Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘pertes’

Kanaan répond à Siniora au sujet de la corruption

Posted by dodzi sur novembre 1, 2011

L’Orient le Jour

Ibrahim Kanaan

Le chef de la commission parlementaire des Finances et du Budget, Ibrahim Kanaan, a répondu hier au chef du bloc parlementaire du courant du Futur, Fouad Siniora, qui avait critiqué certains propos du chef du CPL, le général Michel Aoun, au sujet des finances publiques et de la corruption.

Après avoir noté qu’il n’arrivait pas à poser une série de questions à M. Siniora ou aux anciens ministres des Finances « qui ne participent pas aux réunions de la commission », M. Kanaan a annoncé que « dans un souci de vérité », il souhaitait interroger l’ancien Premier ministre sur une série de points : « Qui a ramené les comptes à zéro le 1er décembre 1999 ? Qui est responsable des dépenses sur base de projets de budget non approuvés au Parlement des 11 milliards déboursés en quatre ans, ainsi que du renvoi de l’équipe de la comptabilité centrale au profit d’une autre qui a manipulé les chiffres, enfin de la perte de quatre milliards de dollars accordés au Liban sous forme de dons ? »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Energie : malgré le manque de soutien du gouvernement, le ministre de l’Energie passe à l’action

Posted by jeunempl sur avril 15, 2010

MPLBelgique.org

Depuis son entrée en fonction, le nouveau ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Gebran Bassil sait que le ministère des Finances n’est pas prêt à lui accorder le moindre centime pour combler le déficit de production d’électricité. Bassil s’était alors dans un premier temps lancé dans un travail de reconnaissance afin de restructurer la gestion de l’Energie.

C’est ainsi qu’il a commencé par supprimer dès le mois de mars les subventions annuelles au mazout. Ces dernières ne profitaient qu’aux trafiquants alors qu’elles étaient destinées à réduire les charges sur le citoyen. Cette mesure permet d’économiser près de 9 millions de dollars à l’état. Cette somme, le ministre a voulu la dédier aux premières mesures destinées en faveur des énergies renouvelables au Liban.

Quelles sont ces mesures et leur étendue à l’échelle nationale?

Grâce aux 9 millions de dollars dégagés, 3 projets ont été lancés pour promouvoir la réduction de la consommation électrique ainsi que l’utilisation des énergies renouvelables.

C’est ainsi qu’1 million de ménages libanais recevront chacun 3 lampes économes. Chacune de ces ampoules consomme 24 watts et remplacera une ampoule conventionnelle de 100 watts, permettant à chaque foyer d’économiser 28 dollars par an de facture énergétique. Le coût du projet est estimé à 7 millions de dollars et devrait permettre à l’état d’économiser 76 millions de dollars sur 4 ans. Autrement dit, si 15% de ces ampoules sont effectivement utilisées, une installation de 30 MW de puissance serait économisée, soit 2% de la production actuelle. A noter que cette mesure concerne essentiellement les consommations de nuit.

Le second projet consiste à subventionner les crédits à l’acquisition de chauffe-eau solaire, à hauteur de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Gestion des finances publiques et de la dette publique

Posted by dodzi sur mai 29, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 6 Gestion des finances publiques et de la dette publique

Diagnostic

A. Un Etat très endetté et qui subit des pertes financières considérables et injustifiées

1. Ratio dette/PIB parmi les plus élevés au monde,

2. Dette injustifiée au regard des sommes dépensées pour la reconstruction des infrastructures à la fin de la guerre et pour la subvention de différents secteurs économiques (énergie, agriculture, PME/PMI, etc.) mais justifiée par le taux prohibitif des intérêts payés durant de nombreuses années au regard des taux d’intérêts dans le monde et de l’inflation locale.

3. Pertes additionnelles dues à une mauvaise gestion de la dette publique, notamment à une mauvaise évaluation des besoins de financement qui conduit à emprunter parfois de manière excessive à cause d’une gestion chaotique des comptes des entités publiques et du manque de prévision.

4. Pertes dues à la mauvaise gestion de l’Electricité du Liban : pertes non techniques et pertes techniques sur le réseau, tarification inadaptée au prix des combustibles, pas de politique d’achats à long terme ni de couverture financière des risques.

5. Coût des infrastructures anormalement élevé qui s’explique par la corruption au plus haut niveau de l’Etat et par le désir de certains gouvernements précédents d’acheter l’appui de partis politiques par l’intermédiaire d’entrepreneurs qui leur sont proches. C’est notamment le cas pour les travaux financés par l’intermédiaire du CDR et du Conseil du Sud et pour les indemnités payées par la Caisse des Déplacés. Les comptes de ces deux derniers organismes ne sont d’ailleurs pas soumis au contrôle des institutions de l’Etat et le budget du CDR n’était pas inclus jusqu’à récemment dans le budget de l’Etat.

6. Pertes dues à l’obsolescence de la loi sur les achats publics et au rôle inefficace des organismes de contrôle de l’Etat.

7. Surdimensionnement de certains équipements publics et surnombre de fonctionnaires dans certains secteurs, notamment dans le domaine de l’éducation publique. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :