Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Patriarche Sfeir’

Le rôle du nouveau patriarche élu, Béchara Boutros Al Raï se cantonnera-t-il à commander l’Eglise Maronite, du Liban et du Moyen Orient, ou s’étendra-t-il à un rôle politique comme l’ont été ses prédécesseurs ?

Posted by dodzi sur avril 11, 2011

Tayyar.org

De tout temps depuis que le Liban existe le patriarche des maronites a joué un rôle politique indéniable. La patriarche Sfeir transformait souvent l’oraison du dimanche en de véritables discours politiques dépassant quelques fois la bonne parole distribuée à  ses oilles. Ceci est d’autant plus vrai que la représentation chrétienne en général et maronite en particulier durant les années de guerre civiles (1975 – 1990) et celles qui les ont suivies (jusqu’en 2011) où le politique qui ne s’exprimait pas par le feu n’était pas entendu. Paradoxalement, les choix politiques du patriarche ne servaient pas toujours les intérêts de  la communauté maronite mais étaient souvent guidés par des affinités à des personnes se chargeant du titre de  défenseur d’un Liban chrétien. Ces derniers cherchaient à acquérir par là une certaine  légitimité communautaire.

L’on cherchait du représentant de l’Eglise maronite le  poids moral nécessaire à défaut d’une représentation gagnante et  lourde sur le terrain. Nous nous rappelons les discordances de discours entre le Général Michel Aoun menant la guerre de libération contre l’occupant syrien et les positions du  patriarche Sfeir. Le poids moral de l’Eglise maronite et de son représentant doivent toujours suivre la voie de la raison, de la justice, de la main tendue, de la solidarité, de l’unité. Bkerké n’a pas toujours eu ce rôle fondamental de rapprochement des points de vue surtout à la fin des années 80, et s’est attaché aux affaires directes de la cité au détriment d’une vision à long terme où la position des chrétiens orientaux, en dehors bien plus qu’au Liban même, paraît plus que jamais menacée. L’Eglise maronite libanaise est un phare pour l’ensemble des chrétiens orientaux et à ce titre, en effet, le destin des chrétiens des pays du Moyen-orient est lié à celui du Liban. Si l’unité politique des chrétiens du Liban n’est pas possible soit, ceci n’est pas une nécessité absolue et ce n’est pas au patriarche de prendre parti. Sur ce plan là, c’est aux responsables politiques de faire le nécessaire pour se rassembler s’ils le souhaitent.

Quand bien même ce rassemblement était dévolu au patriarche ce ne serait pas souhaitable. En effet à un moment où la volonté internationale, pour mieux maîtriser sa position, est de séparer sunnites et chiites partout dans le monde arabe le rôle du chrétien est d’empêcher de stigmatiser une de ces communautés au détriment de l’autre dans un même pays. Ne nous leurrons pas, les chrétiens Moyen-Orientaux ont été également longuement stigmatisés par l’Occident Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayegh: Gemayel se rendra en Syrie uniquement pour l’intêret du Liban

Posted by dodzi sur mars 17, 2010

Iloubnan.info

Si cette visite jouera en faveur des intêrets du Liban et si jamais le patriarche Nasrallah Boutros Sfeir accepte, le chef du parti des Kataeb Amin Gemayel n’aura aucun problème à se rendre en Syrie, a déclaré le ministre des Affaires Sociales Selim Sayegh lors d’une interview avec le journal koweitien Al-Anbaa.

Il a par ailleurs discuté de la prochaine visite à Damas du chef du Parti Socialite Progressite le député Walid Jumblatt se demandant ainsi de sa valeur, ajoutant que le premier ministre Saad Hariri s’est rendu en Syrie en décembre dernier en tant que premier ministre et ce dans le cadre d’une visite ayant pour but d’établir des relations bilatérales équilibrées entre les deux pays.

Sayegh a par ailleurs appelé à améliorer les liens diplomatiques entre Beyrouth et Damas à l’issue de la réouverture d’ambassades au sein des deux capitales en 2008. L’object du Dialogue National est de désarmer le Hezbollah et de placer toutes les armes sous le contrôle de l’Etat, a ajouté Sayegh.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun: Sfeir protège les corrompus, et je serai le premier à le soutenir si les armes lui causent du tort

Posted by jeunempl sur novembre 4, 2009

El Nashra

aoun_2Le général Michel Aoun, chef du groupe parlementaire « Changement et Réformes » qualifie d' »incomplet » le chef du Conseil exécutif des Forces Libanaises, Samir Geagea, refusant de commenter ses déclarations qu’il a diffusé après les élections ayant lieu à l’Université Saint Joseph (USJ). Geagea avait en fait déclaré que c’est le Hezbollah qui contrôle l’université. « Il ne mérite pas une réponse », affirme alors le général Aoun.

Aoun considère par ailleurs que le mufti du Mont-Liban, Mohamed Ali Jouzo, s’entretient avec une autre partie, et « tous les deux se complètent », les qualifiant ainsi des « anomalies de la société ».

D’autre part, le chef du « Courant Patriotique Libre » (CPL) s’est adressé au Patriarche maronite Nasrallah Sfeir. « Si les armes vous causent du tort, je serai le premier à vous soutenir ». Et d’ajouter: « Pourquoi le Patriarche n’évoque-t-il pas les questions de corruption de l’Etat? Lui, qu’il connait tout, est en train de protéger les corrompus ».

Pour ce qui est du sujet gouvernemental, Aoun assure que les ministères de l’Energie et des Télécommunications seront confiés à son groupe, et que le reste n’est toujours pas décidé. Dans le même contexte, il affirme également que le ministre sortant des Télécoms, Joubrane Bassil, sera reconduit au prochain gouvernement, mais il n’occupera pas nécessairement le même poste. « Il revient à nous de choisir nos ministres, selon un plan donné », signale-t-il alors.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alain Aoun : Ce n’est pas nous qui entravons la formation du cabinet

Posted by dodzi sur septembre 4, 2009

Tayyar.org

alain-aounLe député Alain Aoun, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a indiqué que la rencontre de Baabda fallait être une occasion pour accélérer la formation du cabinet  mais cela n’est pas le cas ; « la situation est bloquée. Bien que le premier Ministre désigné, Saad Hariri reconnait les demandes et les obsessions, il n’a pas présenté aucune solution. Le dialogue n’a pas abouti à la conviction des 2 parties et n’a pas résolu les problèmes. Le général Michel Aoun est toujours soumis à des attaques, c’est le problème essentiel pour nous. L’autre groupe refuse de respecter les droits accordés selon la loi interne et ce que représente le général Aoun. Ils veulent réduire le rôle et le pouvoir du général Aoun, car il représente un projet réformateur qui dérange leurs propres projets », a-t-il noté.

S’exprimant au cours d’une entrevue sur la chaine « NBN », Aoun a assuré que les obstacles devant la formation du cabinet ne sont pas de la part du Courant Patriotique Libre (CPL). « Il n’y a pas une sérieuse décision pour former le gouvernement ; en fait, le PM désigné possède tous les clés du jeu mais les forces extérieures ne vont pas permettre de former ce gouvernement », a-t-il noté.

Le député de Baabda a rappelé que le régime libanais depuis l’accord du Taëf, est un régime basé sur la démocratie consensuelle confessionnelle et nul ne peut dépasser quelqu’un qui possède une légitimité confessionnelle.  « Nous ne sommes pas contre la circulation du pouvoir mais nous nous opposons à la confiscation de certains ministères par certaines parties. Quel problème au ministère des Télécommunications justifie toutes ces campagnes ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche Sfeir s’affirme dans le rôle d’adversaire de l’opposition: le Nonce Apostolique a transmis au Vatican des plaintes du clergé libanais

Posted by jeunempl sur août 28, 2009

El Nashra

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

Nul n’ignore l’impact local, régional, et international qu’ont les prêches du patriarche maronite Nasrallah Sfeir et ses déclarations. Le locataire de Bkerké s’incruste dans le paysage politique, s’imposant comme adversaire des forces de l’opposition, et plus particulièrement de la majorité chrétienne sacrée par les élections législatives de 2005 et de 2009.

Personne n’a oublié l’appel lancé le 6 juin dernier par le patriarche à la veille du scrutin législatif; il y avait mis en garde les Libanais contre le vote en faveur de l’opposition qui « menace l’entité libanaise. » Et personne n’a eu le temps d’oublier l’appel lancé par le patriarche à l’adresse du Premier ministre désigné Saad Hariri et du président de la République Michel Sleimane qu’il a invités à former un gouvernement « monochrome », excluant les forces de l’opposition, se basant ainsi sur son anecdote préférée concernant « la charrette qui ne peut avancer si elle est tirée par deux chevaux, attachés l’un à l’arrière, l’autre à l’avant. » Non-statisfait, il en est même arrivé au point d’accuser l’opposition du blocage du processus de formation du gouvernement. Toutes ces déclarations méritent d’être méditées, surtout qu’elles véhiculent de nombreuses contradictions…

En 2005, le patriarche s’était félicité que « les chrétiens ont désormais leur leader » faisant ainsi allusion au général Michel Aoun. Aujourd’hui, c’est à ce leader qu’il fait face ainsi qu’à son groupe parlementaire prônant le changement et la réforme. Dans le passé, il avait lui-même « béni » l’accord de Taëf qui avait consacré l’entente au détriment de la logique de la majorité, et aujourd’hui il appelle à la marginalisation de l’opposition à laquelle adhère la majorité des maronites. Qui plus est, alors que la majorité haririenne avoue faire face à des obstacles d’origine étrangère, le patriarche insiste toujours à coller cette accusation au dos de l’opposition.

Une source ecclésiastique estime que l’appel du patriarche à former un gouvernement excluant l’opposition pourrait être dû à des pressions qu’exerceraient ceux qui ont été les plus lésés au cours des dernières élections. Ceux-là chercheraient ainsi à compenser leurs pertes par des portefeuilles ministériels. La même source prévoit aussi que l’appel du patriarche pourrait être motivé par « un vent extérieur » qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Eglise reconnaît finalement que la réconciliation druzo-chrétienne n’a pas eu lieu et exige des excuses officielles

Posted by jeunempl sur août 7, 2009

El Nashra

PSP - Walid Joumblatt

PSP - Walid Joumblatt

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

« La réconciliation druzo-chrétienne s’est arrêté au point où elle a commencé, et jusqu’à ce jour nous ne pouvons pas parler de réconciliation dans la Montagne (du Chouf), car de nombreuses familles chrétiennes n’ont toujours pas regagné leurs villages, et des milliers d’entre elles sont incapables à ce jour de visiter leurs maisons, leurs terrains et leurs propriétés… » C’est ainsi que Mgr Bechara Rahi, l’évêque maronite de Jbeil, résume la situation en ce qui concerne la réconciliation druzo-chrétienne et des déplacés, et reconnaît pour la première fois depuis 2001, que cette réconciliation n’a été qu’une mascarade.
Les déplacés de la Montagne l’ont quitté depuis plus de 25 ans, et leurs plaies s’ouvrent à chaque fois que d’autres déplacés regagnent leurs terres. Après la guerre de juillet 2006, tous les Libanais contraints à l’exode ont regagné le Liban-Sud et la banlieue sud de Beyrouth; de même, les réfugiés palestiniens ont pu regagner leur camp de Nahr el Bared pris en otage par l’organisation terroriste Fateh al-Islam, après la guerre de quelques mois que l’armée libanaise a mené pour les en libérer. C’est en effet une grande frustration pour les Libanais originaires de la Montagne de voir toutes ces personnes rapatriées, alors qu’à peine 16,6% d’entre eux ont pu regagner leurs terres.

Certains pensent que ce statu-quo est dû à la situation économique et à l’absence d’emplois dans la région, alors que d’autres accusent le patriarche maronite Nasrallah Sfeir qui a fait preuve de nonchalance à l’égard de cette question centrale. D’autres encore estiment que M. Joumblatt s’obstine à empêcher le retour des chrétiens dans son fief, au dépens de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche est inquiet

Posted by jeunempl sur juin 16, 2009

(Opinion – Nick)

Mgr Sfeir

Mgr Sfeir

Juste à la veille des élections, le Patriarche Maronite s’est dit inquiet à propos de l’existence même du Liban, et de son cachet, en faisant allusion aux armes de Hezbollah. Les propos du Patriarche ont même pu influencer les hésitants à voter 14 Mars (à voter contre le général Aoun).

Cependant, ce même Patriarche ne semble pas du tout inquiet à propos des milliers de Sunnites que Saad Hariri a fait déplacer à Zahleh pour imposer son opinion sur les Chrétiens de Zahleh (et gagner ainsi la majorité parlementaire). Ce même Patriarche ne semble pas du tout s’être inquiété par le changement démographique que le clan Hariri organise dans certaines régions chrétiennes. Dans quelques années, le général Aoun et le Patriarche Sfeir finiront par mourir, mais les milliers de Sunnites récemment déplacés à Zahleh continueront à imposer leur opinion sur les Chrétiens de Zahleh !… Mais le Patriarche ne s’en est pas du tout inquiété !!!…

D’ailleurs, le changement démographique dans certaines régions chrétiennes a débuté sous Hariri père, Rafic Hariri, qui avait donné la nationalité libanaise à une centaine de milliers de Sunnites (avec l’aide de Michel Murr). Vous imaginez ce que représente une centaine de milliers de Sunnites pour une petite population de 3 millions de Libanais?!
D’après la Cour Suprême, la nationalité de ces gens devait être revue; mais rien n’a été fait et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Ne touchez pas à la justice »

Posted by dodzi sur mai 4, 2009

MPLBelgique.org

La libération des 4 généraux, suspects mais toujours non coupables de l’assassinat de Rafic Hariri, a porté un coup dur à la justice libanaise. Dans le camp de l’opposition, de vives critiques ont été émises à l’encontre des institutions judiciaires, concernant sa politisation et sa perte de crédibilité. La majorité actuelle, et à sa tête le Patriarche maronite, se sont pressé de venir à son secours, déclarant que c’était l’opposition qui faisait usage de politisation et de mensonges.

Le Patriarche a tout à fait raison: l’opposition politise l’affaire! Mais n’a-t-elle pas raison de mettre à l’agenda un sujet qui a toujours été mis aux oubliettes par l’ensemble de la classe politique?

Non Monseigneur, la justice libanaise a besoin d’être attaquée! Elle a si longtemps été corrompue sous le joug Syro-Haririen qu’elle n’a plus ni indépendance, ni crédibilité! Constitutionnellement, le pouvoir judiciaire n’en est pas un. Il n’existe pas une séparation des pouvoirs effective et efficace au Liban.

Les 15 années précédant la « Révolution des Cèdres » ont été caractérisées par l’injustice, les détentions arbitraires, la politisation des nominations, la non poursuite de suspects grâce aux protections politiques dont ceux-ci bénéficiaient, etc.

En quoi ces 4 dernières années ont elles été différentes ? La justice a-t-elle été réformée ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Patriarche Sfeir a reçu le ministre Bassil et les députés Arraji et Frangié

Posted by dodzi sur mars 24, 2009

Tayyar.org

Bkerke - Patriarcat maroniteLe député Abi Nasr: Il est normal d’octroyer le droit de vote aux jeunes de 18 ans.

Le patriarche maronite Mar Nasrallah Boutros Sfeir a reçu aujourd’hui le ministre des Télécommunications Gebran Bassil, venu à la tête d’une délégation de la famille Bassil, pour le remercier de ses condoléances suite au décès du père de ce dernier, Georges Bassil.
Par ailleurs, le patriarche a reçu le député Neemtallah Abi Nasr qui a déclaré à l’issue de sa rencontre avec Sfeir avoir évoqué les retombées de la réduction de l’âge de vote à 18 ans, sujet qui a été ajourné pendant très longtemps. Selon lui, il est finalement normal d’octroyer aux jeunes de 18 ans le droit au scrutin.
M. Abi Nasr a ajouté que le Patriarche craint que la proportion d’électeurs chrétiens diminue suite à l’application de cette loi, retombant à 39 au lieu de 40% sur les listes. Ceci ne sera résolu que lorsque nous ajouterons les noms des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

M. Abou Jamra : Nous serons candidats aux prochaines législatives. Nous avons défendu Achrafieh lors de la guerre

Posted by dodzi sur mars 16, 2009

Tayyar.org

Abou Jamra serait le candidat du CPL pour le siège orthodoxe de Beirut I

Le Vice-Premier Ministre Abou Jamra serait candidat du CPL à Beyrouth-I

Le général Issam Abou Jamra, vice-premier ministre, a tenu une visite auprès de l’archevêque maronite à Beyrouth, Mgr Boulos Mattar. M. Abou Jamra a discuté avec l’évêque de la situation interne au Liban, notamment les préparatifs pour les prochaines élections.

S’exprimant aux journalistes, M. Abou Jamra a affirmé ceci :

« Notre visite auprès du Mgr Mattar est une visite de protocole, ça fait longtemps que nous n’avons pas visité l’évêque. Nous avons discuté avec lui des différentes questions qui intéressent les Libanais.

Nous serons candidats aux prochaines élections pour le siège orthodoxe à la première circonscription de Beyrouth. La décision sera annoncée de manière officielle une fois que la liste de l’opposition sera complète. Nous allons présenter une liste formée d’un candidat catholique, un candidat orthodoxe, un candidat maronite et de deux autres arméniens. La liste sera annoncée officiellement prochainement et elle sera complète. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :