Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Partenariat Euroméditerranéen’

Georges Corm: « Le Liban n’est pas Monaco ou Dubaï. Il a quatre millions d’habitants à nourrir »

Posted by dodzi sur février 24, 2010

Iloubnan.info

Par Anne Ilcinkas

Le Liban doit-il adhérer ou pas à l’OMC? Pour Georges Corm, ce n’est pas la question. L’ ancien ministre des Finances libanais dénonce l’économie de rente qui règne dans le pays et appelle à un changement de société. Empêcher la fuite des cerveaux, c’est l’une des grandes mesures à prendre pour rendre le Liban compétitif selon lui. Eclairage.

iloubnan.info : Le Liban a-t-il intérêt à adhérer à l’OMC?

Georges Corm : Aujourd’hui, tout le monde adhère à l’OMC. Les pays qui ne le font pas sont pointés du doigt et n’ont pas très bonne presse dans la communauté internationale. Alors oui, il vaut mieux adhérer. Mais le Liban n’est pas préparé pour tirer profit de cette adhésion. C’est une évidence.

Aujourd’hui, adhérer à l’OMC, pour le pays, cela n’avance ni ne retarde quoique ce soit. Le problème n’est pas d’adhérer ou non. Le problème c’est de changer de politique économique. Il faut dynamiser l’économie du pays et ce n’est pas l’adhésion à l’OMC qui a un effet dynamisant, mais des capacités et une volonté internes.

D’ailleurs, aucun des pays qui a réussi dans l’économie mondiale n’a appliqué les recettes néolibérales. C’est d’une naïveté intellectuelle sans limites de le penser. La crise l’a démontré.

De plus, nos tarifs douaniers ont considérablement baissé, une baisse qui s’accentuera encore plus sous l’effet des accords de libre échange déjà signés par le Liban, notamment l’adhésion à la zone de libre échange arabe (GAFTA), ou au partenariat Euromed, sans compter les nombreux accords bilatéraux signés. Le Liban a déjà tout cédé. Il a signé des accords souvent désavantageux pour l’économie du pays avec l’Arabie saoudite, la Jordanie, l’Egypte, Bahrain et d’autres. Le pays a choisi d’abandonner toute ambition dans le domaine de ses propres capacités compétitives dans l’économie mondiale. Tout l’afflux de capitaux reçus depuis 20 ans n’a pas été investi dans l’économie productive, mais dans le secteur foncier de luxe et les deux secteurs bancaire et touristique. Cela a produit une prospérité extrême dans une économie aux dimensions de 50 km2, centrée sur les quartiers chics de Beyrouth et quelques centres d’estivage courus dans le Mont Liban. Mais le Liban a un territoire de 10 452km2. Ce n’est pas Monaco ou Dubai. Il a quatre millions d’habitants à nourrir. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Culture

Posted by dodzi sur mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 15 Culture

Diagnostic

1. Depuis son établissement au Liban, le ministère de la culture n’a pas été structuré selon une stratégie culturelle basée sur l’identité libanaise, sa spécificité et sur la nécessité de sa contribution dans la créativité et le développement durable sur le plan international.

2. Les lois gérant « la structuration du ministère de la culture, des institutions subordonnées et des propriétés culturelles » décrétées récemment par le parlement contiennent un nombre de lacunes, notamment des contradictions flagrantes au niveau de la propriété culturelle. Ceci génère une dichotomie au niveau législatif créant une défaillance administrative en l’absence de normes claires et scientifiques.

3. Il n’existe aucun plan de transmission de la culture libanaise et de sauvegarde de ses traditions, éléments nécessaires à la consolidation de l’identité nationale et collective. Leur destruction délibérée mène à des résultats néfastes touchant à la dignité humaine et aux droits de l’homme.

4. La marginalisation des « cerveaux » et la négligence de leurs organisations syndicales ont aliéné à la politique culturelle son rôle stratégique dans le développement durable.

5. Privation des penseurs et des artistes créateurs libanais de tout plan assurant leur sécurité sociale et leurs droits de propriété culturelle et littéraire.

6. Absence de tout plan global de gestion du patrimoine national bâti selon des normes urbaines modernes, ce qui engendre une confrontation permanente entre une urbanisation chaotique et la nécessité de sauvegarde du patrimoine.

7. Manque d’entretien des sites historiques et d’exploitation de leur valeur touristique, et absence de lutte contre le vol et la destruction systématiques du patrimoine. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :