Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘patrie’

Elle ne renonça… ni se dérobera à son devoir

Posted by jeunempl sur août 1, 2010

Armée Libanaise

Dans l’imagination de chaque citoyen réside un soldat prêtant serment à Dieu d’accomplir son devoir complet en défendant les couleurs du drapeau de son pays. Une fois que les dangers tempêtent et le clairon retentit, il se dresse pour être le bouclier défendant son peuple, le protégeant du mal des ennemis, et se sacrifie afin de le sauver jusqu’à la dernière goutte de son sang.
Dans l’imagination de chaque soldat réside un citoyen, le contemplant avec toute confiance et respect, le considérant comme étant la soupape de sécurité et le seul sauveur lors des crises. Il offre tout pour les boucliers de la patrie; c’est alors que son frère le soldat répond en lui promettant une vie libre et prospère de tranquillité et de stabilité.

Entre cette scène et l’autre, se manifeste le sens de la solidarité entre l’Armée et ses citoyens, se dessine l’image du Liban unifié, surgissant toujours des crises et se dirigeant avec toute confiance vers le devant. Quels que soient le lieu ou le temps, le sang des martyrs demeure le flambeau illuminant le trajet d’une Armée dépassant les soixante quatre années…. Mais ne renonça pas…et ne se dérobera jamais à son devoir.

1- Aube de l’Armée

Le 1er aout 1945 est la date officielle de la fondation de l’Armée Libanaise. Or son âge vrai ne se résume pas par certaines décennies, car l’Armée Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah rejette le fanatisme, et défend la diversité

Posted by jeunempl sur mai 16, 2009

Al Manar

sayyed-hassan-nasrallahLe secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a révélé que les évènements du 7 mai de l’an 2008 ont permis « d’éviter le pire qui était planifié pour le Liban, notamment une conflit interne entre les Sunnites et les Chiites ».

Évoquant l’accord du 17 mai, qui avait été conclu en 1983 entre le gouvernement libanais et l’entité sioniste, Hassan Nasrallah a regretté que ceux qui l’aient signé soient considéré par quelques Libanais comme étant « les héros de l’indépendance et de la souveraineté », alors que « ceux qui ont lutté et se sont sacrifiés pour faire avorter cet accord qui a humilié le Liban, le soumettant aux conditions israéliennes, soient désormais accusés de collaboration, et de dépendance pour l’extérieur ».
A l’ombre de l’échéance électorale législative prévue le 7 juin prochain, Sayed Nasrallah a réitéré l’attachement de l’opposition au principe du partenariat politique, en cas de victoire de l’opposition, estimant toutefois que si la majorité actuelle s’obstine à refuser toute participation, l’opposition est disposée à diriger seule le pays.

« Nous sommes devant une nouvelle phase qui nous incombe des responsabilités à part entière, celle de construire notre patrie, un pays fort et juste à la fois, car la force sans justice n’est qu’oppression et dictature, et la justice sans force est sans défense.
Nous aspirons à un Liban où tous ses citoyens et familles sont égaux en droits et en devoirs, une patrie avec un seul peuple et un seul état, il faut se débarrasser aussi bien en public qu’en privé de parler de peuples libanais; nous sommes un seul peuple, nous n’avons pas le complexe de parler de diversité culturelle (..)
La diversité culturelle, religieuse et intellectuelle est un don et une miséricorde que nous pouvons transformer en un atout de force dans notre pays et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :