Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Opposition’

Exclusif : Hariri et Sakr pris en flagrant délit (Partie 2/3)

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2012

Radwan Mortada – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

Rappel – 1er épisode : Au coeur du commerce d’armes du Courant du Futur en Syrie

Les exploits du député du Courant du Futur Okab Sakr n’étaient pas limités à la fourniture d’armes aux combattants de l’opposition syrienne. Les enregistrements obtenus par Al-Akhbar ont également exposé son rôle clé dans le suivi proche des opérations militaires en Syrie, gérant même personnellement les chambres d’opérations militaires réparties en Turquie et au Liban.

La source qui a fourni à Al-Akhbar les enregistrements téléphoniques Hariri-Sakr – il s’agit d’un ancien associé qui travailla dans l’un des centres militaires de Sakr en Turquie – avait posé une condition à la libération des autres enregistrements : « publiez [ce que vous avez] et vous en recevrez plus ».

La première série d’enregistrements contenait assez de preuves pour établir l’implication de l’ex-premier ministre Saad Hariri et du député du Courant du Futur Okab Sakr dans le conflit sanglant en cours en Syrie. Comme le révélait plus tôt cette semaine Al Akhbar, Sakr et Hariri n’ont pas seulement fourni des armes et du support logistique à l’opposition armée syrienne; ils ont également dirigé à distance les opérations militaires, en utilisant la guerre civile syrienne pour poursuivre leurs propres intérêts avec peu, voire aucune considération pour les dommages collatéraux.

Alors que la source confirma sa volonté de rester dans le camp de l’opposition syrienne pour « combattre le régime répressif », dit-il, « je suis maintenant courtisé par les 2 camps », c’est-à-dire le régime et l’opposition.

La source confirma ses affirmations d’association avec Sakr en fournissant à Al-Akhbar des photos privées avec le député du Courant du Futur, prises à différentes occasions. En outre, il parla en détails d’évènements auxquels il a assisté sur une durée de plus d’un an, travaillant avec Sakr dans les dénommées « chambres d’opérations révolutionnaires » en Turquie.

La source expliqua la nature de ces chambres, et le type de personnes qui s’y trouve le plus souvent ou qui les supervisait, pointant le fait que les chefs de l’opposition armée syrienne y rencontrèrent périodiquement Sakr, ainsi que des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Exclusif : Au coeur du commerce d’armes du Courant du Futur en Syrie (Partie 1/3)

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2012

Radwan Mortada – Al Akhbar
Traduit par MPLBelgique.org

[Note du MPLBelgique.org : Et dire qu’on accueille ce criminel en Belgique…]

Rappel – 2ème épisode : Hariri et Sakr pris en flagrant délit

Al-Akhbar a obtenu des enregistrements du député du Courant du Futur Okab Sakr organisant des transferts d’armes pour l’opposition armée syrienne sur ordre du leader du Courant du Futur Saad Hariri.

L’appel téléphonique est la première preuve solide du rôle de Sakr et de ses soutiens dans le Courant du Futur dans la fourniture d’armes et du support logistique aux rebelles syriens.

Dans une trilogie construite sur base de documents, d’enregistrements audio et d’interviews avec des sources proches de Sakr, Al-Akhbar met la lumière sur les tentatives de Sakr de détourner la révolte syrienne à son propre compte en dirigeant l’opposition armée sur le terrain.

Il y a quelques semaines, les bureaux d’Al-Akhbar à Beyrouth reçurent un appel téléphonique anonyme. L’appelant affirmait être en possession d’ « enregistrements audio qui exposeront le député Okab Sakr et son rôle dans la destruction de la révolution [syrienne] ».

La nouvelle ne vint pas comme une surprise. Les liens de Sakr avec l’opposition syrienne étaient bien connus, et son rôle en tant que dealer d’armes aux rebelles avait été documenté dans la presse. Et ce n’était pas la première fois que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les islamistes de Syrie contre la coalition de l’opposition, pour un état islamique

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2012

Mediarama

Des groupes islamistes armés, notamment les deux plus importants, Liwaa al-Tawhid et Front al-Nosra, qui combattent à Alep, ont annoncé leur rejet de la Coalition nationale syrienne et se sont prononcés pour un Etat islamique, selon une vidéo diffusée sur internet.

«Nous, factions combattantes sur le terrain de la ville d’Alep et de sa province, annonçons notre rejet du complot que représente ce qu’on appelle la Coalition nationale et nous sommes mis d’accord à l’unanimité sur l’instauration d’un Etat islamique juste», affirment-ils dans un texte lu par un homme et enregistré par vidéo.

Parmi les 14 organisations signataires de cet appel figurent notamment Liwa al Tawhid, Front al-Nosra et Kataëb Ahrar Cham. Liwa al- Tawhid, au départ proche des Frères musulmans, s’est radicalisé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : Lifting américain pour l’opposition

Posted by jeunempl sur novembre 17, 2012

L’Hebdo Magazine – Antoine Wénisch

Il y a quelques jours, les Américains donnaient le coup de grâce à un Conseil national syrien (CNS) déjà en état de mort cérébrale. Réunies en grande cérémonie à Doha jusqu’à dimanche dernier, différentes branches de l’opposition au régime syrien renaissaient triomphalement de leurs cendres, unies par la pression internationale. Du moins en apparence.

Après une réunion au long cours largement médiatisée, entamée dès jeudi 8 novembre à Doha sous le patronage de la Ligue arabe et du Qatar, plusieurs composantes de l’opposition syrienne ont paraphé dans la nuit de dimanche à lundi, un accord mettant en place la Coalition nationale syrienne des forces de l’opposition et de la révolution. Etaient présents entre autres lobbyistes internationaux, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, le prince du Qatar Hamad Ben Khalifa Al Thani et la secrétaire d’Etat adjointe américaine pour le Proche-Orient, Elizabeth Jones. Autant dire que la nouvelle organisation d’opposants ne s’est pas construite toute seule. Souvenons-nous.

Le CNS dézingué

Le mercredi 31 octobre dernier, la secrétaire d’Etat américaine reniait le CNS. En déclarant que celui-ci ne pouvait «plus être considéré comme le dirigeant visible de l’opposition», Hillary Clinton amorçait un virage diplomatique conséquent. Elle plaidait désormais pour que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Aoun se dit « ouvert » à la formation d’un nouveau gouvernement

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2012

(L’Orient le Jour)

Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a affirmé mardi, à l’issue de la réunion hebdomadaire de son bloc parlementaire, qu’il était « ouvert » à la formation d’un nouveau gouvernement. « Nous sommes favorables à cette idée à condition que cela se fasse dans le cadre d’un dialogue national », a dit M. Aoun, ajoutant que la « neutralité » est un concept imaginaire. « Trouvez-moi dix personnes neutres au Liban qui pourraient former un nouveau gouvernement », a-t-il insisté.

Concernant la Syrie, le chef du CPL a indiqué qu’il n’y aura pas de solution à la crise tant que l’opposition continuera de refuser le dialogue avec Bachar el-Assad. « Ils ne font que prolonger les souffrances du peuple, a-t-il encore affirmé. Cette crise aurait pu être réglée dès le premier jour par le dialogue qui est la seule solution possible. Tirez les leçons de notre expérience, a conclu M. Aoun en s’adressant aux Syriens. Nous nous sommes entretués pendant des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Geagea: Les assassins se trouvent au sein du gouvernement

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2012

ANI

Le chef du parti des Forces Libanaises (FL), Samir Geagea, a accusé de nouveau l’axe syro-iranien et son allié, le clan du 8 Mars, d’être derrière l’assassinat du général Wissam Hassan.

« Ceux qui commettent les assassinats se trouvent au sein de l’appareil exécutif » a-t-il signalé, affirmant que son clan poursuivra sa voie dans la lutte et la pression politique afin de renverser le gouvernement actuel.

S’exprimant dans un entretien accordé à la chaîne de télévision satellite « al Jazeera », le leader des FL a rejeté la possibilité de tout accord sur le retour des forces du 14 Mars à la table du dialogue, à l’exception toutefois, de la mise en accusation de Michel Samaha.

S’adressant aux Chrétiens en Syrie, M. Geagea les a appelés à « prendre part à la révolution dans leur pays, à poursuivre leur quête de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les rebelles sur la défensive, l’armée régulière progresse à Homs et à Qoussair

Posted by jeunempl sur octobre 10, 2012

Mediarama

Après un immobilisme de plusieurs mois le front a bougé dans la région de Homs. L’armée syrienne est entrée dans le quartier de Khalidiyé, dernier bastion rebelle dans la troisième ville de Syrie, et a resserré l’étau sur la grande bourgade de Qousair, un autre bastion de l’opposition armée, situé à quelques kilomètres de la frontière libanaise.

Ces développements sur le terrain s’inscrivent dans le cadre d’une vaste offensive de l’armée régulière pour tenter de reprendre le contrôle de la province de Homs, la plus vaste de Syrie et la plus stratégique, car elle coupe le pays en deux. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’opposition l’a surnommé «capitale de la révolution». Une source de sécurité syrienne citée par les agences de presse internationale a indiqué que «l’armée tente de nettoyer les derniers quartiers rebelles de Homs et a également nettoyé des villages autour de Qousair.

Elle essaie maintenant de s’emparer de la ville». Une autre source de sécurité syrienne a affirmé que l’armée comptait prendre ces deux bastions, distants d’une trentaine de kilomètres, d’ici à la fin de la semaine. «Ensuite, nous nous concentrerons sur le nord de la Syrie», a-t-elle confié.

Les témoignages attestent de la férocité des combats. Il s’agit d’un «assaut sans précédent», a déclaré un militant de l’opposition joint par des agences internationales.

Encerclée depuis fin 2011, Qousair, où résidaient avant les événements 30000 habitants, dont 10000 chrétiens, est quasiment déserte. «L’armée tente de prendre Qousair à partir des trois Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jacquier : l’enquête française pointe les rebelles syriens

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2012

Le Figaro – Georges Malbrunot

Le grand reporter français, tué en janvier par l’explosion d’un obus à Homs, aurait bien été victime d’une bavure des forces rebelles.

Gilles Jacquier est bien mort d’un tir d’obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime où se trouvait le journaliste de France 2, le 11 janvier dernier. «Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d’un tir d’obus de mortier de 81 mm venu d’un quartier sunnite rebelle, déclare au Figaro une source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris. Des analyses montrent assez précisément la source du tir.» «Tous les services spécialisés (DCRI et DGSE notamment, NDLR) sont d’accord sur cette conclusion», précise cette source.

Le grand reporter de France 2 a été touché par des éclats d’obus alors qu’il sortait de l’escalier d’un immeuble, où il se trouvait en compagnie d’autres journalistes français et suisses qui avaient obtenu un visa grâce à sœur Marie Agnès, une religieuse proche du régime, installée non loin de Homs.

Ces conclusions confirment l’information publiée par Le Figaro une semaine après l’accident, sur la foi d’une déclaration d’un responsable d’une association des droits de l’homme à Homs – «nous avons commis une grosse bêtise» – renforcée par les précisions d’un haut responsable de la Ligue arabe, qui avait à cette époque des observateurs sur place à Homs. Peu après, leur rapport de mission validait la thèse de la bavure commise par des opposants à Bachar el-Assad.

«Les rapports de la mission indiquent que le journaliste français a été tué à la suite de tirs de mortier par l’opposition», soulignait le paragraphe 44 du document. Précision importante: le texte cite Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie – Massacre de Houla : « L’extermination » par les rebelles sunnites

Posted by jeunempl sur juin 17, 2012

Rainer Hermann – Frankfurter Allgemeine Zeitung

Le journaliste allemand du Frankfurter Allgemeine Zeitung Rainer Hermann confirme ici son premier article selon lequel le massacre de Houla a été perpétré par les rebelles sunnites. Et non par l’armée régulière syrienne comme cela a été rapporté.

Le massacre de Houla marqua un tournant dans le drame syrien. Il y eut un grand nombre de réactions indignées à travers le monde lorsqu’on appris que 108 personnes avaient été tuées à Houla le 25 Mai, dont 49 enfants. Les demandes pour une intervention militaire afin de faire cesser le bain de sang en Syrie se firent de plus en plus forte tandis que la violence s’en est allé crescendo depuis lors. Basés sur les« nouvelles » délivrée par les médias des pays du Golfe et les dires des observateurs de l’ONU le jours suivant le massacre, l’opinion mondiale condamna quasiment sans exception l’armée régulière syrienne et les milices Shabiha proche du régime pour le massacre perpétué.

Au cours des semaines qui suivirent, et sur la base de témoins des événements, le Frankfurter Allgemeine Zeitungcontesta cette version officielle des événements. Il rapporta que les civils tués étaient soit des alaouites soit des chiites. Ils furent tués de sang froid par des sunnites à Taldou, une ville située dans la plaine de Homs, tandis que de violents combats faisaient rage aux check points entourant le village entre l’armée régulière syrienne et l’« Armée Syrienne Libre ».Notre article fut passé sous silence par de nombreux médias à travers le monde et rejeté par les autres sous prétexte qu’il n’était pas crédible. Ce qui nous amène à poser quatre questions :
Pourquoi l’opinion mondiale a-t-elle suivi jusqu’à maintenant une autre version des événements ?
Pourquoi le contexte de la guerre civile rend-il douteux ce qui est vraisemblable ?
Pourquoi les témoins sont-ils crédibles ?
Quels sont les autres faits qui renforcent notre version des faits ?

Premièrement, pourquoi l’opinion mondiale suit-elle une autre version des faits ? Il n’est pas douteux que durant les premiers mois du conflit, alors que l’opposition ne possédait pas d’armes et se trouvait sans défense, toutes les atrocités qui furent commises le furent par le régime. On assuma donc qu’il était évident que cela continuerait ainsi. De plus les médias syrien gouvernementaux n’ont aucune crédibilité. Par exemple ils se servent de l’étiquette « gangs de terroristes armés » depuis le début du conflit. Du coup personne ne les croit, même quand c’est effectivement le cas. Deux chaines de médias, Al Jazeera et Al Arabia sont devenues les chaînes d’information de référence alors que leurs propriétaires, le Qatar et l’Arabie Saoudite, sont deux États activement impliqués dans le conflit en cours. Nous avons de très bonnes raisons de faire nôtre le dicton : « Dans une guerre c’est la vérité qui meurt en premier ».

Deuxièmement, pourquoi dans ce contexte de guerre civile, la version douteuse est-elle celle qui apparaît comme vraie ? Depuis quelques mois de très nombreuses armes furent infiltrées en Syrie et les rebelles ont des armes de calibres moyens depuis très longtemps. Chaque jour plus de 100 personnes sont tuées en Syrie, pour moitié environ entre chaque camp. Les milices qui opèrent sous la bannière de l’« Armée Syrienne Libre » contrôlent de larges parties des provinces de Homs et de Idlib et elles tentent d’étendre leur domination sur d’autres parties du pays. L’augmentation du chaos a fait apparaître une vague de kidnapping criminels et a favorisé le règlement de vieilles disputes. Si on regarde les pages de Facebook où parlent des Syriens : tout le monde a des histoires quotidiennes de nettoyages ethniques à raconter, des histoires de gens assassinés uniquement parce qu’ils sont alaouites où sunnites.

La plaine de Houla, qui se trouve entre la ville sunnite de Homs et les montagnes des alaouites, est majoritairement peuplée de sunnites ; elle a une longue histoire de tensions entre communautés. Le massacre se produisit à Toulda, un des plus grand villages d’Houla. De tous les noms des civils tués, 84 sont connus. Ce sont ceux des pères, mères et 49 enfants de la famille Al Sayyid et des deux branches de la famille Abdarrazzaq. Les habitants de la ville affirment que les victimes étaient des alaouites ou bien des sunnites convertis au chiisme. A quelques kilomètres de là, près de la frontière Libanaise, cela les rend suspect d’être des sympathisants du Hezbollah, haïs par les sunnites. Furent également tués à Toulda des parents du membre du parlement, fidèle au gouvernement, Abdalmuti Mashlab.

Les maisons de ces trois familles sont situées dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le 14-Mars pose des conditions à la reprise du dialogue en juin

Posted by jeunempl sur mai 26, 2012

Mediarama

Doha (Qatar) – Dialogue interlibanais

Le Liban célèbre ce vendredi le 12ème anniversaire de la libération du Liban-Sud de l’occupation israélienne, alors que le pays traverse des moments difficiles. Le fossé est profond entre les différentes composantes politiques, le discours confessionnel et sectaire n’a jamais atteint une telle virulence, la sécurité est battue en brèche, et l’Etat est extrêmement affaibli, surtout après la campagne de dénigrement lancée contre l’armée, par des députés du Nord, membres du Bloc du Futur.

C’est dans ce climat tendu et malsain que le président de la République, Michel Sleiman, a choisi de s’adresser aux Libanais lors d’une émission télévisée au cours de laquelle il a développé un discours rassembleur. Le président Sleiman a annoncé qu’il comptait adresser des invitations écrites aux participants au dialogue national dès la seconde moitié de juin. Avant cela, il projette d’entreprendre une tournée dans les pays du Golfe pour assurer au climat propice à la reprise du dialogue.

Le président du Parlement Nabih Berry avait proposé de réunir la table du dialogue pour discuter des incidents de Tripoli, afin d’empêcher que l’incendie ne se propage à d’autres régions du pays. Puis en début de semaine, le roi d’Arabie saoudite, Abdallah ben Abdel Aziz, a indirectement soutenu cette initiative dans une lettre adressée au président Sleiman.

Anticipant l’éventuelle reprise du dialogue, la coalition du 14-Mars a renouvelé, jeudi, sa violente campagne contre le gouvernement, qu’elle a accusé de «complicité avec le régime syrien dans la destruction du Liban».

Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion extraordinaire, le 14-Mars a posé comme condition à la reprise du dialogue la formation d’un gouvernement neutre, ce à quoi M. Berry a répondu qu’il fallait d’abord dialoguer avant d’envisager de changer le gouvernement. «Nous devons lutter pour empêcher la destruction du Liban, précise le communiqué du 14-Mars.

Cela exige deux choses: d’abord, le départ du gouvernement et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :