Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Penurie’

Syrie : « A Alep, je me sens assiégée jusque dans ma maison »

Posted by jeunempl sur août 12, 2013

La Croix – Gauderique Traub

Syrie - à Alep, les rebelles sèment la terreurMusulmane sunnite, elle ne souhaite pas donner son nom. « Mon témoignage n’est pas seulement le mien, mais celui de milliers d’autres Syriennes », dit-elle. Elle a étudié à l’université d’Alep et enseigne le français dans une école privée. Elle vit à Alep, dans la zone contrôlée par les forces gouvernementales. « Aujourd’hui, j’ai peur de dire ce que je pense. Je ne sais pas à qui faire confiance, explique cette femme. Je me sens assiégée jusque dans ma maison. »

« À Alep, on étouffe, dit-elle dans une longue conversation au téléphone. On se sent isolés, comme sur une île que personne ne voudrait approcher parce qu’il y règne un grand danger. Même d’autres régions de Syrie, comme Lattaquié, sont à mille lieux de vivre ce que nous vivons à Alep. » La ville est entourée par les rebelles qui contrôlent la partie nord-est et les banlieues pauvres. Le régime tient encore le centre et l’ouest, où se trouvaient les quartiers les plus aisées. « Mais jusqu’à quand ? », s’interroge la jeune femme, qui dit sentir « le danger se rapprocher ».

Alep, dans le nord de la Syrie, était une ville prospère et touristique, avec sa citadelle et ses souks. Aujourd’hui, elle est détruite, comme en témoignent les images diffusées le 7 août par Amnesty International. La population de la zone gouvernementale n’est plus ravitaillée et les quelques denrées encore disponibles sont hors de prix. Le cours de la livre syrienne s’est effondré.

FRUITS ET VIANDE ONT DISPARU DES ÉTALS

« Depuis le début du Ramadan, les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville. Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles. On appelle ce chemin le “passage de la mort” » , explique la jeune femme.

Les fruits et la viande ont disparu des étals. Le pain se fait rare. Elle trouve encore quelques légumes, tomates, aubergines, courgettes, nécessaires à la cuisine locale, mais pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban risque une pénurie d’infirmières

Posted by jeunempl sur mai 8, 2013

Le Commerce du Levant

[Note du MPLBelgique.org : Victimes de leur succès à l’étranger ? Ce risque de pénurie est un comble quand on sait que les infirmiers libanais sont présents en nombres dans les pays francophones, notamment en Belgique, ainsi que dans les pays du Golfe.]

Croix-RougeDeux infirmières sur trois souhaitent quitter leur poste d’ici à 3 ans. Parmi elles un tiers compte même quitter le pays. Ainsi après une ou deux années de travail, une jeune diplômée sur cinq part à l’étranger : les destinations d’expatriation sont principalement les pays du Golfe. Enfin parmi celles qui restent au Liban, 30% désirent changer de métier.

Ces statistiques sont tirées d’une étude chapeautée par le professeur Fadi el-Jardali de l’Université américaine de Beyrouth (AUB). Les précédentes recherches sur le sujet sont trop limitées pour permettre la comparaison des données dans le temps. Cependant le professeur Fadi el-Jardali soutient que la situation risque d’empirer si les conditions de travail et la représentation sociale de cette profession ne changent pas.

Les conditions de travail et les traitements salariaux sont les principales raisons de cette désaffection. En cause, les minces perspectives de carrière et les salaires jugés insuffisants (l’étude n’en définit pas le montant), mais aussi les conditions de travail spécifiques à la profession : surcharge de travail, sous-effectif latent dans les organismes de santé, désorganisation de ses structures, manque d’autonomie ou encore des plages de travail étendues souvent incompatibles avec une vie de famille.

Le secteur de la santé et la qualité des soins pourraient gravement pâtir de cette hémorragie de personnel. Les infirmières fournissent 90% de soins aux patients.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Menacé par la sécheresse, le Liban attend la pluie impatiemment

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2010

Mohammad Al Harissi – AFP

Au moment où l’Europe connaît des températures glaciales et des chutes de neige précoces, la pluie se fait attendre au Liban où les sources se tarissent et une nouvelle sécheresse menace.

« Le retard des pluies est en train de menacer quelques unes de nos sources principales, où l’eau devient de plus en plus rare », s’alarme Fouad Hachwa, doyen de la Faculté des Sciences à la Lebanese American University.

« Si cette situation perdure, nous risquons de nous retrouver face à un désastre, à de graves crises dans certaines zones », dit-il à l’AFP.

D’après les services météorologiques, le Liban a enregistré depuis septembre une pluviométrie atteignant 51,2 mm, en forte baisse par rapport aux 214,8 mm enregistrés à la même période l’an dernier.

Selon les experts, le pays dispose annuellement en moyenne de 2,1 milliards de m3 de ressources hydrauliques renouvelables, dont plus de la moitié sont déversés dans la Méditerranée en l’absence d’une stratégie pour gérer les eaux.

La situation s’est aggravée cette année avec des températures estivales proches des 30 degrés enregistrées en fin d’automne.

« Cette chaleur, ce retard des pluies, cela n’est pas normal », explique à l’AFP Mark Whaybé, chef des services météorologiques à l’aéroport international de Beyrouth.

« Les vagues de chaleur et la sécheresse sont de plus en plus longues », relève-t-il.

Dans un pays qui, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources hydrauliques, de nombreux citoyens se sont vu contraints d’acheter de l’eau pour leurs besoins quotidiens en raison d’une grave pénurie, les dernières précipitations ayant été enregistrées il y a plus d’un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban puise dans ses réserves souterraines plus de 100 millions de m³ d’eau par an

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2010

ANI

Le Liban fait face à un déficit de plus de 100 millions de mètres cubes (m³) par an, a indiqué le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil dans le cadre du Forum arabe de l’environnement et du développement.

« Sur les 8,5 milliards de mètres cubes de précipitations annuelles, 4,5 milliards s’évaporent, 1,2 milliard s’infiltrent en dehors du territoire libanais et près de 1,5 milliard vont dans la mer. Il ne nous reste donc plus que 1,2 milliard de mètres cubes, dont 650 millions d’eaux superficielles et 550 millions d’eaux souterraines », a-t-il expliqué.

Or le Liban utilise près de 650 millions de mètres cubes d’eaux souterraines par an, a poursuivi Bassil, « ce qui signifie que nous puisons dans nos réserves souterraines entre 100 et 150 millions de m³ par an ».

« Si cette situation se poursuit, c’est très grave. Nos réserves vont diminuer si nous ne réagissons pas à temps», a-t-il insisté.
Le ministre a expliqué que la majorité de l’eau au Liban, superficielle et  souterraine, sert à l’irrigation de manière naturelle.

Les particuliers, eux, manquent d’eau car les capacités de stockage ne dépassent pas 245 millions de m³, dont seules 45 millions peuvent être utilisées, tandis que le reste sert à produire de l’électricité. « Nous n’avons pas les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau, bientôt denrée rare au Liban et au M-O ?

Posted by jeunempl sur septembre 26, 2010

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Le changement climatique dans notre région devrait se traduire, selon la plupart des modèles, en une pénurie d’eau. Cela, on le sait depuis quelque temps. Mais les conclusions d’un grand symposium qui s’est tenu récemment à la LAU sont encore plus pessimistes que prévu.

L’impact du réchauffement climatique sur les ressources hydrauliques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Tel est le vaste programme que s’est proposé d’explorer cette année le cinquième symposium du Forum arabo-allemand pour les études environnementales, organisé à la Lebanese American University (LAU) de Jbeil cette semaine, en collaboration avec de nombreux partenaires dont la Fondation Friedrich Ebert, qui en a financé une grande partie, les ministères concernés et le Conseil national pour la recherche scientifique (CNRS). Experts libanais et allemands se sont succédé pour traiter divers aspects de cette épineuse question.

Le ton a été donné dès la session d’inauguration avec Nagib Saab, secrétaire général du Forum arabe pour l’environnement et le développement (AFED). Il a parlé du rapport que présentera cette organisation au cours de son congrès annuel en novembre prochain, précisant qu’il sera alarmiste. « Au cours de la rédaction de ce rapport, nous avons compris que les pays arabes feront face dès 2015 et non à partir de 2025, comme on le croyait précédemment, à des conditions de grave pénurie d’eau, en d’autres termes que leur part annuelle per capita sera inférieure à 500 mètres cubes, moins d’un dixième de la moyenne mondiale qui est de 6 000 mètres cubes », a-t-il dit. Il a rappelé que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil met en garde contre des pénuries d’eau en automne

Posted by jeunempl sur août 23, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil a mis en garde lors d’une tournée dans la région du barrage de Chabrouh à Faraya contre une pénurie d’eau durant les mois de septembre et octobre.

Il a déploré le retard accusé dans la construction des barrages hydrauliques, soulignant que tout retard supplémentaire va aboutir à des rationnements très pénibles. Il a ainsi appelé à mettre la question de l’eau à l’ordre du jour du prochain Conseil des ministres.

Le ministre a ajouté que des études pour 43 barrages ont été effectuées ; il est question aujourd’hui d’en réaliser 10. Bassil a déclaré avoir reçu la promesse de consacrer plus de 260 millions de dollars à ces chantiers dans le projet du budget de l’année 2010.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban suspend à son tour les exportations de blé

Posted by jeunempl sur août 12, 2010

Le Commerce du Levant

Les ministères libanais de l’Economie et de l’Agriculture ont annoncé le gel des exportations de blé sine die, « en raison de la crise internationale du blé et suite à la décision de certains grands Etats de geler leurs exportations ».

Les aléas climatiques ont pesé sur la production mondiale de blé cette année, poussant la Russie, troisième exportateur mondial, à suspendre ses exportations. D’autres producteurs, comme l’Ukraine ou le Khazakstan pourraient être amené à faire de même.

Le Liban, lui, produit entre 30000 et 75000 tonnes de blé annuellement, alors que sa consommation se situe aux alentours de 400 000 tonnes par an, a indiqué un membre du rassemblement des minotiers libanais, Arselane Sinno, au Commerce du Levant. La récolte a été maigre cette saison, et seule une infime partie de cette production était destinée aux marchés étrangers, a-t-il ajouté.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Électricité : la colère gronde chez les consommateurs, Bassil veut augmenter les coupures à Beyrouth

Posted by jeunempl sur août 7, 2010

L’Orient le Jour – Anne-Marie El-Hage

Pas de solution en vue au rationnement du courant électrique, en raison de la forte chaleur accompagnée d’humidité, alors que le gouvernement ne se décide toujours pas à appliquer le plan de réforme du secteur de l’électricité.

Terrassés par la chaleur en raison de la canicule qui s’éternise, incapables de se rafraîchir ou de réfrigérer les aliments périssables en raison du sévère rationnement du courant électrique qui sévit partout au Liban, sauf bien entendu dans le Beyrouth administratif, les citoyens sont en colère et ne se privent pas de le montrer. D’autant que les factures des générateurs de quartiers ne cessent de gonfler, frisant l’indécence, vu l’augmentation des heures de rationnement qui atteignent plus de 22 heures sur 24 dans certaines régions.

Du nord au sud, à Tripoli, Beddaoui ou dans le Akkar, dans l’Iklim el-Kharroub, dans la Békka ou à Bint Jbeil, pour ne citer que ces régions, les mouvements de protestation populaires se sont multipliés les derniers jours. Routes coupées, tentes dressées à même la chaussée en pleine nuit, manifestations en tout genre, appels à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La gestion globale de l’eau, entre protection des ressources et rationalisation de la demande

Posted by jeunempl sur juillet 6, 2010

(L’Orient le Jour)

Comment élaborer des stratégies sur l’eau quand on n’a pas une idée exacte des ressources disponibles, du gaspillage et des abus ? Comment faire pour protéger et utiliser durablement l’or bleu au Liban ? C’est à des questions aussi fondamentales qu’a tenté de répondre la conférence organisée samedi par le Parti libanais de l’environnement (LEP).

Le président du LEP, Habib Maalouf, a présenté, au cours de cette conférence financée par la Fondation Friedrich Ebert et organisée à l’hôtel Commodore, une étude intitulée « À l’ombre des changements climatiques, quelle stratégie nationale pour la gestion de l’eau au Liban ? ». Le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal a participé à la séance d’inauguration, ainsi que le consultant Abdo Tayyar, représentant le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil, et Samir Farah, représentant de Friedrich Ebert au Liban.

M. Maalouf a beaucoup insisté sur l’idée que l’option des barrages, n’étant pas sans impact écologique, devrait être considérée avec beaucoup de prudence et après que toutes les alternatives furent épuisées, critiquant qu’au Liban, cette option soit si prioritaire (cette idée a été très discutée au cours des débats). « La nature nous a appris qu’elle stocke l’eau sous terre et non au-dessus », a-t-il dit, soulignant les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil : Le rationnement de l’eau est lié au gaspillage

Posted by jeunempl sur février 20, 2010

L’Orient le Jour

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil a justifié le rationnement de l’eau courante en expliquant qu’il était dû au gaspillage technique d’une part, et du gaspillage qui résulte des factures impayées et des branchements illicites de l’autre. C’est lors d’une conférence de presse hier que le ministre Bassil a souligné que le taux d’encaissement des factures était de l’ordre de 53,6 % et que ce taux divergeait selon les différentes régions libanaises, en précisant que ce phénomène n’est pas lié à des considérations confessionnelles. Le ministre Bassil a ajouté que le coût de la production d’eau est élevé et que les dépenses des sociétés concernées ont atteint 153 milliards de livres.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :