales » à l’exception du secteur énergétique. Les dépenses pour réformer ce dernier constitueront, selon l’EIU, une des composantes majeures des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaz naturel : Bassil en fait l’éloge dans un atelier de travail à l’AUB

Posted by jeunempl sur avril 28, 2012

(L’Orient le Jour)

« La clé de la croissance économique de notre pays réside dans l’exploitation de nos ressources naturelles en gaz », a déclaré hier le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Gebran Bassil, au cours d’un atelier de travail sur le gaz naturel à l’Université américaine de Beyrouth (AUB). « Le Liban ne peut plus se permettre de dépendre uniquement du pétrole, qui non seulement pollue énormément, mais qui nous coûte annuellement 15 % de notre produit intérieur brut (PIB) », a souligné M. Bassil. Selon lui, il est grand temps que le pays adopte progressivement le gaz naturel, « moins cher que le pétrole et qui peut être utilisé facilement dans le transport, l’industrie et surtout la production d’électricité dont la facture s’élève aujourd’hui à plus de 6 milliards de dollars annuels ». Le ministre a soutenu que le passage au gaz réduirait considérablement le coût de production des entreprises et améliorerait ainsi la compétitivité du pays pour l’exportation.

M. Bassil a assuré que toutes les études et cahiers des charges étaient prêts et a rappelé l’importance pour le Liban de persévérer pour l’extraction du gaz naturel qui lui revient en mer. « Je place mes espérances en vous, étudiants de l’AUB, afin que ce projet devienne la priorité gouvernementale première et voit le jour dans les plus brefs délais », a conclu le ministre de l’Énergie. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :