Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Nature’

Les sauterelles, des visiteurs indésirables qui s’effaceront avec la baisse des températures

Posted by jeunempl sur mars 16, 2013

ANI – Enquête de Rima Youssef
Traduite de l’arabe par Sanaa Nehmé

Les sauterelles envahissent le LibanDès les premières lueurs de l’aube, une information a fait ravage au Liban : des essaims de sauterelles ont été détectés à Tripoli, au Akkar, à Tyr, à Dbayeh, à Adonis…

« Il ne nous manquait plus que ça! » ont répété à l’unanimité les Libanais, ce samedi, sur les réseaux sociaux.

Certains se sont rappelés de l’invasion, durant les deux guerres mondiales, où le nombre de sauterelles atteignait alors les 100000 par kilomètre et dévorait mille tonnes de plantes vertes par jour, quantité suffisante pour nourrir 500000 personnes pour une année entière.

Mais, la situation aujourd’hui est différente et ne nécessite pas toute cette vague de panique.

Dans un entretien accordé à l’Agence nationale d’Information ce matin, le directeur général du ministère de l’Agriculture, Louis Lahoud, a clarifié que le ministère s’est mobilisé, à l’écoute de cette nouvelle.

« Pas besoin de paniquer puisque le ministère est parfaitement prêt et équipé, » a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur de la richesse animale au sein du ministère de l’Agriculture, Mohammad Abou Zeid, a maintenu que la présence de sauterelles au Liban est due au vent chaud qui a soufflé dans le pays, ça fait déjà quatre jours, emportant ainsi un nombre de ces insectes du Sud au Nord.

« C’est pourquoi, ce phénomène ne fait pas peur et ne pose aucun danger sur les agricultures, » a-t-il ajouté.

M. Abou Zeid a souligné que la chambre d’opérations du ministère, présidée par le chef de la section concernée par les sauterelles, Imad Nahal, est à la disposition des citoyens pour recevoir des appels à ce sujet; et que les fonctionnaires du ministère effectuent des Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La dégradation de la nature au Liban coûte 0,5 milliard de dollars par an

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2011

Le Commerce du Levant

Le coût de la détérioration de l’environnement a été estimé à 565 millions de dollars par an au Liban en moyenne, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) qui s’étend sur la décennie 1998-2008 ; une somme qui est équivalente à 3,4% du PIB en 2000.

Un taux plus important que celui de la Syrie avec 3,2% du PIB, que la Tunisie (2,1%) ou de la Jordanie (2,4%), mais inférieur à celui de l’Iran (7,2%) et de l’Egypte (4,5%).

Selon la BM, le coût de la détérioration de l’environnement a été le fait de stratégies gouvernementales ayant échoué à relever les défis imposés par le secteur notamment en raison d’une pression continue sur les ressources naturelles du pays, en particulier celles de l’eau, et d’une mauvaise gestion des déchets solides.

La collecte de ces derniers est estimée à 98% et a coûté près de 55,9 millions de dollars en 2008, tandis que 84% des déchets finissent dans des décharges municipales ou à ciel ouvert. La raison principale, toujours selon les mêmes sources, provient du manque de réformes législatives et institutionnelles en la matière empêchant ainsi une gestion efficace de ces déchets.

La question du raccordement et du traitement des eaux usagées constitue en outre un problème majeur, tandis que les coûts de recouvrement demeurent un véritable défi. Le Liban compte 28 stations d’épuration avec une capacité de 360 millions de mètres cubes par an, construites sous l’égide du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) dont la capacité dépasse les besoins pour 2030, alors que 66% seulement de la population était raccordée à un réseau d’égouts amélioré en 2007.

Le ministère de l’Énergie a formulé un projet de réforme du secteur couvrant les aspects juridiques, institutionnels, techniques et financiers du traitement de l’eau et du raccordement. Il appelle également à l’introduction d’un tarif et d’une couverture des services des eaux usées qui pourrait être généralisée.

Pour évaluer la viabilité environnementale du pays, la BM se base sur cinq indicateurs : les objectifs de développement du millénaire (ODM), l’indice sur la performance environnementale (EPI) développé pour comparer la performance environnementale d’un pays donné par rapport aux autres, l’épargne nette ajustée (ENA) qui évalue les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pont naturel de Faqra à nouveau menacé

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2011

Libnanews

Des explosions à la dynamite à 500m à vol d’oiseau du pont naturel de Faqra se sont produites, dans le cadre des travaux de délimitations de terrains effectués par la municipalité de Kfardebian, mettant une fois de plus ce joyau géologique en danger, selon un article publié sur l’ANI par l’écologiste Mazen Abboud.

Abboud, consultant en environnement et fondateur de l’Union des associations écologiques du Nord, a expliqué que le recours à la dynamite peut provoquer d’éventuelles fissures dans la pierre, et a invité la municipalité et les promoteurs à étudier les retombées des actes de délimitation et de construction à proximité de ce site, afin d’éviter toute agression de ce site naturel. Abboud a également appelé le Conseil Suprême de la Planification Urbaine à œuvrer avec les municipalités et les ministères concernés en vue de l’acquisition des terrains avoisinants afin de transformer le pont de Faqra, ainsi que les sites semblables menacés par le développement immobilier envahissant, en réserves naturelles.

Par ailleurs, et selon une information non-confirmée circulant sur le net et notamment sur les espaces dans les réseaux sociaux dédiées à la protection de l’environnement et du patrimoine au Liban, un certain Geryes Tayeh, connu pour être le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeita, c’est fini…

Posted by jeunempl sur novembre 12, 2011

(L’Orient le Jour)

La grotte de Jeïta ne figurera pas au palmarès des 7 nouvelles merveilles de la Nature. L’opération, lancée en 2009 par la fondation New7wonders du Suisse Bernard Weber, s’est achevée hier sur des résultats qui ont déçu les Libanais. À la clôture du délai consacré au vote, les 7 nouvelles merveilles de la nature sélectionnées étaient : l’Amazonie, la baie de Halong au Vietnam, les chutes d’Iguazu en Argentine et au Brésil, l’île de Jeju en Corée du Sud, l’île de Komodo en Indonésie, la rivière souterraine de Puerto Princesa aux Philippines et la montagne de la Table en Afrique du Sud.

Le Liban peut cependant se consoler de savoir que sa sublime grotte figure aux côtés de la Forêt-Noire (Allemagne) et du Kilimandjaro (Tanzanie), parmi les merveilles écartées – de justesse – de ce palmarès, et qu’elle continuera à être un symbole éclatant de l’incroyable beauté de la terre et du Liban.

C’est du reste l’objectif de la fondation, qui s’est proposé de créer « une mémoire internationale » par le biais d’activités partagées par des citoyens du monde entier. De fait, près de 100 millions de personnes ont participé à l’opération de vote destinée à sélectionner les 7 nouvelles merveilles de la nature.

Le Liban a figuré dans les 14 derniers sites choisis d’un total de 77 présélectionnés.

La fondation suisse, qui est basée à Zurich, compte maintenant organiser un nouveau vote mondial pour sélectionner une nouvelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Abboud en Argentine pour signer un accord de coopération touristique bilatérale

Posted by jeunempl sur novembre 1, 2011

M.K. – ANI

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le ministre du Tourisme Fadi Abboud s’est rendu chez son homologue argentin Enrique Mayer, à la tête d’une délégation du ministère du Tourisme et d’hommes d’affaires libanais.

L’objectif de la visite est de signer un accord de coopération touristique bilatérale, ainsi que de participer au salon du tourisme « FIT ».

A cette occasion, l’ambassadeur libanais à Buenos Aires Hicham Hamdane a organisé un déjeuner d’honneur du ministre Abboud.

Le ministre du Tourisme a alors rappelé de la nécessité de l’échange touristique entre l’Argentine et le Liban, mettant l’accent sur l’importance du vote pour les sept nouvelles merveilles du monde, et en particulier sur les votes pour les chutes d’Iguazu en Argentine et la grotte de Jeita au Liban, candidats à cette compétition internationale.

Le ministre argentin a pour sa part souligné l’importance de la relation bilatérale, évoquant sa bonne impression après sa visite au Liban en 2011 et appelant l’Argentine à voter pour la grotte Jeita.

Abboud à la diaspora en Argentine: reflétez l’image du Liban pluraliste

D.CH. – ANI

Le ministre du Tourisme Fadi Abboud en visite officielle en Argentine, a participé à l’inauguration du Forum international du Tourisme (FIT) organisé à Buenos Aires, en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban et diaspora : Mobilisation générale pour la grotte de Jeita

Posted by jeunempl sur octobre 29, 2011

MPLBelgique.org

A contempler, puis agir !

1. Ne vote pas pour moi…

2. Si Jeita gagne…


Le site des grottes de Jeita, une merveille en plein coeur du Liban, a besoin de votre soutien.

Dans le cadre de la procédure d’accession aux 7 merveilles naturelles du monde, nous vous invitons à faire le pas d’un soutien concret à travers un vote sur le site officiel de la sélection (vous êtes invités à choisir 7 sites parmi les 28 finalistes):
http://www.new7wonders.com/vote-2

Il vous suffira ensuite de valider votre vote en cliquant sur le lien que vous recevrez dans votre boite mail.

Ce dimanche 30 octobre a été déclarée journée de mobilisation. Organisée par le ministère du tourisme, cette journée « Telethon » visera à booster les votes avec des actions à travers tout le pays et dans la diaspora. Notre rôle justement en tant que Libanais vivant en Belgique est de profiter de l’occasion pour introduire les fiertés naturelles de notre pays et particulièrement les grottes de Jeita à nos amis belges. Emails, facebook, twitter ou simplement bouche-à-oreille, il nous reste 12 jours pour faire la différence. Inutile de préciser qu’au-delà de Jeita, c’est tout le Liban et son secteur touristique qui peuvent tirer profit d’une telle visibilité.

Deux autres moyens existent pour voter;
– soit par téléphone en composant le numéro international +44 758 900 1290 et en insérant à la fin du message le code à 4 chiffres pour la grotte de Jeita 7714
– soit par SMS si vous habitez dans l’un des pays de la liste renseignée en pièce jointe. Au Liban, envoyez « JEITA » au 1070.

Cet acte permettra d’augmenter les chances de succès de la candidature des grottes de Jeita. La procédure de vote se clôture le 11 novembre prochain.

Pour de plus amples informations sur cette merveille naturelle, vous pouvez visiter son site officiel : http://www.jeitagrotto.com/

Nous comptons sur votre soutien.

L’équipe du Mouvement Pour le Liban

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Sept Merveilles de la nature : dernière ligne droite pour la grotte de Jeita

Posted by jeunempl sur août 25, 2011

L’Hebdo Magazine

Alors que les votes pour élire les Sept Merveilles de la nature sont ouverts depuis plus de deux ans, la date d’échéance approche à grands pas et les campagnes de soutien battent leur plein pendant que la grotte de Jeita retient son souffle.

Après avoir élu, en 2007, les Sept Nouvelles Merveilles du monde, la New Seven Wonders Foudation anime aujourd’hui l’élection des Sept Merveilles de la nature. Si, au départ, 440 sites ont été sélectionnés, ils ne sont plus que 28 finalistes depuis le 21 juillet 2009. Le 11/11/2011, les noms des sept sites élus Merveilles de la nature seront enfin dévoilés. La grotte de Jeita en fera-t-elle partie?

Candidat de taille

Située à 18 kilomètres au nord de Beyrouth, la grotte de Jeita est un ensemble de cavités cristallisées de la vallée de Nahr el-Kalb. Composée de deux blocs de calcaire, de galeries supérieures et d’une cavité inférieure, elle est le seul candidat de la catégorie Grottes souterraines à être arrivé en final.

Une rivière de 6230 mètres s’y écoule et l’action de l’eau sur le calcaire a créé des sculptures de tailles, de couleurs et de formes extraordinaires. Jeita est d’ailleurs connue pour sa riche concentration de stalactites, de stalagmites et de sculptures naturelles ayant l’aspect de colonnes, de champignons, de rideaux ou de draperies.

Sont encore en compétition des sites naturels exceptionnels, qui constituent des rivaux redoutables, tels que les îles Galápagos, le Grand Canyon, la Grande barrière de Corail ou encore le Kilimandjaro. Le point fort de la grotte, par rapport à ses concurrents, reste sa Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Liban puise dans ses réserves souterraines plus de 100 millions de m³ d’eau par an

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2010

ANI

Le Liban fait face à un déficit de plus de 100 millions de mètres cubes (m³) par an, a indiqué le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil dans le cadre du Forum arabe de l’environnement et du développement.

« Sur les 8,5 milliards de mètres cubes de précipitations annuelles, 4,5 milliards s’évaporent, 1,2 milliard s’infiltrent en dehors du territoire libanais et près de 1,5 milliard vont dans la mer. Il ne nous reste donc plus que 1,2 milliard de mètres cubes, dont 650 millions d’eaux superficielles et 550 millions d’eaux souterraines », a-t-il expliqué.

Or le Liban utilise près de 650 millions de mètres cubes d’eaux souterraines par an, a poursuivi Bassil, « ce qui signifie que nous puisons dans nos réserves souterraines entre 100 et 150 millions de m³ par an ».

« Si cette situation se poursuit, c’est très grave. Nos réserves vont diminuer si nous ne réagissons pas à temps», a-t-il insisté.
Le ministre a expliqué que la majorité de l’eau au Liban, superficielle et  souterraine, sert à l’irrigation de manière naturelle.

Les particuliers, eux, manquent d’eau car les capacités de stockage ne dépassent pas 245 millions de m³, dont seules 45 millions peuvent être utilisées, tandis que le reste sert à produire de l’électricité. « Nous n’avons pas les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résultats Finaux du Concours Jezzinois 2010 pour le Développement Durable pour les régions de Jezzine, Chouf, Saïda/Zahrani

Posted by jeunempl sur août 27, 2010

RPL France

Suite au jury de l’avant-projet du mois de Juin formé de représentants des sociétés Easeit, Alonor, du RPL et du CPL de Jezzine ;

Suite au jury du projet final du 17 Août 2010 formé de :
Elie Aouad (Easeit), Marlène Seif (Alonor), Khalil Harfouche (CPL Jezzine), Hadi Afif (CPL Jezzine), Rony Lahoud (RPL France) et Joumana Chartouni (RPL France);

Suite à l’addition des notes du jury réalisé le 18 Août qui aboutit à la liste des lauréats ;

Les prix ont été distribués le 21 Août au couvent de Machmouché en présence des députés du Caza de Jezzine et un ensemble de présidents de municipalités et des diverses personnalités de la région.

Les divers discours ont signalé l’importance du développement durable. Une mini-pièce de théâtre a été jouée par les enfants jezzinois de la diaspora mettant en valeur le développement durable sur les générations futures.
Les résultats sont les suivants:

Premier Prix : 3200€
اخضر ونضيف
Lauréat M. Walid DOUMET
Le projet traite le problème des déchets et propose une solution économique viable pour le recyclage des pneus dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tannourine : nature stupéfiante et vestiges religieux

Posted by jeunempl sur août 17, 2010

Diana Kalil – iloubnan.info

La réserve naturelle de Tannourine (Liban nord), située dans les hauteurs de Batroun, à 100 km de Beyrouth, a été intégrée dans les grandes réserves au Liban avec la loi du 24 février 1999. Elle est gérée par le coité de la réserve naturelle de la forêt des cèdres de Tannourine en coopération avec le Ministère de l’Environnement.

La réserve monte à une altitude allant de 1250 à 1870 m et offre une vue splendide : une immense cédraie de plusieurs hectares, comprenant 400 000 arbres, trois gouffres ainsi qu’une immense vallée archéologique. L’ensemble du site est sublimé par les montagnes et falaises environnantes. La forêt de Tannourine a vue sur le site de la vallée de Ain el-Raha.

La réserve de Tannourine constitue un véritable trésor pour les randonneurs. Celle-ci est en effet peuplée d’un paysage forestier incomparable : une flore aux mille couleurs dont trois cents espèces de plantes, ainsi qu’un un large éventail de tulipes et d’œillets ; la faune, quant à elle, comprend pour la plupart des prédateurs comme le loup, le renard, l’hyène. A cela s’ajoutent des oiseaux dont le chant ne peut qu’enchanter les promeneurs.

Les activités pouvant être pratiquées sur le site sont nombreuses : spéléologie, escalade, tir à l’arc, pistes pour VTT.
Pour les passionnés de fouilles, ce site inclut des ruines d’églises et des objets ayant appartenu aux moines ermites qui ont habité le lieu.
Attention à respecter certaines règles comme par exemple l’interdiction de la chasse.
Pour une petite faim, quelques restaurants traditionnels attendent touristes et visiteurs.

Cette réserve est à découvrir et à redécouvrir car chacun de ses moindres recoins est un véritable havre de paix.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :