Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘orchestre’

Les Chorégies d’Orange au Festival de Baalbeck : la Traviata et le muezzin

Posted by dodzi sur août 21, 2009

Nouvel Observateur

Baalbeck FestivalPour la première fois dans l’histoire de ces deux vénérables institutions, les Chorégies présentaient un opéra hors du Théâtre antique d’Orange, dans un autre site romain prestigieux, l’Acropole de Baalbeck. Une entreprise magnifique qui se répétera en 2010 et 2011 et devrait s’étendre à l’Egypte, la Syrie et Israël.

Solistes, choristes, danseurs, musiciens, chef d’orchestre, metteur en scène, équipes techniques et d’encadrement : ils étaient plus de 160 à débarquer par vagues successives à l’aéroport Beyrouth pour être installés dans les villes (chrétienne) de Zahlé et (musulmane) de Baalbeck afin de remonter sur l’acropole romain de cette dernière « la Traviata » de Verdi, qu’avant les Libanais des centaines de milliers de Français avaient découverte au Théâtre Antique d’Orange (trois fois 8300 spectateurs) et à la télévision française (1 200 000 téléspectateurs).Par quel miracle deux des sites romains parmi les plus prestigieux de ce qui reste de l’empire des Césars, le Théâtre antique d’Orange, en France, et l’Acropole de Baalbeck, au Liban, ont-ils pu s’entendre pour mener à bien une telle entreprise ?

Renaissance du Festival de Baalbeck

Tout a commencé avec la renaissance du Festival de Baalbeck, fondé en 1956, mais suspendu de 1975 à 1996 dans le fracas des armes durant la guerre civile et les ruines de l’Etat libanais pendant les années qui suivirent. Et par l’intermédiaire de deux médecins de Montpellier et de Marseille qui, à l’aube des années 2000, tissèrent les premiers liens entre les dirigeants des deux manifestations. Que rêver de plus judicieux que cette alliance musicale entre deux nations soeurs de part et d’autre de la Méditerranée, entre deux institutions francophones se produisant l’une et l’autre dans des vestiges romains ? Il est alors décidé que les Chorégies viendraient en août 2006 à Baalbeck reprendre la production de « Lucia de Lamermoor » montée en juillet de cette année là à Orange. Artistes, matériel, contrats, visas…tout était prêt, quand soudain, le 20 juillet, éclate la guerre lancée sur le Liban par Israël. Baalbeck en 2007 devait voir « Madame Butterfly » et « Carmen » en 2008, mais jamais les conditions politiques ne le permirent. Ce n’est que cette année, avec le semblant d’apaisement que montre la Syrie, l’apparence de paix entre Israël et le Liban et le calme relatif du Hezbollah, que la direction du Festival de Baalbeck a pu donner le feu vert aux Chorégies d’Orange pour que cette magnifique alliance se concrétise enfin. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Abdo Hassib Mounzer (Chouf)

Posted by jeunempl sur mai 26, 2009

MPLBelgique.org

Abdo Mounzer est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme, au siège catholique  de la circonscription du Chouf.

Abdo-Mounzer-Elections09Candidat: Abdo Mounzer
Courant Patriotique Libre
Catholique – Chouf

Abdo Mounzer est auteur compositeur, chef d’orchestre, producteur et compositeur à l’académie des artistes professionnels au Liban.Il préside actuellement le comité des auteurs compositeurs et des producteurs de musique au Liban.

Etat civil
– Il est né le 6 août 1959 à Kfar Kattra (Chouf).

Études
– Il a étudié la musique au collège St Esprit à Kaslik (Liban)
– Il a représenté le Liban comme producteur de musique et chef d’orchestre à l’orchestre philharmonique de Berlin (Allemagne) au festival international de la chanson, par l’intermédiaire de Vidof Liban.

Sa vie professionnelle

– De 1977 à 1987: Il a fondé le groupe musical Abdo Mounzer de 1977 à 1987, participant aux fêtes, festivals, galas, soirées dans les plus grands music-hall et avec les plus grands chanteurs et chanteuses du Liban: Casino du Liban, Théâtre Georges V, Théâtre de l’Athéné, Château Trianon,etc…
– 1992: Propriétaire et directeur d’un studio privé de première classe pour enregistrement audio, Studio Maestro. Fondé en 1992, il a évolué pour devenir en 1995 une société de production artistique.
– 1994: Il a instauré un collège privé pour l’enseignement musical sur tous les instruments orientaux et occidentaux.

A la TV

– 1981: Chef d’orchestre de 1981 à 1992 à Télé Liban, LBC et MTV pour des programmes musicaux locaux, au festival de m.b.c. en direct sur satellite en 1990.
– 1999: Il a aussi dirigé la troupe musicale dans le programme « Chouf Halak » sur Murr TV en 1999.

Festivals de l’Armée
– 1993: Chef d’orchestre au « Festival de la fête de l’Armée » en 1993 auquel ont participé plusieurs artistes libanais: Sabah, Zaki Nassif, Majida Roumi, Pascal Sakr, Ghassan Saliba,…
– 1995: Il a été décoré de la légion d’honneur  par le chef de l’armée libanaise pour sa participation avec l’orchestre à la fête de l’Armée et plusieurs autres fêtes nationales en 1995.
– 1999: Il a reçu un écu d’honneur du bureau d’orientation de l’armée libanaise en tant que chef d’orchestre du festival musical national, sous le patronnage et en présence du premier ministre Dr. Salim el Hoss, à l’occasion de la fête nationale des deux armées, libanaise et syrienne, en 1999.

Chef d’orchestre
– De 1986 à 1997: Chef d’orchestre de la troupe musicale de Majida Roumi dans toutes ses tournées libanaises, arabes et mondiales:
– Festival de Jéricho, Carthage et Bassorah
– A l’Olympia et au Palais des Congrès à Paris
– Place des Arts au Canada
– Hunter College Theater aux États-Unis
– Salle des congrès et le jardin chinois (république arabe égyptienne)
– Albert Hall (Lonfres)
etc…
– Chef d’orchestre au festival de la chanson arabe au Château Trianon
– 1994: « Liban en direct » sur les stations TV satellitaires
– 1997: Chef d’orchestre au festival de l’Orbite II, au Forum de Beyrouth, durant 4 nuits et auquel ont participé d’autres artistes tels Mayada el Hanaoui, Warda, Georges Wassouf, Ragheb Alamé, Najwa Karam, Zikra, Sabah Allami, Diana Hadad, Assi Hellani,etc…

– Orchestre philharmonique de Boulogne
70 instrumentistes (musiciens) et 80 choristes avec la chanteuse Majida el Roumi à l’Olympia de Paris, en présence de la première dame du Liban, Mme. Mona el Hraoui. Les bénéfices de cette soirée devaient aider à la construction du Musée National Libanais en 1998.

– 1998: Orchestre philharmonique du Caire avec la chanteuse Majida el Roumi au Forum de Beyrouth et au Château Trianon
– 1999: Chef de la troupe musicale « Les Jeunes Amis » (80 choristes de toutes les régions libanaises)
– 2000: Chef de l’orchestre symphonique à l’opéra égyptien lors de plusieurs soirées de la chanteuse Majida el Roumi
– 2000: Chef de l’orchestre « Concert des concerts » avec 250 chanteurs de plusieurs chorales et groupes musicaux, 30 musiciens, sous le patronage et en la présence de Charles Hélou, ancien président de la république, en l’église St Elie (Antélias).
– De 2005 à 2008: chef d’orchestre de troupes musicales et de chorales au forum « Seigneur des Martyrs » où il exécutait ses compositions.
– Opérette « Addaou’el mouchaza » à l’occasion des 40 jours de la mort de Imad Moughnié en 2008.

Ses compositions
– Koun Sadiki – Ibhas anni – Bismaak bil layl – Yakoul inni imra’a – ana min dounak – bitsir eddeni ahla – chou bhebbak – Khedni habibi – Addaou’el mouchaza, et autres…
– Il a sorti son premier CD « Noël des Cèdres » aux éditions Mozart Chahine et fils, en 1982, puis le CD « Chemin de Bolgota » et « Noël 2005 ».
– Son premier album « Sahartini » de 9 chansons, a été dédicacé à Virgin.
– Trois vidéo-clips ont été tournés à Beyrouth: « Abdo habeb Ghandoura », « Khayef ijrahlak albak », « Bitsir eddeni ahla ».

Sa fille

– « A ma fille »: récital artistique musical avec 30 musiciens et 20 chanteurs sur la scène du Palais de l’Unesco à Beyrouth en 2004 et au Chateau Trianon à Jal el Dib en mai/juin 2004.
– Depuis 2004: Il s’occupe de la gestion des affaires de sa fille, la jeune chanteuse Hiba Mounzer.
– Il a fondé la société « Har Production » pour produire et vendre les CD et clips de sa fille Hiba : Chou Bhebbak, Kif baddak habibi, Khidni habibi, Beyrouth ya Beyrouth, et autres….

Il a été élu président de la société des auteurs compositeurs et éditeurs de musiques au Liban (s.a.c.e.m.L.) le 15 mars 2009.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Ghassan Elias Rahbani (Metn)

Posted by jeunempl sur mai 7, 2009

MPLBelgique.org

Ghassan Rahbani est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme, pour l’un des 2 sièges orthodoxes de la circonscription du Metn.

Ghassan-Rahbani-Elections09Candidat: Ghassan Elias Rahbani
Courant Patriotique Libre
Orthodoxe – Metn

Données personnelles
– Né à Antélias (Nord de Beyrouth – Liban), le 13 mai 1964.
– Ghassan Rahbani est producteur, auteur, compositeur, arrangeur, conducteur d’orchestre, pianiste et chanteur.

Jeunesse
– Élevé dans une famille de musiciens (son père Elias Rahbani), Ghassan débuta très tôt ses compositions entre l’âge de 7 et 10 ans.
-Il débuta ses cours de piano classique à l’âge de 6 ans sous les conseils de son professeur M. Hagop Arslanian, suivi par la théorie du solfège, en harmonie traditionelle et moderne, le contrepoint, la fugue, l’analyse musicale et l’orchestration.
– A l’âge de 11 ans, il chanta aux côtés de son frère « Jad » le célèbre long-jeu composé par Elias Rahbani, contenant 13 de ce qui deviendront les plus célèbres chansons d’enfants sur lesquelles nous avons tous grandi, tels: « Kellon Indoun Sayarat », « Toll Eddaou al Wawi », « Ammy Bou Massoud »,etc.
– Pionier du Hard rock au Liban et dans le Moyen-Orient. Il a passé les 10 premières années de sa carrière à écrire et composer dans ce style.
– Il débuta ses activités à l’âge de 15 ans en lançant son premier album (en anglais), suivi par le second et le troisième à l’âge de 16 ans, en tant qu’artiste solo.
– A l’âge de 17 ans, il forma en 1981 « Wild Haze » avec Georges Hayeck (guitare et choriste), Fida Zalloum (basse), Tony Samaha (batterie et choriste), et ce en pleine guerre civile, ce qui l’a énornément influencé en Heavy Metal.

Le premier album de « Wild Haze », « At Last The First », le 4ème album de Ghassan, fut appelé à être le premier album de Heavy Metal en anglais au Moyen-Orient, sous un nom de groupe et non comme artiste solo. Cet album n’a pu être distribué pour cause de conflit interne. Il fut disponible uniquement en cassette. « Wild Haze » a joué à Mont La Salle (1983), au théatre Georges V (1984). Le groupe s’est décomposé en 1984.

Les albums et les succès s’enchainent
– La même année en 1984, il créa le Ghassan Rahbani Group (GRG). GRG fit un tonnerre , spécialement avec l’une de ses premières performances et apparitions publiques, à commencer par l’inoubliable « Dog river rock concert » en 1985, suivi par le concert rock au Casino du Liban en 1986. Les musiciens qui faisaient partie de GRG étaient principalement:
– des guitaristes : Marwan Ashy, Kabalan Samaha, Nabil Heshy,George Hayek et Alain Makdessi
– des claviétistes: Jad Rahbani, Hadi Sharara et Jean-Claude Issa
– des bassistes: Anto Katerjian, Tarek Kabbani, Andre Segone, Roger Abi Akl et Richard Fawaz
– des batteurs: Nanoo Khoory (paix à son âme), Tony Samaha, Ramsey Khattar, Michel Matar, Johnny Badran,  Sammy Jureidini, Walid Tawil et Sako Sagherian.

Les membres actuels de GRG sont: Anto Katerjian (Former, Manager), Gassan Rahbani (synthétiseur & chanteur principal), Alain Makdessi (Guitare), Richard Fawaz (Basse) et Sako Sagherian (Batterie)

– En 1987, Ghassan Rahbani a gagné le prix de la presse dans la catégorie « chanson internationale » à Sopot, en Pologne, accomplissant 2 de ses compositions.

– En 1990, la paix fictive imposée au Liban poussa Ghassan Rahbani à exprimer sa douleur, ses pensées et ses idées en langue libanaise plutôt qu’anglaise, chantant pour la défense de l’écologie et critiquant les autorités ainsi que les gouverneurs arabes et libanais.[1] A ce niveau, « GRG » appréciait beaucoup de tubes écrits et composés par Ghassan Rahbani, tels que: Vitamine, Mamnouh, Kossitna bhal moujtamaa (Paroles de Ghady Rahbani et Musique d’Oussama Rahbani), Baladiyet Beyrouth (Paroles d’Assad Rustom et Mr Mansour Rahbani, Musique d’Oussama Rahbani), Chteghel, Iza Zaajak Chilo, Wen’elkon nehna min, Tarik el mataar, Maali Lwazir, les parties 1 et 2 de « Sentel 2000 », El jamhour aayez kidah.

– En 1997, un grand tournant dans la carrière artistique de GRG fut son premier épique musical historique « Hannibal » qu’il écrivit et composa avec plus de 60 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :