Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Odette’

Odette Salem : deux ans déjà…

Posted by jeunempl sur mai 14, 2011

Nayla TAHAN ATTIÉ

Au nom de la liberté des êtres humains, de l’égalité et de la fraternité, au nom du Liban libre de 1943, créé pas toutes les parties libanaises, je veux m’adresser à tous les politiciens libanais, toutes religions confondues, tous bords confondus, toutes idéologies confondues. Pour une fois, depuis quarante ans, qu’ils mettent leurs différends de côté et qu’ils parlent haut et clair d’une voix forte. Aujourd’hui plus que jamais.

Le 16 mai 2009 était fauchée par une voiture, en traversant la rue, Odette Salem.
Je l’avais connue un jour de printemps 2007, dans la « khaymé ». Elle a laissé un vide immense dans ma vie.
Odette était maman de deux enfants : une fille, Christine, et un garçon, Richard, enlevés, il y a vingt-quatre ans et détenus dans les geôles syriennes.
Odette n’avait jamais revu ses enfants depuis. Elle est décédée dans l’incertitude.

De nombreux Libanais sont emprisonnés en Syrie. Arbitrairement. Sans aucune inculpation, charge, ou délit commis.
L’État libanais ne fait pas grand-chose pour ces prisonniers, considérés comme une Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

16 mai 2009 – 16 mai 2010: Une année sans Odette

Posted by jeunempl sur mai 17, 2010

Libnanews – Nayla

Le mois de mai est connu pour être le mois de la Vierge Marie.

Cette année, le mois de mai a coïncidé avec des élections dans de nombreux pays, notamment au Liban.

Aussi, le mois de mai est synonyme de printemps. Mais depuis le 16 mai 2009, pour moi, la joie et le printemps du mois de mai, se sont transformées en tristesse. Comme dirait Gebran Khalil Gebran : Votre joie…

Le 16 mai 2009, à 10h du matin, Odette Salem, était fauchée par une voiture qui allait à toute vitesse. Un conducteur qui ne méritait pas son permis de conduire, comme tant d’autres….

Beaucoup ne savent pas qui est Odette. Un petit nombre de libanais, mais aussi d’étrangers (européens, américains, etc…) on eu la chance de la connaître.

Odette a été, est, et sera toujours l’âme de la « khaymé » au centre ville de Beyrouth.

Cette même Khaymé où se réunissent, régulièrement, les parents de libanais, disparus arbitrairement pendant les différentes guerres qui on sévi au Liban, et que les différentes générations encore en vie aujourd’hui ont vécues.

Nombreuses sont les familles, pères, mères, sœurs, frères, enfants, cousins, et même amis, toutes religions et confessions confondues, qui se regroupent et espèrent encore un signe de leurs familiers, emprisonnés, en grande majorité, dans les prisons syriennes, depuis plus de 20 ans.

« L’état libanais s’en fout »… disent-ils. « C’est notre droit de savoir qu’en est-il de nos enfants…. »

Odette était cette femme que tous les curieux, journalistes ou simples promeneurs qui visitent la khaymé ont connue, à un moment donné. C’est comme ça que je l’ai connue moi-même, la première fois, après avoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Disparus de la Guerre Libanaise : Le dossier de Johnny Nassif se referme fatalement; les mères libanaises attendent avec anxiété de connaitre le sort des leurs

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2009

Carmen B. – Libnanews

Johnny Nassif - martyr 1990Ce soir, je viens d’apprendre une nouvelle qui a eu sur moi l’effet d’une claque, qui m’a glacé mon sang, mes nerfs, mon cœur. Le sort de Johnny Nassif, un jeune soldat de 16 ans enrôlé dans l’Armée libanaise, disparu le 13 octobre 1990, vient d’être dévoilé.

Le corps de Johnny se trouvait dans une fosse commune au ministère de la Défense à Yarzé au Liban. Les tests ADN réalisés ont prouvé son identité…Ghazy Aad, le représentant de Solide, (Soutien aux Libanais détenus en exil) – une des rares figures libanaises qui jouit de toute ma déférence – a indiqué ce soir que le corps de Johnny a été transporté depuis la Syrie vers le ministère de la Défense libanaise bien après la triste date du 13 octobre 1990, appuyant son argument par les témoignages des ambulanciers qui avaient enterré les dépouilles en 1990 et qui affirmaient avoir enseveli 13 corps seulement, alors que les inspections faites en 2005 montrent qu’il existe un nombre beaucoup plus élevé que celui des années 1990. Cette nouvelle a été annoncée ce soir uniquement par l’OTV, les télés libanaises ayant toujours passé l’éponge sur le dossier des détenus libanais dans les geôles syriennes – personnellement je ne l’ai pas vu directement, parce que je ne suis pas fan des télévisions libanaises, mais je viens de l’apprendre par un coup de fil.

Le nom de Johnny et Violette Nassif a longtemps été étroitement lié à la cause des Libanais portés disparus depuis les années 1990. Le témoignage de cette dame m’a longtemps fait pleurer. Pleurer sur sa souffrance et celle de son fils. Pleurer sur le triste sort de ces soldats et de leurs familles qui ne vivent que dans l’espoir de revoir leurs fils ou filles.

Je ne veux même pas imaginer quelle est la réaction de Mme Nassif, qui depuis la disparition de son fils, n’a pas hésité une seule seconde à crier haut et fort sa volonté de revoir son fils, qui a fait de sa cause une cause nationale, malheureusement perçue par peu de personnes. Quelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Odette s’en est allée

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

Frenchy

Ishtar et moi, nous avons rencontré Odette Adib grâce à une amie, Nayla l’année dernière dans une tente du Centre-Ville, tente tenue par les familles des disparus durant les années de souffrance. Syriens, Israéliens, miliciens bien de chez nous du Liban… comme toutes les mères, son histoire est partagée par la douleur des autres mères, ensembles elles, ses mères ont décidé de s’unir pour ce Liban de coexistence, également disparu avec les évènements.

Son histoire personnelle était émouvante, mère de Christine et Richard, ils avaient tous les deux disparus à quelques pas de leur domicile, dans Beyrouth-Ouest, pris par dans les tourments de 1982. Malgré les “conseils” appuyés des miliciens et hommes de main, elle est restée à son domicile, attendant ses enfants, durant bien des années.

Depuis ils n’ont jamais réapparu, mais la mère qu’elle était, elle ne pouvait accepter leurs disparitions.

La foi qu’elle portait en elle dans une prochaine réapparition s’était peu-à peu transformée en simple demande, elle disait, devant nous, simplement, au bout de 26 ans, pouvoir faire son deuil. Elle voulait la vérité, celle qu’on nous promet sans jamais l’accorder à nous simples mortels, au sujet de ses enfants.

Elle demandait à ces politiciens qui l’ont tant déçu, ces criminels qui étaient au pouvoir, cette vérité sur ses enfants, elle et d’autres demandaient qu’une enquête internationale soit menée pour pouvoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :