Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Oriental’

Les Coptes d’Egypte dans l’œil du cyclone : La discrimination doit cesser!

Posted by jeunempl sur octobre 15, 2011

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Quelques semaines à peine après le renversement du régime de Hosni Moubarak, la colère de la majorité musulmane s’est retournée contre la minorité copte. Les incidents et les agressions contre les chrétiens d’Egypte ont culminé, avec le massacre commis dans la nuit du 9 octobre, en plein cœur du Caire, avec la participation et la complicité des forces armées, censées être garantes de la transition démocratique.

Tout a commencé avec la décision prise par le gouverneur d’Aswan, le général Moustafa al-Sayyed, de détruire l’église Saint-Georges, en construction dans le petit village de Marinab. Le prétexte des autorités était que les travaux se déroulaient sans permis, ce qui nécessitait, à leurs yeux, la démolition du bâtiment. Alors même que la signature d’Al-Sayyed n’avait pas encore séché, les forces de police avaient déjà complètement détruit la petite église.
Le gouverneur était déterminé à en finir avec les «caprices» des Coptes. «Le nombre de chrétiens vivant dans le village où l’église a été bâtie, ne nécessite pas une telle construction. D’où la décision que j’ai prise à ce sujet», se défend-il.

Il est difficile pour un chrétien d’Egypte de pratiquer normalement ses croyances, alors que le vingtième siècle et le vent des révolutions arabes, auraient dû introduire dans le pays des pharaons, les principes de tolérance et non pas ceux de l’exclusion. Or la loi qui régit les pratiques religieuses, en place depuis de longues décennies, a justement été imaginée, pour priver les Coptes de leur droit à construire librement des lieux de culte. Si la fenêtre d’une église dans un village d’Ismaïlia est brisée, le prêtre devra patienter des mois, voire des années, avant d’être autorisé de réparer les dégâts. Ces exigences n’auraient pas été aussi répugnantes, si elles n’étaient pas uniquement imposées aux chrétiens. Les musulmans, eux, peuvent construire leurs mosquées et minarets, sans être inquiétés et c’est ce sentiment d’injustice qui a poussé des centaines de Coptes à descendre dans la rue, dimanche dernier, face à la chaîne de télévision d’Etat, à Maspero, pour exiger l’arrêt de ce type de discriminations. Mais la répression d’une violence inouïe a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le nouveau patriarche maronite reste dubitatif sur le Printemps arabe

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2011

François-Xavier Maigre – La Croix

Effectuant sa première visite en France, Mgr Béchara Raï, 77e patriarche de l’Église maronite, a mis en garde contre la percée de mouvements islamistes après les révoltes dans le monde arabe, dont il redoute les conséquences pour les chrétiens d’Orient.

À l’occasion de sa première visite en France, le tout nouveau patriarche maronite Mgr Béchara Raï, élu le 15 mars dernier pour succéder au cardinal Nasrallah Sfeir, a longuement évoqué les difficultés politiques au Proche-Orient, en particulier au Liban, siège historique de l’Église catholique orientale dont il a désormais la charge.

Perpétuant une longue tradition, qui veut que le patriarche nouvellement élu réserve à la France sa première visite à l’étranger, Mgr Raï a été reçu lundi par Nicolas Sarkozy. Il a rencontré aussi François Fillon. Après s’être entretenu, mercredi, avec le cardinal André Vingt-Trois, il a répondu aux questions des journalistes au siège parisien de la Conférence des évêques de France.

La principale communauté chrétienne d’Orient

Autant d’occasions pour le patriarche de faire valoir son Église au milieu des révoltes du monde arabe. L’Église maronite, a-t-il rappelé, est la seule Église d’Orient à « être toujours restée entièrement catholique ». Ce Patriarcat, qui compte 4 millions de fidèles dans le monde, constitue la principale communauté chrétienne du Liban, avec 800 000 fidèles et de nombreuses écoles, universités et hôpitaux qui reflètent l’enracinement des chrétiens dans la vie sociale du pays.

Ainsi, à l’heure où le monde arabe est traversé par un vent de révolte, le patriarche maronite veut croire à la pérennité de l’exception libanaise. « Dans notre pays, chrétiens et musulmans ont scellé un pacte national. Le pouvoir est partagé à égalité, dans le respect de chaque religion. C’est pourquoi le modèle libanais est une nécessité au Proche-Orient. Beaucoup de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Multiples visages des chrétiens d’Orient

Posted by jeunempl sur mai 17, 2011

Rudolph el-Kareh – Le Monde Diplomatique

Dans les bouleversements qui secouent les sociétés du monde arabe, la question communautaire constitue l’une des questions majeures. L’avenir dépendra en grande partie de la capacité à inventer un nouveau contrat social et constitutionnel fondé sur la prééminence, dans l’espace public, du statut de citoyen, par la transcendance des appartenances et des identités héritées de l’histoire régionale, sans pour autant les nier, ni briser les sociétés. Dans le cas contraire, les repliements communautaires et confessionnels risquent d’accentuer la décomposition de ces dernières et constitueraient une régression majeure pour le mouvement d’émancipation politique, social et culturel.

Si cette décomposition communautaire construite sur l’exacerbation des tensions confessionnelles a été au fondement du projet de « nouveau Moyen-Orient » lancé par les néoconservateurs américains dans la foulée de l’invasion de l’Irak en 2003, elle est aussi l’un des outils dont se servent des acteurs locaux ou internationaux à des fins de puissance ou pour détourner et dévoyer les mouvements populaires qui aspirent au changement. Les communautés chrétiennes de diverses obédiences en sont affectées au premier chef.

L’exemple de l’Egypte est particulièrement significatif : aux accusations portées à l’encontre du ministre de l’intérieur du régime déchu (aujourd’hui condamné à la prison) d’avoir voulu détourner le mouvement populaire par la manipulation de l’attentat contre l’église des Deux-Saints d’Alexandrie ont répondu des manifestations communes de prêtres et d’imams. En réponse aux affrontements troubles qui se sont déroulés après la chute du régime entre Egyptiens coptes et musulmans, sur fond de stratégies partisanes et de foyers de tension récurrents dans certaine régions rurales, des voix se sont élevées, notamment aux Etats-Unis, pour réclamer une « internationalisation de la question copte ». Mais tant les autorités gouvernementales de transition que les dirigeants du mouvement populaire ont refusé ce qu’ils ont considéré comme une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Théâtre 140 : Ibrahim Maalouf – Sextet, en concert le 10/12 dans le cadre du Skoda Jazz Festival

Posted by jeunempl sur décembre 5, 2009

Theatre 140

Ibrahim Maalouf - Trompette Jazz

Le jazz avait besoin de ce sang nouveau. Voici de l’électro jazz oriental, le son enveloppant du cuivre doré d’Ibrahim fascine tous ceux qui ont encore Silence way dans l’oreille.

Deux ans déjà se sont écoulés depuis la sortie de l’album Diasporas, qui révéla au grand public un artiste presque trentenaire doté d’un souffle ensorcelant. Troublantes, lumineuses, mélancoliques, funkies, ses envolées de cuivre ont forgé un musicien d’aujourd’hui, ouvert, partageur et terriblement créatif.

Pas vraiment du jazz, pas vraiment de l’électro, pas vraiment de la musique orientale, Ibrahim Maalouf constitue un véritable cross over entre différents styles de musique actuelle : du Jazz Electro Oriental Rock
Ibrahim Maalouf en quelques points :
– Premier prix de Conservatoire National de Paris
– Lauréat de 15 concours de musique classique entre 1999 et 2003
– Collaborations diverses : Sting, -M-, Vincent Delerm, Tryo, Vanessa Paradis, Salif Keita, Amadou et Mariam, Thomas Fersen…
– « Je ne suis pas un Jazzman » (Ibrahim Maalouf)
–  » Aujourd’hui bardé de prix, Ibrahim Maalouf (…) signe des compositions échevelées, des improvisations lumineuses, d’un jazz où se fondent sa culture arabe et son imprégnation occidentale ». (Libération, 23 novembre 2009)

Ibrahim Maalouf, trompette
Edouard Coquard, batterie

Franck Woeste, Fender Rhodes
Nenad Gajin, guitare
Benjamin Molinaro, basse

Concert au Théâtre 140 ce jeudi 10 décembre à 20h30.

Avenue Plasky 140
1030 Bruxelles (Belgique)

Pour réserver, visitez le lien : www.ticketnet.be

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Diana Haddad enflamme la scène

Posted by dodzi sur août 17, 2009

Le Maghreb

Diana HaddadComme à son habitude, la star de la chanson libanaise Diana Haddad, qui a clôturé vendredi soir la 5e édition du festival arabe de Djemila, a tenu en haleine le public jusqu’au matin, en interprétant les titres de son répertoire.

La chanteuse, qui revient à Djemila pour la deuxième fois à ce festival, a gratifié l’assistance nombreuse présente sur les gradins de l’antique « Cuicul », d’un florilège de ses meilleures chansons répétées en choeur par le public qui a fait une virée dans les montagnes du Liban. Venus des quatre coins de la région, les jeunes et moins jeunes ont été chatouillés par « ana wellah mani mani », « leguitek wedinia lil », « ya aybou » et « adab el-hawa » sur lesquelles l’assistance a dansé au rythme de la dibka libanaise. Satisfaits de l’organisation, les spectateurs dont la plupart sont venus spécialement pour le spectacle de la diva libanaise, se sont réjouis lors de cette soirée de clôture du succès de la cinquième édition de cette manifestation culturelle. La chanteuse libanaise Diana Haddad avait participé à la 2e édition du festival arabe de Djemila organisée en 2006 sous le signe de la solidarité avec le peuple libanais, rappelle-t-on. Dans une allocution à l’occasion, le directeur de l’office national de la culture et de l’information (ONCI), M. Lakhdar Bentorki a souligné que ce festival qui s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Al-Qods capitale éternelle de la culture arabe, se voulait une tribune pour faire entendre la voix de l’Algérie et son soutien aux causes justes ». Cette manifestation culturelle annuelle se veut également, a-t-il dit, « un hommage au combat du peuple palestinien ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fayrouz : La grande dame de la chanson orientale

Posted by jeunempl sur juin 23, 2008

(Aujourd’hui Maroc)

Feyrouz - Diva libanaiseFayrouz est l’une des plus grandes vedettes de la chanson arabe, elle est la plus célèbre chanteuse depuis la disparition d’Oum Kaltoum.

Fayrouz, de son vrai nom Nouhad Haddad, est issue d’une  modeste famille, et passionnée très tôt pour le chant. Ses parents sont très pauvres pour s’offrir le luxe d’une radio. Alors elle passe la plus grande partie de son temps à écouter les chansons en collant ses oreilles au mur de la voisine qui a une radio.

Nouhad apprend vite les chansons qui la hantent et en interprète quelques unes à l’occasion des fêtes organisées par son école. C’est là qu’elle a séduit ses camarades. Fayrouz a débuté sa carrière musicale en 1947. Elle participait à la chorale de Mohamed Feleifel. Elle fut présentée à Halim Elroumi qui dirigeait la radio du Proche-Orient «Mahattat Ach-Chraq Alladna» créée en 1942 pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :