Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Nizar Saghieh’

Deux militants des droits de l’homme convoqués par la brigade criminelle

Posted by jeunempl sur mars 16, 2011

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org: la brigade criminelle est une branche des Forces de Sécurité Intérieures (FSI) qui est dirigée par Achraf Rifi. Le procureur de la république ayant ordonné cette convocation est Saïd Mirza… ces deux fonctionnaires, proches de Hariri, ont été placés et maintenus à la tête de fonctions étatiques par le gouvernement de Fouad Siniora en 2005. Depuis, les règlements de compte ne cessent de prendre le dessus sur la légalité et le droit. L’état, tel que perçu et conçu par le clan Hariri mérite une refonte complète.]

Le Centre libanais des droits humains (CLDH) a lancé hier un appel à la solidarité des associations des droits de l’homme et de la presse.
Cet appel fait suite à la convocation des représentants de l’association, Marie Daunay et Wadih al-Asmar, par la brigade criminelle des FSI, en raison de la publication, le 10 février dernier, d’un rapport intitulé « Détention arbitraire et torture : l’amère réalité du Liban ». Mme Daunay et M. Asmar sont donc sommés de se présenter demain jeudi 17 mars à 10 heures au Palais de justice de Beyrouth.

Selon les responsables de l’association, la convocation aurait été ordonnée par le procureur de la République, Saïd Mirza, notamment en raison de l’évocation dans ce rapport des pratiques présumées du mouvement Amal en matière d’arrestation et de torture. « Le mouvement Amal a été cité deux fois dans le rapport », soutient M. Asmar. Nous aurions été convoqués suite à la plainte lancée par les avocats d’Amal, ajoute-t-il. Mme Daunay ajoute que la convocation s’est faite par téléphone. « Ils n’ont rien voulu nous dire de plus. Nous ne savons pas si nous sommes accusés ou si c’est juste un interrogatoire », observe-t-elle.

Contacté par L’Orient-Le Jour, l’avocat militant des droits de l’homme, Nizar Saghieh, préfère ne pas porter de jugement à ce stade. « Il vaut mieux attendre et observer ce qui va se passer », dit-il, tout en espérant qu’il n’y ait pas d’atteinte à la liberté d’expression. Affaire à suivre, donc, avec vigilance…

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Yousra, réfugiée irakienne au Liban, un cas parmi 48 000 autres

Posted by dodzi sur janvier 21, 2010

Iloubnan.info

Par Nada Akl

L'UNHCR estime à plus de 48 000 le nombre de réfugiés irakiens au Liban.

Yousra El-Amiri, une réfugiée irakienne entrée illégalement au Liban il y a quelques mois, a ces derniers jours monopolisé l’attention de différentes ONG: elles accusent entre autre la Sûreté Générale d’avoir arbitrairement détenu cette femme alors même qu’un juge avait ordonné sa libération. Une controverse qui remet en lumière l’absence de politique concernant la situation des 48 000 réfugiés irakiens au Liban.

L’aventure de Yousra El-Amiri, 37 ans, commence en Irak, son pays, où des milices armées tuent son père et la menacent. En mai 2009, elle quitte le pays avec son frère et entre clandestinement au Liban via la Syrie. Quand les autorités libanaises les arrêtent tous deux, elle est condamnée à un mois de prison. La peine prend fin le 21 Juin mais le 11 Décembre 2009, El-Amri est toujours détenue, malgré l’ordre de libération immédiate prononcée par le juge Cynthia Kasarji (une décision du tribunal confirmée par le ministère de l’Intérieur). « En septembre 2009, Yousra El-Amiri a été reconnue comme réfugiée par le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés(HCR) », explique Nizar Saghieh, son avocat. Le Liban a signé et ratifié la Convention des Nations Unies contre la torture qui interdit le rapatriement des personnes qui risquent la torture dans leur pays. Saghieh demande des comptes au ministère de l’Intérieur: « Yousra El-Amri a été détenue arbitrairement pendant 7 mois sans aucune justification juridique ».

Comme Yousra, les Irakiens qui ont fuit leur pays pour trouver refuge au Liban sont généralement identifiés comme réfugiés par le HCR. Mais le Liban n’a pas signé la Convention sur les réfugiés de 1951 et ne donne pas d’effet juridique à la reconnaissance de ce statut par le HCR. Ceux qui qui entrent clandestinement au Liban en quête d’un refuge contre la persécution, ou alors qui y entrent légalement mais qui, pour les mêmes raisons, après l’expiration de leurs visa, sont donc traités comme des immigrants illégaux et sont arrêtés ; ils risquent la prison et le rapatriement. Cependant, selon un accord passé entre le HCR et le gouvernement libanais, les réfugiés et les demandeurs d’asile sont tolérés pour une période limitée en attentant l’orientation vers un autre pays ou le rapatriement volontaire. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :