Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Patriarcat’

L’humeur chrétienne mélange les cartes électorales

Posted by jeunempl sur mai 20, 2013

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Mgr Bechara Boutros Rahi vs Samir GeageaDepuis la séance parlementaire avortée de mercredi qui a vu la chute du projet dit orthodoxe, la scène chrétienne est en ébullition, revivant des moments douloureux que chacun souhaiterait pourtant effacer de sa mémoire. Le clivage entre les deux camps rivaux, le CPL de Michel Aoun et les Forces libanaises de Samir Geagea, est à son apogée et Geagea ne ménage pas ses critiques directes et personnelles à Aoun, dont les partisans ne sont pas non plus tendres avec lui. Mais au-delà de cette animosité toujours vivace, une partie de la rue chrétienne a été choquée par l’abandon du projet orthodoxe, considéré par certains comme une chance pour les chrétiens de recouvrer les droits dont ils ont été spoliés par l’accord de Taëf. Dans l’entourage du général Aoun, certains se demandent même pourquoi ce dernier n’avait pas prévu le scénario d’un retournement de dernière minute de Geagea contre le projet « orthodoxe », en dépit des engagements pris à Bkerké, alors que plusieurs indices allaient dans ce sens et que les milieux proches de Saad Hariri avaient sciemment révélé les reproches à peine voilés qu’il avait adressés au chef des FL pour son appui à ce projet.

Les sources proches de Rabié précisent à cet égard que le chef du CPL avait évidemment pensé à un tel scénario, mais il avait préféré penser que les hommes peuvent changer et que le chef des FL ne pouvait pas laisser passer cette chance unique. En même temps, les mêmes sources précisent que Aoun était convaincu qu’en changeant d’avis au sujet du projet « orthodoxe », Geagea serait en porte-à-faux avec la rue chrétienne et sa popularité auprès des électeurs en prendrait un sérieux coup. En somme, s’il devait se retourner contre ce projet, il serait en confrontation avec la base chrétienne et non plus avec le CPL.

Les même sources ajoutent que ce qui confirme cette thèse, c’est que depuis mercredi, Geagea et ses députés multiplient les apparitions devant la presse pour expliquer leur position et cibler les attaques contre le général Aoun. Par contre, le CPL et son chef, estiment les mêmes sources, ont gagné en crédibilité, étant conséquents avec eux-mêmes et avec leurs positions, évoquant à cet égard les résultats de nouveaux sondages. Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, avait d’ailleurs clairement défini la position du CPL en disant que le premier choix est le projet orthodoxe, et le pire la prorogation du mandat du Parlement. Il avait ajouté que Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoit XVI au Liban – 2ème journée : Le fil d’une journée pleine…

Posted by jeunempl sur septembre 15, 2012

MPLBelgique.org

L’équipe de presse du MPL Belgique vous propose un recueil d’articles et de photos sur la seconde journée de visite du pape Benoît XVI au Liban.

Veillée - Pape avec les jeunes à Bkerki

   Les jeunes et le Pape au Liban   Benoit XVI et les jeunes au Liban

19h10 : Le pape rencontre les jeunes du Liban et du Moyen-Orient: vous avez une place privilégiée dans mon coeur; Il est temps que musulmans et chrétiens s’unissent pour mettre fin à la violence et aux guerres.

Le pape Benoît XVI s’est adressé aux jeunes du Liban et du Moyen-Orient ce soir depuis le siège patriarcal de Bkerké en leur disant: « vous avez une place privilégiée dans mon coeur et dans le coeur de l’Eglise ». Aux Libanais, il a dit: « vous êtes l’espérance et l’avenir de votre pays. »

Il a surtout souligné l’importance que « musulmans et chrétiens s’unissent pour mettre fin à la violence et aux guerres. »

Voici l’intégralité de son allocution:

« Béatitude, frères évêques, chers amis,

Que la grâce et la paix vous soient accordées en abondance par la véritable connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur  » (2 P 1, 2).

Le passage de la lettre de saint Pierre que nous avons entendu exprime bien le grand désir que je porte dans mon coeur depuis longtemps. Merci pour votre accueil chaleureux, merci de tout coeur pour votre présence si nombreuse ce soir!

Je remercie Sa Béatitude le Patriarche Bechara Boutros Raï pour ses paroles d’accueil, Mgr Georges Bou Jaoudé, Archevêque de Tripoli et président du Conseil pour l’apostolat des laïcs au Liban, et Mgr Elie Hadda, Archevêque de Sidon des Grecs melkites et vice président du même Conseil, ainsi que les deux jeunes qui m’ont salué en votre nom à tous. « Salami Outikom » [« Je vous donne ma paix »] (Jn 14, 27) nous dit le Christ-Jésus.

Chers amis, vous vivez aujourd’hui dans cette partie du monde qui a vu la naissance de Jésus et le développement du christianisme.

C’est un grand honneur! Et c’est un appel à la fidélité, à l’amour de votre région et surtout à être des témoins et des messagers de la joie du Christ, car la foi transmise par les Apôtres conduit à la pleine liberté et à la joie, comme l’ont montré tant de saints et de bienheureux de ce pays. Leur message éclaire l’Eglise universelle. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la première fois en 1500 ans : Un patriarche maronite à Antioche

Posted by jeunempl sur juillet 8, 2012

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Le 77e patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Béchara Raï, est le premier patriarche maronite qui, depuis 1500 ans, célèbre la messe à l’occasion de la fête des Saints Pierre et Paul sur un ancien autel situé dans une église rupestre datant du 1er siècle de l’ère chrétienne, dans la ville d’Antioche.

Le pèlerinage, sans précédent, dans l’Histoire de l’Eglise maronite est plus que symbolique. C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples du Christ ont été appelés «chrétiens». L’Eglise maronite doit son nom et son origine à Saint-Maron qui vivait à Cyr dans la région d’Antioche. Le peuple maronite est celui qui a recueilli l’héritage spirituel des moines du monastère de Saint-Maron.

En 985, après le décès du patriarche byzantin Anastase en 685, le siège patriarcal d’Antioche était toujours vacant. Les maronites se dotèrent alors d’un patriarche d’Antioche et de tout l’Orient. Il résida dans un monastère à Kfarhay, dans la région de Batroun, dans le Nord.

La messe célébrée à Antioche fut l’occasion pour le patriarche maronite de se prononcer sur les événements actuels et les préoccupations de Chrétiens d’Orient. Il s’est engagé, dans son homélie, à travailler main dans la main avec les musulmans pour «un Printemps arabe reposant sur les valeurs chrétiennes et musulmanes spirituelles, morales et humaines, un Printemps arabe marqué par le respect de la dignité humaine et des droits essentiels de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Vatican publie le programme du voyage de Benoît XVI au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 3, 2012

La Croix

En dépit les rumeurs d’annulation liées à l’instabilité politique dans la région, Benoît XVI se rendra bien au Liban du 14 au 16 septembre, comme cela avait été annoncé. Au cours de voyage, le pape signera l’exhortation apostolique qui doit conclure les travaux du Synode des évêques pour le Moyen-Orient qui s’est déroulé en octobre 2010 au Vatican.

C’est à 9h30, vendredi 14 septembre, que l’avion papal quittera l’aéroport de Rome-Ciampino. Benoît XVI est attendu aux alentours de 13h45 à l’aéroport de Beyrouth, où doit avoir lieu la cérémonie de bienvenue. Le pape y prononcera un premier discours.

À 18h00, il se dirigera avec sa délégation vers la basilique Saint-Paul à Harissa, près de Beyrouth, où il signera l’exhortation apostolique post-synodale, avant de prononcer son second discours libanais.

Le pape rencontrera les patriarches et évêques du Liban

Samedi 15 septembre, à 10 heures, il rejoindra le palais présidentiel de Baabda, pour une visite de courtoisie au président de la République du Liban, Michel Sleiman. Il rencontrera également le président du parlement et le président du conseil des ministres.

Aussitôt, vers 10h50, le pape s’entretiendra avec les responsables des communautés religieuses du Liban dans la salle des ambassadeurs du palais présidentiel, avant d’adresser à 11h15 un discours au corps diplomatique, aux responsables religieux et aux représentants de la culture.

Benoît XVI est attendu à 13h30 au Patriarcat arménien-catholique de Bzommar, pour un déjeuner avec les patriarches et évêques du Liban, ainsi que les membres du conseil spécial pour le Proche-Orient du synode des évêques. À 18h00, il s’adressera à la jeunesse libanaise dans le square situé en face du Patriarcat maronite de Bkerké.

Messe en plein air sur le front de mer de Beyrouth

Mais c’est sans conteste dimanche 16 septembre, à partir de 10 heures, que les chrétiens du Liban pourront le mieux profiter de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mgr Rahi lance le nouveau site électronique du patriarcat maronite

Posted by jeunempl sur mars 2, 2012

D.H. – ANI

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a lancé vendredi le nouveau site électronique du patriarcat maronite, www.bkerkenews.org.lb, et ce en présence d’un nombre de dignitaires religieux et de journalistes.

Le nouveau site est dédié aux activités du patriarche, aux communiqués et activités du Conseil des évêques et aux dernières nouvelles relatives à l’Eglise maronite et au monde chrétien. La page « année liturgique » comprend également l’évangile quotidien et des cantiques maronites.

Le patriarche a expliqué que ce site n’a aucune visée publicitaire. « Son seul objectif est de transmettre la « vérité du Christ », ainsi que celle de l’Histoire et de l’Homme, de façon objective « , a-t-il dit.

Il a enfin souhaité que le nouveau site soit la seule source adoptée par les journalistes pour les informations relatives à l’Eglise maronite.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Le patriarcat maronite craint pour l’avenir des chrétiens du Moyen-Orient : « Même les sunnites modérés ont peur »

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2011

APIC/KIPA

Le patriarcat maronite au Liban exprime sa crainte quant à l’avenir des chrétiens du Moyen-Orient. « Les régimes mis en place après le printemps arabe sont des régimes islamistes, extrémistes et conservateurs. Il y a également la menace salafiste qui plane sur certains de ces pays », a déclaré Mgr Samir Mazloum, vicaire patriarcal maronite, lors d’une entrevue diffusée sur la radio « Voix du Liban ».

« Même les sunnites modérés ont peur de l’éventuelle arrivée des extrémistes au pouvoir », estime le vicaire patriarcal maronite, cité par le quotidien francophone libanais « L’Orient-Le Jour » du samedi 24 décembre. A Bkerké, au siège du patriarcat maronite, Mgr Mazloum s’inquiète pour la liberté des chrétiens au Moyen-Orient, estimant que les pays de la région ne semblent pas se diriger vers plus de liberté.

« Toutes les minorités du Moyen-Orient sont inquiètes aujourd’hui, a-t-il poursuivi. Même les sunnites modérés ont peur de l’éventuelle arrivée des extrémistes au pouvoir ». Sur le plan libanais, Mgr Mazloum a assuré que « Bkerké (le patriarcat maronite, ndr) est ouvert au dialogue avec toutes les parties ». Pour ce qui est des armes que veut conserver le parti chiite du Hezbollah, il s’est simplement contenté d’affirmer qu’il « a ses raisons ».

Vendredi 23 décembre, Mgr Mazloum avait affirmé dans un entretien accordé à la chaîne du Hezbollah « al-Manar » que « Bkerké et le Hezbollah partagent une même vision » concernant les développements régionaux.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De Bkerké, Sleiman défend les propos controversés de Raï à Paris

Posted by dodzi sur septembre 15, 2011

L’Orient le Jour

Le président Michel Sleiman a défendu jeudi le patriarche maronite Béchara el-Raï à la suite d’une visite de protocole au siège du patriarcat. « Le patriarche a réussi à faire parvenir à l’État français la peur des chrétiens des tensions communautaires et d’une possible naturalisation des réfugiés palestiniens au Liban », a-t-il déclaré à la presse, commentant ainsi les propos controversés tenus par le patriarche Raï à Paris . « Ses positions sont dans l’intérêt du Liban », a-t-il ajouté. Les propos du patriarche « ne nécessitent pas d’explications supplémentaires et nous ne devrions pas écouter les interprétations qu’on en a fait », a encore affirmé le président. « Les positions du patriarche (à Paris) ne peuvent être employées pour des gains politiques », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Nagib Mikati doit se rendre à son tour au siège du patriarcat vendredi.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Patriarcat maronite – mode d’emploi de l’élection: un processus réglé au moindre détail

Posted by jeunempl sur mars 10, 2011

J.A.R – L’Hebdo Magazine

Le processus d’élection d’un nouveau patriarche est régi par des règles strictes. Au cours de leur retraite élective, de deux semaines maximum, les évêques seront appelés aux urnes à raison de quatre tours par jour. Le vainqueur devra obtenir au moins les deux tiers des voix du collège électoral.

Dans l’histoire de l’Eglise maronite, trois patriarches ont démissionné. Le premier était Youssef Tyan en 1809, les autres sont les deux derniers patriarches en date, à savoir Antoine Khoraiche et Nasrallah Sfeir. Les affaires des églises chrétiennes sont extrêmement réglementées. Le SaintSiège a su tout verrouiller pour qu’aucun vide juridique et «politique» ne soit possible. Et aussi, garder un certain contrôle sur la vie de l’Eglise à travers le monde. C’est pour cela qu’au cours des siècles, de nombreux amendements et articles sont venus enrichir les codes juridiques. Pour l’Eglise maronite, les grands principes qui régissent l’élection de son patriarche datent de près d’une cinquantaine d’années. En voici les principaux points:

Ce sont les quarante évêques du Synode patriarcal maronite qui forment le collège électoral appelé à désigner le futur patriarche. Mgr Edmond Farhat, nonce apostolique rattaché au Vatican, ne peut participer au vote. L’élection du patriarche est encadrée par deux textes juridiques, le code canon des Eglises orientales et le code de l’Eglise maronite. Ce dernier stipule par exemple que le conclave électoral peut être dirigé par l’évêque en place le plus âgé. Comme le patriarche Sfeir est démissionnaire, la tâche a été attribuée à Mgr Roland Abou Jaoudé, âgé de 80 ans. A ce titre, il signe et a été chargé d’envoyer les convocations officielles aux évêques scrutateurs.

Fixée au 9 mars, la date de la convocation est conforme à l’article 2 de la loi 65 du code de l’Eglise maronite, qui fixe le délai de convocation du collège électoral à un mois maximum à partir de la date de l’officialisation de la démission du patriarche, soit le 26 février. Une dizaine d’articles posent les règles de «l’élection du SaintPatriarche»:

Article premier: «Le patriarche élu doit être membre du Synode patriarcal».
Mais deux amendements à cet article permettent au collège électoral de désigner un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vade retro: démission officielle du patriarche Sfeir

Posted by jeunempl sur janvier 16, 2011

Le Blog francophone du Liban

Le Patriarche aurait présenté sa démission, annonçait hier le quotidien Al Shark el Aswat, chose que le siège patriarcal a formellement démenti à la presse libanaise. La déclaration faite aujourd’hui par le ministre du Travail, Boutros Harb, a été un autre coup de butoir puisqu’il confirmait que le patriarche avait présenté sa démission, il y a de cela plusieurs mois et que le Vatican l’étudierait actuellement.

Cependant, alors que la crédibilité du Prélat Maronite est complètement encornée en raison de son implication dans les affaires temporelles, il se pourrait que cette démission soit « d’un tout autre son de cloche ». Selon les rumeurs qui me sont parvenus depuis un temps certain, ce n’est pas le patriarche qui aurait démissionné mais le Vatican qui aurait demandé à Nasrallah Boutros Sfeir de se retirer. Ce dernier aurait accepté sous condition, notamment qu’il puisse nommer les 8 évêques aux postes actuels vacants -car la politique suivie par le Patriarcat et qui a mené vers la division des Chrétiens du Liban, ne faisant plus l’unanimité au sein des instances religieuses maronites – et que ces derniers puissent choisir un nouveau locataire du Palais Patriarcal « dans la continuité de ce dernier », c’est à dire en faveur d’un seul camp, celui du 14 Mars et plus particulièrement des Forces Libanaises.

Le verdict du Vatican serait prononcé après l’inauguration d’une nouvelle statue de St Maroun à Rome, c’est-à-dire entre le 14 et le 20 février prochain, mais gageons que ce nouveau développement n’est pas sans rappeler que ces rumeurs courent depuis un certain temps, toutefois, il s’agit là d’une confirmation de ce qu’on savait depuis longtemps, il n’y avait donc pas de fumée sans feu.

L’autre développement « religieux » concerne cette fois-ci, la communauté sunnite, son Mufti – content, qui semblait avoir reçu « la contribution volontaire du Courant du Futur – s’étant prononcée en faveur de la nouvelle nomination de Saad Hariri au poste de premier ministre. Cette ingérence flagrante dans le domaine du temporel ne provoque cependant pas le même débat au sein de cette même communauté sur la place de la religion et de son action sur la scène politique, il suffit que le Mufti parle et que les questions soient tranchées.

La position du Premier Ministre, tout comme la Présidence du Conseil ou la Présidence du Parlement est cependant une position nationale, bien que dévolue à une certaine communauté, son rôle va au delà de cette communauté. L’erreur commise par le Mufti de la République est la même erreur commise par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Général Aoun à Alep pour célébrer la messe du 16ème centenaire de Saint-Maroun

Posted by jeunempl sur février 9, 2010

Bernard Mikael – RPL France

Le Général Aoun est arrivé aujourd’hui à Alep pour célébrer le 16ème centenaire de Saint-Maroun au lieu de sa naissance à Brad (en Syrie, près d’Alep). Reçu au salon d’honneur et interrogé par la presse, le général Aoun répond « Notre présence à Brad aujourd’hui a une portée historique, celle d’entamer une nouvelle voie dans la renaissance du vrai patrimoine chrétien en Orient, là où la chrétienté a fait ses premiers pas, en particulier, l’église d’Antioche à laquelle appartiennent tous les autres communautés chrétiennes orientales.
Tous les Patriarches portent aujourd’hui le même titre : Patriarcat d’Antioche et du reste de l’Orient.

Les chrétiens, à l’origine, avant le conflit historique entre Byzance et Rome, appartenaient tous à l’église d’Antioche, Syriaques, Maronites, Grecs et Catholiques. Il n’y avait pas cette division qu’on connait aujourd’hui. Je pense même que les pères premiers de l’église sont partis de cette région, et c’est eux qui représentent son unité et l’unité de ses racines.
Par conséquent, la renaissance de ce patrimoine, notamment dans les circonstances actuelles des chrétiens de l’Orient, est une base pour la renaissance de la conscience orientale et pour une vraie ouverture entre les personnes ayant des cultures différentes mais partageant la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :