Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Pauvreté’

La chaîne libanaise LBCI hors les murs à Tripoli

Posted by jeunempl sur août 30, 2012

Par Joumana Chahal Tadmoury – Libnanews

Le lundi 27 août 2012 la ville de Tripoli recevait la chaîne télévisée LBCI et pour la première fois, à la « Menchieh », le jardin public du Palais Nawfal au cœur du Tall, 1er jardin public au Liban, dit Elias Khlat, non loin de la place de l’Horloge. Ce lundi n’était pas un lundi ordinaire. C’était le premier jour- depuis les derniers événements- où l’on pouvait entendre les bruits habituels des klaxons qui assourdissent les lieux. Ce lundi était un jour de trêve annoncée la veille par les députés de la ville qui s’étaient réunis, et pour la énième fois, depuis le 11 mai dernier, date des violents affrontements des deux habituels camps belligérants de Tebbaneh et Baal Mohsen, sans proposer de solution à cette situation qui s’envenime de jour en jour.

Crédit photo : François El-Bacha

L’événement était de taille. Le plateau de « Nharkom Saïd » s’était installé à Tripoli par solidarité avec les tripolitains- a affirmé la journaliste Dima Sadek. Elle affirme vouloir entendre la voix de la population, des tripolitains neutres, de cette société civile qui refuse de se résigner, celle qui dénonce l’état dans lequel est plongée leur ville tant aimée, la voix qui s’oppose à la guerre civile qui menace le Liban et dont les racines pourraient partir du Liban nord.

L’émission s’est articulée autour de trois axes.Dans sa première partie elle a  donné  la  parole au  Maire de Tripoli Dr. Nader Ghazal  et à Dr. Samer Annous, Universitaire, co- fondateur de « Tripoli sans armes », et dans la deuxième partie, le pôle social, Elias Khlat militant, fondateur de Friends of  Tripoli Railway station et de Tripoli Foundation a remplacé Dr. Ghazal, pour parler de la situation sociale catastrophique de la ville quant à la troisième partie, elle a traité des problèmes politiques et sécuritaires récurrents « le wild west », tel que le décrit samer Annous.

Tout au long de l’émission la journaliste et ses invités n’ont eu de cesse de rappeler l’état de misère dans lequel la ville est plongée,  rappelant les chiffres du PNUD qui ont Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah : il est dans l’intérêt de certains régimes de ne pas combattre la pauvreté et l’analphabétisme

Posted by jeunempl sur mars 15, 2012

S.N. – ANI

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah a souligné la nécessité de mettre un terme à l’analphabétisme au Liban qui atteint un taux de 16% de la population, lors d’une cérémonie organisée jeudi par l’association Nour pour éradiquer l’analphabétisme au Liban.

Il a ensuite noté que les statistiques officielles parlent de près de 57 millions d’analphabètes parmi les citoyens arabes dans des pays jouissant d’énormes moyens financiers, suffisants pour mettre fin au chômage et pouvant contribuer à des changements considérables dans la région.

Il a toutefois indiqué que certains régimes préfèrent ne pas combattre la pauvreté et l’analphabétisme.

Il a également fustigé ce qu’il a appelé « l’invasion des drogues dans les écoles », signalant que ce dossier, avec ceux du chômage et de la sécurité sociale, ne constitue pas un objet de discorde.

Mais le chef de la Résistance a clarifié que d’autres dossiers sont toujours loin de former une entente entre Libanais, en l’occurrence, la question de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La hausse des salaires effective dès février

Posted by jeunempl sur janvier 27, 2012

Le Commerce du Levant

Le décret sur le réajustement des salaires a été publié dans le Journal Officiel. La hausse des salaires devient en effet effective dès le mois de février.

Le gouvernement avait adopté le 19 janvier le réajustement des salaires suivant la formule proposée par le patronat et la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL).

Le salaire minimum a été fixé à 675.000 LL (450 dollars).

Par ailleurs, les salaires compris entre 500.000 LL (333 dollars) et 1 million de LL (666 dollars) recevront une augmentation allant jusqu’à 200.000 LL (133 dollars), ceux compris entre 1 million de LL et 1,5 million de LL (1000 dollars) recevront une augmentation allant jusqu’à 250.000 LL (166 dollars), alors que les salaires dépassant les 1,5 million de LL seront augmentés de 299.000 LL (200 dollars).

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Plus de six millions de dollars d’aides octroyées au Liban en octobre

Posted by dodzi sur novembre 9, 2011

Le Commerce du Levant

L’aide extérieure octroyée au Liban a atteint plus de six millions de dollars en octobre, selon un bulletin du ministère des Finances.

La Banque mondiale (BM) a accordé six millions de dollars au ministère des Affaires sociales pour l’aider à appliquer son programme de lutte contre la pauvreté. Ces fonds serviront en premier lieu à établir une étude exhaustive portant sur les besoins sociaux et financiers de 150.000 foyers défavorisés au Liban.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a octroyé pour sa part 12.000 dollars au ministère de l’Agriculture visant à offrir aux apiculteurs le matériel nécessaire à leur travail.

Enfin, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a accordé 80.000 dollars au ministère de la Culture pour la mise en place de quatre centres de lecture à travers le pays.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : les dégâts invisibles des guerres

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

RTBF

Par W. Fayoumi

Onze ans après la fin de la guerre de 2006, qui a vu une partie du pays dévastée par les bombardements israéliens, le Liban n’en finit pas de se reconstruire. Malgré la situation politique instable et la crise économique, les traces de son histoire difficile s’effacent avec les années. Mais les cicatrices de la société libanaise restent bien présentes, dans des endroits moins visibles.

La voiture nous mène vers le quartier de Bourj-al-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth. Ici se concentre une grande partie de la population pauvre de la capitale. En majorité chiites, les habitants vivent dans un entrelacs chaotique de constructions en partie détruites. Des fils électriques forment une toile improbable, pendant sur les murs, traversant le ciel au-dessus des rues animées.

C’est là que nous allons, à l’hôpital dirigé par la Société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-unies pour les réfugiés). MSF y tient, depuis 2008, des consultations en santé mentale. « Après la guerre de 2006, le constat était effrayant. Le fossé entre les besoins et ce qui existait sur le terrain était énorme« , explique Fabio Forgione, responsable du projet de santé mentale communautaire, initié en 2008.

Selon une enquête de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), menée avant le conflit, 49% de la population du Liban avait un lien direct avec les dégâts humains et matériels liés aux divers combats armés, et 17% était atteinte de troubles mentaux.

A Bourj-el-Barajneh, les traumatismes mentaux sont encore plus endémiques. 25% des réfugiés palestiniens dans le camp souffriraient de séquelles psychologiques ou psychiatriques nécessitant un suivi. Il y a surtout l’histoire du camp, suite violences armées incessantes : siège par l’armée israélienne et les milices phalangistes en 1982, blocus des milices pro-syriennes en 1984, bombardements en 1994 et en 2006… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Achèvement de la première phase de l’étude de faisabilité de la zone économique spéciale de Tripoli

Posted by jeunempl sur avril 2, 2011

Le Commerce du Levant

Tripoli, Liban-Nord

La première phase de l’étude de faisabilité de la zone économique spéciale de Tripoli s’est achevée, a annoncé vendredi soir le Premier ministre sortant Saad Hariri.

Selon les résultats préliminaires de cette étude, lancée en juillet 2010 et financée par l’agence de développement américaine USAID, la zone pourrait attirer en vingt ans près de 120 entreprises et créer plus de 9000 emplois.

Une loi votee en 2008 accorde aux zones économiques un statut spécial, permettant aux entreprises qui s’y installeront de bénéficier d’un cadre réglementaire favorable et d’un certain nombre d’incitations fiscales.

D’autres zones économiques sont prévus, notamment dans la Bekaa et dans le Sud, mais « nous voulions commencer par Tripoli, car Tripoli, comme les autres régions du nord du Liban et du Akkar, a la plus forte proportion de personnes pauvres au Liban. Le produit intérieur brut de la région est le plus bas du Liban », a souligné Hariri.

Selon lui, la zone économique s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement intégré pour Tripoli qui sera annoncée bientôt.

Cette stratégie sera basée sur trois piliers : l’augmentation de la capacité économique du Nord grâce aux accords de libre-échange avec la Syrie, la Jordanie et la Turquie, le développement du port de Tripoli et la construction de routes et d’un chemin de fer commercial le reliant à la frontière syrienne, et enfin la participation du secteur privé en partenariat avec le secteur public.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Neuf projets de développement social financés par l’Italie

Posted by jeunempl sur mars 1, 2011

Le Commerce du Levant

Le ministre sortant des Affaires Sociales, Selim Sayegh a annoncé lundi, dans une conférence de presse, le lancement de neuf projets de développement social dans les différentes régions libanaises.

Le gouvernement italien participera au financement de ces projets, avec une contribution de 30.000 à 70.000 dollars selon la taille de chaque projet.

Le représentant de l’ambassadeur d’Italie, Andreas Ferrarizi a souligné que ces projets comportent des dimensions environnementale, économique, éducative, culturelle et agricole qui s’ajoutent à la dimension sociale.

Ils s’inscrivent dans le cadre d’un plan global financé par le gouvernement italien à hauteur de 2,466 millions d’euros.

Selon Sayegh, les neufs projets concernés ont été sélectionnés conformément à la directive nº 1784/1 datant de décembre 2010. Cette directive définit les conditions et les mécanismes de mise en œuvre des projets de développement financés par l’extérieur au niveau de la préparation, du financement, de la mise en œuvre et de l’évaluation.

Les projets ont été élaborés en fonction « des priorités sociales définies par le ministère notamment la lutte contre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Georges Corm: « Le Liban n’est pas Monaco ou Dubaï. Il a quatre millions d’habitants à nourrir »

Posted by dodzi sur février 24, 2010

Iloubnan.info

Par Anne Ilcinkas

Le Liban doit-il adhérer ou pas à l’OMC? Pour Georges Corm, ce n’est pas la question. L’ ancien ministre des Finances libanais dénonce l’économie de rente qui règne dans le pays et appelle à un changement de société. Empêcher la fuite des cerveaux, c’est l’une des grandes mesures à prendre pour rendre le Liban compétitif selon lui. Eclairage.

iloubnan.info : Le Liban a-t-il intérêt à adhérer à l’OMC?

Georges Corm : Aujourd’hui, tout le monde adhère à l’OMC. Les pays qui ne le font pas sont pointés du doigt et n’ont pas très bonne presse dans la communauté internationale. Alors oui, il vaut mieux adhérer. Mais le Liban n’est pas préparé pour tirer profit de cette adhésion. C’est une évidence.

Aujourd’hui, adhérer à l’OMC, pour le pays, cela n’avance ni ne retarde quoique ce soit. Le problème n’est pas d’adhérer ou non. Le problème c’est de changer de politique économique. Il faut dynamiser l’économie du pays et ce n’est pas l’adhésion à l’OMC qui a un effet dynamisant, mais des capacités et une volonté internes.

D’ailleurs, aucun des pays qui a réussi dans l’économie mondiale n’a appliqué les recettes néolibérales. C’est d’une naïveté intellectuelle sans limites de le penser. La crise l’a démontré.

De plus, nos tarifs douaniers ont considérablement baissé, une baisse qui s’accentuera encore plus sous l’effet des accords de libre échange déjà signés par le Liban, notamment l’adhésion à la zone de libre échange arabe (GAFTA), ou au partenariat Euromed, sans compter les nombreux accords bilatéraux signés. Le Liban a déjà tout cédé. Il a signé des accords souvent désavantageux pour l’économie du pays avec l’Arabie saoudite, la Jordanie, l’Egypte, Bahrain et d’autres. Le pays a choisi d’abandonner toute ambition dans le domaine de ses propres capacités compétitives dans l’économie mondiale. Tout l’afflux de capitaux reçus depuis 20 ans n’a pas été investi dans l’économie productive, mais dans le secteur foncier de luxe et les deux secteurs bancaire et touristique. Cela a produit une prospérité extrême dans une économie aux dimensions de 50 km2, centrée sur les quartiers chics de Beyrouth et quelques centres d’estivage courus dans le Mont Liban. Mais le Liban a un territoire de 10 452km2. Ce n’est pas Monaco ou Dubai. Il a quatre millions d’habitants à nourrir. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël: Charles Michel n’a pas pu entrer à Gaza

Posted by dodzi sur janvier 25, 2010

RTBF

Charles Michel, le ministre à la coopération était en Israël dimanche. Il a été reçu par le vice ministre israélien des Affaires Etrangères et il lui a demandé des explications sur l’incident de samedi au cours duquel il n’a pas été autorisé à se rendre dans la bande de Gaza.

Les autorités israéliennes expliquent que cela aurait donné de la légitimité au Hamas.

Respect mutuel mais fermeté de ma part, ce sont les mots de Charles Michel pour qualifier sa rencontre avec le vice-ministre israélien des Affaires Etrangères, un entretien au cours duquel il a protesté pour ne pas avoir été autorisé par Israël à se rendre à Gaza. Il a aussi demandé la levée du blocus israélien sur ce territoire. Quelle a été la réponse israélienne à Charles Michel : « le gouvernement israélien confirme ce n’est pas la première fois qu’ils sont favorables à ce que l’aide humanitaire puisse être dispensée mais nous demandons des actes et nous ne manquerons pas dans les jours, dans les semaines, dans les mois qui viennent, avec l’Union européenne, de rester vigilants, de rester attentifs et de vérifier sur le terrain si les déclarations dans les cadres diplomatiques sont suivis des faits opérationnels pour les populations, pour les enfants qui sont dans des conditions de vie extrêmement misérables, extrêmement pauvres. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Arabes vivent dangereusement

Posted by dodzi sur janvier 5, 2010

Jeune Afrique

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) a publié le cinquième volet de son « Rapport arabe sur le développement humain ». Les pays de la région souffrent toujours du chômage, de la pression démographique et peinent à faire respecter les droits de l’Homme. Des problèmes auxquels s’ajoute désormais la menace du changement climatique.

Sept ans après la publication du premier « Rapport arabe sur le développement humain », le cinquième volet de cette série parrainée par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), publié au Caire le 21 décembre, aboutit au même constat désespérant : « Les obstacles au développement humain sont très tenaces » dans le monde arabe « parce que la sécurité des populations n’y est pas assurée. »

Pression démographique

Les intellectuels arabes qui établissent ce sombre bilan ont passé au crible les différents aspects de cette insécurité. Elle est d’abord environnementale, au sens large du terme. Si elle tend à ralentir, la croissance démographique se poursuit. La population des pays arabes est passée de 172 millions en 1980 à 330 millions en 2007, et atteindra 385 millions en 2015. Et, bien sûr, elle est jeune : les moins de 25 ans représentent 60 % de la population totale ; l’âge moyen est de 22 ans, contre 28 ans dans le reste du monde.

Cette pression humaine s’exerce sur des territoires désertiques à 68,4 %, où 57 % des ressources hydriques sont partagées avec des États voisins et les réserves d’eau souterraines « fortement surexploitées ». Peu industrialisés, ces pays « ne contribuent que très peu à l’effet de serre » et au réchauffement climatique. Mais ils font partie de ceux qui en pâtiront le plus. L’Égypte, le Liban, le Soudan et les pays du Maghreb seront parmi les plus affectés. Si, comme on le redoute, la hausse moyenne des températures de la planète devait dépasser 3 °C, le niveau de la mer pourrait s’élever de 1 mètre et provoquer l’exode de 6 millions d’habitants du delta du Nil. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :