Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Parlement libanais’

La plus grande synagogue du Liban renaît de ses cendres

Posted by dodzi sur mars 28, 2010

InfoSud – Tribune des Droits Humains

Pierre Sawaya, responsable de l’édition francophone du quotidien de Beyrouth Al Balad, analyse les principales interrogations qui entourent la rénovation de la synagogue de Beyrouth.

La synagogue Magen Abraham, au cœur de Beyrouth, est en pleine rénovation. Les ouvriers s’affairent à redonner à ce lieu de culte, vieux de plus de 80 ans, sa splendeur d’antan, alors que la communauté juive du Liban a fondu comme peau de chagrin – passant de 22,000 personnes avant 1958 à moins de 300 à la fin de la guerre qui a déchiré le pays entre 1975 et 1990.

Il est important de souligner qu’aucun parti politique, notamment le puissant parti chiite du Hezbollah, n’a opposé de veto à la reconstruction de la synagogue.

Pourquoi ce regain d’intérêt soudain pour ce symbole du judaïsme, alors que les termes « juif » et « Israélien » sont couramment employés de manière interchangeable au Liban et que le pays est encore techniquement en guerre contre Israël. Qui finance la reconstruction de l’édifice et quelle est la situation de la communauté juive au Liban ?

La plupart des juifs libanais ont quitté le pays craignant des représailles de la part de leurs concitoyens musulmans et chrétiens, surtout après l’invasion israélienne de 1982, bien que la religion juive soit reconnue comme l’une des 18 confessions au Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Les réformes tombent une à une en raison du troc politique », soutient le secrétaire général de la LADE

Posted by dodzi sur mars 9, 2010

Iloubnan.info

Par Nayla Chahla

A trois mois des élections municipales prévues pour le mois de mai 2010, les préparations administratives semblent bloquées au point mort. Pas de progrès au niveau des réformes suggérées, dont le projet de loi sur la majorité, n’ayant pas été promulgué par le Parlement fin février. L’échec de promulguer ce projet de loi a été fortement déploré par l’Association libanaise pour les élections démocratiques (LADE). Quels sont les défis à soulever à l’approche des municipales ? L’éclairage avec le secrétaire général de la LADE M. Ziad Abdel Samad.

iloubnan.info: D’abord, quelle est votre évaluation de l’échec du projet de loi de la majorité?

Ziad Abdel Samad: Ce qui s’est produit au Parlement, fin février, est un très mauvais signe, pour ne pas dire le pire qu’on ait prévu. La revendication d’abaisser l’âge légal de vote, n’est pas du tout récente. Elle date depuis la mise en place du processus électoral au Liban. En plus, cette revendication est commune à tous les partis sans exception et non pas une demande unilatérale. Du coup, tous les Liban cherchent à participer au scrutin et ils ont le plein droit, notamment les citoyens majeurs de 18 ans. Ceux-ci ont le droit de voter et prendre part au processus politique à l’instar de tous leurs concitoyens. Si nous revenons aux décisions rendues par le Parlement depuis un an, nous en constatons une stipulant l’entrée en vigueur du projet de loi sur la majorité à 18 ans durant les élections municipales de 2010, alors que, moins d’un an après, ce même Parlement l’a rejeté. Malheureusement, il y a eu un certain troc entre les partis politiques que seule la jeunesse libanaise en a payé le prix.

Qu’en est-il de l’octroi du droit de vote à la diaspora libanaise en contrepartie de la promulgation du projet de loi sur la majorité?

Ceci est vrai. Certains ont exigé d’autoriser la diaspora libanaise à voter en contrepartie d’abaisser l’âge légal de vote à 18 ans. Toutefois, cette condition est insensée parce que la diaspora est, juridiquement parlant, autorisée à voter. Le problème réside dans les mécanismes de vote. Le gouvernement libanais devait établir des mécanismes de vote spécifiques afin de permettre aux émigrés de voter depuis le pays d’accueil. Ainsi, le gouvernement doit juste en déterminer les termes, conditions et pratiques et les mettre en place pour qu’ils entrent en vigueur et permettre, par la suite, à la diaspora libanaise de voter. Si nous revenons également à la Déclaration Ministérielle, nous constatons clairement que le gouvernement s’est donné un délai de six mois pour mettre en place les mécanismes électoraux. Cependant, il n’a rien fait de tout cela. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La LADE se dit satisfaite de la nouvelle loi électorale et appelle à sa promulgation

Posted by dodzi sur mars 6, 2010

Iloubnan.info

Dans un communiqué diffusé vendredi dans le cadre de sa campagne civile pour la réforme électorale, la LADE (Lebanese association for democratic elections) a accueilli favorablement le nouveau projet de loi électorale pour les municipales, et a appelé le Parlement à l’adopter rapidement.

Dans le cadre de sa Campagne civile pour la réforme électorale, la LADE (Lebanese association for democratic elections) a loué hier « les efforts déployés par le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur et des Municipalités pour discuter des amendements à la réforme et définir une nouvelle loi pour les élections municipales et la transmettre au parlement le plus tôt possible ».

La campagne considère que les réformes comprises dans la loi sont d’une très grande importance, du fait qu’elle présente maintenant les spécifications minimales qui garantissent la démocratie et l’honneteté du processus électoral.

La majorité des ces réformes seront appliquées pour la première fois au Liban après une longue attente des parties civiles et politiques du pays, a affirmé la LADE dans son communiqué.

La Campagne civile pour la réforme électorale demande maintenant au chef du parlement et aux ministres « d’adopter la loi rapidement, afin que les élections puissent être tenues dans les délais prévus, conformément à la nouvelle loi ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La loi électorale transférée en urgence au Parlement

Posted by dodzi sur mars 5, 2010

L’Orient le Jour

Fort de sa volonté de briser le statu quo, le gouvernement persiste et signe. Hier, la loi électorale municipale revêtue du caractère de double urgence a été transférée au Parlement. De plus, dans la foulée des nominations amorcées mercredi dernier, c’était au tour du président et des membres de la commission de Contrôle des banques d’être nommés par le Conseil des ministres.

Place donc à l’action. En une séance, le Conseil des ministres a validé le quatrième brouillon du texte de loi sur les élections municipales et procédé à la nomination des membres de la commission de Contrôle des banques. Le maître mot était hier la rapidité, et c’est ainsi que la loi sur les élections municipales a été transférée au Parlement en étant revêtue du caractère de double urgence, une manière pour les responsables du pouvoir exécutif de faire preuve de leur détermination d’organiser le scrutin en temps voulu et « avant l’été ». L’objectif était donc de mettre en relief la redynamisation du travail fourni par le cabinet et de couper court aux accusations d’immobilisme et de paralysie qui ont circulé récemment. Selon les informations rapportées par notre correspondante à Baabda, Hoda Chedid, c’est le ministre de l’Intérieur Ziyad Baroud qui a proposé de revêtir le projet de loi du caractère de double urgence conformément à l’article 52 de la Constitution, emportant ainsi l’approbation du gouvernement.

De source ministérielle citée par notre correspondante, le président de la République Michel Sleiman relayé par le Premier ministre Saad Hariri ont tenu à mettre un terme aux critiques en prenant des décisions tranchées et sans appel. La loi électorale de 48 pages comprend 134 articles et détermine l’organisation des élections en 4 étapes. Celles-ci se dérouleront les dimanches et devront avoir lieu entre le 2 et le 30 mai 2010, mais pourront être prolongées au 3 juin au plus tard. La loi dispose aussi que le mandat des conseils municipaux est de 5 ans et que les listes électorales sont bloquées. Le mode de scrutin adopté est la proportionnelle, sachant que les bulletins de vote sont préimprimés par le ministère de l’Intérieur. L’électeur devra donc obligatoirement se munir de la liste et se diriger vers l’isoloir où son choix pourra se faire en toute liberté. S’il n’utilise pas l’isoloir, le citoyen pourra être privé de vote. Le projet de loi prévoit également de plafonner le financement des campagnes électorales de chaque liste selon le nombre de sièges qu’elle comprend. Ainsi, et à titre d’exemple, le montant de la campagne d’une liste de 9 sièges ne devra pas dépasser les 20 millions de livres, celle comprenant 15 sièges devra se limiter à 75 millions de livres et celle de 21 sièges plafonnera à 300 millions de livres libanaises. Toutefois, ces dispositions devront, pour rentrer en vigueur, être validées par un décret. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Ligue arabe annonce son appui au Liban en cas de guerre

Posted by dodzi sur février 22, 2010

Xinhua

Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a déclaré vendredi à Beyrouth que l’ organisation panarabe soutiendrait le Liban en cas d’attaque israélienne contre ce pays.

À l’issue d’une visite de trois jours, M. Moussa a déclaré à la presse à l’aéroport international de Beyrouth que « la possibilité d’une agression israélienne contre le Liban est toujours présente. Toutes les éventualités doivent être prises en compte pour protéger le Liban ».

« La Ligue Arabe surveille la situation de près. Nous resterons fermement solidaires auprès du Liban et n’accepterons aucune justification pour une agression contre ce pays important », a-t-il ajouté.

Cette mise en garde de M. Moussa survient alors que le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a déclaré mardi que son mouvement ne souhaitait pas une nouvelle guerre, mais était prêt à répondre à toute attaque israélienne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hamade : Berri aura tort à séparer l’abaissement de l’âge de vote de l’octroi de ce droit à la Diaspora

Posted by dodzi sur février 22, 2010

Iloubnan.info

Le député du bloc de la Rencontre Démocratique Marwan Hamadeh a déclaré lundi à la radio Voix du Liban qu’il soutient l’abaissement de l’âge de vote également avec l’octroi du droit de vote à la Diaspora libanaise. « A séparer des deux sujets, le président de la Chambre Nabih Berri aurait bien tort », a-t-il signalé.

Hamade a indiqué que les blocs parlementaires vont assumer leurs responsabilités, dont la principale qui est d’empêcher les alliances confessionnelles en cette période de calme au Liban. Il a assuré que le fait que certains insistent sur l’organisation des élections municipales à temps concrétise le principe de la démocratie qui interdit l’ajournement du scrutin.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saad Hariri renommé Premier Ministre désigné

Posted by dodzi sur septembre 16, 2009

Libnanews

Saad Hariri - APBeyrouth, le 16 septembre – Le Président de la République a renommé le député Saad Hariri comme premier ministre désigné conformément à la constitution libanaise contraignant à la désignation de la majorité des parlementaires libanais.

Saad Hariri aurait ainsi recueilli 73 voix en sa faveur sur 128 parlementaires libanais. Le Premier ministre désigné a réitéré sa volonté de former un cabinet gouvernement d’union nationale depuis le perron du Palais de Baabda, accusant indirectement l’opposition –sans toutefois la nommer- d’avoir bloqué la formation d’un premier gouvernement par certaines conditions. Saad Hariri s’est également adressé à des journalistes assistant à sa conférence de presse de ne pas vouloir faire de promesses vide de sens et d’œuvrer dans le respect de la constitution, pour une participation « la plus large possible ». Il sera confronté à la méfiance de l’opposition – à l’exception du Parti Arménien du Tashnag qui l’a également nomminé – qui s’est abstenu de nommer de candidats de son côté.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui bloque la formation du nouveau cabinet ?

Posted by dodzi sur septembre 5, 2009

Tayyar.org

Par Bernard Mikael – RPL France

Michel Aoun - Saadeddine HaririBeaucoup d’information nuit à l’information… Les Libanais, du Liban ou de la diaspora, vivent dans le brouillard le plus total quant aux raisons, vrais raisons, du retard dans la formation du nouveau cabinet. D’où vient ce retard, qui en est responsable?

Revue chronologique

Suite aux élections du 7 juin 2009, l’ancienne majorité a été reconduite au pouvoir avec 72 députés. Coûts de l’opération selon un responsable saoudien, environ 10.5 million de barils de pétrole saoudiens (à 72 $ le baril), soit un jour de production dédié au Liban, sans compter les frais engagés par les candidats eux-mêmes.

La majorité (majorité depuis 1992 : coûts total de l’opération : 52 milliard de dollars de dette, soit plus de 170 % du PIB) s’est alors réunie et a désigné M. Saad Hariri comme leur candidat au poste de premier ministre.

Ensuite, et selon la Constitution libanaise, le Président de la république a entamé les consultations parlementaires et a désigné M. Hariri pour former le nouveau gouvernement. Les consultations parlementaires est une action constitutionnelle protocolaire dans laquelle le Président de la république demande aux députés et blocs parlementaires de désigner leurs candidats au poste de premier ministre. Le Président n’a plus qu’à faire un petit calcul des voix pour désigner le nouveau chef de gouvernement.

Mission du Président accomplie, nous sommes à la troisième semaine après les élections.

Le premier ministre désigné, M. Saad Hariri, déclare le lendemain qu’il souhaite former un gouvernement d’union nationale pour que le Liban puisse faire face aux difficultés économiques, difficultés politiques, et surtout face aux menaces de guerre d’Israël.

Dans un gouvernement d’union nationale, chaque bloc parlementaire aura un nombre de ministère qui soit proportionnel au nombre de sa représentation parlementaire, à savoir :

Bloc du Futur: (72 députés/128 sièges parlementaires)*30 ministères = 16,875 ministres
Bloc du CPL: (27/128)*30= 6,32 ministres
Bloc d’Amal : (15/128)*30= 3,5 ministres
Bloc du Hezbollah : (14/128)*30= 3,5 ministres

Or, cette formule ne peut pas être appliquée telle qu’elle, puisqu’il a fallu compter une part pour le Président de la république. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Programme Politique du Courant Patriotique Libre

Posted by dodzi sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

MouvementPourLeLiban logo

Cher(e)s ami(e)s et compatriotes,

A moins d’une semaine des élections, le Mouvement Pour le Liban poursuit sa campagne d’information.

Le 10 mai dernier, nous vous invitions à prendre connaissance d’un échantillon des réalisations du bloc parlementaire du Changement et de la Réforme. Place maintenant aux réformes à venir. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le programme politique et électoral du Courant Patriotique Libre. Ce document contient les projets que le CPL souhaite mettre en place à partir du 8 juin. Il est disponible:

– en français en cliquant sur ce lien: http://www.tayyar.org/Tayyar/temp/electoral09_FR.pdf

– en arabe sur le site électoral du tayyar à cette adresse: http://elections09.tayyar.org/ar/CR_ELprogram.aspx

Plusieurs sujets et solutions y sont développés, on citera entre autres:
– L’état laïque
– Le changement des pratiques politiques
– La justice
– L’électricité
– Le marché du travail et de l’emploi
– L’environnement

Les 20 sujets abordés sont tous développés en 3 étapes. Un diagnostic de la situation actuelle est d’abord présenté. Les objectifs poursuivis sont ensuite énoncés avant de proposer une série d’actions pour y parvenir.

Aujourd’hui, les débats télévisés préfèrent se concentrer sur les polémiques et n’abordent que très peu ces sujets qui nous concernent tous, en tant que citoyens. Nous vous en souhaitons bonne lecture et n’hésitez pas à faire suivre ce message afin de mettre en avant nos objectifs de réforme et de changement.

Meilleures salutations.

L’équipe médiatique du MPL Belgique
www.mplbelgique.org

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Parlement libanais propose d’abaisser à 18 ans l’âge minimal pour voter

Posted by dodzi sur mars 19, 2009

Iloubnan.info

BEYROUTH – Le Parlement libanais a adopté jeudi une proposition de loi sur l’abaissement de 21 à 18 ans l’âge minimal du droit de voter, mais qui ne concernera pas les prochaines législatives du 7 juin.

Cette proposition doit être soumise pour approbation au Conseil des ministres, qui a quatre mois pour se décider avant de le renvoyer devant la Chambre de députés. La proposition préconise l’amendement de l’article 21 de la constitution libanaise.

Cette proposition de loi a été introduite par les députés du Courant Patriotique Libre et du bloc du Changement et de la Réforme, et a été soutenu par l’opposition dans son ensemble.

En septembre 2008, le Parlement libanais a adopté une nouvelle loi électorale pour préparer les prochaines législatives jugées cruciales pour l’avenir du pays. Il avait rejeté alors plusieurs réformes proposées, dont l’abaissement de l’âge de vote ou encore l’imposition d’un quota de femmes au Parlement. Les députés avaient également approuvé le principe de vote pour les Libanais de l’étranger lors des futures législatives de 2013.

Ces réformes de la loi électorale ont toutes été proposées par le Courant Patriotique Libre, dont tous les membres ont voté pour. Mais la majorité parlementaire actuelle a rejetté certaines d’entre elles, ou alors retardé l’application d’autres – notamment le droit de vote pour les Libanais de l’étranger – pour des raisons électorales.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :