Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘pesticides’

Produits avariés : Hajj Hassan promet « une onde de choc pour les importateurs »

Posted by dodzi sur mars 19, 2012

L’Orient le Jour

Pas une semaine ne passe, ces derniers temps, sans que les autorités libanaises n'annoncent avoir découvert un stock de produits alimentaires avariés dans un entrepot ou une décharge.

 

Après le scandale des viandes avariées, le ministre de l’Agriculture affirme que « de nouvelles mesures strictes seront appliquées à l’encontre des contrevenants ».

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a promis hier que « de nouvelles mesures très strictes seront mises en place par le ministère à l’encontre de ceux qui commercialisent des produits avariés », affirmant qu’elles constitueront « une onde de choc pour les importateurs ». « Le ministère de l’Agriculture, en coordination avec les ministères de l’Économie et de la Santé, demandera à tous les importateurs de dresser une liste de leurs clients », a-t-il poursuivi. Il a annoncé que tout propriétaire d’un dépôt de stockage de viandes et de poissons devra dorénavant obtenir un permis spécial, soulignant que « le ministère exigera de tous les importateurs de le prévenir une semaine avant l’expiration de la date limite de consommation de chaque stock ».

Le ministre, qui s’exprimait à la Voix du Liban-93.3, a assuré que « la situation dans le port de Beyrouth, à l’aéroport et au niveau du passage frontalier de Masnaa est à 90 % sous contrôle ». « Le problème, a-t-il poursuivi, c’est quand ces viandes ne sont pas écoulées avant leur date d’expiration, pour diverses raisons, dont les mauvaises conditions de stockage, les recongélations des produits décongelés pour leur vente dans les supermarchés et les restaurants… Le plus souvent, le consommateur ne sait pas qu’il achète un produit périmé. »

Hajj Hassan a révélé que « le dépôt appartenant aux frères Natour perquisitionné à Sabra et Chatila (et dans lequel des tonnes de viandes avariées ont été découvertes) n’est pas le premier, mais c’était celui où la plus grande quantité de denrées a été saisie, d’où la panique suscitée par cette affaire ». Il a assuré que « les contrevenants ne bénéficient d’aucune couverture politique », et ajouté que « les produits avariés ne se limitent pas à la viande, mais englobent également les produits laitiers, le café, les pesticides et les chips ».

Pour ce qui est de la pénalisation des contrevenants, Hajj Hassan a appelé la justice à sévir et à ne prendre en compte aucune circonstance atténuante. « Le problème, à la base, découle de vingt ans de lacunes dans le cadre de l’État et de l’absence de contrôleurs sanitaires dans les municipalités », a-t-il ajouté. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan: les pesticides agricoles désormais vendus sur ordonnance

Posted by jeunempl sur janvier 20, 2012

D.H. – ANI

Le ministre de l’agriculture Hussein Hajj Hassan a déclaré mercredi que son ministère redoublera de vigilance pour être certain que les pesticides agricoles sont vendus uniquement sur ordonnance.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au siège de l’Ordre des ingénieurs, M. Hajj Hassan a assuré que tous les magasins agricoles vendant ces produits doivent détenir des permis, sous peine de fermeture définitive. Il a signalé que le 28 février 2012 est le dernier délai pour présenter des demandes de permis.

Le ministre a souligné que « le dossier des pesticides est assez délicat parce que directement lié à la santé et à la sécurité alimentaire », affirmant que les produits agricoles à importer ou à exporter sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan : Trafic de pesticides toxiques découvert au port de Beyrouth

Posted by jeunempl sur septembre 22, 2011

N.KH. – ANI

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a dévoilé jeudi, en collaboration avec les directoires des douanes et de la Sûreté générale et le service des renseignements au port de Beyrouth, qu’une une opération de trafic d’une quantité de pesticides toxiques « Methil Bromide » (MeBr) a été découverte au port de Beyrouth.

M. Hajj Hassan a indiqué que « ces produits sont importé par une compagnie fictive, non enregistrée au ministère de l’Agriculture », ajoutant que « seules deux compagnies enregistrées ont le permis d’importer ces matières, utilisées au Liban sous des restrictions spécifiques ».

Le ministre a en outre souligné « qu’une enquête a été ouverte pour dévoiler les circonstances de cette opération », ajoutant qu’une réunion a été tenue au port pour prendre les mesures adéquates dans ce cadre.

« Certains commerçants transgressent les lignes rouges dans les douanes afin de faire passer des marchandises falsifiées et nous poursuivrons ces criminels en justice « , a-t-il conclu.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Grands progrès » au niveau de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture

Posted by jeunempl sur avril 5, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre démissionnaire de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a affirmé hier que de « grands progrès » ont été réalisés au niveau de l’utilisation des pesticides dans la production libanaise . Selon lui, sur plus d’un millier d’échantillons agricoles testées récemment, moins d’une cinquantaines présentaient des résidus de pesticides supérieurs à la normale.

L’usage excessif de produits chimiques, surtout dans la production de fruits et légumes, était un sérieux problème au Liban, mais les efforts menés au cours des 16 derniers mois par le ministère en collaboration avec des ONG et la FAO ont permis de le contenir , a-t-il déclaré, en citant parmi les principales mesures prises, la révision de la liste des produits interdits.

Mais il est indispensable de revoir la loi, et les décrets relatifs à ce domaine, qui datent des années 80, a-t-il ajouté. Une proposition de loi présentée en 2002 est toujours au Parlement.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mesures sanitaires sur les produits agricoles portent leurs fruits

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2010

Le Commerce du Levant

Les mesures prises pour régler le problème des résidus de pesticides et autres produits chimiques dans l’agriculture libanaise, notamment dans les raisins et les pommes, ont poussé les Emirats Arabes Unis à lever l’interdiction d’importer certains produits agricoles libanais, a annoncé le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan.

Le ministère a récemment lancé une campagne de sensibilisation et de formation des agriculteurs sur l’utilisation des pesticides. Il a également obligé les producteurs de raisins à tester les produits avant la récolte pour vérifier la quantité de résidus chimiques.

Selon Hussein Hajj Hassan, ces tests effectués à la charge du ministère ont démontré que 98% de la production de raisin libanaise est conforme aux normes internationales. « Cela a permis aux raisins libanais d’entrer sur le marché émirati il y a environ un mois, et une certaine quantité a même été exportée à Hong Kong », a-t-il ajouté.

Le ministre a indiqué que cette procédure s’appliquera prochainement aux pommes, avant d’être progressivement généralisée à l’ensemble de la production agricole.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan annonce une régulation imminente de l’usage des pesticides

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2009

(L’Orient Le Jour)

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan et le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban (CCIAB), M. Ghazi Koraytem, se sont penchés lors d’une réunion hier sur un nouveau plan d’action proposé par le ministre. Ce plan vise à réorganiser la situation juridique actuelle des exploitations agricoles par le biais de la création d’un registre agricole et d’une chambre indépendante de l’agriculture.
En l’absence de toute législation concrète régulant les exploitations agricoles au Liban, la nomination d’experts pourrait de ce fait contribuer à évaluer plus précisément la situation et de mettre sur pied des stratégies complémentaires et globales.

Dans le cadre de cette politique de réforme, M. Hajj Hassan a par ailleurs déclaré que la rédaction d’une loi régulant l’utilisation des produits agricoles devrait bientôt être concrétisée « dans les prochains jours ». Le ministre a également mis l’accent sur l’« urgence d’un accord autour du plafond budgétaire » de son ministère, insistant sur l’insuffisance des moyens humains requis par l’Agriculture.

En outre, M. Hajj Hassan a présenté au cours d’une conférence de presse organisée le même jour les buts et activités du programme « Soutien économique et social aux producteurs oléicoles des régions démunies du Liban ». Ce programme, englobant 3 000 exploitations d’huile d’olive dans les régions de Hasbaya, du Hermel et du Akkar, est mené conjointement par le ministère de l’Agriculture et le bureau de coopération italienne au Liban. Les objectifs du programme sont notamment d’augmenter la production d’huile d’olive et d’en améliorer la qualité pour obtenir une huile supérieure, tout en allégeant les coûts de production, de faciliter et d’encourager la distribution de l’huile produite localement, de développer des connaissances et des pratiques des oléiculteurs au Liban par le biais de l’organisation d’ateliers de formation, ou encore de fournir un soutien technique aux coopératives agricoles.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Actualité environnementale consacrée au Liban sur RFI – Ibrahim El Ali : « On est face à une urgence vitale et les projets manquent totalement d’ampleur »

Posted by jeunempl sur août 16, 2009

Libnanews

L’écologiste libanais Ibrahim El Ali était l’invité la semaine dernière, de l’émission sur l’actualité environnementale « C’est pas du Vent », retransmise sur RFI. Aux côtés des présentateurs Arnaud Jouve et Anne-Cécile Bras, il a insisté sur l’urgence des mesures  à prendre en ce qui concerne la protection de l’environnement dans le monde. Interrogé sur le Liban, il déplore le manque d’attention de la population libanaise face au défi écologique qui l’attend, l’appelant à l’assister dans ses travaux d’Hercule, tout en faisant remarquer le comportement naturellement écologique du Libanais.

Arnaud Jouve: Bonjour et bienvenue à tous dans votre magazine de l’environnement, consacré aujourd’hui aux jardins partagés (…), à découvrir en deuxième partie de cette émission.

Anne-Cécile Bras: Mais tout de suite, on décortique l’actualité environnementale de cette semaine, avec vous Ibrahim El Ali.

Ibrahim El Ali: Bonjour tout le monde !

Anne-Cécile Bras: Nous sommes ravis de vous retrouver. Alors, vous êtes le directeur fondateur de l’association « Mawassem Khair », en français « Moisson de la bienfaisance ». C’est une association de défense de l’environnement libanaise. C’est en gros le principe, sur place vous pouvez nous en dire plus?

Ibrahim El Ali: Oui, je travaille donc au Liban pour la protection de l’environnement. Je rappelle à tous les auditeurs que le Liban est le réservoir de la biodiversité au Moyen-Orient et qu’on a tous à y gagner à faire un grand effort pour sauvegarder cette biodiversité qui est tout de même le début de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban que j’aime !

Posted by jeunempl sur juillet 25, 2009

Francois Couplan – Ibrahim el Ali – Blog

Voyage d’un ethnobotaniste au Liban : François Couplan

Attention, se rendre au Liban peut s’avérer dangereux ! Mais cette mise en garde n’est pas à prendre au sens où l’on pourrait l’entendre. Si la situation politique est toujours volatile dans la région, là ne réside pas le plus grave risque. À mon sens, c’est surtout l’addiction résultant d’un séjour, même bref, au pays des cèdres qui peut se montrer douloureuse… L’hospitalité, qui reste en Occident une notion très vague, est ici mise en pratique au quotidien. Les Libanais sont profondément heureux de faire découvrir à leurs hôtes leur pays et leurs traditions, et de partager avec eux des moments conviviaux pour le simple plaisir d’être ensemble.

La beauté de la contrée n’est pas l’un de ses moindres atouts. Le Liban est un pays de montagnes. Partant de la côte, l’altitude augmente rapidement le long les pentes des monts du Liban qui atteignent plus de 3000 m au nord de la chaîne. Les crêtes et les terrasses de cette façade maritime sont parsemées d’innombrables villages qui se développent anarchiquement. Mais la majorité de la population se concentre dans les villes de la côte : Trablous (Tripoli), Jbeil (Byblos), Saïda (Sidon), Sour (Tyr), et surtout la chaotique métropole de Beyrouth, sans doute la ville la plus animée du Proche-Orient.

À l’est de la première chaîne s’étale la vaste plaine de la Bekaa, cultivée depuis des millénaires, puisque cette région faisait partie du « croissant fertile » où naquit l’agriculture. Certaines des Graminées et des Légumineuses sauvages figurant parmi les premières plantes à avoir été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :