Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘officier’

Passedroits, corruption, lourdeurs administratives… : Dans les méandres de la sécurité à l’AIB

Posted by jeunempl sur octobre 24, 2010

Joumana Nahas – L’Hebdo Magazine

La sécurité de l’aéroport Rafic Hariri est-elle bien ficelée? Certains incidents permettent d’en douter, notamment celui de l’individu qui a réussi à se glisser sous l’avion saoudien, provoquant la démission du chef de la Sûreté de l’AIB et le désarroi des voyageurs. Au-delà de ce genre d’accidents, somme toute rares, il est bon aussi de se demander si le va-et-vient quotidien de marchandises et d’hommes est bien contrôlé. Magazine a mené l’enquête au cœur d’un système de contrôle compliqué, et pourtant, parfois dangereusement poreux.

Bilal Hamié travaille depuis 23 ans en tant que transitaire à son propre compte, à l’Aéroport international de Beyrouth (aéroport Rafic Hariri). C’est dire s’il en a vu des choses, pas toutes très nettes, depuis les dernières années de la guerre civile, en passant par les 15 ans de tutelle, et pour finir, par les temps troubles que nous vivons depuis 2005. L’homme, pragmatique et travailleur, a dû, comme beaucoup de ses collègues, «s’ajuster» à l’ambiance du moment, aux changements de normes et de camps. C’est sans état d’âme qu’il raconte à Magazine que, de nos jours, la seule institution «incorruptible» à l’aéroport est Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël .. L’armée sous la domination des religieux

Posted by jeunempl sur novembre 14, 2009

Saleh Al-Naami – Al Jazeera

Tsahal - armée israélienneLes programmes, enseignés dans les écoles religieuses organisées au sein de l’armée, sont racistes et forment les soldats à être les plus féroces pour tuer les Arabes, écrit Saleh Al-Naami.

La conférence annuelle tenue par des officiers supérieurs de l’armée israélienne et présidée par le chef d’état-major Gabi Ashkenazi, a récemment eu lieu dans une base militaire dans le centre d’Israël et a été suivie par tous les officiers de grade de lieutenant-colonel ou supérieur.

L’écrasante majorité des officiers ayant assisté à la conférence font partie du courant religieux sioniste ; un reportage diffusé par les chaînes de la télévision israélienne de cette réunion montrait une pléthore d’officiers supérieurs portant une kippa crochetée, ce qui a poussé le chef du renseignement militaire israélien, le général Shlomo Gazit, à déclarer : ces images prouvent que « l’armée israélienne est tombé sous l’emprise des religieux sionistes. »

L’éruption du courant sioniste religieux aux postes de direction dans l’armée et dans les unités d’élite militaire à conduit à une vive polémique en Israël concernant la répercussions de ce phénomène sur l’avenir de l’Etat sachant que les religieux sionistes ne représentent que 8% de la population juive en Israël, tandis que les adeptes du courant religieux ultra-orthodoxe ne constitue que 22% de la population, ces derniers ne sont pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Allocution du Général Michel Sleimane, Président de la République, à l’occasion de la fête de l’Armée Libanaise

Posted by jeunempl sur août 1, 2009

Libnanews

Michel Sleiman - Président de la République Libanaise« Chers Officiers diplômés,
En ce jour, vous vous tenez la tête haute et brandissez haut vos épées dans les hauts-lieux de l’honneur, de la gloire et de la dignité. D’ailleurs, le Général Martyr Najib Wakim est un des héros de ces lieux, un héro qui a refusé la perfidie et l’agression et fut ainsi parmi les premiers officiers et soldats à avoir offert leur sang et leur vie pour leur doctrine nationale , en entrant dans l’immortalité avec ses compagnons pour que le drapeau flotte éternellement  et que la patrie se relève de ses cendres.

Aujourd’hui,  vous quittez ce haut lieu de connaissances et d’honneur pour vous joindre à vos unités, régiments et brigades et devenir ainsi les défenseurs de la patrie et le symbole de sa perpétuité. Rappelez-vous que votre formation militaire et l’histoire de votre armée et des forces de sécurité vous appellent à vous dévouer à votre serment tels vos prédécesseurs et vos compagnons d’armes. C’est grâce à vous que le citoyen se rassure pour son avenir et se réjouit de son présent. Vous n’avez pas succombé à l’ennemi et vous l’avez vaincu, car ce dernier ne réussit guère à vous disperser.  Le soutien de votre peuple vous suffit ; vous qui vous êtes dévoués à son service et au service de l’Etat.  Non, vous n’avez jamais été – et ne serez jamais – de simples défenseurs du régime.

Depuis l’émergence de l’entité israélienne, le Liban ne cessa de souffrir et n’épargna aucun sacrifice face aux agressions. En effet, vous vous êtes opposés aux agents et outils israéliens ; vous avez œuvré pour préserver la dignité de la nation et défendre ses valeurs et sa  civilisation exceptionnelle et unique.

Le terrorisme se dissimulant derrière la religion qui ne cesse de le renier et en exploitant les camps du peuple palestinien opprimé, a cherché à vous assener un coup fatal et, ce faisant, se croyait capable de vous terroriser en vue de détruire la nation. De plus, les réseaux d’agents se sont démenés dans une tentative d’infiltrer quelques esprits faibles. Cependant, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un haut officier libanais avoue avoir espionné le Hezbollah et la Syrie pour le compte d’Israël

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

Tayyar.org

israel-lebanon-flagsLe colonel Mansour Diab a avoué aux enquêteurs qu’il espionnait le Hezbollah et l’armée syrienne pour le Mossad, service secret israélien, depuis 1997 en échange d’importantes sommes d’argent.

Le quotidien An Nahar annonce ce jeudi que les forces de sécurité ont arrêté la femme de Diab et son beau-frère durant la nuit. Aucun autre détail n’a filtré. Cependant, la femme de Diab nie à travers un entretien téléphonique avec la radio Ashark qu’elle ou son frère aient été arrêtés.

Diab, selon le quotidien As Safir, a plaidé coupable d’espionnage pour le compte du Mossad depuis 1997, lorsque les officiers israéliens l’ont recruté, participant ensuite à un programme d’entrainement militaire aux Etats-Unis, en échange de grandes sommes d’argent.

Il a avoué fournir des informations au sujet du Hezbollah et des troupes syriennes avant leur retrait du Liban en 2005, indique l’article en question. Diab, issu du village d’Idbil dans le nord au Akkar, a aussi « fourni des services aux Israéliens dans la tâche qui lui était demandée ».

As Safir ajoute que la Direction des Renseignements a confisqué l’appareil de communication de la maison de Diab ainsi que d’autres endroits fréquemment visités par l’officier détenu.

An Nahar a en outre dévoilé l’arrestation de deux personnes supplémentaires dans la nuit de mardi, suspectés de liens avec le réseau d’espionnage israélien. Les nouveaux détenus sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Michel Naim Aoun (Kesrouan)

Posted by jeunempl sur mai 15, 2009

Tayyar.org

Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre ainsi que du bloc du Changement et de la Réforme, est candidat à l’un des 5 sièges maronites du Kesrouan où il y préside la liste du Changement et de la Réforme.

michel-aoun_electionsLe plus jeune commandant en chef de l’Armée libanaise (1984-1990), ancien Premier ministre du Liban (1988-1990), le « Général », comme l’appellent les Libanais, est aujourd’hui député de Kesrouan-Jbeil, chef du Bloc parlementaire du changement et de la réforme (formé de 22 députés de toutes les communautés libanaises) au Parlement libanais, et chef de l’Opposition libanaise.

Michel Aoun est né le 18 février 1935 à Haret Hreik, un village chrétien-chiite de la banlieue sud de Beyrouth. Il est le fils de Naim Aoun, agriculteur, et de Marie née Aoun, mère au foyer. Sa famille compte six enfants dont trois garçons et trois filles. Il fait ses études à Beyrouth chez les Frères des Écoles Chrétiennes et à l’école du Sacré-Cœur. Adolescent, il fut contraint, pour des raisons économiques familiales, d’abandonner ses études tout au long d’une année scolaire, au cours de laquelle il travailla comme apprenti en dessins industriels dans un bureau d’études d’ingénierie. De retour à l’école, il accomplit en une année avec succès le programme éducatif prévu normalement pour deux ans.

Bien qu’issu d’une famille chrétienne maronite, fortement attachée aux valeurs spirituelles, Michel Aoun a réussi, durant sa jeunesse, à établir des liens d’amitié avec nombre de ses compères musulmans. « Nous n’avons jamais conçu des a priori de distinctions entre Ali et Pierre, ou entre Hassan et Michel », dira-t-il. « Nous partagions les mêmes repas et nous passions les nuits les uns chez les autres. Leurs fêtes religieuses étaient les nôtres et les nôtres furent les leurs. »
Durant cette enfance, deux évènements majeurs marquèrent fortement le devenir de Michel Aoun ; ils formeront en lui un esprit rebelle s’engageant pour la défense des droits de la patrie et de ses fils. Le premier consiste en les harcèlements des femmes de son village par les soldats sénégalais en service près de l’Armée française durant le mandat, en les années quarante ; l’autre en l’occupation des maisons de Haret Hreik par des soldats australiens des Forces Alliées, lors de la seconde guerre mondiale, tirant de leur sommeil les villageois, parmi lesquels il se trouvait avec sa famille.
C’est dans cet esprit, qu’il s’engagea, en 1948, à l’âge de 13 ans, comme volontaire participant à la distribution des aides humanitaires aux réfugiés palestiniens accueillis au Liban.

Le 30 novembre 1968, il épouse Nadia el-Chami. Le couple a trois filles : Mireille, Claudine et Chantal et a aujourd’hui huit petits-enfants. Michel Aoun a toujours montré un grand attachement aux valeurs familiales, et l’appui de sa famille qui ne lui a jamais manqué, a certainement été essentiel aux heures les plus difficiles de sa vie.

La carrière militaire

Le 1/10/1955, Michel Aoun entre à l’école militaire comme élève officier. Il obtient son premier grade comme sous lieutenant dans l’artillerie le 30/9/1958. Il est nommé capitaine en 1968, commandant en 1974, lieutenant colonel en 1975 et colonel en 1980.

De 1959 à 1972, Aoun occupe plusieurs fonctions dans l’Armée de l’artillerie dans plusieurs régions libanaises. En août 1973, il est muté à Saida au sud du Liban, chargé du commandement du bataillon de la 2ème artillerie. Début 1976, lors des accrochages opposant l’Armée libanaise à l’Armée de libération de la Palestine (ALP), Michel Aoun Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Six personnes de plus inculpées d’espionnage pour le compte d’Israël

Posted by jeunempl sur mai 13, 2009

AFP

israel-lebanon-flagsLe procureur auprès de la cour militaire libanaise a inculpé mercredi six personnes, dont quatre sont en détention, d’espionnage pour le compte d’Israël, a-t-on appris de source judiciaire.

Un officier de police, sa femme et sa soeur figurent parmi ces personnes, a indiqué cette source sous le couvert de l’anonymat. « Certaines d’entre elles sont accusées de traiter avec Israël et d’entrer sur son territoire, et d’autres d’avoir fourni des informations sur des personnes et des positions » militaires, a-t-elle ajouté.

Au total, 13 personnes, dont neuf Libanais et un Palestinien, ont été inculpées pour espionnage depuis avril, parmi lesquelles un ex-général de la Sûreté générale, sa femme et son neveu, qui ont reconnu avoir travaillé pour le compte d’Israël pendant plus de 15 ans. D’autres suspects sont détenus, mais sans avoir encore été inculpés, dans le cadre de cette affaire d’espionnage au profit de l’Etat hébreu.

Le Liban est encore techniquement en guerre avec Israël. Les agents démasqués encourent la prison à vie assortie de travaux forcés. Si le juge estime que cette collaboration a causé la mort, il peut demander la peine capitale.

Un responsable du mouvement chiite Hezbollah a affirmé à l’AFP lundi que le parti coopérait « pleinement avec les différents services de sécurité » libanais pour démanteler les réseaux d’espionnage. « Le dispositif de sécurité du Hezbollah a démasqué plusieurs réseaux d’espionnage au profit d’Israël », a indiqué Nabil Qaouk, responsable du Hezbollah dans le sud du pays.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FINUL : les Belges sur le pont

Posted by jeunempl sur février 28, 2009

Le Soir

À PARTIR DE CE SAMEDI SOIR, la frégate Léopold Ier et l’amiral Jean-Thierry Pynoo prennent les commandes de la flotte des Nations unies au large du Liban.

leopold1_fregatf930REPORTAGE

À bord du « Léopold Ier »

De notre envoyé spécial

Deux minutes avant le lever, à 5 h 58. Quelques secondes encore, allongé dans la couchette, pour tendre l’oreille vers le glissement puissant mais paisible de l’eau contre la coque. Pas le moindre tangage, et pourtant toute cette nuit, 3.300 tonnes d’acier ont fendu la mer sans ciller. Presque à portée de bras, le roulement de l’eau rassure et égrène les miles parcourus… Puis d’un coup, les haut-parleurs grésillent : six heures, l’appel général. Le saut du lit pour plus de cent hommes, pour tous ceux qui, comme moi, n’étaient pas de quart.

Logé sous la ligne de flottaison, presque troglodyte dans la niche d’un triple lit superposé, on se réveille surpris d’avoir dormi tout son saoul à bord d’un navire de guerre. Mais la routine s’impose : une mini-douche, s’habiller en cabine étroite – chance : toujours pas de roulis… – avant de gagner les coursives puis tenter de retrouver son chemin.

Bienvenue à bord du Léopold Ier, frégate de 124 mètres, orgueil de la Marine belge, qui prendra ce samedi soir le commandement de la flotte de la Finul déployée au large du Liban… Perdez-vous dans ses couloirs et vous remarquerez que cette boîte à pilchards est une ville authentique, une Naples flottante sur pas moins de sept niveaux : entre le bosco de proue qui recèle les cordes d’amarrage, et le local destiné aux déchets recyclables logé en poupe, où diable se dissimule le mess susceptible d’accueillir un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :