Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘PGS’

Exploration du gaz offshore : tout est prêt… ou presque !

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2012

(L’Orient le Jour – Marisol Rifai)

Une journée en mer avec le ministre Gebran Bassil, qui a tenu à montrer à la presse les avancées considérables auxquelles le Liban est parvenu.

Une fois n’est pas coutume… C’est à bord d’un bateau que le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a convié une petite dizaine de journalistes des principaux médias libanais à une conférence bien particulière. « Cette expédition a pour objectif de familiariser la presse avec le dossier des ressources énergétiques que renferment les fonds marins libanais », a souligné M. Bassil dès son arrivée hier au port de Beyrouth. En effet, l’enjeu est de taille pour le ministère de l’Énergie qui a fait de ce dossier son cheval de bataille et qui est fier aujourd’hui de montrer les avancées auxquelles il est parvenu ces dernières années. « D’un point de vue technique et juridique, le Liban possède aujourd’hui tous les outils nécessaires à l’exploration des fonds marins de sa Zone économique exclusive (ZEE) », a ainsi annoncé M. Bassil.

Rappelons que la loi-cadre 132, nécessaire à l’exploitation offshore des ressources, a été adoptée en 2010, suivie de plusieurs décrets relatifs à la gestion du dossier. Parallèlement, depuis le début des années 2000, les deux entreprises britannique et norvégienne, Spectrum et PGS, ont entrepris des études de reconnaissances et les résultats établis sont plus que prometteurs.

« Les 22 700 m² (Note du MPLBelgique: ce sont des km², il s’agit d’une erreur de rédaction) de la ZEE libanaise ont été entièrement passés au peigne fin en 2D et plus de 50 % d’entre eux en 3D », a indiqué M. Bassil. L’avantage d’une étude en trois dimensions c’est qu’elle permet de cerner avec 4 à 5 fois plus d’exactitude les chances de trouver des puits de pétrole ou de gaz et les marges d’erreur pour les entreprises en sont considérablement réduites », a-t-il ajouté. L’attraction de la journée a donc été le paquebot M/V Polar Duke de 107 mètres de long qui effectue actuellement l’inspection en 3D d’une large zone à plus de 2 000 mètres de profondeur. Selon le ministre, il est encore trop tôt et techniquement impossible de déterminer avec exactitude la quantité de gaz ou de pétrole que renferment nos fonds marins. « Mais pour avoir une idée de l’importance de cette découverte et selon les estimations, la zone explorée actuellement par le M/V Polar Duke est de 12 TCF (trillion cubic feet) et ses hydrocarbures pourraient couvrir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil : Le Liban en passe de devenir un pays pétrolier

Posted by jeunempl sur juillet 1, 2011

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Gebran Bassil, a organisé hier la première conférence internationale sur le forage des dérivés pétroliers. La rencontre qui a eu lieu à l’hôtel Le Royal et qui s’étend sur trois jours a regroupé plusieurs responsables et ambassadeurs, ainsi que des représentants de sociétés pétrolières locales et internationales.

À cette occasion, le ministre a souligné l’importance de cette rencontre qui « illustre la volonté du Liban de devenir un pays producteur de ressources pétrolières, et non simplement un consommateur ». « Le Liban va reprendre son envol et fera partie des pays producteurs de pétrole », a-t-il ajouté. La petite taille du pays du Cèdre ne doit pas l’empêcher d’exploiter ses ressources naturelles et énergétiques, et « c’est dans cet objectif que nous avons été témoin du vote de la première loi sur le forage pétrolier, ainsi que de la mise en place d’une cellule d’informations qui nous a permis de faire le point sur nos moyens », a ajouté le ministre Bassil. « Nous sommes en passe de créer l’autorité de régulation du secteur pétrolier », a-t-il en outre dévoilé.

Parallèlement, le ministre de l’Énergie a espéré que le nouveau gouvernement publiera les décrets d’application relatifs à la loi sur le forage, qui avait été approuvée par le Parlement en août 2010. La publication des décrets d’application revêt une importance primordiale vu que ceux-ci définissent les modalités d’exploration de forage des ressources pétrolières. Après avoir publié les décrets d’application, le Liban pourra enfin profiter de sa position géographique et de sa proximité avec les pays du bassin méditerranéen, a souligné le ministre de l’Énergie.

Rappelons que selon plusieurs études, dont celle réalisée par la compagnie norvégienne Petroleum Geo Services (PGS), le Liban disposerait d’importantes réserves de gaz et de pétrole, situées du nord au sud du littoral, qui couvriraient ses besoins énergétiques pour au moins un quart de siècle. Certains experts avaient estimé l’an dernier entre 25 et 80 trillions de pieds cubes les réserves gazières du Liban et à 1,5 milliard de barils les réserves pétrolières du pays. Des chiffres qui, s’ils s’avèrent exacts, devraient permettre au pays de passer de la situation d’un pays largement endetté à un pays excédentaire.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaz offshore : le ministre de l’Energie épaulé par le consultant Beicip-Franlab

Posted by jeunempl sur mars 17, 2011

Le Commerce du Levant

Le consultant français Beicip-Franlab, spécialiste du pétrole et du gaz, va aider le ministère de l’Energie et de l’Eau a préparer la premier vague des appels d’offres pour l’exploration du gaz offshore.

Le consultant français a été désigné parmi une dizaine de compagnies, car il a présenté l’offre la plus économique et la plus rapide, a indiqué le ministre Gebran Bassil, jeudi au cours de la signature du contrat entre les deux parties.
Mais avant de lancer les appels d’offre, il faut finaliser les 27 décrets d’application de la loi, a-t-il ajouté.
Beicip-Franlab collaborera donc avec le programme du gouvernement norvégien, « Oil for development » et la société norvégienne PGS pour finaliser les décrets d’ici à juillet et lancer la première vague des appels d’offres fin 2011, a-t-conclu.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaz offshore : Bassil évoque une zone particulièrement « prometteuse »

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil a affirmé lundi que de nombreuses zones dans les eaux économiques du Liban pourraient receler du gaz, aux larges des côtes libanaises au nord, au centre et dans le sud.

Il a évoqué une zone du centre particulièrement prometteuse dont la superficie est égale, voire supérieure, à celle du champ gazier de Tamar 2.

Tamar 2 a été découvert en 2009 : il est actuellement exploité par Israël. Ces réserves sont estimées à 180 milliards de mètres cubes de gaz, avec des revenus estimés à plus de 30 milliards de dollars, selon des estimations israéliennes, pour un coût d’exploitation de 1,5 milliard de dollars.

Le ministre a tenu ces propos lors de l’inauguration d’un bureau pour les données pétrolières, prélude à l’exploitation des ressources en hydrocarbure sur l’ensemble du territoire libanais.

Ce bureau a été mis en place sous la supervision de la firme norvégienne PGS, créée en 1991, et spécialisée dans les études sismiques et la constitution de bases de données dans le domaine des hydrocarbures.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les réserves de gaz du Liban s’élèveraient à un minimum de 707 milliards de m³

Posted by jeunempl sur juillet 3, 2010

(L’Orient le Jour)

Outre ses richesses hydrauliques, toujours sous-exploitées, le Liban posséderait d’importantes réserves de gaz et de pétrole qui pourraient lui permettre de passer d’un pays largement endetté à un pays excédentaire. Plusieurs études, dont celle réalisée par la compagnie norvégienne Petroleum Geo Services (PGS), confirment en effet l’existence de quantités importantes de gaz et/ou de pétrole au large du littoral libanais, qui couvriraient ses besoins énergétiques pour au moins un quart de siècle. De plus, le Liban pourrait avoir la possibilité de réaliser des excédents commerciaux en exportant une bonne partie de ces réserves vers les pays voisins ou les pays européens.

Selon l’expert pétrolier libanais Rabih Yaghi, cité par l’Agence nationale d’information (ANI), les réserves gazières varieraient en volume entre un minimum de 25 trillions de pieds cubes (près de 707 milliards de mètres cubes) et un maximum de 80 trillions de pieds cubes (2 264 milliards de mètres cubes) tandis que les réserves pétrolières s’élèveraient à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :