Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Nigéria’

Sept employés d’une société libanaise au Nigeria enlevés par un groupe armé

Posted by jeunempl sur février 17, 2013

France24

Carte du NigeriaL’entreprise libanaise de construction Setraco, située dans la ville de Jama, au nord du Nigeria, a été la cible d’une attaque d’un groupe armé, a annoncé la police dimanche. Sept employés étrangers ont été enlevés, leur garde a été tué.

Sept étrangers, employés d’une société de construction libanaise, ont été enlevés à Jama, dans le nord du Nigeria, par des assaillants qui ont tué un garde, ont annoncé dimanche les autorités. Aucune revendication n’a été faite pour l’instant.

« Il y a en tout sept otages : quatre Libanais, un Italien, un Britannique et un Grec », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de l’État de Bauchi, Hassan Auyo.

Toutrefois, Londres n’a pas confirmé l’enlèvement d’un Britannique. « Nous sommes informés, nous en discutons avec les autorités locales », s’est borné à déclarer à l’AFP le Foreign Office.

Et Beyrouth ne parle que de deux Libanais enlevés. « Deux Libanais travaillant pour la société de construction Setraco ont été enlevés », a indiqué un responsable du gouvernement à Beyrouth sous couvert de l’anonymat.

En revanche, la Grèce et l’Italie confirment les informations de la police. « Nous confirmons que l’un des hommes kidnappés est un Italien. Notre unité de crise est en contact constant avec les autorités nigérianes », a déclaré un responsable du service de presse du ministère italien des Affaires étrangères. Il s’est refusé à donner l’identité de l’otage italien.

Attaque de nuit

« Il y a eu une attaque samedi soir sur le site de l’entreprise de construction Setraco dans le secteur de la ville de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S&P maintient sa note du système bancaire libanais

Posted by dodzi sur mars 5, 2012

Le Commerce du Levant

L’agence de notation financière Standard & Poor’s (S&P) a maintenu le Liban dans le groupe 8 en ce qui concerne la qualité de crédit de son industrie bancaire (Banking industry country risk assessment en anglais, Bicra), tandis qu’elle a classé le pays dans le groupe 9 en termes de risques économiques et dans le groupe 6 en termes de risques de l’industrie.

L’évaluation « Bicra » compare les différents systèmes bancaires mondiaux en notant les institutions financières des pays, que ces dernières soient cotées ou pas.

Bicra attribue ainsi des scores aux systèmes bancaires sur une échelle de 1 à 10, le groupe 1 comprenant les secteurs bancaires les moins risqués et le groupe 10 incluant les plus risqués. Le Liban fait ainsi partie du groupe 8, incluant également l’Argentine, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Electricité : Matelec devrait construire une deuxième centrale au Sénégal

Posted by jeunempl sur novembre 10, 2011

Le Commerce du Levant

Le groupe libanais Matelec, spécialisé dans la transmission et la distribution d’électricité, est sur le point de signer un contrat avec l’Etat sénégalais pour construire une centrale électrique de 80 MW.

« Nous avons remporté l’appel d’offres il y a deux ans, explique le directeur de la société Sami Soughayar au Commerce du Levant. Mais des délais sont liés à l’Etat sénégalais ». Le chantier, estimé à 100-120 millions d’euros (137-164 millions de dollars), nécessitera dix-huit à vingt-quatre mois de travaux.

Les bailleurs internationaux (dont la Banque africaine de développement, la Banque ouest-africaine de développement, et la Société financière internationale) vont assurer 75% du financement, et le groupe libanais les 25% restants. Matelec sera un producteur d’électricité indépendant (independent power producer, IPP) qui exploitera le site en mode Build-Own-Operate (BOO).

« Nous construirons la centrale, la financerons, la gérerons, et l’État nous achètera l’électricité », précise Sami Soughayar dans un article paru dans Jeune Afrique. Cette centrale sera la deuxième construite et gérée par Matelec dans le pays : la centrale de Kounoune (région de Dakar), opérationnelle depuis 2008, fournit déjà 67,5 MW, soit 25% de l’énergie du pays.

Matelec se développe également au Kenya : il y construit une centrale de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Palestiniens revendiquent huit voix sur 15 au Conseil de sécurité

Posted by jeunempl sur septembre 29, 2011

AFP

Les Palestiniens ont revendiqué jeudi les voix de huit des quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU en faveur de leur demande d’adhésion d’un Etat de Palestine.

Ce soutien est encore insuffisant car il leur faut obtenir au moins neuf voix pour que leur requête puisse faire l’objet d’une « recommandation » du Conseil de sécurité puis d’un vote de l’Assemblée générale de l’ONU.

« Nous avons huit Etats qui voteront pour la Palestine au Conseil de sécurité. Et nous travaillons d’arrache-pied pour en avoir un neuvième et un dixième », a déclaré aux journalistes le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki.
Six membres du Conseil de sécurité, permanents ou non, ont déjà dit qu’ils approuvaient la demande palestinienne: Chine, Russie, Brésil, Inde, Liban et Afrique du Sud.

M. al-Malki a indiqué qu’il avait reçu des assurances du Nigeria et du Gabon qu’ils voteraient en faveur d’un Etat palestinien. « Nous sommes en train de travailler sur la Bosnie, la Colombie e le Portugal », a-t-il ajouté.

Plusieurs membres du Conseil de sécurité sont indécis ou n’ont pas révélé leur position: la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, le Nigeria, le Gabon, la Bosnie et le Portugal. La Colombie a fait savoir qu’elle s’abstiendrait.

Le président Mahmoud Abbas a présenté vendredi la demande historique d’adhésion d’un Etat de Palestine comme membre à part entière de l’ONU sur la base des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qatar: La tentative de domestication d’Al-Jazira

Posted by jeunempl sur février 14, 2010

René Naba

La mise en place d’Al Jazira constitue un bel exemple d’équilibrisme diplomatique de ce petit pays face aux ambitions des protagonistes du jeu régional et la tentative de domestication de la chaîne transfrontière arabe constitue à cet égard un cas d’école.

«Al-Jazira», dont le nom a été forgé par référence à «AL-Jazira Al-Arabia» la verdoyante Péninsule arabique, l’espace géographique regroupant les principautés pétrolières du Golfe, l’Arabie saoudite et le Yémen, l’ancienne «Arabia Felix» (l’Arabie Heureuse) des premiers temps de l’Islam, est bel et bien en effet une excroissance rebelle de l’ordre médiatique saoudien, tout comme d’ailleurs sur le plan politique Oussama Ben Laden, une excroissance rebelle de l’hégémonie saoudienne sur l’ordre domestique arabe.

Son lancement en 1996, l’année qui a suivi la crise d’hémiplégie qui a frappé le Roi Fahd, le grand frère saoudien dont l’Emir putchiste de Qatar en prenait ombrage, répondait à trois objectifs:

• dédouaner aux yeux de l’opinion arabe l’Emir de Qatar de la lourde tutelle occidentale qui a parrainé son parricide politique,

• doter la principauté d’une force de frappe médiatique dissuasive en vue de marquer son territoire sur le plan énergétique au sein de la constellation des pétromonarchies du Golfe

• battre en brèche l’hégémonie saoudienne sur la sphère arabe, en prenant partiellement appui sur une équipe journalistique formée hors orbite de la censure arabe, -le service arabe de la BBC (British Broadcasting Corporation)-, victime de l’arbitraire saoudien (1).

En moins d’une décennie, «Al-Jazira» a rempli ses objectifs, brisant le monopole du récit médiatique détenu par les médias occidentaux depuis l’avènement de l’information de masses, il y a un demi siècle, se propulsant au rang de grand rival des grands vecteurs occidentaux, le prescripteur de l’opinion publique arabe, l’artisan du débat pluraliste au sein du monde arabe.

Une promotion qui a conduit les Américains à entreprendre méthodiquement sa domestication, particulièrement depuis Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les aéroports américains, la vie des Libanais devient un enfer…

Posted by dodzi sur janvier 8, 2010

L’Orient le Jour

Par Khalil FLEYHANE

C’est un couple banal de Libanais, comme des milliers d’autres qui retournent des États-Unis à Beyrouth, avec leur nourrisson, par le biais de l’Aéroport de Detroit. Un contrôleur zélé, sans doute soucieux de servir son pays de son mieux sans aucune autre considération morale ou rationnelle, confisque le biberon du bébé sous les yeux des parents horrifiés et le jette aux poubelles de la douane. Explications de l’agent de sécurité : « Le produit qu’il voit sous ses yeux pourrait bien être de la matière explosive… »

Ce genre d’incident se multiplie à outrance depuis qu’un certain Nigérian de 23 ans, Umar Farouk Abdulmutallab, a tenté le 25 décembre dernier de faire exploser l’avion assurant le vol 253 de Northwest Airlines en provenance d’Amsterdam, à l’aide d’explosifs dissimulés sous ses vêtements, peu avant l’atterrissage à Detroit. Comme des millions de Libanais à travers le monde, ce couple et leur nourrisson n’ont plus le droit à l’anonymat ou à la banalité. Ils sont coupables d’un « crime terrible », qui en fait des suspects potentiels d’« activités terroristes » : celui d’être originaires du Liban.

Cent pour cent des passagers en provenance de quatre pays, dont le pays du Cèdre, notamment des ressortissants américains nés au Liban ou des Libanais qui possèdent le passeport américain ou européen depuis plusieurs générations, sont en effet fouillés systématiquement, c’est-à-dire soumis à une fouille corporelle « complète », ainsi qu’à une inspection « manuelle » de leurs effets personnels, conformément aux directives de l’administration de la sécurité dans les transports.

Ainsi, un ancien ministre et diplomate libanais, qui retournait à Beyrouth après avoir participé aux travaux de l’Assemblée générale de l’ONU, a-t-il lui aussi été fouillé de fond en comble. Muni d’un passeport diplomatique, cet ancien responsable a aussitôt fait valoir ses droits auprès des instances sécuritaires de l’Aéroport John F. Kennedy, ne s’attirant, pour toute réponse, qu’un commentaire dédaigneux de ces dernières.

S’il est naturel que les États-Unis prennent toutes les mesures nécessaires pour combattre le terrorisme, la question reste de savoir pour quelles raisons les ressortissants libanais ou d’origine libanaise, dont plusieurs milliers vivent, travaillent ou se rendent couramment sur le territoire américain, sont-ils dans la ligne de mire des autorités US. Question plus lancinante encore : pourquoi n’y a-t-il aucune réaction dans les milieux officiels libanais par rapport à ces mesures excessives ? D’autant que les visas américains sont octroyés par l’ambassade américaine à Awkar au terme d’un contrôle particulièrement sévère des demandeurs, notamment par l’aile sécuritaire de l’ambassade, ainsi qu’à Washington même. Sans oublier le fait que les responsables américains se rendent couramment au Liban sans qu’aucun incident n’ait été signalé à leur encontre durant ces dernières années – alors même que le périmètre de l’Aéroport international de Beyrouth est sous le contrôle du Hezbollah – et que l’AIB n’a connu aucun incident sécuritaire depuis au moins deux décennies.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Yémen, la guerre de demain?

Posted by dodzi sur janvier 5, 2010

CyberPresse.ca

Par Judith Lachapelle

Sanaa, capitale du Yemen

Ambassades fermées, chasse aux terroristes d’Al-Qaeda, mesures renforcées dans les aéroports, le Yémen est désormais au centre des préoccupations sur la sécurité mondiale. Le pays est-il l’Afghanistan de demain?

«L’Irak était la guerre d’hier, et l’Afghanistan, celle d’aujourd’hui. Si nous n’agissons pas maintenant, le Yémen sera celle de demain», a confié l’été dernier un diplomate américain au sénateur indépendant Joe Lieberman.

Quatre mois plus tard, après qu’un Nigérian eut tenté de faire sauter un avion avec des explosifs rapportés du Yémen, le gouvernement américain a brusquement braqué son attention sur la petite république de la péninsule arabique.

Dimanche, les États-Unis et le Royaume-Uni ont décidé d’y fermer leurs ambassades. La France a fait de même hier. Quant au Canada, le consulat à Sanaa continue d’offrir des services aux Canadiens. Par contre, le Canada n’y ouvrira pas de bureau commercial comme prévu, «et ce, pour des raisons de sécurité», a dit le porte-parole du ministères des Affaires étrangères, Rodney Moore.

Selon la BBC, qui cite des médias yéménites, la fermeture des ambassades et consulats a été décrétée après que les autorités du pays eurent «perdu la trace de six camions transportant des armes». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban siègera pendant deux ans au Conseil de Sécurité, et le Président Sleimane confirme son refus de tous les projets suspects!

Posted by jeunempl sur octobre 17, 2009

El Nashra

Drapeau LibanONUEnfin, le Liban est élu membre non permanent au Conseil de Sécurité. Et ce, pour la seconde fois au cours de son histoire, et après 56 ans d’absence.
Ce petit pays, qui lutte fort pour former un gouvernement de partenariat national, siègera pendant deux années au Conseil de Sécurité, à l’ombre de pressions régionales et internationales.

Cette victoire a été acclamée à l’unanimité, aussi bien au niveau local, qu’au niveau arabe, régional et international.
Toutefois, le scrutin gouvernemental ne témoigne d’aucun progrès. Rien n’indique que le cabinet verrait le jour bientôt. Après l’excès d’optimisme qui a marqué les derniers jours, la situation demeure telle quelle, déviant vers une  stabilité négative. Pourtant, le Premier ministre désigné Saad Hariri poursuit et accentue ses concertations, s’entretenant ainsi avec le président de l’Assemblée nationale Nabih Berri, « chef du parti des jeûneurs »…
Le Liban devient membre non permanent au Conseil de Sécurité

Donc, après 56 ans d’absence, le Liban a été élu au Conseil de Sécurité, où il siègera en membre non permanent en 2010 et en 2011. Aucun concurrent du Liban Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :